Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Dimitri Sesemann (Traducteur)
> Georges Philippenko (Éditeur scientifique)

ISBN : 2253039276
Éditeur : Le Livre de Poche (1989)


Note moyenne : 3.8/5 (sur 80 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Au début du XIXe siècle, la littérature russe est encore balbutiante. Il lui manque un Shakespeare, un Cervantès ou un Pétrarque. Pouchkine va combler ce vide à lui seul. Pour la poésie, avec "Rouslan et Lioudmila" (1820), le théâtre avec "Boris Godounov" et la nouvelle... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (7)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ladydede, le 14 juin 2013

    Ladydede
    Alexandre Pouckine est pour moi un des plus grands écrivains classiques. Grâce à lui, j'ai pu découvrir l'authenticité et la légèreté de la littérature russe.
    La Dame de pique et autres nouvelles n'est pas mon premier livre lu d'Alexandre Pouckine (le premier est Doubrovski). Mais ces petits Récits m'ont encore plongé dans la Russie du XIXe siècle, dans cette civilisation si particulière. Alexandre Pouckine a une écriture fluide qui transporte chaque lecteur dans une atmosphère lyrique et mystérieuse. L'auteur met en scène ses Nouvelles sous la forme fantastique tout en ayant un aspect très réel, voire didactique.
    La lecture de ces cinq Nouvelles est douce et m'a entièrement enchanté. Je suis amoureuse des mots et du style d'Alexandre Pouckine.
    Je ne peux donc que conseiller ce recueil de Nouvelles pour découvrir la littérature russe et surtout l'écrivain-poète Alexandre Pouckine.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

  • Par Phica28, le 23 octobre 2014

    Phica28
    Je n'ai pas trop aimé

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lolo94, le 19 décembre 2013

    Lolo94
    Des Nouvelles qui, certes si elles restent classiques, n'en sont pas pour autant déplaisantes. Bien au contraire, on y retrouve tout l'art d'un Pouchkine maitre de la narration, de l'ironie et des petite piques acerbes. Des Nouvelles classiques mais pour une lecture on ne peut plus agréable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par ADAMSY, le 09 juillet 2014

    ADAMSY
    J'ai lu ces petites Nouvelles avec beaucoup de bonheur. C'est très agréable. On y côtoie des personnages divers, issus de la noblesse ou encore des petites gens : un marchand de cercueil ou un maître de poste par exemple... On frise souvent le drame et un revirement de situation fait que l'histoire se termine souvent de manière positive, parfois un peu ironiquement. Un petit plaisir : La tempête de neige. Je ne m'attendais pas à cette fin de l'histoire...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par purplevelvet, le 04 octobre 2011

    purplevelvet
    je suis très contente de ma découverte de celui qui reste l'écrivain russe par essence aux yeux de ses concitoyens, malgré les frustrations successives des récits inachevés - c'était une de ses grandes spécialités apparemment, commence 3 titres en même temps et n'en finir aucun... un peu comme Rossini en musique, tiens.
    Mais les Nouvelles sont agréables avec quelques touches de fantastique bienvenues de ci, de là. Et le peu que j'ai lu de la vie de l'auteur me donne bien envie de lire sa biographie, pour une fois qu'un écrivain russe échappe aux conventions: destin maudit - alcoolisme notoire - insuccès chroniques -âme torturée... et tout le tableau, ça fait un bien fou!
    (pour le détail des Nouvelles voir lien)

    Lien : http://chezpurple.blogspot.com/2011/08/la-dame-de-pique-et-autres-no..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 2         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par aski2, le 21 janvier 2014

    Les toasts se succédèrent : on but à la santé particulière de chacun; on but à la santé de Moscou; puis de toute une douzaine de petites villes allemandes; on but à la santé de tous les corps de métiers en général, puis à celle de chaque corps en particulier; on but à la santé des maitres puis des contre-maitres . Adrien buvait ferme .Il devint si gai qu'à son tour il risqua un toast badin . Puis un gros boulanger leva son verre et proclama : " A la santé de ceux pour qui nous travaillons : unserer Kundleute" La proposition, comme toutes les autres fut acceptée joyeusement et à l'unanimité. Les convives commencèrent ensuite à se saluer les uns les autres . Le tailleur salua le cordonnier; le cordonnier salua le tailleur; le boulanger les salua tous les deux; tout le monde salua le boulanger et ainsi de suite. Après toutes ces salutations réciproques, Yourko, tourné vers son voisin, s'écria : "Allons ! petit père; bois à la santé de tes macchabées!" Tout le monde se mit à rire;.... ( Le marchand de cercueils)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par diborde, le 05 juillet 2010

    Le jeu me passionne, dit Hermann. Mais mon état m'interdit de sacrifier le nécessaire à l'espoir d'acquérir le superflu.

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par diborde, le 07 juillet 2010

    Les dictons moraux peuvent être d'une grande utilité dans les cas où nous ne sommes guère capables d'imaginer nous-mêmes de quoi nous justifier. (Les récits de feu Ivan Petrovitch Belkine : "La tempête de neige")

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par PiertyM, le 03 avril 2014

    Deux idées fixes ne peuvent exister à la fois dans le monde moral, de même que dans le monde physique deux corps ne peuvent occuper à la fois la même place.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par purplevelvet, le 30 août 2011

    Maria Gavrilovna avait été éduquée d'après les romans français, et, par conséquent, elle était amoureuse. (la tempête de neige)

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (10)

Videos de Alexandre Pouchkine

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Pouchkine

Déclamation du poème "Le poète" de Pouchkine par le pianiste Vladimir Sverdlov - Mars 2009











Sur Amazon
à partir de :
2,75 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir La Dame de pique et autres nouvelles par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (201)

> voir plus

Quiz