Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2841860396
Éditeur : Michalon Editions (1996)
Ajouter à mes livres
Résumé :
A la lumière de l'histoire des religions, de la Révolution française, mais aussi de l'ethnologie et de la psychiatrie, Marcel Gauchet repense le passage d'un monde enchanté, dominé par la Loi divine à un monde désenchanté où l'individu se donne à lui-même sa propre Loi.... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par lanard, le 07 septembre 2010

    pp. 98-99 Le monde humain s'instituait et se comprenait avant l'apparition de l'écriture par opposition au monde des dieux. Dès que la rupture est consommée avec l'ordre de l'hétéronomie [i.e. dans lequel la loi émane d'un autre divin], le monde humain ne peut plus se déterminer par opposition aux dieux. Il manque alors un repère : où est l'autre par rapport auquel le monde des hommes se construit? Dans le monde de l'autonomie [dans lequel la loi émane de l'homme lui-même ] qui suppose une organisation politique, c'est la différence qui existe entre l'État et la société qui retrouve cette fonction. L'État est l'autre de la société, qui permet à la société de se constituer comme ensemble autonome. La rupture qu'introduit l'autonomie consiste donc dans l'importation de l'altérité à l'intérieur du monde humain. C'est pourquoi il est indispensable que l'État ne se confonde pas avec la société, qu'il marque son écart, qu'il signale sa différence. Mais la naissance de l'égalité à l'intérieur des sociétés démocratiques trouble ce nouveau dispositif car "c'est à la réduction de tout ce qui peut figurer ou incarner l'altérité dans l'espace humain que tend fondamentalement le mouvement social démocratique" [M.G., "Tocqueville, l'Amérique et nous", Libre, n°7, 1980, p.101]. A partir du moment où les hommes se considèrent tous égaux, l'idée de l'altérité ne peut plus prendre la même apparence. Cependant, l'altérité ne disparaît pas pour autant, mais elle change de lieu et prend place au sein de l'individu. La progression de l'égalisation des conditions a coïncidé avec l'émergence progressive, autour de 1900, de l'idée d'inconscient, c'est à dire de la présence d'un autre nous-même en nous. (…) La constitution de notre identité s'en trouve compliquée : nous devons nous définir contre un autre nous-même que nous trouvons, au moins potentiellement, en nous.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Marc-Olivier Padis

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Marc-Olivier Padis

les matins - Sommes-nous enfin entrés dans la campagne ? .
Marc-Olivier Padis, rédacteur en chef de la revue Esprit dont la prochaine livraison s'intitule "Une France politique désorientée" (février 2012)Stéphane Rozès, président de Cap ("Conseils, Analyses et Perspectives"), enseignant à Sciences Po Paris et HEC, et auteur d'un entretien avec Marcel Gauchet dans le numéro 168 de la revue Débat (janvier 2012) intitulé "La présidentielle dans l'imaginaire politique français".François Lenglet, Directeur de la rédaction de BFM Businesset au téléphone, Gérard Courtois, éditorialiste politique au Monde








Sur Amazon
à partir de :
5,00 € (neuf)
3,87 € (occasion)

   

Faire découvrir Marcel gauchet, la genese de la democratie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz