AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Miss S (Traducteur)Anne Vignol (Adaptateur)
ISBN : 2849651303
Éditeur : Asuka (2006)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Mashiro est bien une fille... Pourtant, à la suite d'un gros traumatisme, elle s'est convaincue qu'elle était un garçon ! Son corps a évolué selon sa volonté : Mashiro est grande et, surtout, n'a pas de poitrine. Aux yeux des autres, elle est un garçon et, pour parfaire cette réalité, la voilà qui sort avec une autre fille. Mashiro, cette étonnante jeune fille, évolue dans un univers qui l'est tout autant. Son lycée d'apparence classique renferme de bien mystérieux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
florencem
22 juin 2012
  • 3/ 5
J'ai découvert le manga de Setona Mizushiro par hasard. La couverture était plutôt attrayante, et le titre intrigant. Je me suis donc laissé tenté par cette courte série. Aux premiers abords, nous évoluons dans un lycée japonais classique avec des étudiants qui vivent tranquillement leurs derniers instants d'adolescents. Puis entre en action cette "infirmerie". Un cours spécial et secret qui permet à une poignée d'élèves de sortir du lycée. Étrange... Mais c'est à partir de là que l'on comprend que cette série n'est pas une simple histoire de lycée. Il y a un côté fantastique, terrifiant même qui se développe petit à petit. Métaphoriquement parlant, les séances à l'infirmerie sont assimilables à des séances chez le psychiatre. Les élèves doivent combattre leurs peurs, leurs doutes, leurs échecs pour pouvoir avancer dans la vie. le hic, c'est que cela ne paraît pas aussi simple que cela. Je ne parle pas des combats et des violences qui ont lieu dans les rêves, mais plutôt de la finalité de tout cela.
Dès le départ, une part de mystère s'installe. La première phrase " Docteur... Cet enfant est-il un garçon ? ou bien une fille ? - Tenez vous à le savoir ?" jette un peu un froid. Je ne sais pas mais avec l'image de Mashiro en double (garçon et fille), je me suis sentie mal à l'aide dès le départ. Ce n'est peut-être que moi, bien entendu, mais quelque chose me dit que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Il en est de même pour les apparences que prennent les élèves dans les rêves. L'armure semble dès le départ être So... mais cela paraît beaucoup trop simple. Il pourrait tout autant être le bras par exemple. Quant à la petite fille, il semblerait qu'elle soit la soeur de So. La petite ressemble beaucoup à So et comme nous ne la voyons pas pour l'instant, je pencherais pour elle. Reste encore un personnage à découvrir...
Le gros point négatif de cette série est la façon de penser de Mashiro. Elle m'insupporte beaucoup. Déjà parce que sans cesse, il répète qu'un homme est fort, viril, musclé... blablabla... Une fille, elle, est faible, pleurnicharde... Bonjour, les stéréotypes ! C'est très agaçant de revoir ces pensées là tout au long du tome. Je peux comprendre que Mashiro doute sur sa sexualité, mais l'auteur a vraiment mal choisi la façon de penser du personnage. J'espère que cela changera avec le temps...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Javableue
10 octobre 2016
Comme Mashiro ne sait pas vraiment s'il est un garçon ou une fille, il a décidé de se construire une virilité exacerbée pour se raccrocher au genre masculin, celui qu'il s'est choisi. Mais son corps revient à la charge, ramenant à la surface des problèmes qu'il pensait avoir écartés : si la nature l'a doté du torse d'un homme, il a aussi la chance de voir ses règles apparaître. Ce grand événement le force à quitter le club de kendo où il avait pourtant trouvé sa place... aura-t-il également un impact sur la vie au lycée, où son identité masculine n'avait pas lieu d'être remise en cause jusque-là ?
Est-ce une chance ou non ? Mashiro n'est pas scolarisé dans une école ordinaire : là bas, on ne sanctionne pas les années d'études par un diplôme, mais par la réussite d'une quête personnelle que chaque élève poursuit lors d'un passage hebdomadaire à l'infirmerie du sous-sol. Une fois que les ados ont réglé leurs comptes avec eux-mêmes, ils sont jugés "prêts" à quitter le lycée.
Lors d'un premier entretien avec une infirmière des plus mystérieuses, Mashiro boit un breuvage "qui sent bon" mais qui le plonge dans un sommeil agité où il vit un affreux cauchemar. A l'issue de son périple onirique, dans lequel il porte un uniforme de fille, il se fait planter sauvagement par un gamine dépenaillée.. qui s'avérera être Kureha, une de ses copines de classe. En voilà déjà une qui connaît son lourd secret. Saura-t-elle tenir sa langue ?
Il ne faudrait surtout pas que la nouvelle arrive aux oreilles de So. Mashiro veut absolument éviter d'avoir maille à partir avec ce beau ténébreux qui passe sa vie à le chercher. Parce que, même s'il est capable de s'agacer et se battre sans problème contre lui, il sait qu'il perdra car au fond... il n'est "qu'une fille", il est faible. Que peut-il faire contre "sa nature" ? Ce manga fantastique, où les personnages semblent résoudre leurs problèmes existentiels dans des rêves qu'ils partagent, bouleverse les clichés qui pourrissent les genres, où la femme est une brave soumise, le bonhomme utilise sa force physique pour taper sa dame ou violer des enfants. L'air de rien, la bande de lycéens torturés pourrait bien faire cogiter nos boutonneux chéris... qui ne sont jamais très loin de ces grossières représentations.

Lien : http://pulco-suivezlepapillo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lilice_brocolis
12 janvier 2015
  • 3/ 5
Ce premier tome pose des bases pour la suite. On a un héros de genre incertain qui veut affirmer sa virilité dans un environnement fantastique étrange : un lycée où l'on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe (il semble y avoir de moins en moins d'élèves mais on oublie ceux qui sont partis dont on ne garde qu'un souvenir très flou de l'existence, une infirmerie secrète dont le passage ne se révèle que si vous y êtes convié,...)
J'aime la mnaière dans le fantastique du monde "réel" est traité : intangible, sans que personne n'y prête réellement attention.
Vient ensuite l'infirmerie et ses combats pour sortir du lycée. On fait des bonds dans les souvenirs des personnages pour voir leur traumatisme. du plutôt classique pour le moment mais plutôt bien traité. le côté lutte pour la clés est caritural mais par tranche assez courtes pour être très supportables. le coté très étrange est plutôt bien dépeint.
Les personnages sont bien introduits, et l'on en sait pour le moment assez peu sur eux (certains n'ont même pas encore été introduits). J'aime bien cette manière de faire, plutôt que de caricaturer un personage lors de sa première entrée en scène afin qu'on le cerne facilement. Ici nous avons pour le moment 3 personnages que l'on commence à connaître, et on en attend plus de profondeurs, et quelques uns dont on devrait prochainement en apprendre plus. Ils semblent assez fouillés et cacher quelques subtilités, à voir.
Espérons que les prochains tomes ne soient pas décevants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Ori
21 septembre 2008
L'infirmerie après les cours, tome 1 de Setona Mizushiro, Asuka
Mashiro est né avec un handicap des plus, heu... handicapant, le haut de son corps est celui d'un garçon et le bas celui d'une fille (sic!). Il a choisi la vie de garçon et rejette toute part de féminité, en prenant soin de dissimuler son terrible secret. C'est sans compter, la mystérieuse infirmerie des sous-sols de l'école qui réunit, sous couvert d'anonymat, des élèves dissimulant, tout comme Mashiro, un horrible secret. Ces élèves doivent s'affronter dans leur rêve afin de retrouver une clé qui leur permettra de quitter l'école.
Je n'ai pas pu m'empêcher de lever un sourcil sceptique devant ce scénario abracadabrant, d'autant plus que le héros (l'héroïne?) a l'air un peu crétin! Mais c'était sans compter le beau So qui a percé le secret de Mashiro et qui semble être tombé sous son charme. Cela reste quand même une histoire bien tordue, et je ne sais pas si je vais poursuivre ma découverte de ce manga offert avec le dernier abonnement d'Animeland.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sidhounette
01 août 2012
  • 5/ 5
Je viens tout juste de terminer la lecture de cette série qui m'a été recommandée par Babelio et je ne regrette absolument pas ma lecture ni la découverte de ces nouveaux personnages de Setona (je viens de lire Black Rose Alice du même auteur).
J'ai retrouvé le même dessin, assez différent de ce que j'aime habituellement mais tout de même très esthétique, et une ambiance à la fois sombre et onirique.
Le thème de l'histoire peut paraitre "simple" à première vue, mais j'encourage les nouveaux lecteurs a avancer de quelques tomes avant de se faire un avis définitif et de choisir de stopper ou continuer cette série. Les thèmes abordés par l'auteur sont bien plus profonds et sombres que ce que l'on imagine de prime abord. Je n'ai pas accroché immédiatement mais j'ai versé une petite larme en quittant les personnages à la fin... même si je ne sais toujours pas si j'aime ces personnages ou non... C'est étrange.
Bref, une belle découverte! Merci Babelio!
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero23 février 2013
Elle est au bord du gouffre, encore et toujours prisonnière de ses angoisses. A cause de cette peur ses joyaux se brisent d'eux-mêmes, et elle ne parvient toujours pas à se libérer.
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero23 février 2013
Nous sommes tous des cœurs mis à nu, dont les actions sont dictées par nos vraies natures. Toute dissimulation est inutile. Et toi non plus, tu n'arriveras pas à retenir tes larmes.
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero23 février 2013
Pendant ce cours, tout le monde retrouve sa vraie nature. On apparait en rêve tel que notre cœur nous symbolise.
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem22 juin 2012
Il me semble que des gens disparaissent, peu à peu, sans que personne ne s'en rende compte. Je ne sais déjà plus de qui il s'agit...
Commenter  J’apprécie          20
MeroMero23 février 2013
Pourquoi les hommes font-ils toujours mal... ? Ils devraient tous mourir.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Video de Setona Mizushiro (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Setona Mizushiro
Bande annonce de l’adaption du manga Heartbroken chocolatier
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
549 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
. .