Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : B0017URIO8
Éditeur :


Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture) > Ajouter la description de l’éditeur.

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio. > Contribuer à la description collective.
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par liratouva2, le 20 juillet 2012

    liratouva2
    Londres, au temps d'Edouard III, (1312-1377), une nuit d'octobre, vers minuit, deux matelots ivres se retrouvent dans une taverne. Ils ont l'air de caricatures: l'un est très grand et maigre. On l'appelle Legs. L'autre, Hugh Tarpaulin, est petit et trapu. Après avoir bu suffisamment de bière, ils s'enfuient sans payer, poursuivis par la tavernière. La ville est depuis longtemps dépeuplée par la Peste et l'accès au quartier de la Tamise est interdit pour cette raison et réservé aux entrepôts d'alcool. Lorsque les deux compères se trouvent acculés devant les barrières qui en interdisent l'entrée, ils n'hésitent pas à les franchir et se retrouvent en plein cauchemar.
    ...
    Je n'avais pas du tout prévu de relire Poe mais la lecture de cette Nouvelle Histoire extraordinaire en était faite dans l'émission "Voyage au bout de la nuit" et je l'ai relue ensuite en accès libre ICI,
    Je dois bien reconnaître que je ne me rappelais plus du tout de cette sorte d'histoire loufoque, signe qu'elle ne m'avait pas beaucoup marquée. L'entendre lire était agréable cependant. Je n'ai pas écouté le début mais je suis arrivée au moment de la description des corps morts partout dans les rues. J'ai cru d'abord qu'on lisait le texte de Giono qui m'a tant marqué: "le hussard sur le toit" où le héros à cheval erre lui aussi dans une ville où l'on meurt du choléra, puis j'ai pensé qu'il s'agissait peut-être d'un passage de "La Peste" de camus que je ne reconnaissais pas,mais non, c'était d'Edgard Poe. C'est une nouvelle courte et on ne sait rien des personnages que ce qui nous est décrit ici. Ils n'ont ni passé, ni futur ...
    Depuis, on a vu pire en vision d'horreurs!

    Lien : http://liratouva2.blogspot.fr/2012/07/le-roi-peste-d-edgar-allan-poe..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par liratouva2, le 20 juillet 2012

    S'ils n'avaient pas été ivres au point d'avoir perdu le sens moral, leurs pas vacillants eussent été paralysés par les horreurs de leur situation. ... Quand il leur fallait faire un effort énergique pour se pratiquer un passage à travers les fréquents monceaux de gravats, il n'était pas rare que leur main tombe sur un squelette ou s'empêtrât dans les chairs décomposées.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir Le roi peste par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz