AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072640970
Éditeur : Gallimard (09/03/2017)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 10 notes)
Résumé :
"Je veux bien avoir été distrait ces temps-ci, mais je sais que si j'avais croisé cette fille-là dans l'ascenseur ou le hall d'entrée, je m'en serais souvenu. Et puisque je me souviens d'elle, c'est que je l'ai vue ailleurs." César a décidé de mourir. Mais une jeune femme sonne à sa porte et contrarie ses plans. Étudiante en architecture, grecque, elle se prétend sa voisine, alors qu'il ne l'a jamais vue. En est-il si sûr ? Pourquoi se montre-t-elle si prévenante en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
Stelphique
14 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Ce que j'ai ressenti:…Invitation à la rêverie et au voyage…
Etre lu, c'est être caressé.
La perte d'un être cher et la douleur de celui qui reste…Toute cette histoire tourne autour de cette reconstruction après le drame d'un duo qui n'a pas fini de s'aimer…César, c'est l'homme brisé qui veut en finir avec cette souffrance, en dépit de tout ce qui lui reste…Mais la vie réserve parfois de jolies surprises, aussi délicieuse qu'une Nana impertinente…
Est-ce que c'est ça le deuil? Etre confronté au silence? Se fracasser constamment contre le mur de l'absence? Chialer tout en conservant l'espoir d'un miracle?
J'ai particulièrement apprécié de retrouver dans ses pages, la beauté et la simplicité de vie qui règne dans les îles Grecques, de ressentir encore l'émerveillement devant ses paysages époustouflants, ainsi que me remémorer ses légendes antiques. Rien que pour cet instant de souvenir ravivé, j'ai adoré cette lecture. Cette ambiance de sérénité devant une douceur de climat méditerranéen: l'envoûtement de l'air marin, le réconfort d'un soleil brillant, l'ensorcellement de la pierre ancienne…C'est une invitation au voyage mais aussi une plongée immersive dans les textes mythiques, et le flot nous emporte vers des sirènes, les demi-dieux aux destins fabuleux, la poésie des aventures extraordinaires dans ses livres poussiéreux…Croire au merveilleux, quelle bien jolie idée…
« J'aime les mots, leur sens ancien, les passerelles que ça crée. L'impression d'un ordre, d'une cohérence, d'un enracinement, le seul qui tienne dans ce monde de folie. »
Ca et là, posés comme des ailes de papillons, des citations en lettres grecques, pour nous rappeler la force de ses écrits, qui ont réussi à traverser les siècles comme une envie de se relier à l'ancien pour mieux appréhender le présent…Ce roman est hanté par l'ombre des attentats, et on ressent malgré cette perpétuation de la violence, le doux espoir, qu'au regard des chaos du passé, on saura garder la vaillance de ses héros fantastiques, et surtout le besoin de transmettre leurs vraies valeurs…Ces textes « magiques », derniers remparts vacillants face à l'heure de la surconsommation et la surenchère d'informations, qu'il nous faut pourtant réveiller pour la génération future…Tel est le joli message que cet auteur passionné, essaye de faire passer…
« -C'est quand même, il faut l'avouer, rempli de livres que plus personne ne lit. Que plus personne ne lira.
-Pourquoi dites vous ça? C'est idiot. Les enfants aimeront toujours ces récits fabuleux.
-J'espère que vous avez raison. »
Quel moment d'apaisement que cette lecture qui finit en beauté sur une touche des plus romantiques et poétiques…C'est bien le coeur battant, qu'on referme ce livre avec cette impression d'avoir dégusté un petit instant mielleux, un bonbon merveilleux…

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
kavinka
22 mars 2017
★★★★★
★★★★★
"Croire au merveilleux", le nouveau roman de Christophe Ono-dit-Biot, n'est guère à la hauteur des louanges entendues chez Laurent Ruquier dans l'émission 'On n'est pas couché" sur France 2, et le fait qu'il soit présentateur de l'émission littéraire "Au fil des mots" sur TF1, responsable des pages culture de l'hebdo "Le Point", mais aussi ami personnel du polé
miste Yann Moix explique sans doute cette infatuation disproportionnée. Outre la lourdeur d'un récit à la première personne au foisonnement du "je", ce qui choque d'emblée c'est le manque de style aux phrases courtes, parfois sans verbe, ce qui peut être génial si on a le talent et le rythme phrasé de Victor Hugo dans "Les travailleurs de la mer", mais qui avec Ono-dit-Biot sombre plutôt dans les méandres d'une perspective malheureuse  d'un genre qui s'articule au confinement du flirt avec le mal bâti. On regrette aussi un manque certain de vocabulaire et de grammaire. Que penser de cette phrase "Il faut voir ma gueule que j'ai..." ?  Sans doute Ono-dit-Biot a voulu pasticher Johnny.
Lire la suite sur lien ci-dessous


  
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
djelisaweta
22 mars 2017
★★★★★
★★★★★
J'ai découvert l'auteur en lisant l'excellent "Birmane", depuis je voyage avec lui. Ici on part en Grèce et en Italie, on partage le deuil De César dont la Paz repose en paix. Seulement César a mal, trop mal pour aimer son petit garçon comme il faut. C'est là qu'en pleine tentative de suicide apparait une jeune femme qui se dit sa voisine et qui va contrarier ses plans et changer sa vie.
On voyage, on souffre, mais surtout on aime beaucoup et ce soleil nous fait tellement du bien.
Commenter  J’apprécie          10
Iletheunefois
21 mars 2017
★★★★★
★★★★★
Un homme qui sombre suite à la mort de son épouse ! il souffre. Il fait une belle rencontre qui va peut être l'aider à revoir la vie d'une autre façon.
Nous voyageons entre deux eaux ! aujourd'hui en France et hier dans la Grèce antique
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
IletheunefoisIletheunefois18 mars 2017
C'est donc aussi ca le deuil : des espoirs, puis le désespoir ? Un vide qui vous remplit et vous dévore ?
Commenter  J’apprécie          20
StelphiqueStelphique14 mars 2017
Est-ce que c’est ça le deuil? Etre confronté au silence? Se fracasser constamment contre le mur de l’absence? Chialer tout en conservant l’espoir d’un miracle?
Commenter  J’apprécie          360
StelphiqueStelphique13 mars 2017
Etre lu, c'est être caressé.
Commenter  J’apprécie          300
StelphiqueStelphique11 mars 2017
J'aime les mots, leur sens ancien, les passerelles que ça crée. L'impression d'un ordre, d'une cohérence, d'un enracinement, le seul qui tienne dans ce monde de folie.
Commenter  J’apprécie          320
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2345 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre