Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Christine Barbaste (Traducteur)
> Anne Perry (Traducteur)

ISBN : 2714437761
Éditeur : Belfond (2002)


Note moyenne : 4.44/5 (sur 61 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Sofia est une jeune fille au caractère volontaire et orgueilleux, hérité de sa mère, Anna, fougueuse Irlandaise qui a quitté son pays pour épouser Paco Solanas, un argentin issu d'une grande famille. Sofia grandit dans la superbe hacienda familiale de Santa Cata... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (17)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par zazy, le 18 juin 2012

    zazy
    3 gamins inséparables ; 2 sont frère et sœur, la troisième est la cousine germaine. Toujours ensemble, surtout Sofia et Santi (les cousins germains) puis glissement vers quelque chose de plus fort et…. L'inavouable arriva, ils deviennent amants et, comble de désespoir, il y eût un accident de préservatif, vous savez ces 1% si terrible !!! Bien sûr, dans cette belle société argentine, cela ne se peut pas, donc exit Sofia qui est priée d'aller se faire avorter chez des siens cousins en Suisse et d'y continuer ses études. C'est bien sûr, sans compter sur le tempérament frondeur de Sofia et…. La survie du livre !
    Elle accoucha donc d'un petit garçon, l'abandonna et partit pour l'Angleterre pour fuir ses souvenirs et cet amour tripal.
    Elle y rencontra un gentil mari beaucoup plus vieux qu'elle avec qui elle aura deux petites filles. Un jour, Sofia reçoit un courrier d'Argentine où elle apprend que Maria (la troisième du trio) va bientôt mourir d'un cancer. Voici donc Sofia de retour chez elle…. Bien sûr, elle retrouvera Santi et….. le feu de la passion les dévorera à nouveau….. Heureusement, juste avant de mourir, Maria et Sofia auront une grande discussion. Santi ira retrouver sa femme, Sofia retournera en Angleterre sous la protection de David….. Tout est bien qui ne finit pas trop mal.
    Chèèèère Amiiiiiie, je me gausse, j'ironise, je persifle, je raille, je galèje… mais soyez rassurée, j'ai beaucoup pleuré. Ce gros pavé ne m'a pas quittée de toute la nuit, L'écriture de Santa Montefiore a fait que je n'ai pu le lâcher avant le mot fin, soit à 5h30 ce matin alors que les oiseaux s'éveillaient.
    Tous les poncifs du genre sont réunis et pourtant, ça fonctionne. C'est un bon gros livre à lire sous la couette. Une petite régression mentale de temps à autre, c'est très agréable, mais je n'en fais pas un coup de cœur. Je ne suis pas certaine de lire un autre livre de cette auteure.


    Lien : http://zazymut.over-blog.com/article-santa-montefiore-l-arbre-aux-se..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par brouillard, le 20 mai 2010

    brouillard
    Non ce n'est pas une banale histoire d'amour entre cousins germains. C'est une découverte : celle d'un pays, d'une famille, d'une jeune fille qui doit s'exiler. Il est difficle de rendre l'émotion sucitée par ce livre tant celle-ci est intense, serre la gorge et brouille le regard. L'écriture colle parfaitement au sentiments, elle n'en dit pas trop ni trop peu, emploi un langage de sincérité et de poésie dans ses descriptions.
    Je l'ai lu il y a des années et je l'ai passé aux membres de ma famille qui ont été touché par cette atmosphère, ce pays, cette histoire.
    Récemment une amie l'a emprunté en bibliothèque et je ne doute pas qu'elle sera à son tour ateinte par ce tourbillon.
    Ayant été tant marqué par ce livre, j'ai lu La Sonate de l'oubli qui était fade! L'histoire était moins fouillée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par HellN, le 16 juillet 2008

    HellN
    Ce livre est tout simplement magnifique. Dès qu'on pose les yeux sur ce bouquin impossible de s'arreter avant de l'avoir terminé et même quand on l'a fini on a envie de le relire. Je le conseille à ceux qui veulent se vider la tête. Prenez ce livre et vous oublierez tous vos soucis. Vous serez alors obnubilés par ces personnages et leur histoire.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ari, le 16 août 2012

    Ari
    Santi et Sofia sont inséparables.Ils sont cousins germains et vivent dans une superbe hacinada argentine, dans une famille aisée. Une famille très unie.
    La complicité entre Sofia et Santi va se transformer en amour interdit. Les deux jeuns gens sont séparés et vont devoir oublier l'autre.
    Cette saga retrace la vie de Sofia et Santi enfants, adolescents et ensuite adultes.
    J'avais lu ce livre il y a une dizaine d'années et j'avais adoré. Je viens de le relire. A mon avis, mes lectures ont évoluées. Je dois être moins romantique qu'il y a dix ans ! J'ai bien aimé mais je n'ai pas été transportée par l'histoire d'amour.
    Les descriptions de la pampa argentine sont superbes.
    Un beau roman d'amour pour les amateurs ! Une lecture agréable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par lagirl8, le 30 janvier 2013

    lagirl8
    À lire ce résumé on pourrait s'attendre à un énième roman à l'eau de rose, or il n'en n'est rien.
    On suit donc l'histoire de trois cousins inséparables dont la vie va bousculer à la suite d'un événement. En effet les deux cousins Sofia et Santi tombent amoureux et quand leurs familles respectives découvrent l'existence de cette histoire contre nature, Sofia est envoyée très loin de l'Argentine. Cet exil loin de son pays adoré restera une vraie déchirure pour la jeune Sofia.
    D'ailleurs j'ai beaucoup apprécié le personnage de Sofia. On sent vraiment que les épreuves la font mûrir. D'adolescente impétueuse et gâtée elle se mue en une femme d'âge mûr beaucoup plus sage. Cependant sa fierté l'empêche de pardonner à sa famille. Elle aime Santi d'un amour inconditionnel et malgré la vie qui suit son cours elle ne l'oublie jamais. Les deux amants réussiront-ils à se retrouver? Bien sur je ne le vous dirai pas.
    Il est important aussi de mentionner María (la troisième personne de ce trio) qui est tout de même l'instrument du malheur de Sofia et Santi. Elle paiera d'ailleurs le prix fort (trop fort) pour sa trahison. Malgré tout je n'arrive pas complètement à la détester et surtout à la fin du roman. Elle a surtout agi de manière impulsive, aveuglée par sa jalousie.
    La fin du roman est parfaite. Certains vont être frustrés par cette fin mais en toute honnêteté le roman ne pouvait pas se terminer autrement. Cela n'aurait pas été crédible.
    Ce livre m'a bouleversé et la dernière partie du livre m'a arraché des larmes. L'écriture est très simple alors ne vous attendez pas à de grandes envolées lyriques.
    Cela reste un coup de cœur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par zazy, le 18 juin 2012

    Je viens du pays des dieux, répliqua-t-il, le visage soudain illuminé. D'Argentine. Là où le soleil est une orange géante et où le ciel est si vaste qu'il est un reflet du paradis

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Myrinna, le 17 novembre 2011

    Lorsque Anna serra sa mère dans ses bras au moment des adieux, il lui sembla
    qu'elle était plus petite et plus maigre que la dernière fois, six mois plus tôt
    à son départ d'Irlande. Emer s'efforçait bravement de sourire et d'ignorer l'effroyable tristesse qui broyait son coeur et son âme.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Fifi24, le 02 novembre 2012

    Le temps te donne l'opportunité de prendre le recul et d'être objectif. La sagesse n’apporte pas toujours ce qui est attendu, ou alors, ca ne voudrait pas la peine d'attendre.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Fifi24, le 02 novembre 2012

    Qu'il est étrange d'aimer quelqu'un toute sa vie ! Malgré l'absence, son image reste gravée à jamais dans la mémoire du coeur. [...] Il y a des choses qui ne meurent pas, elles se mettent quelque temps en sommeil, c'est tout.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Fifi24, le 02 novembre 2012

    Grand-père disait toujours que si la santé était un don de Dieu, le bonheur, en revanche, était à notre charge. Pour lui, tout découlait du regard que chacun portait sur les choses: un verre de vin pouvait être à moité vide, ou à moitié plein. Il suffisait de se montrer positif.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Santa Montefiore

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Santa Montefiore

Interview dans l’émission The Book Show sur la chaîne Sky Arts (en anglais)








Sur Amazon
à partir de :

18,99 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Arbre aux secrets par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez les éditions Belfond

> voir plus

Lecteurs (121)

> voir plus

Quiz