AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732451584
Éditeur : Editions de la Martinière (2012)

Note moyenne : 3.01/5 (sur 96 notes)
Résumé :
De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ? Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider mais comment faire ? Elle est là, au coeur de leur intimité la plus profonde, mais ils ne semblent pas la voir…... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
17 juillet 2012
  • 5/ 5
C'est dingue, à peine j'avais entamé ce livre, que j'en ressortais quelques heures plus tard, un peu hébétée, l'ayant terminé presque sans m'en rendre compte.
J'ai rarement lu un livre aussi vite, mais tout est là pour en faire un titre hyper immersif dont on ne peut qu'engloutir avidement les pages.

Janie est unique en son genre. Dès que quelqu'un s'endort près d'elle, la voilà qui s'écroule et se retrouve dans le rêve ou le cauchemar de la personne. N'importe quand. N'importe où.
Très loin d'être une bénédiction, cette capacité empoisonne la vie de la jeune fille, et tout, les moindres gestes de son quotidien, sont calculés en fonction de cette véritable malédiction.
Mais au fil du temps, certaines choses semblent changer, d'abord imperceptiblement. Quelqu'un dans un rêve qui la voit, qui lui parle. Et elle trouve enfin quelqu'un a qui parler, à qui elle avoue tout ce qu'elle vit quand les autres dorment. Avec Cabel, elle est prête à se rapprocher vraiment de quelqu'un.
Mais en tombant dans un rêve du jeune homme, elle se demande si elle a eu raison de tout dire. La joie est très vite remplacée par la peur.

Bon, déjà, j'avoue avoir complètement flashé sur la couverture que je trouve réellement superbe. Je tiens d'ailleurs à préciser qu'elle est mille fois plus belle en vrai, car au lieu de ce bleu flashy pas très joli, les ton sont d'un lavande un peu sombre vraiment magnifique.
Ça c'est pour la parenthèse esthétique.
L'histoire maintenant.
Je l'ai trouvée super originale, et merveilleusement maîtrisée. On dirait que les divers évènements sont consignés comme dans un carnet, avec date et heure avant chaque passage. Au début, cela donne un effet de froideur, il y a une sorte de distance entre le récit et le lecteur. On fait donc la connaissance de Janie directement lors d'une de ses "crises", ce qui nous plonge instantanément dans le coeur du problème et donc, de l'intrigue du livre.
Ce que je trouve formidable, c'est que malgré (ou grâce à ?) ce choix de narration, il y a pourtant une force dans les émotions qui est tout simplement bouleversante.
Le fait de suivre Janie avec ces épisodes tous traumatisants à leur manière, et de la voir en souffrir quotidiennement, lutter pour continuer coûte que coûte, un jour après l'autre, ça ne peut qu'émouvoir. En tout cas, ça l'a rendue directement très attachante à mes yeux.
Rajoutez à ça le fait qu'elle vive seule avec une mère alcoolique démissionnaire et apathique, qu'elle vit dans un quartier pauvre et qu'elle subit les railleries des autres élèves, tout ça sans se plaindre, en gardant la tête haute et en serrant les dents, et vous avez une Archessia troublée par l'émotion, complètement sous le charme de ce p'tit bout de femme pleine de courage.

Alors que l'on croit seulement assister à un enchaînement de rêves que Janie ne fait que subir, le livre commence à prendre un virage encore plus intéressant et bien plus inquiétant.
Janie se rend compte qu'elle peut peut-être interagir dans les rêves, et pas seulement être victime d'eux.
Une révélation de taille pour la jeune fille, mais aussi sûrement le début d'autres ennuis, de complications. Surtout depuis qu'elle se rapproche de Cabel, garçon de son entourage qui connaît son secret mais qui, lui, en garde encore des tonnes pour lui.
Arrive en même temps le suspens et l'angoisse de ce que tel ou tel rêve pourrait révéler, ou quelles conséquences auraient-ils pour Janie.
Mensonges, secrets, sentiments, peurs, angoisses, solitude et dangers se mélangent dans un véritable tourbillon donnant le vertige.

Mais de tout ça, ce qui m'a le plus séduite, c'est véritablement l'ambiance.
Tout le livre paraît cotonneux, brumeux, on y avance à tâtons, sans jamais savoir ce qu'il se passera au paragraphe suivant, mais en mourant d'envie de s'y lancer à corps perdu.
L'onirisme exacerbé du récit est incroyable, et c'est quasi hypnotisée que j'ai goulûment avalé ce livre, un véritable délice que l'on a l'impression de savourer sur un nuage lentement porté par une brise.
C'est une expérience indescriptible et les mots ne suffisent pas pour décrire cette ambiance unique et si particulière. Je ne peux réellement que vous conseiller très chaudement de vous ruer chez votre libraire et de vous le procurer dès sa sortie, le 13 septembre 2012.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Jumax
22 juillet 2012
  • 2/ 5
Ce livre est construit avec des phrases courtes, on commence par nous dire le jour, puis une découpe avec de courts paragraphes qui reprennent les heures marquantes de la journée. J'avais l'impression de lire un compte rendu de psychiatre qui écouterait une fille qui nous parle de ses rêves ! (j'exagère un peu !) de plus certaines phrases tombent un peu à plat, on ne sait pas trop ce qu'elles veulent dire ni d'où elles sortent. de plus les personnages sont un peu caricaturaux (la pauvre jeune fille avec une mère alcoolique mais qui reste gentille, intelligente et serviable...) Sinon la lecture est plutôt facile et ce livre est vite lu.
Lorsque quelqu'un s'endort à côté de Janie elle perd connaissance et est happée dans son rêve, les rêves les plus intimes comme les plus cauchemardesques. Elle ne peut pas intervenir, elle doit juste attendre que la personne se réveille. Mais sa rencontre avec Cabel, jeune homme hanté par d'horribles cauchemars, va faire évoluer sa situation. En bien ou en mal ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
florencem
24 octobre 2012
  • 3/ 5
Je vous l'avoue tout de suite, j'ai un avis assez mitigé concernant ce roman. J'avoue aussi avoir assez appréhendé ma lecture au vu des autres critiques plutôt négatives. Mais je suis du genre à vouloir me faire ma propre opinion sur les choses et j'ai donc commencé ma lecture le jour même de la réception du livre. Au passage, merci à Babelio et aux éditions La Martinière pour ce roman ! Encore une fois, je félicite l'opération Masse critique !
Mais revenons à Wake. La façon d'écrire est plutôt... originale et audacieuse. C'est bien la première fois que je lis un roman de la sorte. C'est dérangeant car les phrases courtes qui s'enchaînent donnent l'impression que l'histoire nous est racontée par une voix monocorde qui ne révèle que des faits bruts. C'est un peu comme lire un contre rendu médical ou scientifique. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Janie au début à cause de cela. Ce côté "sans émotion" de la narration n'aide vraiment pas le lecteur. Sans compter que rentrer dans l'histoire s'avère aussi très difficile. Les phrases courtes à répétition font qu'on en apprend le strict minimum, alors qu'on voudrait en savoir beaucoup plus, pas tout, bien entendu, mais certains détails manquent cruellement.
Et puis au fil de la lecture, ce défaut disparait plus ou moins. le fait qu'il y ait beaucoup plus de dialogues aide énormément et je pense aussi que je me suis habituée au style de l'auteur, ce qui permet de passer outre le côté "médicalisé" de l'écriture. Et finalement, je me suis attachée à Janie. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle a avec Carrie, et aussi celle qu'elle construit avec Cabel. C'est un peu grâce à ces deux relations là que l'histoire prend tout son sens à mon goût. Même si au final, je n'arrive pas à trouver Carrie si sincère que cela... Je ne sais pas d'où vient ce sentiment mais tout le long du roman, j'ai eu peur qu'elle trahisse Janie. Allez savoir pourquoi. La mère de Janie est aussi un mystère. Je me pose pas mal de questions à son sujet surtout à cause de son comportement dans la fin du tome. Là aussi, c'est juste une sensation plus qu'autre chose. La suite nous le dira. Un autre moment que j'ai beaucoup apprécié, est lorsque Janie décide de prendre son don à bras le corps, si je puis dire. Elle ne veut plus être la victime de son don et tous les passages qui montrent et expliquent comment elle s'y prend son plutôt bien tournés et donnent un regain d'intérêt pour l'histoire.
Certains éléments restent cependant assez étranges pour moi. J'ai trouvé un manque de cohérence et d'explications à de nombreuses reprises. La révélation du don de Janie qui se fait en un claquement de doigt du style : "Ah ouais, tu sais faire ça. Cool." Et c'était fini. L'attitude de Janie fasse à Cabel : elle veut des explications et lui parler, mais elle l'évite... La révélation sur Cabel ensuite qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Martha, un personnage intéressant, mais qui comme Cabel nous offre un scoop sans qu'on approfondisse plus après... Ce n'est pas forcément dérangeant pour la lecture dans sa globalité, mais j'ai trouvé cela un peu... bâclé à certains moments.
Et pourtant, au final, j'ai bien aimé le roman. Incroyable non avec ce que je viens de vous dire. Je ne savais d'ailleurs pas qu'il y avait une suite (Wake étant une trilogie), et je n'arrive pas à savoir si je poursuivrai l'aventure avec Janie et Cabel par la suite. Comme je vous l'ai dit : avis mitigé. Mais avec Wake et son style plutôt étrange, le lecteur se prend très rapidement au jeu et le livre se lit à une vitesse folle. Il est vrai qu'il n'est pas très épais et qu'il est écrit dans une taille de caractère plutôt "grosse", mais le côté abrupte des phrases entraine le lecteur dans une lecture presque hypnotique, si bien que le roman se termine si vite que l'on est surpris d'arriver à la dernière page. Et que l'on demande une suite... sans vraiment la vouloir car finalement, le roman se termine en ne nous laissant pas trop de questions. Il se suffirait presque à lui-même. L'avenir nous dira donc si je me suis décidée ou pas à poursuivre l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Gr3nouille2010
16 octobre 2012
  • 1/ 5
Cet univers m'attire beaucoup en temps normal & ce roman avait l'air très prometteur. Finalement, c'est une (très) grosse déception pour moi.. Je pourrai dire que ce n'est qu'un avis personnel (c'est le cas de toute façon) mais je me demande comment on peut faire pour faire abstraction de tous ses défauts..
Je ne ferai pas de résumé personnel, pour la simple & bonne raison que l'histoire n'a pas de but précis.. Ou peut-être que si, mais alors je ne vois pas du tout ce que cela pourrait être..
Commençons par le commencement, ce roman n'a absolument rien d'intéressant ! Je suis dure mais il faut dire ce qui est. J'ai vraiment eu l'impression que l'auteur n'a écrit ce roman que pour l'argent ou alors.. je ne sais pas en fait, mais le but n'a pas été de faire plaisir à ses lecteurs en tout cas !
La première chose qui m'a frappé est le style d'écriture.. Maladroit, sans accroche, avec des phrases tournées très simplement.. Ou plutôt des micro phrases.. Tout est confus ; l'héroïne parvient à faire des nouvelles choses avec son don, on sait qu'elle progresse mais on ne comprend pas comment, on ne sait même pas pourquoi elle a ce don, ni à quoi il lui sert exactement, on ne sait rien.. C'est bien beau d'aller espionner dans les rêves des autres mais après ?
Pour continuer dans la confusion, il est difficile de savoir où on en est dans l'histoire.. Tout est raconté de façon très brève, par créneau d'heures & rien n'est détaillé ! Il manque énormément d'approfondissement & de détails pour que l'on puisse s'accrocher à quoi que ce soit.
Heureusement, on a des passages où Janie, l'héroïne, utilise son don.. ou plutôt le vit. Enfin, on ne sait pas trop comment il survient ni comment elle arrive à le gérer.. Tous ses passages sont d'une police d'écriture différente, ça change un peu le rythme de la lecture & ça montre bien qu'il y a une différence entre les rêves qu'elle visite & son quotidien. Mais là encore, c'est très mal exploité.. Il ne se passe jamais grand chose dans ces rêves & quand enfin, il y a quelque chose d'intéressant à découvrir, ça s'arrête ! C'est juste survolé, sans suite approfondie.
Ensuite, les incohérences se répètent & s'enchaînent. C'est lassant. Profondément ennuyeux. On tombe sur des situations plus bancales que réalistes. Il y a des descriptions (il y en a un petit peu ! Même si ce n'était pas intéressant à savoir..) improbables qui sautent aux yeux & cassent encore plus la motivation qu'on pourrait avoir à continuer la lecture..
Côté personnages, comme tout le reste, ils ne sont pas développés.. On ne peut donc s'attacher à personne. Tout ce qu'on sait de la vie de Janie c'est que sa mère est alcoolique (il y a quelques anecdotes mais sans plus, comme c'est étonnant..), qu'elle travaille à côté des cours pour pouvoir se payer l'université & qu'elle a un don. Les flash back montrent surtout depuis combien de temps elle a ce don & donnent aussi un aperçu de ses premiers "voyages" mais rien de transcendant.
En ce qui concerne Cabel & Carrie, c'est exactement la même chose.. On ne sait rien d'eux. Carrie est une amie épouvantable par contre ! Pourtant, elle n'en a pas l'air mais la façon dont est écrite l'histoire lui donne cet aspect. Il arrive certaines choses pas très cool à Janie, très inquiétantes même mais quand Carrie est dans les parages, elle ne lui vient jamais en aide (on peut supposer que si mais comme toutes les situations s'arrêtent au stricte minimum..). Cabel l'aide beaucoup, c'est un chouette type.. Oui, mais on ne sait rien non plus sur lui.. Bref, je vais pas répété dix fois la même chose, ce n'est pas du tout approfondi ni détaillé (oui, encore une fois..) !
Pour résumé, Wake est un roman sans but précis, avec une histoire brouillon & très simple qui ne tient pas la route. Des personnages qui nous laissent complètement indifférent. Un style d'écriture médiocre qui fait beaucoup penser à des rédactions de collégiens..
Je l'ai fini parce qu'il est court & qu'il se lit très rapidement (forcément..), mais en le refermant, la première question que je me suis posée : "Quelle est l'intrigue de ce roman ?" Je suis profondément déçue.. J'ai lu de bonnes chroniques avant de le lire, je ne m'attendais pas du tout à cela & j'ai juste pensé que l'auteur se foutait éperdument de ses lecteurs.. Ce n'est qu'un premier tome, d'accord, mais quand même, ça fait beaucoup de choses négatives & je ne suis pourtant pas difficile à combler ! Je ne comprends pas l'intérêt de ce roman, pour moi il n'en a aucun & c'est bien dommage..
Je ne veux dissuader personne de le lire mais autant que les choses soient dites..
Lien : http://laviedeslivres.cowblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dreamworld
10 avril 2016
  • 3/ 5
Je ne sais pas vraiment par où commencer comme je ne sais pas trop quoi dire. C'est pourquoi cette critique sera rapide, tout comme le livre.
Je n'avais aucune idée de ce que j'allais lire et j'ai retrouvé ce livre tout au fond de ma liseuse. Il ne m'a pas déplu, au contraire, j'ai passé un agréable moment. Après, ce n'est pas le livre du siècle et tout n'est pas très recherché.
Dès les premières pages, nous sommes plongés dans la vie d'une jeune fille, Janie, qui a la capacité (ou plutôt la malédiction) d'entrer dans les rêves des personnes qui l'entourent. Il suffit qu'une personne somnole à quelques pas d'elle pour qu'elle se sente happée dans le rêve, souvent cauchemar d'ailleurs, et qu'elle perde tous ses moyens. Peu à peu, on apprend à la connaître, tout comme son amie Cassie qui tient un rôle peu important dans l'histoire, et on la voit également se rapproché d'un garçon, Cabel mais que j'ai tout le long du roman appelé Caleb dans ma tête.
Le livre se lit très vite, puisqu'il est court (une centaine de page sur ma liseuse) et que les actions s'enchainent rapidement. On n'a pas le temps de s'ennuyer. Il n'y a pas de longues descriptions ni même de moment de réels répits. Tout est écrit d'une façon qui m'a fait penser à un journal intime, bien que l'histoire soit à la troisième personne, ce que je déteste d'ordinaire mais qui ne m'a ici pas dérangée à cause du rythme soutenu du livre et que cela ne crée par de réelle distance avec les personnages. En effet, il est toujours noté une journée suivie d'une heure, et nous suivons la vie de Janie à travers ses yeux.
Au départ, j'ai beaucoup aimé le concept du livre et ça m'a plu de voir les rêves des gens. J'ai toutefois été lassée et je me suis dis que "trop de rêve tue le rêve".
Vers ce que je crois me rappeler être la deuxième partie du roman, l'histoire prend une tout autre tournure, plus policière, qui nous suivra dans le deuxième roman que j'ai déjà commencé à lire.
Du côté des personnages, je les ai tous bien aimé, même si je ne me suis pas vraiment accrochée à eux parce que c'est le livre qui veut ça. Je préfère les livres avec plus de profondeur, qui aurait facilement pu avoir avec le passé de Cabel (et non Caleb) et la mère de Janie. Je pense néanmoins que plus de profondeurs et de sentiments auraient gâché ce livre, l'aurait changé de registre.
Enfin, au niveau de l'histoire dont j'ai adoré le rythme, j'ai trouvé que tout ne faisait pas très réaliste dans les actions, comme par exemple tous ces gens qui dorment à la bibliothèque ou encore que personne ne se rende compte que ce que j'appelle les "crises" de Janie. Cela ne m'a toutefois pas posé de problèmes dans la lecture car ça ne m'a pas paru être un roman profond qui nous prend dedans, mais plus une lecture amusante pour passer le temps, un peu comme le roman Missing de Meg Cabot que je lisais plus jeune. Pour finir, l'histoire d'amour qu'on attend tous est présente, pas profonde comme dans d'autres romans puisque comme je l'ai déjà dit ce n'est pas de ce genre-là, mais elle est bien présente et mignonne, alors c'est déjà ça.
En conclusion, c'est une histoire rapide qui peut vous plaire si vous n'aimez pas trop lire ou que vous voulez un livre avec assez d'action et qui se lit facilement, sans vous encombrer de longues descriptions et de trop de sentiment. A mes yeux, ce roman n'est pas un livre à acheter mais plus un roman à emprunter à la bibliothèque quand on ne sait plus trop quoi lire et qu'on a envie d'un truc léger et pas prise de tête. Quoi qu'il en soit, je lirais le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable20 mai 2014
9 décembre 2005.12h55

Elle s'appelle Janie Hannagan. A l'intérieur de la bibliothèque, son livre de maths lui glisse des mains. Elle s'agrippe à la tablee. Tout devient noir et silencieux. Elle soupire, essaie de se redresser,en vain. C'est la fattigue, la faim.Elle n'a pas le temps pour un nouveau rêve.
Et ensuite...

(Elle est assise dans les gradins du stade, clignant des yeux sous les lumières, muette parmi les hurlement de la foule.
Elle observe les gens autour d'elle -élèves,parents- pour localiser le rêveur.Elle peut sentir sa peur, mais ou est-il ? Puis elle regarde le terrain de football, le trouve et roule des yeux.
C'est Lucky Drake. Sans aucun doute. Après tout, c'est le seul joueur à être nu sur le terrain.
Personne n'a l'air de s'en soucier. Sauf lui. Le ballon est intercepté, les équipes entrent en collision, mais Luke se couvre le corps de ses mains et saute d'un pied sur l'autre,paniqué. Les doigts de Janie picotent et s'engourdissent.
Suppliant, Luke regarde Janie tandis que la ballon se déplace vers lui: une balle au ralenti.
-Aide-moi, dit-il.
Elle songe à l'aider. Se demande ce qu'il faudrait faire pour changer le cours de son rêve. Elle pense même que si elle pouvait redonner confiance au receveur favori la veille du grand match, l'équipe du lycée aurait des chances de se qualifier pour le championnat régional. Mais Luke se prend pour une star.Il n'apprécierait même pas le geste. Janie se résigne donc à contempler la débâcle en se demandant s'il va choisir l'orgueil ou la gloire.

Il est moins fort qu'il l'imagine. Ca, c'est sûr.

Quand le rêve reprend, le ballon est sur le point d'atteindre Luke. Afin de ne pas assister à la suite, elle tente de se lever et essaie de descendre les gradins. Et cette foi, elle y parvient.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JumaxJumax21 juillet 2012
" je jure sur ma vie d'être ton nain de jardin jusqu'à ma mort si je ne viens pas au rendez-vous. Juré, ajoute-t-il en brandissant deux doigts."
Commenter  J’apprécie          220
CielvariableCielvariable20 mai 2014
-Pourquoi est-ce que tu continues à venir ici ? demande-t-elle enfin d'une voix rauque.
Il mesure ses paroles.
-Parce que je tiens à toi.
Elle glousse d'un air morose.
-C'est ça.
Il la dévisage.
-Janie, je suis...
-Tu es quoi ? coupe-t-elle d'un regard noir. Un dealer ? Qui sort avec Shay Wilder ? Apprends-moi quelque chose que j'ignore, Caleb.
La tête entre les mains, il maugrée :
-Il ne faut pas croire tout ce qu'on raconte.
-Tu nies ?
-Je ne sors pas avec Shay Wilder, réplique-t-il en égayant.
-Vraiment ? Seulement en rêve, alors.
Elle se retourne vers le mur.
Il fixe sa nuque.
Durant un temps péniblement long.
-Tu ne m'as quand même pas épié..., finit-il par dire.
Janie se tait.
Il se lève.
-Janie ! crie-t-il d'un ton accusateur.
-Tu devrais partir, maintenant, répond-elle.
Il se dirige vers la porte, l'ouvre et se retourne vers Janie.
-Les rêves ne sont pas des souvenirs. Ce sont des attentes, des craintes. Des signes de ce qui nous angoisse. Je pensais que tu étais bien placée pour le comprendre.
Il sort de la chambre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JumaxJumax21 juillet 2012
" Janie se réveille, elle est en retard. Elle cligne des yeux. Autant qu'elle s'en souvienne, elle n'a jamais eu de rêve à elle avant celui-là. Ce sont toujours les rêves des autres."
Commenter  J’apprécie          140
florencemflorencem24 octobre 2012
J'étais persuadé que, à cause de mes cicatrices - sans parler de ma coupe de cheveux _ je ne pourrais jamais séduire la fille de mes rêves. Puis elle m'a enfoncé une poignée de porte dans le ventre. Quand une fille traite un garçon de cette façon, c'est qu'elle l'aime bien.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Lisa McMann (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Blonde, brune, rousse ou ... chauve

Un roman policier de MIchael Connelly : la .... en béton

blonde
brune
rousse
chauve

15 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , coiffure , couleurCréer un quiz sur ce livre
. .