AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081395665
Éditeur : Flammarion (22/03/2017)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Tony Hill fait à nouveau équipe avec Carol Jordan sur une affaire de meurtres en série maquillés en suicide. Les victimes, des féministes actives sur Internet, ont été l'objet de cyber harcèlement et des livres de Sylvia Plath et Virginia Woolf sont retrouvés près de leurs corps. Une brillante hackeuse vient en aide au duo pour traquer le tueur.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
palamede
13 mars 2017
Au Royaume-Uni, une vague de suicides touche des femmes connues et déclarées équilibrées par leur entourage. Une première investigation met en évidence leur point commun : elles défendaient toutes âprement la cause féministe.
Voilà de quoi intriguer et faire sortir de leur retraite le brillant flic Carol Jordan et son profiler préféré, Tony Hill. Une enquête qui s'avère plus compliquée que prévue et nécessite l'intervention d'une hackeuse, car les victimes, peu de temps avant de mourir, ont fait l'objet d'insultes les plus viles venant de gens qui, profitant de l'anonymat d'Internet, ont déversé sur elles, via Facebook et Instagram, une haine féroce. Il est possible que celui ou ceux qui les ont attaquées sur la toile soient à l'origine de leur disparition, mais rien n'est sûr...
Les suicidées c'est la dénonciation du harcèlement sur les réseaux sociaux, des préjugés contre l'homosexualité et de la dévalorisation de la cause féministe. Val Mc Dermid parle ici comme une militante qui profite de ses romans pour faire passer des messages (utiles bien que parfois un brin manichéens). Ce qui ne retire rien, bien au contraire, à cette intrigue bien pensée et bien ficelée : les références littéraires ( Virginia Woolf et Sylvia Plath) sont opportunes, la psychologie des personnages est fouillée et la façon dont l'auteure met en évidence l'utilisation du web par les criminels est très réaliste (un petit bémol toutefois pour le dénouement un peu rapide).
Merci à Babelio et aux Éditions Flammarion pour ma première incursion réussie dans le monde très psychologique de la reine du thriller écossaise (qui sera suivie d'une rencontre avec l'auteure qui me ravit d'avance).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
sylvaine
16 mars 2017
Tout d'abord un grand merci aux éditions Flammarion et à Babélio pour cette masse critique privilège et la découverte de Val McDermid et de son duo de personnages Carol Jordan rappelée de sa retraite pour diriger une Brigade Régionale d'Enquêtes policières et son "ami "Tony Hill psychologue, profileur réputé. Mais voilà Carol suite à la mort de son frère s'est encore plus réfugiée dans l'alcool et Tony a du renoncer à exercer son art de profileur au sein de la police de Bradfield. Les circonstances ne sont guère favorables à la sérénité mais c'est sans compter sur une équipe de pros qui se retrouve autour de Carol et une affaire à résoudre: plusieurs femmes féministes se sont suicidées suite à des harcèlements via internet . Qu'est-ce qui a pu les pousser à bout ? Carol Jordan et son équipe se doivent de résoudre cette énigme il en va de l'avenir de leur nouvelle BREP .Ça passe ou ça casse pas le choix!
Une écriture dynamique, des personnages attachants, pas des super-héros loin de là mais des professionnels au top . Un univers dans lequel le cyberespace prend toute sa place et qui va jusqu'à donner une sensation de vertige et provoquer l'angoisse au quotidien. Un roman qui se lit vite et bien, certes un polar mais pas que ! une bien belle découverte que je ne peux que vous conseiller .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
stokely
18 mars 2017
Je découvre l'auteur avec cette nouveauté, je remercie Flammarion et Babelio pour cette découverte alors certes cette brigade fait partie d'autres livres de l'auteur mais cela ne gène pas la compréhension de ce livre.
J'ai aimé le style fluide, les chapitres courts, les pages défilent toute seule.
J'ai aimé également le sujet de cette enquête qui sort des sentiers battus et qui parle de femmes qui se suicident suite à des attaques virulentes sur les réseaux sociaux. S'agit-il vraiment de suicides? Car ces femmes sont des féministes et ont l'habitude de ces attaques sur le net. Et pourquoi se suicident-elles avec des livres ou poèmes sur elles.
J'ai aimé ce sujet d'actualité de harcèlement sur les réseaux sociaux dont on entend de plus en plus parler et j'ai aimé les enquêteurs également qui sont dépêchés pour cette enquête, cette équipe que Carol compose.
Une belle découverte avec un sujet au coeur de l'actualité.
Commenter  J’apprécie          240
SZRAMOWO
01 avril 2017
J'ai reçu ce roman de la part des éditions Flammarion dans la perspective de la rencontre avec l'auteur le 29 mars.
Il est en quelque sorte une suite au roman Une victime idéale.
L'ex commandant Carol Jordan rénove toujours la grange où son frère et sa belle-soeur ont été assassinés, et lutte contre sa dépendance à l'alcool que les gros travaux qu'elle entreprend, démolition, maçonnerie, plâtre, électricité, plomberie, ne parviennent pas à réduire.
Elle succombe à ses boissons favorites : Vodka, Pinot Gris, Gin Tonic…
Tony Hill, le profileur, réfugié dans sa péniche au bord de la Tamise, s'interroge sur la nature de sa relation avec Carol et regrette le temps glorieux de la BEP.
Paula Mac Intyre est toujours lieutenant de police a street et vit des jours heureux avec sa compagne Elinor, veillant à l'éducation de Torin Mc Andrew le fils d'une victime du tueur en série sévissant dans une victime idéale.
La Geek Stacey Chen se morfond dans un service ou on lui demande de petites choses sans rapport avec sa compétence, Heureusement elle a son entreprise de création de jeux.
Tous sont obsédés par une question : Que peut bien faire Carol Jordan et la BEP sera-t-elle reformée un jour ?
Pendant que nos amis se laissent aller à leurs existentielles questions, un tueur en série s'active au fil des pages.
Le cocktail préféré de Val McDermid est en place. le lecteur ressentira une impression de redite entre Une victime idéale et Les suicidées, car les thématiques sont proches. La force de l'auteur est de rendre attractif ses récits, poussant le lecteur, malgré ces quelques remarques chagrines, à poursuivre jusqu'au bout.
Le serial killer de Une victime idéale cherchait la femme parfaite, imaginant pouvoir dresser ses victime avant de les tuer car aucune ne répondait à ses exigences d'un autre temps ; celui de Les suicidées veut punir des femmes ayant épousé la cause féministe, selon un scenario mettant en scène les suicides des auteurs les plus célèbres connues pour leur engagement féministe, Virginia Woolf, Sylvia Plath, Alexandre Pizarnik, Anne Sexton.
Mais, c'est sans compter sur les talents et la sagacité de nos héros que le besoin de popularité du gouvernement remettra en selle dans des circonstances rocambolesques.
Un roman agréable à lire, bourrée de références, très proche de la réalité et maitrisant parfaitement la problématique des réseaux sociaux et du harcèlement anonyme impuni qui traverse l'enquête.
Les héros sont attachants, et leurs défauts assoient leur grande humanité.
Mon intention est de lire quelques romans plus anciens pour connaitre la vie antérieure du tandem Jordan Hill, et peut-être de regarder la série TV qui a été tirée de leurs aventures : La fureur dans le sang,
A lire si on veut.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
clairesalander
07 avril 2017
Un nouveau McDermid, qui en plus traite de féministes cyberharcelées (j'en suis une) ? Wow, je ne pouvais attendre, je l'ai acheté dès sa sortie, avec hâte et fébrilité.
Et bien, quelle déception !
La moitié du roman parle des deux héros, Carol Jordan et Tony Hill. J'ai beau les apprécier, là c'était trop, d'autant plus que la conséquence en a été que l'enquête fut tronquée. Très peu de texte sur la réalité du cyberharcélement dont sont victimes les femmes qui osent dénoncer le système patriarcal, et un coupable trouvé en moins de deux.
Vraiment dommage ; j'ai largement préféré son précédent, "Une victime idéale", où l'enquête avait bien sa place - ce qui me semble la moindre des choses dans un roman policier...
Lien : https://clairesalander.wordp..
Commenter  J’apprécie          200

Les critiques presse (1)
Liberation23 mars 2017
Val McDermid envoie ses deux héros récurrents sur la piste de plusieurs décès suspects de femmes aux discours engagés.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations & extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
NinaaluNinaalu24 avril 2017
Ce qui le troublait le plus, c’était la quantité de haine déversée contre les femmes.
Commenter  J’apprécie          10
YuyineYuyine13 avril 2017
En donnant l’apparence d’un suicide à leur mort justifiée, il condamnait ses femmes à l’opprobre. Au rejet. Personne ne pouvait prendre au sérieux des femmes qui avaient fait preuve de tant d’égoïsme et de lâcheté.
Commenter  J’apprécie          00
clairesalanderclairesalander03 avril 2017
Mais il devait agir intelligemment. S'il les tuait simplement, il en ferait des martyrs. Il fallait qu'il les dépouille de tout ce qui pouvait les rendre admirables. Qu'il leur ôte toute valeur.Faire croire qu'elles avaient elles-mêmes choisi la mort. Que la culpabilité et leur honte avaient fini par prendre le dessus.
Commenter  J’apprécie          80
palamedepalamede13 mars 2017
J'ai décidé qu'il valait mieux crier. Le silence est un véritable crime contre l'humanité.


Nadejda Mandelstam
(Hope Against Hope)
Commenter  J’apprécie          180
MinieHouselookMinieHouselook27 mars 2017
L’enlever s’était avéré bien plus facile qu’il ne l’avait imaginé. Les femmes comme elles – de la classe moyenne, sûres de leur statut, habituées à ce que les choses se déroulent comme elles le souhaitent – se faisaient une fausse idée de leur propre sécurité. Elles faisaient confiance aux gens jusqu’à ce que quelqu’un leur donne une bonne raison de douter. Elle lui avait fait confiance parce qu’il lui avait parlé comme ces types pathétiques qui laissaient les femmes tout contrôler, qui leur obéissaient au doigt et à l’œil, comme des esclaves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : cyber-harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Lignes de fuite" de Val McDermid.

Quel est le nom de l'alerte lancée quand un enfant a disparu ?

Hunter Alert
Amber Alert
Jimmy Alert

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Lignes de fuite de Val McDermidCréer un quiz sur ce livre
. .