Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Miss S (Traducteur)
> Anne Vignol (Adaptateur)

ISBN : 2849651303
Éditeur : Asuka (2006)


Note moyenne : 3.96/5 (sur 48 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Mashiro est bien une fille... Pourtant, à la suite d'un gros traumatisme, elle s'est convaincue qu'elle était un garçon ! Son corps a évolué selon sa volonté : Mashiro est grande et, surtout, n'a pas de poitrine. Aux yeux des autres, elle est un garçon et, pour parfaire... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (8)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par florencemullot, le 22 juin 2012

    florencemullot
    J'ai découvert le manga de Setona Mizushiro par hasard. La couverture était plutôt attrayante, et le titre intrigant. Je me suis donc laissé tenté par cette courte série. Aux premiers abords, nous évoluons dans un lycée japonais classique avec des étudiants qui vivent tranquillement leurs derniers instants d'adolescents. Puis entre en action cette "infirmerie". Un cours spécial et secret qui permet à une poignée d'élèves de sortir du lycée. Étrange... Mais c'est à partir de là que l'on comprend que cette série n'est pas une simple histoire de lycée. Il y a un côté fantastique, terrifiant même qui se développe petit à petit. Métaphoriquement parlant, les séances à l'infirmerie sont assimilables à des séances chez le psychiatre. Les élèves doivent combattre leurs peurs, leurs doutes, leurs échecs pour pouvoir avancer dans la vie. le hic, c'est que cela ne paraît pas aussi simple que cela. Je ne parle pas des combats et des violences qui ont lieu dans les rêves, mais plutôt de la finalité de tout cela.
    Dès le départ, une part de mystère s'installe. La première phrase " Docteur... Cet enfant est-il un garçon ? ou bien une fille ? - Tenez vous à le savoir ?" jette un peu un froid. Je ne sais pas mais avec l'image de Mashiro en double (garçon et fille), je me suis sentie mal à l'aide dès le départ. Ce n'est peut-être que moi, bien entendu, mais quelque chose me dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Il en est de même pour les apparences que prennent les élèves dans les rêves. L'armure semble dès le départ être So... mais cela paraît beaucoup trop simple. Il pourrait tout autant être le bras par exemple. Quant à la petite fille, il semblerait qu'elle soit la sœur de So. La petite ressemble beaucoup à So et comme nous ne la voyons pas pour l'instant, je pencherais pour elle. Reste encore un personnage à découvrir...
    Le gros point négatif de cette série est la façon de penser de Mashiro. Elle m'insupporte beaucoup. Déjà parce que sans cesse, il répète qu'un homme est fort, viril, musclé... blablabla... Une fille, elle, est faible, pleurnicharde... Bonjour, les stéréotypes ! C'est très agaçant de revoir ces pensées là tout au long du tome. Je peux comprendre que Mashiro doute sur sa sexualité, mais l'auteur a vraiment mal choisi la façon de penser du personnage. J'espère que cela changera avec le temps...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par Ori, le 21 septembre 2008

    Ori
    L'infirmerie après les cours, tome 1 de Setona Mizushiro, Asuka
    Mashiro est né avec un handicap des plus, heu... handicapant, le haut de son corps est celui d'un garçon et le bas celui d'une fille (sic!). Il a choisi la vie de garçon et rejette toute part de féminité, en prenant soin de dissimuler son terrible secret. C'est sans compter, la mystérieuse infirmerie des sous-sols de l'école qui réunit, sous couvert d'anonymat, des élèves dissimulant, tout comme Mashiro, un horrible secret. Ces élèves doivent s'affronter dans leur rêve afin de retrouver une clé qui leur permettra de quitter l'école.
    Je n'ai pas pu m'empêcher de lever un sourcil sceptique devant ce scénario abracadabrant, d'autant plus que le héros (l'héroïne?) a l'air un peu crétin! Mais c'était sans compter le beau So qui a percé le secret de Mashiro et qui semble être tombé sous son charme. Cela reste quand même une histoire bien tordue, et je ne sais pas si je vais poursuivre ma découverte de ce manga offert avec le dernier abonnement d'Animeland.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par sidhounette, le 01 août 2012

    sidhounette
    Je viens tout juste de terminer la lecture de cette série qui m'a été recommandée par Babelio et je ne regrette absolument pas ma lecture ni la découverte de ces nouveaux personnages de Setona (je viens de lire Black Rose Alice du même auteur).
    J'ai retrouvé le même dessin, assez différent de ce que j'aime habituellement mais tout de même très esthétique, et une ambiance à la fois sombre et onirique.
    Le thème de l'histoire peut paraitre "simple" à première vue, mais j'encourage les nouveaux lecteurs a avancer de quelques tomes avant de se faire un avis définitif et de choisir de stopper ou continuer cette série. Les thèmes abordés par l'auteur sont bien plus profonds et sombres que ce que l'on imagine de prime abord. Je n'ai pas accroché immédiatement mais j'ai versé une petite larme en quittant les personnages à la fin... même si je ne sais toujours pas si j'aime ces personnages ou non... C'est étrange.
    Bref, une belle découverte! Merci Babelio!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Kahlan, le 17 juin 2011

    Kahlan
    Bon, vous allez finir par en avoir marre de venir sur mon blog, si c'est toujours pour lire des chroniques sur les œuvres des mêmes auteurs, cependant, je dois dire que Setona Mizushiro a une plume toute particulière qu'elle sait exploiter à sa convenance tout en abordant des sujets graves, importants qui font tout simplement partis de la vie avec une émotion qui lui est propre et qui me touche énormément (et je sais que je ne suis pas la seule).
    Donc me revoici aujourd'hui avec un autre premier tome d'une série de cette mangaka et je ne peux, malheureusement, pas vous dire qu'il n'y en aura plus. Eh oui, ma bibliothèque compte encore deux autres séries de Setona Mizushiro, après je m'attaquerai à leur suite quand même !
    Avec ce premier tome, nous découvrons une couverture tout en simplicité aux tons pastels ou aux couleurs atténuées. La sobriété attire notre regard sur les personnages qui nous ignorent, sont indifférents ou bien nous lancent un aire de défi (pas compliqué d'identifier qui fait quoi) et je dois dire que si l'auteur cherchait à intriguer son lecteur, j'ai totalement marché à cette combine (commerciale, certains diront, mais j'assume). Au final, la couverture est très esthétique, elle est totalement dans la lignée de Setona Mizushiro. Que peut bien nous réserver ce premier tome ? C'est ce que je me suis empressée de découvrir en commençant ma lecture.
    La suite sur mon blog =)

    Lien : http://bookacroc.blogspot.com/2011/06/linfirmerie-apres-les-cours-to..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Eden_Zorjunn, le 24 février 2014

    Eden_Zorjunn
    Ce manga a de beaux dessins. L'histoire qui est racontée a du être longuement réfléchie, car on sent la maturité du style et des caractères des personnages. Dès le début, le lecteur se trouve face aux nombreux sentiments des personnages. Setona Mizushiro pose dans ce tome les bases d'une grande série. Les romances se mettent en place. Des questions font leur apparition dans l'esprit du lecteur. Ce manga hypnotise.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (6)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Mero, le 23 février 2013

    Elle est au bord du gouffre, encore et toujours prisonnière de ses angoisses. A cause de cette peur ses joyaux se brisent d'eux-mêmes, et elle ne parvient toujours pas à se libérer.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Mero, le 23 février 2013

    Nous sommes tous des cœurs mis à nu, dont les actions sont dictées par nos vraies natures. Toute dissimulation est inutile. Et toi non plus, tu n'arriveras pas à retenir tes larmes.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Mero, le 23 février 2013

    Pendant ce cours, tout le monde retrouve sa vraie nature. On apparait en rêve tel que notre cœur nous symbolise.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par florencemullot, le 22 juin 2012

    Il me semble que des gens disparaissent, peu à peu, sans que personne ne s'en rende compte. Je ne sais déjà plus de qui il s'agit...

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Mero, le 23 février 2013

    Pourquoi les hommes font-ils toujours mal... ? Ils devraient tous mourir.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Setona Mizushiro

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Setona Mizushiro

Bande annonce de l’adaption du manga Heartbroken chocolatier








Sur Amazon
à partir de :
5,00 € (neuf)
3,99 € (occasion)

   

Faire découvrir L'infirmerie après les cours, tome 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (87)

> voir plus

Quiz