Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2226242481
Éditeur : Albin Michel (2012)


Note moyenne : 3.28/5 (sur 54 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Aujourd'hui le coeur de Paula bat à tout rompre. Enfin, elle a rendez-vous avec lui. Ils se parlent depuis des semaines sur Internet, c'est comme s'ils se connaissaient déjà. Elle s'installe au café, savoure un caramel macchiato et attend, attend. Quand il se passe quel... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (27)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Elphie, le 07 novembre 2012

    Elphie
    Dis-moi que tu m'aimes est typiquement le genre de romans que j'évite : mielleux, dégoulinant de bons sentiments, une héroine (pas) normale dont tous les garçons sont amoureux, des "mon chéri/ma chérie" et des "je t'aime" à tout va... Bref, le genre de choses que je n'accepte que dans les mangas.
    Malgré tout, j'ai lu les 634 pages qui constituent le roman relativement vite (2 jours et demi, sachant que je travaillais le week-end). Pourtant, j'ai peiné au début. Les 100 premières pages ont eu du mal à passer, mais finalement, je me suis laissée prendre au jeu car le style de l'auteur me plaisait bien et surtout, je me suis attachée aux personnages - et moi, du moment que j'aime les personnages, je vais jusqu'au bout.
    Dis-moi que tu m'aimes est un chassé-croisé amoureux sous le soleil de Barcelone. le personnage principal est Paula et autour d'elle gravitent des amies, des garçons, des stars. En tout, on a une bonne dizaine de personnages : Paula, Angel, Alex, Marco, les Dragibus (Cris, Diana, Miriam), Irène (la demi-soeur d'Alex), Katia - auxquels s'ajoutent les parents de Paula et sa petite soeur, le patron de Angel, l'élève d'Alex et la soeur de Katia.
    Avec autant de personnages, il y aurait de quoi perdre la tête. Heureusement, Francisco de Paula Fernandez (que nous appelerons dorénavant "l'auteur"), a eu l'intelligence de faire des paragraphes distincts (voir des chapitres) pour chacun des personnages, introduits à chaque fois par une courte phrase du style "Ce même matin de mars, ailleurs en ville" et quand on passe à un autre personnage : "Ce même matin de mars, un peu plus tard, quelque part en ville". J'approuve au plus haut point cette façon de faire que je trouve vraiment bien pensée !
    Comme je le disais, je me suis attachée aux personnages. Cependant, pas à tous les personnages. Pour être franche, Paula et Angel m'exaspèrent. Ni l'un, ni l'autre ne savent ce qu'ils veulent, et les passages entre eux sont bien trop niais pour moi. de son côté, Katia possède, certes, un gros capital sympathie avec ses cheveux roses, mais n'en reste pas moins un peu trop chouineuse à mon goût.
    Non, moi, mes préférés, ce sont Alex, l'écrivain, Mario, l'amoureux transi, et Diana, l'amoureuse transie. Pourquoi ces trois là ? Parce qu'ils voient plus loin que les apparences, ne passent pas leur temps à se morfondre (Mario est l'exception qui confirme la règle), qu'ils sont les moins stéréotypés et ceux qui ont le plus de "profondeur". J'admire tout particulièrement Diana qui arrive à mettre ses émotions de côté et reste une amie fidèle jusqu'au bout, même lorsqu'elle apprend la vérité au sujet de Mario et Paula. J'aime beaucoup Miriam aussi ! La meilleure amie grande gueule qui (contrairement à la coutume), ne passe pas son temps à embêter son frère et n'hésite pas à montrer qu'elle tient à lui. Irène me plait bien aussi, mais j'espère que par la suite, l'auteur lui donnera un semblant de vie (ou au moins, qu'elle arrête de répéter inlassablement les mêmes paroles)
    Car oui, il y a une suite ! Même deux : Dis-moi que tu m'aimes s'avère être une trilogie. D'ailleurs, lorsque j'ai tourné la 634ème page, je suis restée perplexe devant mon livre. Je me suis demandé quelques instants s'il ne manquait pas des pages vue la fin abrupte que j'avais devant moi. Mais non, il y a une suite ! Tout n'est donc pas perdu pour mon top 3 ! C'est d'ailleurs l'un des points forts du roman : on ne sait jamais à quoi s'attendre côté coeur, mais on est curieux, alors on tourne les pages sans peine parce qu'on veut savoir - qui l'emportera dans le coeur de Paula, qui abandonnera la partie, qui gardera de l'espoir et qui passera à autre chose.
    Un petit reproche cependant : la belle ville qu'est Barcelone n'est malheureusement pas assez mise en avant. L'histoire se passe à Barcelone, mais pourrait tout aussi bien se passer dans n'importe quelle autre ville du monde, on ne le saurait pas tellement il y a peu de références. C'est dommage: j'aime voyager pendant mes lectures.
    Dis-moi que tu m'aimes est un roman qui ravira sans aucun doute les plus romantiques d'entre vous. le style vivant de l'auteur, les personnages attachants, et l'atmosphère légère et chaleureuse qui se dégage en font un roman des plus divertissants. Idéal pour lire au bord de l'eau !


    Lien : http://sweet-madness.hautetfort.com/archive/2012/06/10/dis-moi-que-t..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par petitsoleil, le 27 décembre 2012

    petitsoleil
    je ne vais pas faire aussi long que les autres, mais moi aussi, comme beaucoup, j'ai trouvé ce livre un peu long ...
    pas mal toutefois, j'ai aimé certains personnages, Angel et Alex qui sont amoureux de Paula, chacun à sa façon : Angel le jeune journaliste prometteur, à qui la vie va réserver ... aussi beaucoup de rencontres avec la chanteuse Katia, Alex le jeune écrivain et saxophoniste, secret et qui va recevoir l'étrange visite de sa demi-soeur Irène, allumeuse et déterminée ...
    j'ai beaucoup moins aimé Irène que Katia d'ailleurs, les personnages sans nuances et sans scrupules comme Irène sont moins touchants, je trouve
    Katia me semble plus sincère et plus jeune d'esprit
    un bon point aussi, à part Paula et les 2 jeunes hommes, d'autres personnages plus secondaires sont attachants : Mario et Diana par exemple
    et la place faite à la musique est intéressante ... mais le décor de Barcelone aurait sans doute pu être mieux exploité !!! dommage
    côté musique oui, on comprend que le titre espagnol soit "Canciones para Paula", comme tout se déroule autour de l'anniversaire de Paula et ses amoureux font des cadeaux ... musicaux !
    l'amitié entre Paula et ses copines les Dragibus est sympa et bien décrite, ca me semble assez crédible pour des ados
    enfin un livre très ado, un pur roman d'amour moderne, pourquoi pas ... j'ai surtout regretté la longueur et je ne sais pas si je lirai la suite (puisqu'apparemment il y aurait d'autres tomes ... pas trop étonnant, la fin de ce livre est un peu mystérieuse)
    voilà, je me suis évadée un peu avec ce livre, mais pas forcément envie de lire des suites
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Elise_ademimot, le 16 août 2012

    Elise_ademimot
    Nous sommes au mois de mai, il est 18h et Paula, 16 ans, est à l'affût d'une rose rouge. La rose rouge, c'est le symbole de celui qu'elle attend, Angel, un journaliste de 22 ans, avec qui elle dialogue sur internet depuis quelques temps. Ils se sont plu mutuellement par écrit, c'est maintenant l'heure de la rencontre. Mais Angel tarde à venir et la conséquence de ce retard est sa rencontre avec Alex. Commence alors un jeu de chassés-croisés amoureux, où l'ont fait la connaissance de nombreux personnages, dans la belle ville de Barcelone.
    De ce récit se dégage donc plein de fraîcheur et Wiz a bien raison de nous le conseiller en lecture d'été. Déjà, la plume de l'auteur m'a beaucoup plu. On se retrouve très vite complice avec ce narrateur extérieur à l'histoire, mais qui au final ne l'est pas tant que cela. Il a une longueur d'avance sur les personnages et sait ce qu'il va leur arriver. Chaque fin de chapitre était vraiment plaisante, avec cette petite phrase du narrateur qui nous prévient que tout ne va pas se passer comme prévu, que le destin fait encore des caprices.
    Et de sacrés caprices, car je n'ai pas arrêté durant ma lecture, de me demander quelle tournure allaient prendre les relations entre les divers protagonistes. Cette lecture est vraiment pleine de rebondissements. Amoureux bien sûr (oui, je vous préviens : si vous avez en horreur les histoires d'amour, ce livre n'est pas fait pour vous ^^), mais surtout au niveau des rencontres. Au début, la plupart des personnages ne se connaissent pas, mais vont se rejoindre, souvent de manière inattendue.
    On découvre Paula dès les premières lignes. Une jeune fille de 16 ans qui fréquente le lycée. Naïve, rêveuse, un peu insouciante, elle a encore beaucoup à apprendre de la vie. Très jolie, elle plaît beaucoup, mais sans s'en rendre compte. Son personnage m'a parfois agacée, tant son côté fleur bleu est exacerbé et tant elle paraît aveugle à certaines choses. Mais on lui pardonne et on met cela sur le compte de la jeunesse. Chris, Diana et Miriam sont ses meilleures amies. Ce groupe pétillant est surnommé les Dragibus. Angel et Alex sont deux jeunes hommes romantiques, qui ont beaucoup de charme. le premier est journaliste dans un magasine de musique, le second rêve d'être écrivain. J'ai adoré le personnage de Katia, cette jeune chanteuse aux cheveux roses. Bien quelle soit célèbre et plus âgée, elle a un côté très touchant, réservé, enfantin. Je vous laisserai découvrir les autres personnages par vous-même, certains réservent de drôles de surprises.
    Il est également question de réseaux sociaux et ici clairement de Facebook. Je crois que c'est le premier livre que je lis, qui en parle clairement. Qu'on le veuille ou non, ces réseaux ont pris une place importante dans les relations sociales.
    Francisco de Paula Fernández fait appel à de nombreuses références durant cette lecture. Il nous parle beaucoup de musique, si bien que ce livre à presque sa propre bande son. Il est aussi question de littérature. J'ai failli te dire je t'aime de Frederico Moccia est le livre qui a engagé la conversation entre Alex et Paula. Ce livre traite lui aussi d'amour, au delà de l'âge. Alex rêve de sortir son premier roman, publie des passages sur internet (à l'instar de Francisco de Paula Fernández) et essaye d'en faire la promotion d'une charmante façon.
    En parlant de références, j'aurais souhaité que Barcelone soit un peu plus mise en avant. L'auteur y fait finalement très peut allusion et l'histoire aurait du coup, tout aussi bien pu se passer dans une autre ville espagnole. C'est un peu dommage.
    Autre petit regret, mais il est totalement subjectif, j'aurais préféré que ce livre soit un one-shot. Je lis vraiment beaucoup de séries en ce moment. Dans la présentation du livre, on ne devine pas qu'il s'agit d'un premier tome et une suite n'y est pas mentionnée. La fin, du coup, nous laisse vraiment sur notre faim. Mais je ne doute pas qu'il y en aura une et me voilà impatiente de la lire !
    Pour conclure :
    Un roman frais, pétillant, qui se déguste à l'ombre d'un parasol ou la nuit, à la lueur d'une bougie sur une montagne de coussins (ça donne envie hein ?! ^^). L'auteur nous propose une mosaïque de personnages aux destins-croisés et de nombreux rebondissements concernant les liens qui les unissent. Un vrai moment de détente !

    Lien : http://a-demi-mot.blogspot.be/2012/06/dis-moi-que-tu-maimes-francisc..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Marie123, le 03 novembre 2012

    Marie123
    Ce ne sera pas facile de résumer plus de 600 pages en quelques lignes, mais je vais essayer. D'abord, j'ai beaucoup aimé ce livre, qui était vraiment mon genre de livre, moi qui est fan de romance. On parle dans la quatrième de couverture d'un chassé-croisé amoureux et effectivement, ce livre en est tout un. Tous les personnages de ce livre sont reliés. On voit rapidement les liens qui se créent entre certaines personnes ainsi que les autres personnes qui essaient de s'immiscer dans ceux-ci...
    J'étais embarquée dans l'histoire à 110% et je peux vous dire que j'ai été stressée une bonne partie de l'histoire, certains personnages faisaient vraiment tout pour me mettre en rogne... J'ai adoré la plupart de ceux-ci, quoique j'en ai détesté également. À presque toutes les pages du livre, une chanson était nommée, si bien que ce roman a pratiquement sa bande son. J'ai adoré ça car la musique est mon autre passion et ça m'a permis de découvrir de nouvelles chansons ! Et je comprends aussi pourquoi c'était comme ça, car le titre original de ce livre est «Canciones para Paula», ce qui signifie «Chansons pour Paula».
    Petit bémol, on dit dans la quatrième de couverture que cette histoire se déroule à Barcelone, mais il n'y avait aucun passage dans le livre qui parlait de cette ville, alors ça aurait aussi bien pu se dérouler ailleurs, je ne m'en serais pas rendu compte.
    J'ai appris que deux autres tomes ont été paru en version originale (en espagnol), mais ils n'ont pas encore été traduits. J'espère qu'ils le seront bientôt car la fin nous laisse vraiment place à de grands questionnements et j'ai très hâte d'avoir des réponses, donc évidemment de lire la suite. Je recommande ce livre si vous avez envie de romance.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par Anna02, le 17 mai 2013

    Anna02
    J'avais acheté ce livre il y a presque 1 an dans l'optique d'une lecture jeunesse sans prise de tête, mais voilà que j'ai mis plus d'1 mois à la finir... Autant vous dire que je suis un peu déçue.
    C'est assez étrange de commencer son blog avec un avis assez mitigé. Haha
    Paula est une adolescente ordinaire, son histoire pourrait s'appliquer à n'importe quelle fille assez populaire d'un lycée, beaucoup d'amis dont un groupe d'amies fidèles : les Dragibus, elle sort avec un garçon puis d'autres apparaissent et lui tourne autour.
    Malgré que bien sûr dans ce livre tous les personnages sont très beaux, à tomber par terre, ect ect... Assez cliché à mon goût, je trouve néanmoins l'idée de base de l'auteur très originale mais assez mal menée.
    Je m'explique, le début, les 100 premières pages, commencent très bien puis ensuite nous vient un temps où il n'y a presque rien d'original, l'histoire devient plus lente, beaucoup plus lente, au point où je ne lisais que 4 pages par soir, pour vous dire...
    Puis vers la 400ème page (200 avant la fin) le rythme s'accélère donnant un nouveau tournent sympathique au roman, ce qui nous amène à la longueur du roman.
    600 pages remplies d'accord mais 300/600pages plaisantes, je l'ai ai vu dans le sens : juste pour dire ''d'écrire''.. J'ai entendue dire que ce roman était à la base une fiction publiée sur internet, je pense que cette fiction aurait du être revue (enlever des chapitres inutiles pour ma part ou les raccourcir ?..).
    Un point assez rapide : En terme générale je n'aime pas les longues, voir très longues descriptions. J'aurai pu me dire que c'était parfait dans ce livre vu qu'il n'y en a très peu, voir pas du tout.
    J'aurai aimé que l'auteur nous parle un peu plus de l'endroit où vit Paula parce que nous parler de Starbucks ou Fnac ou de nous dire que l'intrigue se passe ''quelque part dans la ville'' ça ne fait pas beaucoup espagnol. Etant donné que l'histoire se passe à Barcelone Il y avait de quoi faire mais non.
    L'histoire est exclusivement basée sur la vie amoureuse des lycéennes.
    En terme de personnage, Je les trouve tous très indécis, surtout en ce qui concerne leurs sentiments.
    Autant l'auteur sait faire ressentir les sentiments des personnages, autant vers la fin j'ai eu presque l'impression de voir une coupure nette. Paula hésite une bonne partie du roman sur ces sentiments auprès de plusieurs personnes, puis d'un coup à la fin elle coupe net et tranche ? Je ne trouve pas ça très logique, à moins que je n'ai pas compris ce roman.
    J'ai trouvé l'histoire avec Irène aussi, très coupée ''nette'', elle est présente une bonne partie du roman pour une seule raison et puis pouf elle s'en va comme ça, alors que d'après ce que l'auteur nous en dis, c'est une fille qui ne lâche rien et qui va jusqu'au bout de ses pensées.
    J'ai beaucoup aimé les personnages, Diana et Katia, Diana a un caractère très fort et elle m'a fait beaucoup de peine par rapport à ce qu'elle ressentait, j'ai été très touchée.
    Katia aussi m'a émue, son allure simple (pourtant c'est une chanteuse très célèbre) et ses tourments m'ont touchés.
    Alex, l'écrivain et musicien est assez intéressant, je trouve même qu'il n'est pas assez développé.
    Je n'ai pas compris les intérêts de certains personnages... Entre ceux qui s'entêtent à briser des couples parce qu'ils sont amoureux, et ceux qui disent 'aimer' deux garçons ..
    Malgré le rythme de la fin, je la trouve assez précipitée. Néanmoins elle nous laisse présager un éventuel second tome.
    Malgré ma critique assez négative, ce livre à un bon potentiel, j'attends de voir ce que l'auteur nous réserve.

    Lien : http://lecturejoliepoupee.blogspot.fr/2013/02/dis-moi-que-tu-maimes-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 2         Page de la critique

> voir toutes (28)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Marie123, le 25 octobre 2012

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être. Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence, quelle qu'elle soit...

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la citation

  • Par Marie123, le 24 octobre 2012

    Comment est-ce possible qu'il y ait encore des gens pour dire qu'à dix-sept ans, on ne sait pas ce qu'est l'amour !... Que ce n'est pas de l'amour véritable ? Il souffre rien qu'en pensant à elle : si ce n'est pas de l'amour, alors qu'est-ce que c'est ?

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par orbe, le 30 mai 2012

    C'est une chambre à crier. Qu'on appelle aussi salle bouchon. Elle est tapissée d'une série de plaques pour qu'aucun son ne rentre ni ne sorte.
    Elle comprend mieux le silence sépulcral.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par orbe, le 01 juin 2012

    Comment est-il possible qu'elle lui plaise tant? C'est très simple : Paula est parfaite. Belle, intelligente, extravertie, intrépide, tendre... C'est elle. C'est tout

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par Marie123, le 24 octobre 2012

    On dit que si l'on peut rester silencieux avec quelqu'un sans se sentir mal à l'aise, c'est qu'il existe une vraie alchimie entre les deux.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
16,00 € (neuf)
13,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Dis-moi que tu m'aimes par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Francisco de
Paula Fernández(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (146)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz