AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Colin Du Terrail (Traducteur)
ISBN : 2070425770
Éditeur : Gallimard (2003)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 571 notes)
Résumé :
Dans une maisonnette rouge, non loin d'Helsinki, Linnea, une vieille dame malmenée par son neveu et ses sinistres amis, songe au suicide. Mais, surprise, concocter un poison mortel se révèle beaucoup plus passionnant que le tricot. Et les desseins morbides de Linnea, par une suite précipitée d'événements cocasses, se retournent en sa faveur ...


Traduit du finnois par Anne Colin du Terrail

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (82) Voir plus Ajouter une critique
carre
carre08 juin 2012
  • Livres 3.00/5
Attention, Mamie fait de la résistance. Linnea Ravaska, veuve d'un colonel mène une vie tranquille et sans histoires. Mais voilà, qu'un neveu et deux acolytes terrorise la vieille femme lui piquant sans aucun remords sa pension.
A bout, la vieille femme prépare sa vengeance. Paalisinna choisit le burlesque et l'humour pour conter cette sinistre histoire. Et, l'effet est plutôt réussi.
Ces trois crétins méritent un châtiment à la hauteur de leur lâcheté.
Le livre oscille constamment entre un humour vachard, jubilatoire et une description de la société finlandaise peu reluisante par certains côtés. Paalisinna s'amuse constamment sur ces deux aspects.
Les scènes cocasses s'enchainent avec une belle fluidité et l'argent de la vieille
est loin d'être dans les poches des gredins. Délicieusement immoral, on rit beaucoup, et par les temps qui courent c'est pas forcément tous les jours.
Commenter  J’apprécie          431
joedi
joedi02 octobre 2015
  • Livres 3.00/5
Linnea, vieille dame veuve d'un colonel, réside dans une petite métairie située dans un petit village non loin de Helsinki. C'est la peur au ventre qu'elle appréhende chaque mois, le jour où elle reçoit sa pension, car ce jour-là débarquent son neveu et ses deux acolytes. Son neveu surnommé Kake s'approprie sa pension et la terrorise jusqu'au jour ... La douce empoisonneuse ce sont les aventures rocambolesques d'une petite vieille qui ne se laisse pas faire !
Commenter  J’apprécie          420
isabelleisapure
isabelleisapure01 juin 2014
  • Livres 4.00/5
La vie aurait dû s'écouler comme un long fleuve tranquille pour Linnéa Ravaska, une jolie petite maison, un jardin, un chat pour compagnon, la retraite de son colonel de mari qui tombe régulièrement.
C'était sans compter sur son affreux jojo de neveu qui vient tous les mois la détrousser en compagnie de deux acolytes.
Lasse de ses visites, la vieille dame décide de vendre sa maison et se réfugie chez son fidèle ami Jaako Kivistö.
Arto Paasilinna nous brosse le portrait d'une vieille dame pleine de vitalité.
Bien loin de ces romans à la mode qui n'ont de drôle que leurs titres à rallonge, la douce empoisonneuse est un petit bijou d'originalité et d'humour noir.

Commenter  J’apprécie          321
Cylhis
Cylhis11 janvier 2013
  • Livres 4.00/5
Un roman scandinave ? Quelle bonne idée !
Pourtant, ce n'était pas forcément gagné. Les premières pages annonçaient des moments un peu pénibles au cours desquelles une vieille femme se fait maltraiter par son neveu délinquant, bête et cruel. La pauvre victime, âgée de 80 ans, ne présentait pas le profil d'une rebelle, mais bien plutôt d'une victime. Très vite cependant, cette partie fait place à un retournement de situation. L'héroïne est veuve de colonel et prend les choses en main lorsque la situation s'avère insupportable pour elle. Elle prend vite la tangente, fuit sa maison pour se réfugier chez un ancien amant à la capitale, et décide de se concocter un poison au cas où elle croiserait de nouveau son neveu et se retrouverait dans une situation difficile. Il faut dire qu'à son âge, elle n'espère plus grand chose de la vie, mais au moins une mort pas trop douloureuse. Il n'est pas question que son neveu lui fasse subir des sévisses. Oui mais voilà, les choses ne se déroulent pas tout à fait comme elle pensait, et la "maladroite" et chanceuse vieille femme se retrouve vite dans des situations rocambolesques.
J'ai beaucoup aimé, en définitive, ce roman déjanté. le titre est un bon condensé de l'histoire et décrit assez bien le personnage. La vieille femme fragile et sans défense est un peu la mémé de Titi et Grominet, en moins hargneuse. Elle est ancienne femme de militaire, a vécu la guerre côté ennemis, et compte bien contrôler sa vie jusqu'à la fin. le lecteur s'attache de plus en plus à elle et finit presque par éprouver un manque en refermant le livre. Comme une grand-mère dont on se souviendra avec tendresse et le sourire aux lèvres.
Un livre à découvrir absolument pour passer un moment très agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
selena_974
selena_97427 juillet 2012
  • Livres 4.00/5
L'histoire se déroule en Finlande. Une vieille femme, Linnea, vit dans une petite métairie proche d'Helsinski et touche tous les mois sa pension de retraite. Veuve d'un colonel, elle coule des jours en apparence paisible, entre l'entretien de sa propriété, les travaux quotidiens et son chat. Mais toutes les fins de mois, un grand moment de terreur vient frapper la pauvre Linnea. Son neveu, Kake, vient lui extorquer une bonne partie de sa pension ! Accompagné de deux de ses amis, ils mettent la métairie sens dessus dessous, buvant tout l'alcool qu'ils peuvent trouver, criant à tue-tête, saccageant les alentours et la demeure, le tout sous les yeux impuissants de la pauvre vieille dame...
Un beau jour, Linnea décide de réagir, et, après avoir été contrainte de signer un testament en faveur de Kake, la vieille dame appelle la police. Les voyous s'enfuient à leur arrivée, et Linnea quitte définitivement sa propriété pour se réfugier chez un vieil ami docteur habitant à Helsinki. Consciente que son malfrat de neveu veut sa mort, elle décide de prendre son destin en main et commence à se concocter un poison des plus mortels, afin de mettre elle-même fin à ses jours, au cas où... Mais l'étude de ces substances nocives va se révéler bien plus intéressante que prévu, et Linnea va peu à peu prendre goût à une vengeance un peu particulière...
Bon, a priori le sujet n'est pas très gai, mais dès la première phrase le ton est donné. On a tout de suite l'impression d'entrer dans un conte moderne, et l'auteur nous offre une histoire drôle, avec un humour noir, un comique de situation permanent et des propos totalement immoraux, entrecoupés de scènes rocambolesques. J'ai trouvé ce roman vraiment rafraîchissant, j'ai ri et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les péripéties de Linnea. L'écriture est agréable, et on suit avec beaucoup de fluidité les aventures de la petite vieille. Une belle lecture d'été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations & extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado30 avril 2013
Et qui, dans une grande ville, s'inquiétait de nos jours des cris d'une vieille femme ? Des personnes âgées se faisaient sans arrêt voler et agresser dans la rue, les témoins prenaient tout juste la peine, après les faits, d'appeler une ambulance pour les victimes. On ne pensait qu'à sauver sa peau, on détournait les yeux quand les coups pleuvaient sur d'autres. La société était redevenue aussi brutale qu'au sortir de la guerre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
pattypp7pattypp713 décembre 2014
Le temps avait passé si vite, comme en coup de vent. Lorsqu'elle était adolescente, elle pensait que l'on était déjà vieux à trente ans. Et soudain, elle avait elle-même atteint la trentaine, et presque aussitôt la quarantaine, qu'elle avait accueillie avec une certaine nervosité; puis Rainer était mort - un soulagement, en un sens... Elle avait ensuite eu cinquante ans, et dans la foulée soixante et soixante-dix, et voilà que les quatre-vingt approchaient. Avec l'âge, les années commençaient à paraître aussi courtes que jadis les mois, et les dernières avaient filé comme en deux semaines, l'une d'été, l'autre d'hiver. A cette aune, Linnea pensait pouvoir vivre encore une dizaine de semaines, tout au plus, avec de la chance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
miladomilado26 avril 2013
Le temps avait passé si vite, comme un coup de vent. Lorsqu'elle était adolescente, elle pensait que l'on était déjà vieux à trente ans. Et soudain, elle avait elle-même atteint la trentaine, et presque aussitôt la quarantaine, qu'elle avait accueillie avec une certaine nervosité...
Commenter  J’apprécie          220
jeunejanejeunejane06 avril 2015
Ils avaient du mal à croire qu'une vieille dame ait pu empoisonner trois solides vermines comme eux, mais si jamais c'était le cas, tant mieux. Il fallait bien qu'il y ait une justice quelque part. Si ces messieurs voulaient bien ramasser leurs abattis et aller dire de leur part à la mamie qu'elle leur fasse avaler la prochaine fois une potion plus violente...
Commenter  J’apprécie          130
SachenkaSachenka18 avril 2014
Les hommes ne parlent jamais que de leurs affaires. S'ils sont gens de guerre, ils s'emballent pour des histoires de troupes et d'armes, s'ils sont poètes, ils parlent prosodie et lisent leurs vers, et s'ils sont médecins, comme Jaakko, ils décrivent des maladies effroyables et pontifient sur leur traitement, comme si les plaies mortelles qui affligent l'humanité était un sujet de conversation éminemment passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Arto Paasilinna (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arto Paasilinna
L'auteur du mois | Arto Paasilinna
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des autres langues>Littératures ouralo-altaïque, paléosibériennes, finno-ougriennes (hongroise, finnoise), dravidiennes (137)
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La douce empoisonneuse, de Arto Paasilina

Quel animal de compagnie avait Linnea ?

un chien
un chat
un hamster

14 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : La Douce empoisonneuse de Arto PaasilinnaCréer un quiz sur ce livre