AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841727378
Éditeur : L'Atalante (2015)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 268 notes)
Résumé :
Faust, vous connaissez ?...
Mais voici Éric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-monde.
Hélas, aucun démon – ni succube, hum... – ne répond à son invocation. Dans le cercle magique apparaisse Rincevent et le Bagage – respectivement le mage le plus incompétent et l’accessoire de voyage le plus redoutable de l’univers.
Et que veut Éric ? Oh, rien de bien original : l’immortalité, la domination du monde et la plus belle femme de tous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Z0skia
Z0skia24 juillet 2016
  • Livres 4.00/5
Quel amateur de fantasy ne connaît pas le Disque-Monde ? Ce monde plat soutenu par quatre éléphants eux-mêmes perchés sur le dos de la Grande Tortue A'Tuin qui navigue à travers l'univers ? Pour ceux à qui cela n'inspire rien, vous mériteriez que je vous fasse boire un saladier rempli de bave de troll ou que je vous envoie directement faire un séjour dans le quartier des assassins d'Anhk-Morpok !

En résumé, le principe est simple, PRATCHETT s'amuse (avec un humour digne des Monty Python) à se réapproprier certains contes, histoires ou personnages, qu'il mettra en scène dans les régions souvent dangereuses du Disque-Monde. 

Faust Eric
Eric, jeune démonologue (qui a pour compagnon un jesaispasquoi à plume) arrive à faire sortir le célèbre magicien Rincevent d'une dimension parallèle dans laquelle il était enfermé après avoir essayé d'invoquer un démon (voir les tomes précédents). le garçon demande alors que trois de ces voeux soient exaucés pensant que le magicien peut réaliser ses rêves de conquête du monde, de mariage avec la plus belle femme du monde et d'immortalité. Forcément, Rincevent en bon mortel pense ne pas pouvoir faire quoi que ce soir, et portant…Les deux compères seront catapultés (suivi par le Bagage mon personnage fétiche) dans des aventures toutes plus farfelues les unes que les autres. 

De la création de l'Univers au plus profond des Enfers en passant par les Aztèques et la guerre de Troie, PRATCHETT réécrit une fois de plus l'histoire pour la tourner en dérision avec un talent certain. Car oui, l'auteur fait rire, mais le travail narratif est d'envergure et il nous prouve qu'au-delà de l'humoriste, le talent de conteur fait une grande partie du succès que rencontre PRATCHETT après toutes ces années, j'en veux pour preuve l'épisode où Eric et Rincevent sont faits prisonnier par une tribu complètement déjantée et meurtrière qui ne souhaite que voir les deux personnages sacrifier à leurs dieux, Quetzdufflecoast le Boa à Plume. Les barres de rires fusent et pourtant la description des lieux nous transporte directement aux temps anciens où les sacrifices humains étaient monnaie courante, même si cette fois nos deux héros ne pourront pas compter sur la seule et unique technique que le magicien maîtrise : la fuite. Doucement, en courant, en marchant, la couardise de Rincevent reste dans ce tome au moins égale que dans le reste de ses aventures, alors si vous aussi vous voulez des techniques pour vous retirer expressément d'une situation délicate, ce livre est pour vous… 

Mais PRATCHETT ne s'arrête pas là et au milieu de tout ce bordel historique, il enfonce le clou avec sa vision inédite du cheval de Troie d'où Rincevent et Eric sortent…disons… par un orifice…sans doute mal pensé par son concepteur. Nous suivrons la bataille de l'intérieur avec son lot d'imbécillités et de répliques cultes, jusqu'au final où nos comparses, venu à la base pour sauver la plus belle femme du monde pour Eric, se retrouvent face une personne assez surprenante…. 

Nous assisterons aussi à la création du monde, passage assez épique, mais bien trop court, où Eric et Rincevent se retrouvent à côtoyer un créateur faiseur de sandwich-relique.
Mais delà de sa vision (très) personnelle de l'Histoire, PRATCHETT brosse une critique du milieu bureaucratique et aux méthodes modernes employées. En effet Astfgl (démon dont personne n'arrive à prononcer le nom) met du coeur à l'ouvrage en essayant d'utiliser de nouvelles techniques pour infliger à ses damnés des supplices bien pires que la torture éternelle comme par exemple la lecture des protocoles par les tortionnaires, protocoles constitués d'au moins 1500 tomes. Prométhée aussi en prend pour son grade, en devant écouter les journées ennuyantes à mourir de l'aigle sensé lui boulotter le foie éternellement…

Avec ERIC, PRATCHETT reste fidèle à lui-même. Humour, situations loufoques, la recette reste inchangée avec ce neuvième épisode des annales du Disque-monde, et même si certains y trouveront certainement quelques faiblesses ici et là, MOI (on est sur Acheron non ? l'avis subjectif est de rigueur !) j'avoue avoir pris un pied incommensurable à retrouver Rincevent (et le Bagage !!!!) dans des situations périlleuses.

Pour finir, juste un petit mot sur l'édition de L'Atalande qui a fait un boulot parfait comme d'hab' avec des illustrations signées JOSH KIRBY et je remercie mon ami Tank' au passage de me l'avoir prêté afin que je puisse faire cette chronique. 
Une aventure du Disque-Monde à conseiller à tous ceux qui souhaitent suivre une fois de plus le mage le plus incompétent d'Anhk-Morpok.

Zoskia

Lien : http://www.acheron-webzine.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Luniver
Luniver25 septembre 2012
  • Livres 4.00/5
Alors que Rincevent, coincé depuis le tome 5 dans la dimension de Basse-Fosse (et le temps ne passe pas vite), est sur le point de mourir, il atterit dans un pentacle tracé par Éric, jeune démonologue de quatorze ans, qui est persuadé d'avoir appelé un démon, et que l'attitude de mage minable de Rincevent n'est qu'une ruse grossière.
Éric, interrompu un instant par sa mère pour prendre le petit-déjeuner, prononce enfin ses trois voeux, qui ne brillent pas par leur originalité : devenir le maître du monde, rencontrer la plus belle femme qui ait jamais existé sur le Disque, et devenir immortel. Voeux que réalisera Rincevent, à la plus grande surprise du mage lui-même, et qui les mèneront dans une forêt d'Amazonie, dans un remake disquesque de la guerre de Troie, et dans l'espace pour assister à un tout nouveau big-bang.
Pendant ce temps-là, en Enfer, on est pas du tout content que Rincevent ait pris la place d'un démon, et le Roi, qui a modernisé et bureaucratisé les lieux, va essayer de reprendre le contrôle des évènements.
Tome assez sympathique, beaucoup de références à d'autres oeuvres, drôles et intelligemment tournées. On retrouve avec plaisir Rincevent en looser magnifique, son fidèle bagage qui renverse les situations (et les gens aussi d'ailleurs), et les petites apparitions de la Mort toujours aussi réjouissantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Woland
Woland06 juin 2008
  • Livres 3.00/5
Faust Eric
Traduction : Patrick Couton
"Faust Eric", neuvième volume des Annales du Disque-Monde, est aussi le plus bref à ce jour : c'est à peine en effet s'il comptabilise, en édition de poche, 150 pages.
A mon sens - mais ce n'est que mon avis - c'est le livre le moins inspiré de Pratchett même si je le préfère au "Dernier Continent" dont les effet me semblent (surtout à la fin) un peu trop forcés.
Il a pourtant pour mérite de nous ramener Rincevent, que nous avions, dans "Sourcellerie", égaré dans les dimensions de la Basse-Fosse. Les mages en sont d'ailleurs les premiers avertis, ce qui les contrarie fort car, parmi eux, ceux qui se sont jadis ralliés à Thune ne sont guère pressés de voir réapparaître ce témoin implacable de leur lâcheté qu'est l'ancien assistant du Bibliothécaire ...
Mais ils n'ont pas à s'inquiéter dans l'immédiat : si la voix désincarnée de Rincevent a paru flotter un temps dans les couloirs de l'UI, c'est parce qu'un apprenti-sorcier de 14 ans, le jeune Eric, "13, chemin du Fumier, Pseudopolis", s'est mis en tête d'invoquer un démon puissant afin que celui-ci lui réalise ses trois voeux :
1) Devenir le Maître de l'Univers ;
2) Rencontrer La Plus Belle Femme du Monde ;
3) Devenir Immortel

Rien que ça, oui ...
Sans doute en raison d'une fausse manoeuvre du jeune démonologue (en fait, il n'y a pas eu de fausse manoeuvre et tout cela est bel et bien voulu mais par qui, cela, on ne l'apprendra qu'à la toute fin du volume ...), ce n'est pas un démon mais bel et bien le "maje" le plus incompétent de tout le Multivers qui s'est matérialisé sous les yeux d'un Eric ébahi.
Ce qui va permettre à Pratchett de nous brosser trois tableaux d'inégale valeur : l'un qui se déroule chez le curieux peuple des Tezumas, lesquels adorent le non moins curieux dieu Quetzdufflecoatl ; le second qui prend place lors de la mythique guerre entre Tsort (Troie) et Ephèbe (les Grecs) et nous révélera le nom latinien de l'ancêtre direct de Rincevent ; et enfin le troisième, qui culmine avant une espèce de Big Bang et nous fait rencontrer l'un des Créateurs - oui, ils sont plusieurs, en fait ...
Quant à l'épilogue, il nous transporte en Enfer, mais pas pour longtemps. On y remarquera le fameux chemin pavé de bonnes intentions ...
En vedette américaine, encore et toujours le Bagage, qui parvient à acculer trois démons dans des cuves d'huile bouillante, ce qui n'est pas, vous en conviendrez, à la portée de tout le monde !
Bref, un livre à ne recommander pour une fois qu'aux inconditionnels de Pratchett avant d'attaquer cette petite merveille que sont "Les Zinzins d'Olive-Oued."
Et aussi à ceux que la vision de Dieu et des religions qui est celle de Pratchett passionne. Car il règle quand même quelques comptes dans "Faust Eric" - et ça fait toujours plaisir. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DrJackal
DrJackal20 mars 2015
  • Livres 4.00/5
En hommage à un grand homme de la littérature dont la mort nous attriste tous, je me suis lancer dans le tome 9 des annales, pour ma plus grande joie d'ailleurs.
Donc nous voilà à nouveau avec Rincevant et le bagage (YOUPI), pour suivre des aventures de plus en plus rocambolesque. On retrouve donc Rincevant qui hère lamentablement dans les basse fausse et qui finalement se retrouve invoqué, tel un démon qu'il n'est pas, par un jeune mage, Eric, dans les buts de réaliser des voeux, le tout dans un contexte de complot aux enfer...
C'est pas claire? C'est normal, et c'est ça qui rend cette saga magique, l'absence de clarté en fait quelque chose de claire c'est aussi simple que ça... ou pas.
Enfin bon comme d'habitude ça se lit sans problème avec la bonheur de découvrir se qu'il se passe la page d'après à la façon d'un môme découvrant se qu'il se trouve dans le paquet de noël suivant... ça à quelque chose de magique et merveilleux....
Lancer vous fan de fantastique, amoureux d'humour, adorateur d'aventure, etc etc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Shan_Ze
Shan_Ze04 mars 2015
  • Livres 2.00/5
Eric, un jeune démonologue lance des invocations afin que des démons y répondent. Malheureusement pour lui, seul Rincevent, le plus incompétent des mages du Disque-Monde et le Bagage apparaissent dans le cercle magique. Éric demande « seulement » 3 choses à Rincevent mais ses voeux leur feront traverser l'Histoire…
Une nouvelle aventure du Disque-Monde avec l'infatigable Rincevent, un peu décevante, malgré des découvertes assez plaisantes de l'histoire «Disque-Mondienne», le récit semble un peu moins drôle et magique que les précédents.
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
PavlikPavlik28 octobre 2014
Les scènes donnaient à penser que ce peuple, malgré les grandes qualités qu'on pouvait lui reconnaître, n'était pas traditionnellement porté à ouvrir les bras aux parfaits étrangers et à les couvrir de joyaux. L'ensemble des sculptures produisait un effet très artistique, seuls les détails étaient horribles. Alors qu'il longeait lentement le mur, il tomba sur une porte immense qui représentait avec art un groupe de prisonniers auxquels on faisait, semblait-il, passer un bilan de santé complet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
okkaokka02 novembre 2015
Ceci parce que les démons, comme la plupart des humains, oublient de faire la distinction entre le corps et l’âme.
A vrai dire, ainsi que l’avaient remarqué plus d’un roi démon, il existe une limite à ce qu’on peut infliger à une âme avec, par exemple, des pinces à épiler portées au rouge, parce que même les âmes es plus noires et corrompues ont assez de jugeote pour comprendre que, dépourvues du corps concomitant et séparées des terminaisons nerveuses, elles n’ont guère de raisons, sinon la force de l’habitude, d’endurer des souffrances abominables. Elles ne les enduraient donc plus. Les démons continuaient tout de même de les leur infliger, car la bêtise crasse est inhérente à la fonction de démon, mais vu que personne ne souffrait, ils n’y prenaient pas beaucoup de plaisir non plus. Toutes ces simagrées étaient inutiles. Des siècles et des siècles d’inutilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LuniverLuniver26 septembre 2012
Il est également évident que les créateurs d'univers préfèrent parfois le procédé du Big-Bang, mais qu'ils recourent aussi de temps en temps aux méthodes plus douces de la création continue. Ces dernières faisant suite à des études de cosmothérapeutes qui ont révélé que la violence du Big-Bang risquait de causer à l'Univers de sérieux problèmes psychologiques à l'âge adulte.
Commenter  J’apprécie          120
HasardeuseHasardeuse03 décembre 2010
Astfgl toussa. On se sent tellement seul à vingt milliards d'années-lumière de chez soi. " Y a quelqu'un ? demanda-t-il.
- OUI."
La voix venait de tout près de son oreille. Même les rois démons peuvent frissonner.
" En dehors de vous, je veux dire. Vous avez vu quelqu'un ?
- OUI.
- Qui ça ?
- TOUT LE MONDE."
Astfgl soupira. "Je veux dire récemment.
- C'EST TRES CALME, fit la Mort.
- Merde.
- VOUS ATTENDIEZ QUELQU'UN D'AUTRE ?
- Je m'attendais à trouver un certain Rincevent, mais..." commença Astfgl.
Les orbites de la Mort s'embrasèrent. "LE MAGE ? fit-il.
- Non, c'est un dém... " Astfgl n'alla pas plus loin. L'espace de ce qui aurait été plusieurs secondes si le temps avait encore existé, un horrible soupçon l'envahit.
" Un humain ? grogna-t-il.
- LE TERME EST UN PEU ABUSIF, MAIS EN GROS VOUS AVEZ RAISON.
- Ben ça, que les dieux me damnent !
- C'EST DEJA FAIT, JE CROIS."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BizoideBizoide10 janvier 2011
"_Sergent ?
_ Mon capitaine ?
_ Gardez-moi cet enfant.
_ Ouimonptaine. Caporal ?
_ Sergent ?
_ Veillez sur le pitchoum.
_ Oui sergent. Deuxième classe Archeios ?
_ Oui cap'ral, fit le soldat dont la voix morne trahissait un pressentiment.
_ Occupez-vous du moutard.
Le deuxième classe Archeios regarda autour de lui. Il ne restait plus qu'Eric et Rincevent, et, même s'il est vrai que le civil occupe à tous points de vue le rang le plus bas possible,quelque part en dessous de l'âne enrégimenté, l'expression de leur figure disait qu'ils n'entendaient pas recevoir d'ordres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Terry Pratchett (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Pratchett
Sciences et fictions, une chronique dédiée aux sciences et à la science-fiction, présentée par Manuella Yapas. Septième numéro, consacré à Terry Pratchett - émission La Vie des Livres (Radio Plus) du 13 avril 2016.
Manuella Yapas est aussi conteuse. N'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.manuellayapas.fr/ Ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/manuellayapasconteuse
La page Facebook de l'émission La Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre
. .