Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Nicolas Meylaender (Traducteur)

ISBN : 2847897666
Éditeur : Delcourt (2005)


Note moyenne : 3.76/5 (sur 29 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

La ville est infestée de zombies, de goules et de monstres en tout genre, sans compter l'arrivée d'un prêtre déjanté à la tête d'une armée de morts-vivants, bien décidé à conquérir le monde. Accompag... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par MonsieurChat, le 30 août 2014

    MonsieurChat
    The Goon alias l'homme de main, le sbire mais aussi l'abruti, le nigaud, est une bande dessinée américaine que l'on doit à Eric Powell dont il faut bien avouer que je ne connaissais pas grand chose et même rien du tout. Mais les couvertures des magazines originaux étaient suffisamment soignées pour attirer mon attention et la retenir assez longtemps pour me donner envie de me faire une petite idée du contenu. C'est fait. Pas de déception. Travail correct. On sent bien l'influence d'un maître incontesté, Will Eisner, bien sûr, et l'ombre du Spirit plane sur toutes les histoires. Ne serait-ce que dans la recherche d'un mode de narration original et l'ambiance, surtout : façon année 30/40, roman noir, film noir... mais avec des zombies à tire-larigot, un loup-garou, un vampire, un shérif maudit, le père noël et ses lutins (pourquoi pas ?), tous les thèmes du cinéma de série b sont écumés avec quelques hommages appuyés à des classiques comme l'antique Freaks de Tod Browning ou le plus récent Usual Suspect de Bryan Singer. Dans l'ensemble pas désagréable mais j'ai vu des histoires bien mieux ficelées en matière de parodies et de caricatures dans Mad sous la signature de Mort Drucker. Reste les illustrations de couvertures, de véritables petits tableaux bourrés d'humour et de talent. Voilà un petit bouquin original mais pas exceptionnel et je ne vais pas me précipiter sur le tome 2.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Enki, le 15 novembre 2014

    Enki
    Le prêtre Zombi à la tête d'une armée de morts-vivants, veut prendre le pouvoir en ville. Mais malgré tous ces efforts, son gang n'est que deuxième. Qui l'empêche de détrôner le gang de Labrazio ? le bras droit de Labrazio bien sûr : le Goon ! Personnage au format gorille, brute à l'état pur, il dézingue du zombi de ses poings. Balafré, les dents en avant, le regard dissimulé par sa casquette, le Goon n'est pas vraiment un parangon de beauté. Quelle importance ? Sa violence et son humour de déménageur suffisent à attiser notre affection pour ce personnage hors normes.
    Eric Powell autodidacte, a déjà travaillé sur d'autres personnages à la cage thoracique avantageuse, aux biceps surdimensionnés et aux jambes surprenamment courtes, les génialissimes Hellboy et Hulk. Sa propre création ne manque donc aucunement de maîtrise. Les techniques sont nombreuses, encre, crayon, peinture, l'auteur en fait sa marque de fabrique ; longtemps brimé par des éditeurs qui lui imposaient de travailler dans l'uniformité, il s'épanouit aujourd'hui dans la mixité. L'encrage vif et précis rend des planches vivantes, les couleurs vives mais choisies avec soin s'épanouissent dans des tonalités ou le vert gluant est roi. le scénario, simpliste de prime abord, visite intelligemment les turpitudes et blessures de l'âme. Trash, drôle, glauque, Eric Powell délivre un univers imprégné des classiques de l'horreur et nourrit de série B qui lui a valu rien de moins que le prix Eisner.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par Lavoleusedelivre, le 13 mars 2014

    Lavoleusedelivre
    Eric Powell est un scénariste et un dessinateur de comics, de nationalité américaine. On lui doit notamment Buffy contre les vampires (saison 1, tome 2), New Avengers (tome 2) et la série The Goon. The Goon est une série composée de dix tomes.
    Rien que de la misère est le premier tome de la série .Dans ce premier volume,la ville est infestée de zombies, de goules, de monstres... et d'un prêtre déjanté à la tête d'une armée de morts-vivants, bien décidé à conquérir le monde. Accompagné de Franky, son meilleur ami, The Goon est le seul capable de rétablir un semblant d'ordre dans ce drôle d'univers pris de folie.
    Je dois dire que j'attendais beaucoup de son comics et de son personnage présenté comme le demi-frère de Hellboy. Ma déception est à la hauteur de mon espérance. Bien que j'ai aimé les personnages, l'univers et l'humour noir de ce comics, je n'ai pas du aimé l'histoire et j'ai trouvé que certains passages n'avaient ni queue, ni tête. Déçue.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Little_Daisy, le 30 décembre 2013

    Little_Daisy
    The Goon de Eric Powell, un comics avec une brute et des zombies !
    Une découverte sympa en cette fin d'année. On fait avec la bibliothèque des autres lors de nos déplacements familiaux …
    Cette série est composée de 10 tomes pour le moment. Je n'en suis qu'au début avec "Rien que de la misère" et je pense en avoir assez lu et vu pour vous conseiller d'y jetter un oeil. Amateur du genre : lancez-vous.
    TheGoon1_14052005_46851 (1)
    Dans votre Pile à Lire pour 2014 ?
    Pour ce qui est de l'auteur : une pointure du comics qui a bossé pour Marvel et DC. Il écrit aujourd'hui pour lui-même avec Chimichanga ou encore The Goon. On aime son dessin et son côté léger malgré un thème plutôt sombre.
    Revenons au synopsis général de la série :
    "La ville est infestée de zombies, de goules, de monstres… et d'un prêtre déjanté à la tête d'une armée de morts-vivants, bien décidé à conquérir le monde. Accompagné de Franky, son meilleur ami, The Goon est le seul capable de rétablir un semblant d'ordre dans ce drôle d'univers pris de folie."
    Si le thème des zombies semble très en vogue, cette mode ne m'est pas forcément plaisante. Retournement de situation avec ce comics que j'ai lu d'une traite en me marrant de A à Z.
    The Goon donne, par son dessin cartoon, une approche plus fun de ce sujet. J'ai vraiment bien aimé. En plus, le héros est en fait une brute épaisse qui ne semble pas éprouvé de réel sentiments envers quiconque. On pourrait presque se demander si c'est réellement un héro puisqu'il ne prend pas en considération le bien et le mal. Cependant, cet anti-héro, doublé de son "assistant" et ami Franky, reste attachant.
    Eric Powell par cette série nous offre un vent de fraicheur (peut-on dire ça pour des zombies ?) et d'humour, surtout de l'humour !
    Ils sont en phase de Kickstarter pour leur projet d'animation. Je vous laisse le trailer en espérant qu'un jour The Goon soit adapté de la sorte.

    Lien : http://chickon.wordpress.com/2013/12/30/the-goon-eric-powell/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par hitwes047, le 23 mars 2014

    hitwes047

    The Goon, où le combat d'une brute épaisse contre un gang de zombies qui tente de conquérir la ville ! Un scénario étoffé et plein d'humour, des personnages tous plus tarés les uns que les autres, un dessin superbe... Tout y est pour passer un excellent moment !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Enki, le 27 octobre 2014

    LE PRÊTRE : Pourquoi suis-je destiné à l’échec ? Oh, mère avait raison. Je suis un gros tas de bouse fétide avec le Q.I. d’une chaussette attardée et l’épine dorsale d’un asticot nourri avec la carcasse purulente d’un porc crevé. Elle me connaissait si bien.

    Commenter     J’apprécie          3 14         Page de la citation

  • Par Enki, le 28 octobre 2014

    FRANKY [fraîchement enrichi] : D’abord, je vais acheter un nouveau chapeau. Puis une statue géante en or massif de Rita Hayworth nue, frottant des biscuits au beurre moelleux sur sa nudité !
    LE GOON : Toi et ton culte des biscuits.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par miarhysus, le 30 décembre 2013

    - Monsieur, j'aimerais aussi offrir mon aide pour avoir malencontreusement tenté de me sustenter avec M. Goon et vous.

    - Tu veux dire qu'après qu'on t'a tapé comme une tapette, attaché au capot de la voiture, mis le feu puis jeté à la baille comme une saleté grillée du Kentucky, tu veux quand même aider le Goon ?
    Je suis touché, je... je ne sais pas quoi dire.
    COUTEAU DANS L'OEIL !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Enki, le 28 octobre 2014

    G-MEN : Biog est l’avenir de cette ville. Il combine les deux plus nobles missions du service public, la justice et la salubrité publique. Nos problèmes de crimes et d’ordures vont être réglés.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par Enki, le 27 octobre 2014

    LE GOON : J’ai dû me frayer un chemin à coup de crosse à travers un million de rats de la taille d’un Saint-Bernard à cause de vous… Tout le monde en rang pour la raclée !!

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
14,20 € (neuf)
11,80 € (occasion)

   

Faire découvrir The Goon, Tome 1 : Rien que de la misère par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz