Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2211084311
Éditeur : L'Ecole des loisirs (2006)


Note moyenne : 3.91/5 (sur 88 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants.

Les malades l'énervent d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (15)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par lectures2thalie, le 21 février 2014

    lectures2thalie
    Violaine, la fille aînée du docteur Baudoin, a tout pour être heureuse. Elle est belle, appréciée de tous, ne manque de rien. Seulement voilà, un jour l'impensable se produit, Violaine se retrouve enceinte à tout juste dix-sept ans. Comment faire pour aborder ce sujet avec ses parents? Quel choix faire: garder ou pas ce bébé? Une fois la décision prise, encore faut-il l'assumer jusqu'au bout car un choix comme l'autre est lourd de conséquences. Et Vianney dans tout cela? Associé du docteur Baudoin, jeune homme effacé, médecin débutant mais plein de bonne volonté et d'empathie pour ses patients. Vianney, un prénom qui touche Violaine en plein cœur sans qu'elle ne comprenne pourquoi...

    Marie- Aude Murail aborde ici le délicat sujet de l'avortement chez une adolescente (je peux le dire car nous l'apprenons très vite dans le roman). le personnage de Violaine, en découvrant sa grossesse, réagit vraiment comme une jeune fille lambda: au début il y a la phase de déni: ce n'est pas vrai, si je fais comme si de rien était alors peut-être que cela s'en ira; puis il y a la joie: peut-être que je vais le garder, c'est mignon un bébé, fille ou garçon? Comment vais-je l'appeler?; enfin, il y a le retour sur Terre: je suis encore une ado, je n'ai pas fini mes études, la grossesse ça rend malade, comment m'occuper d'un bébé alors que je ne peux même pas m'occuper de moi-même? Violaine est dans tous ses états. Elle prend alors la décision qu'elle juge être la plus raisonnable: celui de l'avortement. Mais un avortement n'est pas un geste anodin, c'est très bien rendu dans le roman. Avec sensibilité mais sans sensiblerie, on découvre que chaque étape est lourde de conséquence. Faire ça dans le dos de ses parents avec comme soutien une amie du même âge qui ne s'y connait pas plus que vous: c'est "flippant". Et puis il y a le docteur Vianney Chasseloup, et son regard tendre et rassurant: que vient-il faire dans cette histoire? Je vous laisse le découvrir.
    Je peux juste ajouter que ce roman m'a beaucoup touchée. J'ai trouvé que ce délicat sujet (dans le sens où il fait encore débat dans notre société) avait été fort bien traité. A aucun moment il n'est question de juger l'une ou l'autre des décisions, ce n'est pas tant l'avortement qui est au final au centre du roman, mais plutôt l'ambivalence des sentiments qui habitent Violaine, la douleur, l'hésitation, la peur, l'angoisse etc. Tout est très bien dosé, sans voyeurisme, sans exagération, tout en étant très réaliste: c'est très bien écrit.

    Lien : http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2014/02/la-fille-du-docteur-baudo..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nahe, le 14 janvier 2013

    Nahe
    Au centre de l'histoire : Violaine, une adolescente qui se découvre enceinte. Impossible pour elle d'en parler à son père médecin... Violaine se tourne alors vers le centre de planning familial et y rencontre un jeune médecin, le docteur Chasseloup, fortement concerné par la détresse de ses patients. Tout à l'opposé du docteur Baudoin, le père de Violaine. Les deux hommes partagent pourtant le même cabinet et visiblement, l'humanité et la disponibilité du docteur Chasseloup ne séduisent pas que Violaine...
    Marie-Aude Murail traite ici un sujet grave de façon à dédramatiser la situation à la présenter sous un angle nouveau. Une lecture qui devrait séduire jeunes et moins jeunes !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

  • Par Ori, le 28 juin 2008

    Ori
    La fille du docteur Baudoin de Marie-Aude Murail, Ecole des loisirs
    La Dr Baudoin est loin d'être sympathique, il ne supporte plus son travail, ses patients et leurs maladies, c'est dur pour un docteur! Il a donc pris un associé Vianney Chasseloup, un jeune docteur au regard si bon et si triste, et à qui il "refile" ses pires patients, entendez, les vieux, les râleurs, les fous, les pervers... Mais Vianney, est si rempli d'humanité qu'il les comprend comme personne... Et puis un jour c'est la fille du Dr Baudoin qui vient au cabinet, elle a un problème, elle aimerait le régler, mais elle va s'apercevoir que ce n'est pas si facile.
    Le sujet de ce Murail est peut-être un peu difficile, l'avortement pour une jeune fille, mais Marie-Aude sait tout faire, et traite de ce sujet sensible avec justesse et sensiblité, et on se prend à rêver à son Vianney!
    J'adore aussi, toujours autant, les noms de ses personnages Violaine, Cerise, Vianney, et l'humour de Marie-Aude, même là, les prénoms qui raccourcissent suivant le degré d'affection, le chat Poubelle, la mère ménopausée enceinte... Encore un roman qui ne m'a pas déçue, vivement de la rencontrer cette Marie-Aude!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lecteurs281lambert, le 20 décembre 2013

    Lecteurs281lambert
    Dans le roman "La fille du docteur Baudoin",le réalisme de l'histoire est très bon.
    Tout d'abord,l'histoire est réaliste car les jeunes filles enceintes sont en quelque sorte un sujet d'actualité, et c'est une chose qui peut arriver dans la vie de tous les jours.
    Ensuite, il y a les personnages qui rendent l'histoire réaliste comme la jeune fille enceinte à 16 ans, la meilleure amie de cette dernière qui est au courant, les parents inquiets et enfin le petit ami.
    Dans ce roman, le suspense est également présent tout au long de l'histoire. Violaine change d'avis par rapport à l'avortement, dans un chapitre on pense qu'elle va le garder, puis on se rend compte que c'est finalement le contraire. On pense aussi au début de l'histoire que ses parents vont mal réagir au fait qu'elle soit enceinte, mais au fur et à mesure des chapitres, ils finissent par comprendre ce qu'elle vit.
    Par exemple dans le chapitre 7, Violaine dit clairement "Mais je n'en veut pas" lorsque le médecin lui demande ce qu'elle veut faire du bébé, puis à la page d'après, lorsque sa meilleure amie lui pose la même question, elle répond qu'elle ne sait pas.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Kiladra, le 17 novembre 2014

    Kiladra
    Fan intemporelle de Marie-Aude Murail, je ne pouvais passer à côté de ce roman. Roman très différent de ceux que j'ai lu d'elle, mais qui garde son style, son piquant, son humour léger quand il le faut et ses phrases justes dans les moments délicats. On croise de nombreux personnages, le médecin désabusé, l'adolescente qui se découvre femme, le jeune idéaliste, la meilleure amie qui assume comme elle peut, le grand frère protecteur sans y toucher... En refermant le livre, on a presque l'impression de dire au revoir à des amis qu'on a pris plaisir à découvrir au fil des pages. Une très belle histoire sur fond de petit drame contemporain.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • Lecturejeune , le 01 décembre 2006
    Lecture jeune, n°120 - Violaine, 17 ans, fille du docteur Baudoin, est aussi jolie qu’irritante. Elle accepte les avances d’un petit ami de passage, pour ne pas paraître « coincée » et l’inévitable arrive : elle tombe enceinte. Confier la chose à son père, qui est le mieux placé pour l’aider, lui est impossible : la communication est difficile. Un peu par hasard, elle s’adresse au docteur Chasseloup, le terne associé du docteur Baudoin, et prend une décision difficile mais raisonnable. Ce roman, nourri par une galerie de personnages attachants, aborde avec habileté, finesse et humour une thématique délicate : la grossesse des adolescentes. Marie-Aude Murail sait décidément parler des sujets forts de l’adolescence, sans pour autant tomber dans le pathos. Elle cerne avec justesse et lucidité les difficultés rencontrées par la jeune fille immature. Mais pourquoi Violaine, décidément écervelée, va-t-elle s’enticher de l’associé de son père, un jeune adulte qu’elle imagine mystérieux mais qui n’est autre que complexé ? Et pourquoi son père accepte-t-il cette union avec enthousiasme ? Nous mettrons un petit bémol sur cette fin éclair, qui donne au récit un retournement amer. Elise Hoël
  • Lecturejeune , le 01 décembre 2006
    Lecture jeune, n°120 - Comme toujours, lorsqu’elle aborde un sujet de société (les méfaits de la mode, les dangers des sectes…), Marie-Aude Murail sait s’y prendre pour nous en présenter tous les aspects, avec une précision quasi-documentaire, qui n’a d’égale que la finesse de son analyse psychologique. On appréciera également l’humour féroce, un brin caricatural, avec lequel l’auteur dépeint deux conceptions opposées du métier de généraliste : celle du docteur Baudoin, désabusé et cynique, et celle du docteur Chasseloup, Saint Bernard dans l’âme. Dommage que la fin ternisse la réussite de l’ensemble : on ne croit pas un instant à cette histoire d’amour entre une adolescente branchée, et ce jeune médecin certes très humain, mais complètement ringard. Anne Lanchon

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par CDIMathias, le 26 novembre 2014

    Ils sont deux à se partager le cabinet de médecin : Jean Baudoin, la cinquantaine, marié et père de trois enfants, fatigué par son métier, qui distribue des médicaments et méprise les patients, et Vianney Chasseloup, un débutant, une triste figure de chevalier et les cheveux en bataille, qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets, Violaine. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, que vient-elle faire là ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par MissCookie, le 16 août 2012

    Quand elle sortit du magasin, elle s'aperçut que son chagrin l'attendait sur le trottoir, comme un chien.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
9,90 € (neuf)
6,66 € (occasion)

   

Faire découvrir La fille du docteur Baudoin par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz