AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211084311
Éditeur : L'Ecole des loisirs (2006)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants.

Les malades l'énervent de plus en plus. Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d'âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé.

C'est lui qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Syl
Syl07 mars 2016
  • Livres 5.00/5
L'élégant docteur Jean Baudoin s'agace de tout, en pleine crise de la cinquantaine. Son travail l'ennuie, son nouvel et jeune associé Vianney Chasseloup, si gentil, si patient, l'exaspère, et ses enfants grignotent ses nerfs. Atteint de sinistrose, il se réfugie le plus souvent dans l'ironie mordante.
"- Sainte Dolto, priez pour nous ! dit-il de ce ton mondain qui lui allait si bien. Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour qu'il me refile une moule accrochée au canapé, une gravure de mode et une gardeuse de cochons virtuels ?
- Tu parles de tes enfants ?
- Je préfèrerais que ce soient ceux du voisin.
- Pourquoi tu dis ça ? Quelqu'un t'entendrait, il croirait que tu ne les aimes pas.
- Je les aime... Mais j'aurais quand même mieux fait de les noyer à la naissance."
Cerise, huit ans, est obsédée par ses élevages, bébé cochon, vache, poussin ninja, dragon, et quand sa cochonne se fait bouffer par un loup, c'est le drame !...
"- Oh, papa ! s'exclama Cerise. Je sais que c'est pas vrai et qu'il y a d'autres raisons de pleurer dans la vie, mais j'avais réussi à gagner deux cochons, et ils allaient faire un bébé en plus ! Mais il y a quelqu'un qui est entré chez moi et il a lâché un loup qui a mangé ma cochonne. Et mon pauvre cochon, il n'a plus de joie de vivre, maintenant..."
Paul-Louis, quinze ans, brillant élève de seconde, compte bien se dévergonder avec son copain Sixte dans les soirées branchées, les rallyes ; il lui faut donc un nouveau costume, c'est in-dis-pen-sable !...
"- Au fait, demanda Paul-Louis à son père, tu pourras me passer ta CB demain ? (...)
- Mais on se fait jeter dans un rallye si on n'a pas de costume !
- Et une cravate, lui rappela Cerise."
Violaine, si belle, dix-sept ans et future bachelière ; en mode glandouille, se questionne sur son avenir... Et si elle laissait tomber son bac S pour faire un bac l'?
"- Quoi ? s'écria le docteur Baudoin. Mais le bac, c'est à la fin de l'année !
- Je veux faire une école de journalisme, poursuivit Violaine, sans paraître remarquer l'objection de son père. (...)
- Avec un bac S, on peut faire du journalisme scientifique...
- Oui mais non, l'interrompit Violaine de sa voix la plus molle, moi, ce que je veux, c'est faire des reportages comme d'aller filmer le cyclone en Louisiane..."
Il y a des soirs comme celui-ci, où le docteur Baudoin souhaiterait être ailleurs... mais le jour où Violaine lui rend visite à son cabinet pour lui apprendre qu'elle pourrait être enceinte, c'est pire que tout ! Être maître de ses émotions, museler le fauve qui est en lui, donner un test de grossesse, refermer la porte de son bureau et attendre.
Lorsqu'il lui posera la question, Violaine lui dira que c'est négatif...
Or, Violaine a menti à son père. Avec sa meilleure amie Adélaïde, c'est vers le Centre de planification familiale qu'elle va chercher de l'aide. Là-bas, elle aura la surprise de rencontrer Vianney Chasseloup qui tient un cabinet de consultation durant son temps libre...
Le docteur Chasseloup est le contraire du docteur Baudoin. Investi dans son travail, profondément humain, toujours à l'écoute de ses patients, il voue une admiration envers cet associé qui a eu la générosité de le prendre avec lui. Alors, il va prendre soin de Violaine et l'assister du mieux qu'il pourra dans ses démarches.
Est-ce que Violaine va garder le bébé ?
J'aime beaucoup les romans de Marie-Aude Murail. Ils apportent toujours de belles émotions. Puis il y a cet humour aux différentes tonalités ; espiègle, radieux, grinçant, noir.
Une belle plume.
Pour faire comme ses copines, pour ne pas être en marge, un soir, Violaine dit oui à son petit ami et se retrouve enceinte. L'histoire du roman raconte sa détresse, son courage et le parcours qu'elle décide de prendre, seule. L'avortement est alors abordé avec tact, intelligence, sans affectation.
La famille, socle branlant, a aussi une belle part. le docteur Baudoin ne suscite pas une sympathie immédiate tant il est désagréable, cependant il arrive à nous attendrir. Cerise, la petite puce qui semble être obnubilée par sa ménagerie virtuelle, est consciente des états d'âme des uns et des autres. Son regard doux et innocent est un baume. Paul-Louis dit Pilou, qu'on pense égocentrique, n'hésite pas à jouer du poing pour défendre l'honneur de sa soeur aînée. Quant à la mère, Stéphanie, capitaine qui a subi des houles et des cyclones dans sa vie de femme, continue à faire face à la tempête avec sang-froid. Dans les premières pages, l'union de cette famille ne paraît pas évidente... et pourtant, elle sera du genre "Un pour tous, tous pour un".
Cette chronique ne serait pas complète si je ne parlais pas du gentil docteur Chasseloup, à l'enfance meurtrie. J'éprouve beaucoup d'empathie pour lui. Il est un médecin comme on en trouve peu. Il répare les corps et les âmes, dévoué, généreux et sensible. Violaine qui le compare à un âne à cause de ses yeux doux, trouvera en lui un soutien loyal et sincère.
Ah... ne pas oublier de vous dire... ce roman est aussi une belle histoire d'amour... Elle aime beaucoup les ânes et son prénom. Il aime son prénom et ses yeux violets.
Une lecture à recommander ++
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
dominica
dominica01 mars 2016
  • Livres 4.00/5
Voici l'histoire de Violaine dont le prénom rappelle la couleur de ses yeux, fille du Dr Baudouin qui est associé au Docteur Chasseloup.
Elle est jeune et belle mais son père la pense "empoté" et ses camarades la trouve "coincée" alors le jour ou Violaine rencontre Dominique ce charmant garçon elle va prouver le contraire.
Mais à 17 ans sans réfléchir, ce qui n'aurait pas du arriver arrive et Violaine va devoir consulter un médecin qui ne sera autre que l'associé de son père, il porte le prénom qui l'as fait rêver et pire il va lui sauver la vie.
Quel destin va se jouer pour cette jeune fille à la situation si embarrassante?
Dans ce court roman qui se lit très vite l'espoir des belles histoires va nous évader le temps d'un instant.
Commenter  J’apprécie          100
lyceelambertseconde2
lyceelambertseconde215 décembre 2015
La fille du docteur Baudoin est un roman de Marie-Aude Murail qui raconte l'histoire du docteur Jean Baudoin un médecin d'une cinquantaine d'années et ayant du succès auprès de sa clientèle qu'il a du mal à supporter. Il partage son cabinet médical avec son assistant Vianney Chasseloup,un jeune homme qui lui soigne les patients dont Jean ne veut plus s'occuper.Le docteur Baudoin a une fille qui s'appelle Violaine avec des yeux ayant la couleur de son prénom et qui, à dix-sept ans va tomber enceinte de son petit ami dont elle n'est réellement pas amoureuse. Tout au long de l'histoire,Violaine hésitera et devra choisir de sois garder ce bébé ou non puis elle devra assumer ce choix qui comme l'autre aura de lourdes conséquences pour elle. Je me suis attachée à Violaine car j'ai admiré le fait qu'elle ait pris ces responsabilités face à cette situation difficile malgré son jeune âge, elle s'est comportée et à réfléchi comme une adulte en prenant de bonnes initiatives comme aller voir des médecins et discuter avec des spécialistes qui ont pût l'aider.
Ce roman m'a beaucoup plu,il est facile à lire et l'écriture n'est pas trop petite ce qui fais qu'il peut plaire aussi à ceux qui n'aime pas trop la lecture. Tout d'abord dans ce livre j'ai vraiment aimé le réalisme qui à été respecté car le sujet des filles enceintes très tôt est bien d'actualité aujourd'hui. On retrouve aussi à travers Violaine la situation de la jeune fille enceinte qui cache la vérité à ces parents et dont seule sa meilleure amie est au courant du secret et qui essaye par tout les moyens d'aider son amie en l'accompagnant chez les médecins et les gynécologues. Il y a aussi du suspense tout au long du récit car on se demandera qu'elle sera le choix final qui changera ou non la vie de l'adolescente . Ensuite je dirais que l'histoire de Violaine explique le quotidien de tous les jours et de ce qui pourrait nous arriver,cela permet de nous donner une leçon de vie et de réfléchir sur nos actes. le fais qu'il y ait aussi une touche d'humour dans l'histoire nous donne envie de continuer à lire pour savoir ce qui va se passer.
Célia JJ
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lectures2thalie
lectures2thalie21 février 2014
  • Livres 4.00/5
Violaine, la fille aînée du docteur Baudoin, a tout pour être heureuse. Elle est belle, appréciée de tous, ne manque de rien. Seulement voilà, un jour l'impensable se produit, Violaine se retrouve enceinte à tout juste dix-sept ans. Comment faire pour aborder ce sujet avec ses parents? Quel choix faire: garder ou pas ce bébé? Une fois la décision prise, encore faut-il l'assumer jusqu'au bout car un choix comme l'autre est lourd de conséquences. Et Vianney dans tout cela? Associé du docteur Baudoin, jeune homme effacé, médecin débutant mais plein de bonne volonté et d'empathie pour ses patients. Vianney, un prénom qui touche Violaine en plein coeur sans qu'elle ne comprenne pourquoi...

Marie- Aude Murail aborde ici le délicat sujet de l'avortement chez une adolescente (je peux le dire car nous l'apprenons très vite dans le roman). le personnage de Violaine, en découvrant sa grossesse, réagit vraiment comme une jeune fille lambda: au début il y a la phase de déni: ce n'est pas vrai, si je fais comme si de rien était alors peut-être que cela s'en ira; puis il y a la joie: peut-être que je vais le garder, c'est mignon un bébé, fille ou garçon? Comment vais-je l'appeler?; enfin, il y a le retour sur Terre: je suis encore une ado, je n'ai pas fini mes études, la grossesse ça rend malade, comment m'occuper d'un bébé alors que je ne peux même pas m'occuper de moi-même? Violaine est dans tous ses états. Elle prend alors la décision qu'elle juge être la plus raisonnable: celui de l'avortement. Mais un avortement n'est pas un geste anodin, c'est très bien rendu dans le roman. Avec sensibilité mais sans sensiblerie, on découvre que chaque étape est lourde de conséquence. Faire ça dans le dos de ses parents avec comme soutien une amie du même âge qui ne s'y connait pas plus que vous: c'est "flippant". Et puis il y a le docteur Vianney Chasseloup, et son regard tendre et rassurant: que vient-il faire dans cette histoire? Je vous laisse le découvrir.
Je peux juste ajouter que ce roman m'a beaucoup touchée. J'ai trouvé que ce délicat sujet (dans le sens où il fait encore débat dans notre société) avait été fort bien traité. A aucun moment il n'est question de juger l'une ou l'autre des décisions, ce n'est pas tant l'avortement qui est au final au centre du roman, mais plutôt l'ambivalence des sentiments qui habitent Violaine, la douleur, l'hésitation, la peur, l'angoisse etc. Tout est très bien dosé, sans voyeurisme, sans exagération, tout en étant très réaliste: c'est très bien écrit.
Lien : http://parfumsdelivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nahe
Nahe14 janvier 2013
  • Livres 4.00/5
Au centre de l'histoire : Violaine, une adolescente qui se découvre enceinte. Impossible pour elle d'en parler à son père médecin... Violaine se tourne alors vers le centre de planning familial et y rencontre un jeune médecin, le docteur Chasseloup, fortement concerné par la détresse de ses patients. Tout à l'opposé du docteur Baudoin, le père de Violaine. Les deux hommes partagent pourtant le même cabinet et visiblement, l'humanité et la disponibilité du docteur Chasseloup ne séduisent pas que Violaine...
Marie-Aude Murail traite ici un sujet grave de façon à dédramatiser la situation à la présenter sous un angle nouveau. Une lecture qui devrait séduire jeunes et moins jeunes !
Commenter  J’apprécie          60

Les critiques presse (2)
Lecturejeune01 décembre 2006
Lecture jeune, n°120 - Violaine, 17 ans, fille du docteur Baudoin, est aussi jolie qu’irritante. Elle accepte les avances d’un petit ami de passage, pour ne pas paraître « coincée » et l’inévitable arrive : elle tombe enceinte. Confier la chose à son père, qui est le mieux placé pour l’aider, lui est impossible : la communication est difficile. Un peu par hasard, elle s’adresse au docteur Chasseloup, le terne associé du docteur Baudoin, et prend une décision difficile mais raisonnable. Ce roman, nourri par une galerie de personnages attachants, aborde avec habileté, finesse et humour une thématique délicate : la grossesse des adolescentes. Marie-Aude Murail sait décidément parler des sujets forts de l’adolescence, sans pour autant tomber dans le pathos. Elle cerne avec justesse et lucidité les difficultés rencontrées par la jeune fille immature. Mais pourquoi Violaine, décidément écervelée, va-t-elle s’enticher de l’associé de son père, un jeune adulte qu’elle imagine mystérieux mais qui n’est autre que complexé ? Et pourquoi son père accepte-t-il cette union avec enthousiasme ? Nous mettrons un petit bémol sur cette fin éclair, qui donne au récit un retournement amer. Elise Hoël
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Lecturejeune01 décembre 2006
Lecture jeune, n°120 - Comme toujours, lorsqu’elle aborde un sujet de société (les méfaits de la mode, les dangers des sectes…), Marie-Aude Murail sait s’y prendre pour nous en présenter tous les aspects, avec une précision quasi-documentaire, qui n’a d’égale que la finesse de son analyse psychologique. On appréciera également l’humour féroce, un brin caricatural, avec lequel l’auteur dépeint deux conceptions opposées du métier de généraliste : celle du docteur Baudoin, désabusé et cynique, et celle du docteur Chasseloup, Saint Bernard dans l’âme. Dommage que la fin ternisse la réussite de l’ensemble : on ne croit pas un instant à cette histoire d’amour entre une adolescente branchée, et ce jeune médecin certes très humain, mais complètement ringard. Anne Lanchon
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SylSyl07 mars 2016
"- Quoi ? s'écria le docteur Baudoin. Mais le bac, c'est à la fin de l'année !
- Je veux faire une école de journalisme, poursuivit Violaine, sans paraître remarquer l'objection de son père. (...)
- Avec un bac S, on peut faire du journalisme scientifique...
- Oui mais non, l'interrompit Violaine de sa voix la plus molle, moi, ce que je veux, c'est faire des reportages comme d'aller filmer le cyclone en Louisiane..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SylSyl07 mars 2016
"- Sainte Dolto, priez pour nous ! dit-il de ce ton mondain qui lui allait si bien. Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour qu'il me refile une moule accrochée au canapé, une gravure de mode et une gardeuse de cochons virtuels ?
- Tu parles de tes enfants ?
- Je préfèrerais que ce soient ceux du voisin.
- Pourquoi tu dis ça ? Quelqu'un t'entendrait, il croirait que tu ne les aimes pas.
- Je les aime... Mais j'aurais quand même mieux fait de les noyer à la naissance."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SylSyl07 mars 2016
"- Oh, papa ! s'exclama Cerise. Je sais que c'est pas vrai et qu'il y a d'autres raisons de pleurer dans la vie, mais j'avais réussi à gagner deux cochons, et ils allaient faire un bébé en plus ! Mais il y a quelqu'un qui est entré chez moi et il a lâché un loup qui a mangé ma cochonne. Et mon pauvre cochon, il n'a plus de joie de vivre, maintenant..."
Commenter  J’apprécie          30
SylSyl07 mars 2016
"- Au fait, demanda Paul-Louis à son père, tu pourras me passer ta CB demain ? (...)
- Mais on se fait jeter dans un rallye si on n'a pas de costume !
- Et une cravate, lui rappela Cerise."
Commenter  J’apprécie          30
CDIMathiasCDIMathias26 novembre 2014
Ils sont deux à se partager le cabinet de médecin : Jean Baudoin, la cinquantaine, marié et père de trois enfants, fatigué par son métier, qui distribue des médicaments et méprise les patients, et Vianney Chasseloup, un débutant, une triste figure de chevalier et les cheveux en bataille, qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets, Violaine. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, que vient-elle faire là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marie-Aude Murail (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Lecture du roman "Sauveur et Fils" par Marie-Aude Murail
autres livres classés : avortementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
187 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre
. .