AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dimitri Sesemann (Traducteur)Georges Philippenko (Éditeur scientifique)
ISBN : 2253039276
Éditeur : Le Livre de Poche (1989)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Au début du XIXe siècle, la littérature russe est encore balbutiante. Il lui manque un Shakespeare, un Cervantès ou un Pétrarque. Pouchkine va combler ce vide à lui seul. Pour la poésie, avec "Rouslan et Lioudmila" (1820), le théâtre avec "Boris Godounov" et la nouvelle avec "Les Récits de feu Ivan Pétrovitch Bielkine" (1830). À 31 ans, il jette les fondements de toute l'histoire littéraire russe, dont les plus illustres figures, de Lermontov à Gorki, ne cesseront d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Under_The_Moon
Under_The_Moon09 février 2016
  • Livres 4.00/5
La Dame de Pique est une petite nouvelle fantastique dans laquelle Alexandre Pouchkine se moque du penchant de la belle société pétersbourgeoise pour le jeu et le paranormal.
La chute de cette histoire est très humoristique, et relève toute la monotonie descriptive de la nouvelle - quoi qu'il y a tout de même pas mal de dialogue pour ce genre.
C'est une petite nouvelle fantastique typique du 19ème siècle .. le charme de l'âme russe en plus ! (Pardon Maupassant !)
Commenter    J’apprécie          250
Tatooa
Tatooa27 mars 2016
  • Livres 3.00/5
Je continue avec ma découverte des auteurs classiques russes, par des nouvelles de Pouchkine. Je dois dire que j'ai moins apprécié que les 3 auteurs précédents, peut-être ai-je mal choisi mon recueil, je ne sais pas.
Je me suis un brin ennuyée avec ces nouvelles très similaires entre elles, trop, même si elles sont bien écrites. En fait j'ai bien aimé trois d'entre elles (la dame de pique, et le coup de pistolet, et aussi le marchand de cercueils), mais ensuite, mon intérêt n'a fait que décliner...
Ce ne sont que des histoires d'amours plus ou moins réciproques, avec des ellipses plus ou moins rapides sur une bonne part de l'histoire, toutes construites pareillement, avec de l'ivrognerie à tous les étages, sans le moindre humour (ou alors il m'échappe). Bref, j'ai moins accroché, et je ne suis pas sûre de lire d'autres bouquins de lui... J'aurais peut-être mieux fait de ne lire "que" "la dame de pique", finalement, qui était plutôt sympa tant sur le fond que sur la forme, avec un Hermann bien cupide et dépeint à la perfection, et une Lizaveta bien dinde comme on les aime, mdr !
Il me manque une profondeur des personnages, de l'action (autre que l'enlèvement d'une gamine par un hussard, quoi). Pour moi, c'est un peu plat, des histoires sans grand intérêt.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          200
Ladydede
Ladydede14 juin 2013
  • Livres 5.00/5
Alexandre Pouckine est pour moi un des plus grands écrivains classiques. Grâce à lui, j'ai pu découvrir l'authenticité et la légèreté de la littérature russe.
La Dame de pique et autres nouvelles n'est pas mon premier livre lu d'Alexandre Pouckine (le premier est Doubrovski). Mais ces petits récits m'ont encore plongé dans la Russie du XIXe siècle, dans cette civilisation si particulière. Alexandre Pouckine a une écriture fluide qui transporte chaque lecteur dans une atmosphère lyrique et mystérieuse. L'auteur met en scène ses nouvelles sous la forme fantastique tout en ayant un aspect très réel, voire didactique.
La lecture de ces cinq nouvelles est douce et m'a entièrement enchanté. Je suis amoureuse des mots et du style d'Alexandre Pouckine.
Je ne peux donc que conseiller ce recueil de nouvelles pour découvrir la littérature russe et surtout l'écrivain-poète Alexandre Pouckine.
Commenter    J’apprécie          70
Elythia
Elythia15 mars 2015
  • Livres 5.00/5
Premiers pas de lecteur dans la littérature russe, Alexandre S Pouchkine m'a réellement donné envie de l'explorer un peu plus profondément. Certes, il s'agit de nouvelles faciles à lire mais dans un style bien construit mêlant le fantastique, la comédie et le romantique. "La Dame de Pique" est la plus importante de ces nouvelles se déroulant dans le milieu du jeu. Les cinq autres pourraient être comparées à des contes avec le charme de la Russie du XIXe siècle en toile de fond. Une lecture enrichissante permettant d'aborder les écrivains russes en douceur
Commenter    J’apprécie          20
Laura94
Laura9419 décembre 2013
  • Livres 4.00/5
Des nouvelles qui, certes si elles restent classiques, n'en sont pas pour autant déplaisantes. Bien au contraire, on y retrouve tout l'art d'un Pouchkine maitre de la narration, de l'ironie et des petite piques acerbes. Des nouvelles classiques mais pour une lecture on ne peut plus agréable.
Commenter    J’apprécie          30
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa25 mars 2016
Lizaveta Ivanovna était une créature bien malheureuse. Amer est le pain des autres, dit le Dante, et durs à gravir les degrés d'une demeure étrangère, or qui, mieux que la pupille pauvre d'une vieillarde titrée, connaît l'amertume de la dépendance ? La comtesse n'était certes pas méchante mais, gâtée par le grand monde, elle était capricieuse, avaricieuse et enfermée dans un égoïsme froid, comme toutes les vieilles personnes qui ont passé l'âge d'aimer et à qui le présent est étranger.
(Dans "La dame de pique")
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          110
TatooaTatooa26 mars 2016
L'arrivée d'un riche voisin est un événement important dans une existence campagnarde. Les hobereaux et leurs gens en parlaient deux mois à l'avance et deux ans après. Pour ma part, je le reconnais, la nouvelle de la venue d'une voisine riche et belle me fit grosse impression; je brûlais d'impatience de la voir, c'est pourquoi, le premier dimanche qui suivit son arrivée, je me rendis à *** pour présenter mes devoirs en voisin et humble serviteur de Leurs Grâces.
(Dans "le coup de pistolet").
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          70
TatooaTatooa27 mars 2016
Elle ne pouvait ignorer qu'elle lui plaisait beaucoup ; lui aussi, sans doute, intelligent et expérimenté comme il l'était, avait pu remarquer qu'elle le distinguait ; comment donc se faisait-il qu'elle ne l'avait pas encore vu à ses pieds ni entendu ses déclarations ? Qu'est-ce qui le retenait ? La timidité, inséparable de l'amour véritable ? L'orgueil ou la coquetterie d'un séducteur chevronné ? Il y avait là pour elle une énigme.
(Dans "La tempête de neige")
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          70
aski2aski221 janvier 2014
Les toasts se succédèrent : on but à la santé particulière de chacun; on but à la santé de Moscou; puis de toute une douzaine de petites villes allemandes; on but à la santé de tous les corps de métiers en général, puis à celle de chaque corps en particulier; on but à la santé des maitres puis des contre-maitres . Adrien buvait ferme .Il devint si gai qu'à son tour il risqua un toast badin . Puis un gros boulanger leva son verre et proclama : " A la santé de ceux pour qui nous travaillons : unserer Kundleute" La proposition, comme toutes les autres fut acceptée joyeusement et à l'unanimité. Les convives commencèrent ensuite à se saluer les uns les autres . Le tailleur salua le cordonnier; le cordonnier salua le tailleur; le boulanger les salua tous les deux; tout le monde salua le boulanger et ainsi de suite. Après toutes ces salutations réciproques, Yourko, tourné vers son voisin, s'écria : "Allons ! petit père; bois à la santé de tes macchabées!" Tout le monde se mit à rire;.... ( Le marchand de cercueils)
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
TatooaTatooa24 mars 2016
On avait joué aux cartes chez le chevalier-garde Naroumov. La longue nuit d'hiver avait passé sans qu'on s'en aperçut. On soupa vers cinq heures du matin; les gagnants mangeait de bel appétit, les autre contemplaient d'un air absent leurs assiettes vides.
(Dans "la dame de pique")
Commenter    J’apprécie          60
Videos de Alexandre Pouchkine (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Pouchkine
Alexandre POUCHKINE – Doubrovski, ou Le Brigand Gentilhomme
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : littérature russeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
182 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre