Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Michel Narcy (Éditeur scientifique)

ISBN : 2080704931
Éditeur : Flammarion (1999)


Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Qu'est-ce que la science ? Ou encore : Au nom de quels critères un énoncé peut-il être présenté comme science ? À cette question, le Théétète apporte trois tentatives de réponse qui sont autant d'impasses... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

  • Par PiertyM, le 04 octobre 2013

    PiertyM
    Une des grandes démonstrations de la bonne portée de la maïeutique socratique. En effet la maïeutique est une méthode qu'employait Socrate pour amener son interlocuteur à prendre conscience de ce qu'il sait déjà, de parvenir à l'extérioriser, et d'en apporter de critiques raisonnables.
    Alors dans ce livre Platon nous présente Socrate en dialogue avec Théétète, un jeune volontaire et assoiffé du savoir que lui avait présenté Théodore car Socrate s'indignait de voir des jeunes qui ne manifestaient aucune volonté de s'instruire pire encore d'apprendre la science.
    Aussi Socrate l'interroge sur la science et sur la sagesse. Socrate a bousculé la conscience de Théétète par des interrogations stimulatrices....Ses questions ont porté sur ce que peut-être la science en soi, et ce qui est du génie du savant.
    Et Thééthète, gagné par une grande considération pour Socrate avait juré, un jour, quand il sera grand il sera comme cet homme, c'est de cela que débattent EUCLIDE et TERPSion dans le premier dialogue
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par ubuprovencal, le 25 août 2012

    ubuprovencal
    Autant j ai eu du mal a lire "Le banquet" que j ai moyennement apprecie en premiere lecture, autant j ai bien aime le relire et j ai apprecie, mais ici avec "Le theetete", les circonvolutions, les sophismes et les elucubrations de Socrate ont eu raison de ma patience, je note tres mal ce livre car je n ai pas su y prendre du plaisir.
    Oui, Platon n est surement pas reedite sans raison, mais pour moi, un lecteur qui veut decouvrir la philisophie, eh bien si j y reviens ce sera surement dans plusieurs annees, car la , je n y capte rien de rien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par PiertyM, le 05 octobre 2013

    SOCRATE : Dis-moi donc : est-ce qu’apprendre n’est pas devenir plus sage relativement à ce qu’on apprend ?
    THÉÉTÈTE : Sans contredit.
    SOCRATE : Or c’est, je pense, par la sagesse que les sages sont sages ?
    THÉÉTÈTE : Oui.
    SOCRATE : Est-ce que cela diffère en quelque point de la science ?
    THÉÉTÈTE : Quoi, cela ?
    SOCRATE : La sagesse. Ou bien n’est-on pas sage en ce en quoi l’on est savant ?
    THÉÉTÈTE : Comment ne le serait-on pas ?
    SOCRATE : Alors science et sagesse sont la même chose.
    THÉÉTÈTE : Oui
    SOCRATE : C’est précisément cela qui cause mon embarras et je n’arrive pas à concevoir par moi-même assez clairement ce que peut bien être la science. Saurions-nous dire en quoi elle consiste ? Qu’en pensez-vous ? Qui de nous le dira le premier ? Celui qui se trompera, et tous ceux qui se tromperont à leur tour iront s’asseoir et seront les ânes, comme disent les enfants qui jouent à la balle ; mais celui qui surpassera les autres sans faire de faute sera notre roi et nous commandera de répondre à toutes les questions qu’il lui plaira. Pourquoi gardez-vous le silence ? J’espère, Théodore, que je ne suis pas trop importun par mon amour de la discussion et par mon désir de lier conversation et de faire naître entre nous l’amitié et la familiarité.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par PiertyM, le 04 octobre 2013

    En fait, ceux qui ont, comme lui, beaucoup de vivacité, de sagacité et de mémoire sont généralement enclins à la colère ; ils vont par sauts et par bonds, comme des bateaux sans lest, et l’on trouve en eux plus de fougue que de courage. Ceux qui sont plus pondérés n’abordent les études qu’avec nonchalance et leur mémoire est pleine de lacunes. Lui, au contraire, se porte à l’étude et à la recherche d’une allure si unie, si sûre, si efficace avec une grande douceur, pareille à celle de l’huile qui s’écoule sans bruit, qu’on est émerveillé de voir un si jeune homme si avancé dans la science.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par PiertyM, le 05 octobre 2013

    Et la constitution du corps, n’est-ce pas le repos et l’inaction qui la détruisent, et les exercices et les mouvements qui lui assurent une longue durée ?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
8,55 € (neuf)
4,48 € (occasion)

   

Faire découvrir Théétète par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (26)

> voir plus

Quiz