AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jérôme Vérain (Éditeur scientifique)Didier Hamey (Illustrateur)
ISBN : 2842053893
Éditeur : 1001 Nuits (1999)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Singulier paradoxe que ces Chimères, une centaine de vers à peine, qui ont alimenté depuis des milliers de pages d'exégèses et de commentaires. Tour à tour symbolistes, rimbaldiennes, mallarméennes ou surréalistes, voire fertile terreau pour la psychanalyse, elles n'ont pourtant pas fini d'interroger le lecteur. Joyaux ciselés, enflammés de lueurs et de couleurs, avec leurs parfums secrets, leurs scintillements d'étoiles et leur musique envoûtante, ces poèmes exerce... >Voir plus
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
michfred
michfred21 février 2015
  • Livres 5.00/5
Mon recueil fétiche et préféré. je connais par coeur la plupart des sonnets, et me les récite en marchant comme des mantras ou des formules magiques.
J'ai toujours détesté les vieux manuels qui classent Gérard de Nerval parmi les "romantiques mineurs" aux côtés de la pauvre Marceline Desbordes Valmore, qui, elle,se chante assez bien en mode mineur..
Nerval, le premier de nos grands poètes modernes!
Le seul, avant Baudelaire, à avoir compris le viatique formidable de la métaphore comme un pont entre monde sensible et idéal. le prince d'Aquitaine à la Tour abolie, le ténébreux, l'inconsolé - qui s'est reconstruit une identité multiple, en mêlant les lieux et les époques, pour échapper à la solitude, à l'abandon, à la folie..qui le rattraperont vilainement, un soir d'hiver, rue de la vieille lanterne...
"Mes sonnets, disait-il, perdraient de leur charme à être expliqués, si la chose était possible.." et depuis, des générations de cuistres , profs et élèves s'échinent à trouver à ces sonnets polis comme des pierres précieuses, une clé qui ouvrirait leur porte...Et c'est cela aussi le plaisir de lire Les Chimères: celui de la quête...
On peut aussi le lire à haute voix: quelle musique! Ou l'illustrer: quelles images! "Mon front est rouge encor du baiser de la reine/, J'ai rêvé dans la grotte où nage la sirène.." ou encore :"Roses blanches, tombez! Vous insultez nos dieux! /Tombez, fantômes blancs de votre ciel qui brûle! /La sainte de l'abîme est plus sainte à mes yeux!"
Magique, magnétique, magnifique Nerval!
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          120
Acerola13
Acerola1302 mai 2013
  • Livres 5.00/5
Petit recueil de poèmes complexes et délicieusement construits, Nerval ne se contente pas de présenter au lecteur des vers en rimes et dont la rythmique ravit ; il fait également appel au savoir de ce dernier, puisqu'il puise son inspiration dans les grands mythes antiques.
Une lecture des plus agréables, et des plus stimulantes !
Commenter    J’apprécie          70
Citations & extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
michfredmichfred31 juillet 2015
Artémis



La Treizième revient... C'est encor la première;

Et c'est toujours la seule, ou c'est le seul moment;

Car es-tu reine, ô toi ! la première ou dernière ?

Es-tu roi, toi le seul ou le dernier amant ?...



Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ;

Celle que j'aimai seul m'aime encor tendrement :

C'est la mort, ou la morte... O délice ! ô tourment !

La rose qu'elle tient, c'est la Rose trémière.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          122
michfredmichfred31 juillet 2015
Vers dorés



Eh quoi ! tout est sensible !



PYTHAGORE



Homme, libre penseur ! te crois-tu seul pensant

Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ?

Des forces que tu tiens ta liberté dispose,

Mais de tous tes conseils l'univers est absent.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          40
michfredmichfred21 février 2015
Je suis le ténébreux, - le veuf, - l'inconsolé,

Le prince d'Aquitaine à la tour abolie

Ma seule étoile est morte, - et mon luth constellé

Porte le soleil noir de la Mélancolie.
Commenter    J’apprécie          70
michfredmichfred31 juillet 2015
Le christ aux Oliviers



En cherchant l'oeil de Dieu, je n'ai vu qu'une orbite

Vaste, noire et sans fond, d'où la nuit qui l'habite

Rayonne sur le monde et s'épaissit toujours ;



Un arc-en-ciel étrange entoure ce puits sombre,

Seuil de l'ancien chaos dont le néant est l'ombre,

Spirale engloutissant les Mondes et les Jours. "
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          30
michfredmichfred31 juillet 2015
Je sais pourquoi là-bas le volcan s'est rouvert...

C'est qu'hier tu l'avais touché d'un pied agile,

Et de cendres soudain l'horizon s'est couvert.



Depuis qu'un duc normand brisa tes dieux d'argile,

Toujours, sous les rameaux du laurier de Virgile,

Le pâle hortensia s'unit au myrte vert !



Myrthô
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          30
Videos de Gérard de Nerval (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gérard de Nerval
Gérard de Nerval - La Main Enchantée
autres livres classés : magie noireVoir plus





Quiz Voir plus

La Curée d'Emile Zola

Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

parfaitement exact
faux
partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

25 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème sièclesCréer un quiz sur ce livre