AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Vernay (Traducteur)
ISBN : 2290307017
Éditeur : J'ai Lu (2000)

Note moyenne : 2.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
J'avais dû m'enfiler sept Prozac d'un coup juste pour aller travailler ce matin-là. La dose recommandée était d'un par jour mais Grand-Mère m'avait toujours dit qu'il n'y avait que les ratés qui suivaient les instructions. J'avais quand même un peu mal au coeur."


Evelyn est au bord de la crise de nerfs. Elle campe dans le loft en chantier où elle vient d'emménager, ses fringales de shopping la menacent de banqueroute et un type louche en imper... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
mabiblio1988
13 août 2013
Livre acheté par hasard l'été dernier car j'avais beaucoup apprécié la lecture de deux autres livres de l'auteure. J'ai découvert au cours de ma lecture que c'était en fait la suite de Sexe, mensonges et quiproquos, coup de coeur de l'année 2007. du coup, il s'agit d'une lecture non prévu pour le challenge sagas en folie. Point important, il est tout à fait possible de lire ce tome même si le premier n'a pas été lu.
Venons-en au fait… J'ai vraiment eu du mal en début de lecture tellement l'héroïne, Evelyn, me paraissait déjanté, décalé voire totalement cinglé. En plus, elle est censée être avocate alors qu'elle un comportement absolument pas professionnel lors de ses rencontres avec ses clients enfin notamment avec Matt, qui au passage est apparemment le mec parfait, qui fait craquer ses dames alors qu'il m'a totalement laissé indifférente. Petit à petit, je me suis habituée à cette jeune femme totalement loufoque et ai pris plaisir à lire ces aventures.
Côté histoire, c'est aussi assez spécial parfois même ça n'a ni queue ni tête mais finalement ça correspond assez bien à Evelyn. Tout comme pour les personnages, j'ai appris au cours de ma lecture à me laisser emporter par les mésaventures de notre narratrice, à certains moments la plaindre et à d'autres penser qu'elle le méritait bien.
Je ne sais pas réellement ce qui a fini par me séduire dans cette lecture qui avait mal commencé mais je me suis laissée prendre par l'histoire et ses personnages. Je me suis attachée à eux.
Pour conclure, bien que je sois loin du coup de coeur eu à la lecture du second tome, j'ai, malgré des débuts difficiles, passé un bon moment en compagnie d'Evelyn, Charles, Sam et les autres. Un livre de saison, pour se changer les idées. C'est avec plaisir que je lirais le troisième tome des aventures de cette jeune avocate totalement délurée.
Lien : http://mabiblio1988.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sirius1
25 février 2014
  • 3/ 5
Suite du roman sexe, mensonges et quiproquos. Evelyne est sans le sous, son nouveau loft est en chantier et un homme bizarre la guette. de plus elle est a nouveau célibataire… Toujours bien drôle bien que exagéré, un bon moment de détente…
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui04 décembre 2013
Ces hommes étaient des cibles faciles pour nos charmes. Plus le préjudice était grand, plus nous battions des cils et plus nos talons étaient hauts. À une dizaine de centimètres, nous étions invincibles, il ne leur restait plus qu’à baver. Non seulement le droit commercial offre une motivation financière bien plus alléchante que le droit pénal, mais il rapporte encore plus à une femme douée.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui04 décembre 2013
Toute femme moderne sait combien il est important de savoir choisir ses accessoires. C’est même tout à fait vital, comme affaire, c’est la découverte capitale du siècle. Si vous voulez comprendre une femme, ne l’étudiez pas elle, étudiez plutôt son attirail.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui04 décembre 2013
La fraude, c'est toujours délicat, et dans une affaire comme celle-là où les faits étaient troublés par une relation qui n’était pas que fiduciaire, tout était question de style. En gros, ça dépendait de notre aptitude à charmer le juge.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui04 décembre 2013
J'ai toujours trouvé que c'était le summum du romantisme qu'un homme achète des vêtements à une femme. La plupart des hommes n’y songeraient même pas; des bijoux, à la rigueur, mais des vêtements, jamais !
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui04 décembre 2013
L’art ne se contente pas de votre argent,il veut le sacrifice humain, ou du moins certaines parties de votre anatomie.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Iqbal-un enfant contre l'esclavage

Qui raconte l'histoire ?

Iqbal
Maria
Fatima
anonyme

12 questions
31 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre