Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Catherine Gibert (Traducteur)

ISBN : 2070538001
Éditeur : Gallimard (2002)


Note moyenne : 3.88/5 (sur 204 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Georgia Nicolson a retrouvé le sourire. Plus question de rejoindre son père en Nouvelle-Zélande. Plus question de quitter ses copines, son chat Angus et surtout Robbie, le garçon de ses fèves. La vie est à nouveau pleine de promesses... qu'elle ne tient pas: Robbie sugg... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (10)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Lefso, le 14 février 2011

    Lefso
    Ce livre se lit vraiment très vite, à peine l'a t-on entamé qu'il est déjà terminé. La structure "journal intime" y est pour beaucoup et on a rarement le temps de s'ennuyer, Georgia enchaînant délire sur bêtise et bêtise sur délire !
    Dans ce livre on s'attache tout autant aux "dérangées" comme Georgia ou Jas, sa meilleure copine (la plupart du temps), mais aussi aux "psychopathes" comme Angus le chat ou Libby la petite sœur de Georgia... Je ne sais pas trop dans quelle case ranger Mutti et Vatti :)
    Chaque personnage est caricaturé mais ceci pour notre plus grand plaisir et il n'a pas été rare que j'explose de rire dans le métro ou encore dans la salle à manger, même s'il ne faut pas s'attendre à le faire à toutes les pages. Les situations sont cocasses et peu éloignées de ce qui peut se passer dans la vie d'une adolescente (au moins de son point de vue). Qui d'autre pourrait avoir l'idée de soutenir son nez avec une culotte suspendue entre ses deux oreilles pour éviter qu'il ne s'effondre à cause de la gravité !
    Un deuxième tome n'égalant pas le premier mais qui reste toutefois sur la même lancée !

    Lien : http://lefso.blogspot.com/2011/02/le-journal-intime-de-georgia-nicol..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Laurane_C, le 08 mai 2010

    Laurane_C
    Un excellent souvenir de mon adolescence. J'ai commencé à lire la série des Georgia sans pouvoir m'arrêter. Ils sont tous plus drôles les uns que les autres et celui-ci, bien que son langage soit encore "normal", est le volume qui nous fait pénétrer dans son univers complètement fou. Je l'ai relu plusieurs fois et j'en rigole encore. Il n'est pas rare d'exploser de rire dans le train quand on lit ça car Georgia est une adolescence vraiment dingue!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Mo_Nerd, le 04 décembre 2008

    Mo_Nerd
    Mon dieu, mon dieux, les enfants de nos jours ont un tel language !
    Georgia Nicolson est une autre de mes séries préférées. J'adore son vocabulaire ! Qui est ma foie d'une telle vulgarité qui nous mène à ne rien comprendre de ce qu'elle nous parle.
    Ce livre écrit en journal intime, très drôle. Cependant recommandé aux adolescents de 10 +
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par feebourbonnaise, le 23 janvier 2011

    feebourbonnaise
    Frais et divertissant. Ce tome 2 confirme mes 1ères impressions. Maladroite et malchanceuse, Georgia est terriblement attachante. le sourire aux lèvres du début à la fin, le livre se lit d'une traite. Ponctuée cependant par quelques fou-rires (comme par exemple, l'épisode de la culotte porte-nez).
    Georgia Nicolson, une série à conseiller de toute urgence à nos adolescentes. Ou à leurs mamans. ;)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par kolibri, le 22 février 2011

    kolibri
    À l'image du premier tome, celui-ci se lit à la vitesse grand V, et toujours aussi drôle, hilarant, avec toujours plus d'expressions le très riant !!!
    Entre sa soeur de trois ans complètement timbrée, son chat ou monstre velu, ses parents, sa meilleure copine Jas, légèrement siphonnée elle aussi, et le reste du Top Gang, sans oublier les garçons, Super-Canon mais aussi Dave la Marrade...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (13)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Lefso, le 14 février 2011

    Mercredi 28 juillet
    15h35. Je suis la copine d'un Super-Canon mais je ne laisserai pas ce nouveau statut entamer mon naturel naturel.
    Coup de fil à Jas.
    - Quand j'aurai des tas d'amis super intéressants et classieux, je te garderai toujours comme copine. Parce qu'on est des vraies amies et que ce n'est pas un garçon qui pourra nous séparer.
    Réponse de Jas :
    - Tom m'a dit qu'il allait m'offrir un faux tatouage. J'ai l'intention de me le mettre sur la fesse gauche et de ne plus la laver jusqu'à son retour.
    - Dis donc, Jas, ce serait trop de te demander de laisser ton derrière en dehors de la conversation ?

    Vendredi 30 juillet
    17h00. C'est moi qui ai préparé le dîner pour Mutti et Libby. Purée de pommes de terre et saucisses. J'ai cru que Mutti allait fondre en larmes.
    22h00. Tôt couchées, tôt levées, font les ...
    Bref, fait la Georgia hors de portée de sa maman qui a piqué une méga crise en voyant l'état de la cuisine.
    22h15. Pourquoi faut-il qu'on s'en prenne toujours à moi, même pour des broutilles ? Honnêtement, est-ce que c'est vraiment ma faute si deux poêles ont pris feu ? Je les ai planquées dans le jardin.
    Quoi qu'il en soit, je refuse d'être indisposée par ce remue-ménage. Je garderai donc mon calme sous mon masque à l'œuf et à l'huile d'olive.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la citation

  • Par mandarine43, le 26 août 2011

    - Tu n’as qu’à faire le test du crayon pour savoir. Je t’explique. Tu glisses un crayon sous un sein et si le crayon tombe, c’est que tu n’as pas besoin de suspension. Maintenant si le crayon reste coincé sous le sein, là tu sais qu’il faut investir d’urgence dans un soutif.
    Jas était tout ouïe.
    - C'est vrai ?
    - Comme je te le dis. Ma mère, c’est pas de bol, elle peut se fourrer toute une trousse sous son flotteur si elle veut.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par mandarine43, le 25 septembre 2011

    Là, elle commençait vraiment à me courir sur le haricot. Et pas qu'un peu. Dans sa chambre, tout est bien rangé. Pour moi, les trucs à leur place, c'est signé "personne mortellement ennuyeuse".
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par mandarine43, le 26 août 2011

    Dieu merci, je n’ai pas voulu l’importuner avec mon bulletin de notes. Je l’ai signé moi-même pour lui éviter une lecture fastidieuse.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par mandarine43, le 25 août 2011

    Tiens, à propos de français, peut-on m'expliquer pourquoi notre prof, Mme Slack, a cru bon de nous faire apprendre une chanson qui s'appelle : "Mon merle a perdu une plume" ? Tu parles d'un bonus si je vais à Paris ! Acheter un sandwich relèvera de la mission impossible. Mais follement pratique, je pourrai discuter avec "le Française" des plumes de mon merle. Même si je n'ai pas de merle.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
4,00 € (neuf)
0,31 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Journal intime de Georgia Nicolson, tome 2 : Le bonheur est au bout de l'élastique par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (448)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz