Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070649210
Éditeur : Gallimard (2012)


Note moyenne : 4.15/5 (sur 46 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Verloc Nim a atterri sur la planète désertique Ona(ji) avec son frère Conrad dans le but de récupérer la mystérieuse substance aâma. Là-bas, ils rejoignent un groupe de scientifiques abandonnés à leur sort. Conrad met sur pied une expédition pour retrouver le professeur... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (10)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par yvantilleuil, le 18 novembre 2012

    yvantilleuil
    Le second tome de cette série de SF imaginée par Frederik Peeters (Château de sable, Koma, Les Pilules bleues, R.G., Lupus, Pachyderme) permet de découvrir la suite des déboires de Verloc Nim, un héros devenu amnésique, qui s'était retrouvé perdu sur la planète Ona(ji) en compagnie d'un robot gorille prénommé Churchill. Au fil d'un tome d'introduction riche en longs flashbacks, le lecteur avait progressivement découvert l'origine de cette étrange mission sur une planète désertique, ainsi que le passé de personnages qui gagnaient en épaisseur au fil des pages. Happé par l'intrigue présente et attaché au sort de ce héros qui semble s'être trompé d'époque, il découvre maintenant la suite de cette mission périlleuse, qui consiste à récupérer cette substance révolutionnaire testée par le professeur Woland sur la planète où ils se trouvent.
    Cette exploration de la planète à bord d'ambulateurs regorge de dangers, mais s'avère surtout de toute beauté. Sur la route qui les mène vers les Marécages d'Enzulie, les effets d'Aâma deviennent de plus en plus visibles et l'univers mis en place par Frederik Peeters n'a visiblement rien à envier à celui des mondes d'Aldebaran de Léo. L'auteur continue également de jongler avec les époques, profitant des moments plus calmes de l'expédition, pour revenir sur le passé de Verloc Nim, principalement sur sa relation avec Solice et sur les problèmes de santé de sa petite Lilja.
    Visuellement, Peeters distille une ambiance envoûtante et propose un récit parfaitement rythmé par un découpage exemplaire. Les décors fourmillent de détails et ce nouveau biotope allie beauté et danger. le dépaysement et le suspense demeurent donc au rendez-vous, tandis que le mystère reste entier. de nombreux points d'interrogation demeurent donc à la fin de ce second volet, mais l'envie de poursuivre le voyage est toujours intacte.
    Notons également l'existence d'un blog, sorte de carnet de bord de l'auteur, qui permet de visiter les coulisses de fabrication de cette saga de science-fiction.

    Lien : http://brusselsboy.wordpress.com/2012/10/29/frederik-peeters-aama-la..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nonivuniconnu, le 28 avril 2014

    Nonivuniconnu
    Évoquer la suite directe d'une œuvre n'est pas forcément simple si l'on veut éviter d'en révéler l'intrigue au lecteur scandalisé. Tâchons d'éviter ça avec Aâma et La multitude invisible, suite directe de L'odeur de la poussière chaude.
    J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de cette BD de Frederik Peeters : son univers étrange, son scénario intriguant, ses personnages étonnants, parfois émouvants, et ses superbes dessins étaient annonciateurs d'une excellente série. A la fin du premier album, la question était donc de savoir si la promesse serait tenue. Mais justement, où en étions-nous ? Lorsque La multitude invisible débute, Verloc, son frère Conrad et le robot Churchill sont en compagnie d'une petite équipe de colons en piteux état après avoir été laissée à elle-même pendant des années sur la lointaine planète Ona(ji). D'ailleurs, certains de ses membres ont fichu le camp avec une technologie potentiellement révolutionnaire, Aâma, et nul ne sait ce qu'ils sont devenus. Une expédition se met donc en place, pour les retrouver mais aussi pour élucider un ou deux phénomènes mystérieux.
    La narration continue de se dérouler sur trois plans. L'essentiel d'Aâma est en fait un long flashback, brièvement interrompu par les remarques de Verloc, étonné par ce qu'il lit dans son carnet de notes. Il y découvre non seulement le déroulement de l'expédition, mais aussi le récit de son ancienne vie avec sa femme et sa fille. Aucun risque de se perdre par contre, tout est fluide et le rythme impeccable. Quant à l'histoire, elle se révèle aussi passionnante que prévue et l'univers exploré se fait de plus en plus étrange voire inquiétant, évoquant maintenant davantage l'hallucination biologique que la contemplation du cosmos.
    En gros, c'est de la balle. La multitude invisible confirme largement le potentiel de son prédécesseur, évite de tourner en rond, creuse un peu plus profondément certains sujets et annonce une suite mouvementée qui me fait déjà froid dans le dos. En tout cas, le marchand de BD du coin risque de revoir ma tête sous peu.

    Lien : http://nonivuniconnu.be/?p=2243
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par alouett, le 21 janvier 2013

    alouett
    Suite des aventures de Verloc Nim, personnage amnésique qui tente de retrouver la mémoire. L'odeur de la poussière chaude (tome1 d'Aâma), nous avait permis de faire sa connaissance ainsi que celle de Churchill, un robot-singe capable de s'adapter – semble-t-il – à n'importe quel environnement hostile.
    Ce tome nous permet logiquement de découvrir un peu plus la personnalité et le parcours de Verloc mais surtout, on apprend à connaitre Conrad, le frère de Verloc. On remarque aussi le fait que le scénario consacre très peu de place au présent de Verloc (deux ou trois scènes tout au plus où on le voit en compagnie de Churchill, commentant la lecture de son journal intime). L'auteur se concentre presque exclusivement sur le passé proche de son personnage principal ; grâce au journal intime de Verloc, on découvre le déroulement de l'expédition scientifique sur la Planète Ona(ji)… je vous invite également à lire ma chronique sur le tome 1.
    Peu à peu, on découvre également en quoi consiste le projet Aâma : plante, intelligence artificielle, métabolisme vivant ??? Ce tome s'arrête sur un dénouement abrupt d'une réelle violence… mais qui nous tient en haleine. Vivement la suite ;)

    Lien : http://chezmo.wordpress.com/2013/01/21/chroniks-expresss-5/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par lunch, le 26 octobre 2012

    lunch
    Verloc Nim se réveille. Il sort doucement de sa torpeur nocturne, de ses rêves. La journée de la veille n'a pas été de tout repos. Elle a apporté son lot de surprises et de découvertes. Elle n'a pas ménagé son esprit. Hier soir il a partagé sa couche avec une femme. Il est tout guilleret. La vie est belle finalement, il faut parfois laisser les soucis de côté, profiter de l'instant présent...
    Lorsqu'il sort de la chambre, il retrouve Myo en pleurs. Les autres savent pour hier soir...
    La journée commence à peine et la réalité reprend déjà ses droits. Il va falloir s'habituer à composer avec toutes les personnalités car sur ona(ji) rien n'est comme ailleurs !
    « Écoute, ces gens se sont construit leur propre microsociété pour résister à l'isolement. Tu aurais pu te douter que ça foutrait le bordel !... »
    Bien dit Conrad ! Toi au moins tu as toujours la tête sur les épaules !
    N'essayons pas de s'imaginer ce qu'il a voulu dire par là, l'heure est au départ : Conrad, son frère, Churchill et Frienko sont sur le point de partir à la recherche du professeur Woland, disparu avec le fameux projet Aâma. Myo et la petite fille feront également parti de l'expédition. Voilà qui devrait un peu calmer la concentration de testostérones.
    En route vers l'inconnu et au-delà...

    La suite à lire sur BenDis...

    Lien : http://bendis.uldosphere.org/index.php?p=bds&motor=1&titre=A%E2ma
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par herveline, le 07 novembre 2012

    herveline
    Verloc Nim, se réveille amnésique au milieu de rien. Un gorille androïde lui délivre son journal. Grâce à celui-ci, il se remémore ces récentes aventures à la recherche de l'Aama, une substance mystérieuse. Une saga captivante et prometteuse, à offrir à tous les passionnés du neuvième art.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique


Critiques presse (5)


  • BoDoi , le 06 décembre 2012
    Une aventure à la fois haletante et contemplative.
    Lire la critique sur le site : BoDoi
  • BDSelection , le 19 novembre 2012
    Avec son lot de silences et d’onirisme, « Aâma » mêle constamment le songe et la réalité pour mieux emmener le lecteur, bien plus loin qu’à l’autre bout de la galaxie…
    Lire la critique sur le site : BDSelection
  • BullesEtOnomatopees , le 30 octobre 2012
    Frederik Peeters mène cette histoire de main de maître et rend, par son dessin, cet univers incroyablement fascinant.
    Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
  • BulledEncre , le 23 octobre 2012
    Il est certain que [l']auteur a su capter l’ensemble du sujet pour lui donner une consistance nouvelle, originale et parfaitement maîtrisée.
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • Sceneario , le 18 octobre 2012
    Le soin apporté aux détails des décors et des personnages, ainsi qu’au découpage des scènes octroie au récit une force suggestive fort. […] Ce deuxième volet s’inscrit dans la continuité du premier tome et, tout en entretenant le mystère, continu à séduire tout autant.
    Lire la critique sur le site : Sceneario

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Pavlik, le 19 septembre 2014

    -Je n'aime pas trop ce que je lis
    -Ah ? Pourtant c'est votre oeuvre...
    -Justement ! Le type qui transparaît là-dedans ne me plaît pas...il semble que mon égoïsme tordu ait fait beaucoup de dégâts...
    -Je vous rassure...c'est un travers assez répandu chez les humains.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Gregor, le 30 octobre 2012

    La nature n'aime pas l'homme. Je le sais bien. C'est une des choses qu'enseignent les livres. Des siècles d'opposition et de combat, pour la survie. Mais je suis né à Radiant. Et je me suis donc construit malgré moi une image quasi mythologique du monde vivant. Faite de beauté apaisante, de communion, et de pureté régénératrice. Comme tous les humains, je porte enfoui au fond de mon cerveau reptilien la vague nostalgie d'un monde naturel que je n'ai jamais connu. Le contraire de la cruelle et douloureuse réalité. Les livres ont raison.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Gregor, le 30 octobre 2012

    Laissez-la, laissez-la ! Vous voyez, il faut absolument la laisser explorer tout ce qui l'intéresse ! Elle est spéciale, vous comprenez ? Je crois qu'elle est pourvue de facultés de concentration et d'apprentissage extraordinaires. Mais que son cerveau est victime d'une sorte de... hum... de déséquilibre... S'occuper en emmagasinant continuellement des informations et des connaissances lui permet d'étouffer une souffrance incontrôlable...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par lunch, le 26 octobre 2012

    _ C'est vivant ! Un organisme simple...
    _ Certainement une mousse primitive qui apprécie les milieux acides... Elle se nourrit peut-être de soufre.
    _ Dites... Arrêtez-moi si je me trompe, mais d'après mes informations, le niveau d'évolution sur ona(ji) correspond à une ère Cambrienne terrestre, non ?
    _ C'est ça...
    _ Alors peut-on m'expliquer ce que ce machin fout là, dans un monde où la vie n'a jamais quitté le fond des océans ?!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Gregor, le 30 octobre 2012

    Vous savez, nous ne pouvons rien contre nos gènes. Nos corps ne sont que des véhicules servant à transporter et perpétuer nos gènes. Et les familles de gènes compatibles se reconnaissent entre elles : je pense que lui et moi sommes destinés à nous aider mutuellement.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

Lire un extrait

> voir toutes (7)

Videos de Frederik Peeters

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Frederik Peeters


Interview Frederik Peeters - Aâma - Stand Fnac à Angoulême 2012
Retrouvez Frederik Peeters sur fnac.com : livre.fnac.com Comment se porte la bande dessinée suisse ? Très bien, merci pour elle ! A côté d'un Zep, consacré vedette du genre grâce à son Titeuf (mais aussi à d'autres albums comme Happy Sex ou Découpé en tranches, que l'on recommande chaudement), il existe de nombreux auteurs Helvètes qui ont su redonner un coup de sang neuf au 9e Art de leur pays. Parmi eux, Frederik Peeters est sans doute l'un des plus talentueux. Cet auteur né en 1974 s'était fait remarquer avec Pilules bleues, un récit très émouvant qui racontait l'histoire d'une jeune femme aux prises avec la maladie, avant d'explorer des pistes narratives très différentes, passant d'un récit à tonalité policière (RG, comme « Renseignements généraux ») à une histoire de science-fiction, Lupus, qui s'amusait à jouer avec les codes du genre. Cette fois, Peeters revient à la SF mais avec une volonté de « premier degré » affichée. Aâma raconte l'histoire, située dans un futur indéterminé, d'un jeune homme nommé Verloc dont la vie personnelle n'est pas franchement une réussite (doux euphémisme !) et qui accepte d'accompagner son frère, qui lui a « réussi », en mission pour le compte d'une sorte d'entreprise multinationale. Une de celles que Verloc déteste, lui qui a toujours pris soin de se tenir à l'écart des bouleversements technologiques de la société et qui continue à aimer les livres, ce qui apparaît comme une attitude pour le moins incongrue -- et qui a lui a d ...








Sur Amazon
à partir de :
16,39 € (neuf)
13,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Aâma, Tome 2 : La multitude invisible par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (74)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz