Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070739341
Éditeur : Gallimard (1995)


Note moyenne : 4.18/5 (sur 11 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Lucette, c'est Lucie, c'est la danseuse Lucette Almanzor, la femme du docteur Louis Destouches et de l'écrivain Louis-Ferdinand Céline. C'est une femme fragile et forte qui tient de la colombe et de la lionne. Elle a connu la guerre, la prison, l'hôpital, l'exil. Elle i... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par GuillaumeTM, le 29 mars 2013

    GuillaumeTM
    C'est le premier livre que je lis de cet auteur auquel on a tendance à dire qu'il a vraiment un style incomparable. Hé bien, grande fut ma déception quand je l'ai commencé. le style est inégale, sans aucun souffle, totalement aride tellement il se fissure de partout. Des crevasses, voilà ce qu'est le style dans ce roman bancal où l'intrigue est absente de bout en bout. La veuve de Céline aurait mérité meilleur traitement pour un hommage, mais je suis certain que Nabe a écrit de bien meilleurs livres. Ici, il n'y a pas de chaleur, rien que du givre et de l'ennuis à perte de vue. L'auteur se complaît même à créer des néologismes douteux tel "tobogganner" ou mêle ses mots d'adjectifs incongrus comme par exemple "pluie méchante".
    Très décevant !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Aficionado, le 08 avril 2010

    Lucette: C'était pas la France que Louis aimait, et encore moins les Français. C'était le français. S'il était à ce point patriote c'était pour défendre la langue française. Il disait: "Si je n'avais pas été écrivain, je ne me serais jamais intéressé au sort de ces cons de Français." Seule son écriture le rattachait à son pays. Il le regrettait. Un peintre ou un musicien n'a pas de patrie, un écrivain si: c'est sa langue. Pour Louis, chaque Français était un mot.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Tibere, le 18 septembre 2012

    Donc un jour, on voit, vers midi, un joli jeune homme avec une cravate lavallière, blond aux yeux bleus, très très romantique, un genre Bernard-Henri-Lévy en blond ! Il entre et directement tend la main à Louis : « Je suis votre petit-fils. – Qu’est-ce que vous voulez faire ? dit Louis. – Je vais écrire… – Vous avez passé votre baccalauréat ? »
    Très poliment, il dit non, non d’un air de dire ça n’a aucune importance… Et pour se donner une sorte de contenance (ça peut se comprendre), le gosse allume une longue pipe. Aussitôt, Louis se lève : « Rimbaud, la pipe ! » C’était fini. « Monsieur, vous reviendrez me voir quand vous aurez passé votre bachot. » J’ai proposé de lui faire une tasse de thé. Louis a hurlé : « Il boit rien ! » Le petit-fils est reparti, la pipe entre les jambes…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Aficionado, le 08 avril 2010

    Pour lui, le cinéma, c'était les cinq premières minutes. Lucette n'a jamais pu voir un film en entier de son vivant, il a fallu qu'il meure pour qu'elle s'aperçoive qu'un long métrage, ça faisait plus de cing minutes! À peine commencé, le film lui tombait des yeux, Céline entraînait Lucette dehors: "J'ai compris."

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Aficionado, le 08 avril 2010

    Qui est plus éloigné de l'écrivain que son lecteur? Baudelaire, pourtant expert en la matière, n'a jamais été plus hypocrite qu'en traitant son lecteur de "semblable". On écrit pour personne, et ce personne peut parfois porter la Majuscule.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Aficionado, le 08 avril 2010

    On classe toujours les grands artistes dans la catégorie "génie" pour ne plus avoir à en parler, pour éviter de dire en quoi ils sont géniaux.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (30)

Videos de Marc-Édouard Nabe

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Marc-Édouard Nabe

Clip réalisé par Joaquim Merran pour annoncer la réédition du premier ouvrage de Marc-Edouard Nabe paru en 1985 : Au Régal des vermines
Exclusivement sur marcedouardnabe.com








Sur Amazon
à partir de :

18,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Lucette par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (27)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz