Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2842283597
Éditeur : Le Pré aux Clercs (2009)


Note moyenne : 4.07/5 (sur 15 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
" Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé ", écrit l'enfant des fées Ismaël Mérindol dans son " Traité de Faërie ". Rédigé à la manière et dans la tradition des authentiques grimoires du XVe siècle, Ismaël Mérindol vous conte son parcours initiatique dans le monde... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Cece_, le 24 octobre 2013

    Cece_
    Ceux qui me connaissent sourient en me voyant plongée dans ce genre d'ouvrage. Les livres jeunesse sur la Faërie je connais, j'aime et j'en réclame sans cesse. Alors quand je suis tombée sur celui là, un recueil de plusieurs ouvrages datant du XVIIe / XVIIIe, je n'ai pas hésité bien longtemps avant de passer commande.
    « Traité de Faërie » est un livre splendide d'un point de vue visuel. Je l'ai acheté sur internet, je n'avais donc aucune idée de ce à quoi ce livre pouvait ressembler et j'ai été vraiment surprise à la réception. Je me doit de commencer par ce point car un réel travail est à noter. L'ensemble du livre (couverture, reliure, tranche et interieur) est présenté de telle sorte que l'on croirait tenir un ancien grimoire. C'est voulu, c'est réussi. J'ai particulièrement apprécié les gravuresque l'on trouve tout au long du livre. Si on voulait trouver un petit point noir à cette présentation, comme je l'ai vu chez Laure, on pourrait dire que l'aspect « relief » du titre casse cet aspect « ancien ». Ce n'est pas totalement faux, en revanche ça ne m'a pas plus dérangé que ça pour ma part.
    Ceci étant dit, une fois le livre admiré on peut éventuellement l'ouvrir.
    Là, on trouve une préface fort intéressante d'Edouard Brasey, auteur qui nous livre après bien des tourments une adaptation du « Traité de Faërie » d'Ismaël Merindol et trois autres nouvelles anciennes, à savoir : « le Comte de Gabalis ou entretiens sur les sciences secrètes » de l'abbé Montfaucon de Villars (1670), « La République mystérieuse des elfes, faunes, fées et autres semblables » de Robert Kirk (1691) et « le Sylphe amoureux » (1730).
    Le Traité de Faërie est une merveille.
    J'ai adoré me plonger dans l'univers de Merindol. Je n'ai qu'un seul regret, c'est que l'ouvrage original ait été détruit. Nous n'aurons donc jamais la suite et fin, mais le travail d'Edouard Brasey est vraiment honorable et je lui suis reconnaissante d'avoir partagé ce qu'il a pu retrouver de ce Traité. Ismaël Merindol, enfant des fées, nous apprend à connaître les différentes espèces qui constituent le Petit Peuple. À ses côtés et avec lui, nous apprenons des choses tenues secrètes et des histoires plus incroyables les unes que les autres. Certains chapitres sont entrecoupés d'extraits de « Les esprits élémentaires » de Karl Grün, en apprenant plus sur les salamandres, les nymphes et tant d'autres…
    Le Comte de Gabalis est le texte qui m'a le plus posé problème. L'auteur cherche à montrer l'absurdité du Petit Peuple et à ridiculiser ceux qui y croient en utilisant l'ironie. du coup forcément je n'ai de suite pas été très fan du concept mais, en plus, le texte est assez lourd. Les phrases sont très longues, adaptation oblige, et j'ai eu parfois du mal à m'y retrouver. Ce détail mis à part, les différentes rencontres et sujets développés dans ce texte m'ont donné à réfléchir. L'effet escompté par l'auteur n'a pas fonctionné sur moi mais j'ai apprécié cette lecture malgré tout.
    La République mystérieuse des elfes, faunes, fées et autres semblables nous fait part des connaissances de l'auteur en matière de Féerie. Une lecture enrichissante et plaisante.
    Le Sylphe amoureux est une nouvelle, anonyme malheureusement, sur une romance entre un sylphe et une belle dame. C'est court mais d'un romantisme tel qu'on ne peut pas poser le livre après avoir commencé cette histoire. Un Sylphe et de la romance, que demander de plus ?
    Le Traité de Faërie suivi d'autres recueils fameux de Féerie et d'Elficologie est un livre à mettre entre les mains de ceux qui s'intéressent un tant soit peu au surnaturel. Une agréable lecture, enrichissante et plaisante. On ne peut qu'acclamer Edouard Brasey pour son travail. Parsemée de gravure dans l'esprit d'un vieux grimoire, ce livre est une perle pour n'importe quelle bibliothèque digne de ce nom.

    Lien : http://julycece.wordpress.com/2013/10/03/traite-de-faerie-suivi-daut..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par faery, le 17 février 2010

    faery
    Lontemps attendus, les écrits de Mérindol nous sont ici révélés et nous racontent comment toute sa vie il a été en liaison avec le peuple féerique. Si l'on retire de ce livre les autres rajouts qui n'ont rien à voir avec Mérindol, il reste peu de choses...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par perfchris, le 07 février 2014

    perfchris
    Ismaël Merindol, enfant des fées nous fait partager son parcours initiatique dans le monde de Faërie. Ce texte est suivi d'autres traités.
    Un livre merveilleux, époustouflant de magie, qui donne au lecteur une entrée dans le monde des fées, des nymphes, elfes, gnomes et autres créatures du Petit Peuple.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par aventurine, le 24 novembre 2013

    aventurine
    J'ai vraiment apprécié ce livre. Une façon de rendre réelle la Féérie. J'aime ce genre de livre et je ne me suis pas ennuyée.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LaureduMiroir, le 19 septembre 2009

    LaureduMiroir
    Ismaël Mérindol … Son nom doit vous dire vaguement quelque chose, si comme moi vous vous êtes attardés sur les écrits traitants de la Faërie. Je pense entre autre en disant celà au maintenant célébre guide du chasseur de fées de Monsieur Edouard Brasey

    Lien : http://autrecotedumiroir.net/traite-de-faerie
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Myrtle, le 16 juillet 2011

    L’« elficologie » est forgée à partir du mot « elfe » et du grec « logos ». Elle désigne la science des elfes, et, plus largement, l’ensemble des connaissances relatives au Petit Peuple qui comprend, outre les elfes, les fées, les nains, les gnomes, les ondines et toutes les autres créatures surnaturelles peuplant le monde de Faërie. L’elficologie est une science ancienne, ainsi qu’en attestent les rares et précieux traités que j’ai pu consulter sur le sujet, dont les plus éloquents sont publiés dans cet ouvrage.[…] Ces traités sont, pour certains, impossibles à trouver. D’aucuns prétendent même qu’ils n’existent pas et ne sont le fruit que d’aimables supercheries due à l’imagination des elficologues et autres fadologues (qui étudient les fées), nanophiles (les nains) et nymphologues (les nymphes). En poursuivant mes recherches, j’appris qu’il est de tradition chez les elficologues de colporter des calembredaines. Il est en effet dangereux de révéler toute la vérité au sujet du Petit Peuple.[…] C’est la raison pour laquelle les elficologues mêlent toujours à leurs travaux, sérieusement documentés, quelques gros mensonges et invraisemblances notoires, non pas, évidemment, pour se moquer de leurs lecteurs, mais pour rassurer les membres du Petit Peuple et les protéger de la curiosité des humains.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par bzh, le 17 mai 2011

    Déjà, on ne peut qu'être séduit par l'aspect "grimoire" du livre.
    Puis, on est emporté par l'histoire d'Ismaël.
    Et quand on se promène ensuite dans les sous-bois, on se surprend à surveiller les souches de bois et autres fontaines... à l'affut des fées.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par perfchris, le 07 février 2014

    Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
18,34 € (neuf)

   

Faire découvrir Traité de Faërie : Suivi d'autres recueils fameux de Féerie et d'Elficologie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (31)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz