Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Anne-Sophie Thévenon (Traducteur)

ISBN : 2723454371
Éditeur : Glénat (2006)


Note moyenne : 4.65/5 (sur 23 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Dans la dimension parallèle ouverte pas la Béhérit, Griffith, dont la survie était sans espoir, offre aux démons la troupe du Faucon en tant que sacrifice humain, afin de réaliser son rêve. Presque toute la troupe est la proie des démons, et Casca est violée par Griffit... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Alfaric, le 04 mai 2015

    Alfaric
    Autant aller à l'essentiel : "Berserk" est un titre majeur de la planète manga qui présente toutes les caractéristiques de l'oeuvre d'exception, écriture et dessin gagnant sacrément en qualité de tomes en tomes. Toutefois âmes sensibles s'abstenir, car il s'agit d'une oeuvre à ne pas mettre entre toutes les mains (à moins que vous ne vouliez traumatiser à vie un adolescent ^^) : visant à dénoncer les crimes commis par l'humanité, on assiste régulièrement à des scènes d'une rare violence, tant visuelle que morale, qui flirtent régulièrement avec les limites de l'insoutenable. Mais avec le manga "Berserk", jamais l'horreur n'aura été aussi magnifiquement dessinée, jamais l'enfer n'aura été aussi superbe à contempler, et on se retrouve hypnotisés comme les phalènes par le feu malgré quelques nuits de cauchemar en perspective…
    R.E. Howard disait qu'il ne savait jamais quelle quantité de violence et d'horreur les lecteurs étaient prêts à endurer… Et bien, avec ce titre vous allez découvrir vos limites, puis sans cesse les repousser ! ^^


    Décidément, rien n'est épargné à Guts et Casca :

    Le temps passe, et tandis que Guts s'entraîne d'arrache pieds, Godo, Rickerts et Erika fabriquent les armes de sa croisade dont un jeu de couteau en symbole de Judeau et un bras-canon (à la fois détournement du personnage historique de Gottfried manchot et hommage au "Cobra" de Buichi Terasawa).
    C'est à ce moment qu'un Apôtre en maraude parvient au seuil de leur forge : pour Guts c'est un signe du estin, et s'il parvient à vaincre cet adversaire c'est qu'il aura le bon choix… mais aucune arme n'est suffisamment résistante pour porter un coup décisif malgré la force et l'endurance inhumaines qu'il a acquis durant l'Occultation ! C'est à ce moment que Guts porte la main sur celle qu'il va l'accompagner durant un chemin : la Dragonslayer, l'épée forgée pour tuer les créatures qu'une main humaine ne peut atteindre !
    Après sa première victoire, c'est plein de résolution que Guts s'enfonce dans les ténèbres pour y traquer ses adversaires car la proie est devenue prédateur.
    Nous savons désormais tout de Guts, de sa quête de vengeance et de sa croisade contre les Apôtres et les God Hand. Comme David Vincent de la série culte "Les Envahisseurs", il sait car il les a vu, il combat les démons à visages humains, sachant qu'à chaque victoire remportée l'ennemi retrouve sa forme d'avant sa transfiguration ce qui fait de lui un criminel et non un héros. Nous apprenons ainsi que troupe des chevaliers des chaînes sacrées a été envoyée par la papauté pour enquêter sur le chevalier noir sours les ordres de Dame Farnèse (encore un super emprunt/hommage au cycle fleuve "Guin Saga" de Kaoru Kurimoto à travers le sosie du Général Amnélys)… Car depuis l'Occultation, les événements étranges se multiplient : est-ce de l'accomplissement des prophéties ou le temps de la malédiction ?
    L'histoire reprend là où le mangaka l'avait laissée à la fin du tome 3, c'est-à-dire après la défaite et de damnation du Comte… Tout recommence dans une ambiance gothique de très bon aloi, où dans une forêt sombre et humide Guts libère l'a paysanne adolescente Jill des brigands qui voulait la faire passer à la casserole avant de buter l'arbre démon qui allait dévorer tout le monde (je suis presque sûr que ce passage a servi d'inspiration au frenchy Laurent Genefort pour son cycle dark fantasy "Hordes" ^^)
    Jill prend le chevalier noir en sympathie et le ramène dans son village victime à répétition d'elfes anthropophages… à la plus grande stupéfaction de Puck l'elfe, mais pas de Guts dont la marque sur la nuque commence à le titiller. L'arrivée des démons ne se fait pas trop attendre, et Guts se serre d'un enfant comme appât pour attirer les créatures volantes dans une grange à laquelle il met le feu. C'est alors que l'Apôtre Rosine fait son apparition…
    Ce tome se finit sur le prototype de "Berserk", un manga amateur mieux dessiné qu'un sacré paquet de mangas professionnels qui est un peu la version 1.0 du premier arc de la saga…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation







Sur Amazon
à partir de :
4,99 € (neuf)
2,55 € (occasion)

   

Faire découvrir Berserk, tome 14 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz