AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2019109999
Éditeur : Hachette Jeunesse (2016)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 753 notes)
Résumé :
PERCY JACKSON

LE DERNIER OLYMPIEN

Le sort des dieux est entre les mains de Percy

Toute l'année, Percy et son armée de demi-dieux
se sont préparés à affronter les Titans. L'heure
est venue. Les troupes de Cronos avancent vers
Manhattan où l'Olympe est en danger. Tandis que
Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est
compté. La prophétie va s'accomplir : Percy prendra
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
14 octobre 2016
  • 5/ 5
La saga Percy Jackson, dont voici le dernier tome, nous propulse dans le monde de la mythologie. Et si les Dieux de l'Olympe vivaient encore au-dessus de nos têtes, et pour certains, pas les plus sympathiques, sous nos pieds? Et si les Titans endormis se réveillaient en criant vengeance, s'alliant avec les Dieux mineurs qui se sentent un peu oubliés ?
Nous serions bien contents de trouver des sang-mêlé, tels que Percy ou Annabeth pour sauver les petits mortels que nous sommes, même si nous n'y comprendrions pas grand-chose à travers la brume qui recouvre notre vision du monde. Sans doute pour nous, toutes ces batailles, ne seraient qu'ouragans ou typhons.
Une saga riche, divertissante et teintée d'humour qui ne laisse aucun temps de répit. Je pense que les jeunes lecteurs n'oublieront pas de sitôt les nom des Dieux de l'Olympe, leurs rôles, leurs stratégies et leurs points faibles.
Une bonne façon de revisiter la mythologie en la mettant au goût du jour.
Certains pourront dire qu'il s'agit d'une pâle copie du roman Harry Potter. Je crois que beaucoup de romans fantastiques jeunesse utilisent les mêmes ficelles, mais celui-ci a un atout supplémentaire. Nom de Zeus, il fera de ses lecteurs des fans de la mythologie grecque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Paroledunelivrophage
17 octobre 2016
  • 5/ 5
Salut, salut, figurez vous que j'allais publier ma chronique sans en avoir tapé un seul mot. Il faut dire que ce final est grandiose. Je suis 100% fan de jeune héros au grand coeur, mon coeur se brise sachant que c'est le dernier tome de la saga, et aussi donc la dernière chronique. En tout cas, je me suis amusée comme jamais avec les aventures de Percy Jackson et de ses compagnons. Il m'a fait voyager aux quatre coins de l'Amérique et du globe, mais aussi retourner sur le banc de l'école avec les cours que l'auteur de la saga Rick Riordan nous concoctait sans nous le montrer. Ce dernier roman clôt parfaitement la série, entre émotions fortes, personnages charismatiques et mythologiques, actions, suspense et surtout l'amour qui est enfin apparut dans le coeur de nos jeunes gens, vous ne saurez plus où donner de la tête. Bref, pour comprendre mon engouement, je vous invite à lire ma chronique complètement.
Mais tout d'abord, je vous invite à entrer dans le bain en lisant le synopsis du dernier tome de la saga. Pendant toute l'année qui s'est écoulée, Percy et ses amis les demis dieux se sont préparés à se battre contre les titans menés par Chronos et Luke. Même si cette armée sait que les chances de victoire ne sont guère encourageante, les jeunes savent désormais que l'heure est venue pour protéger l'Olympe et ses habitants qu'ils le veuillent ou non. Cronos et son armée est plus forte que jamais, et avec tous les dieux et demi-dieux qu'il recrute, le pouvoir du Titan n'a fait que croître au fils du temps. Et tandis que les troupes de Cronos avancent vers Manhattan, l'Olympe est plus que jamais en danger. Car pendant que les Olympiens luttent vaillamment pour contenir le déchaîné monstre Typhon, Cronos commence son avancée sur New York City, où le mont Olympe est pratiquement sans défense. Maintenant c'est à Percy Jackson et une armée de jeunes demi-dieux de barrer la route à ce montre d'un autre temps, et ainsi d'arrêter le Seigneur du temps. Mais ils savent aussi que désormais le temps leurs est compté. Il est temps que la prophétie va s'accomplisse. Et effectivement, la prophétie attendue depuis si longtemps autour du seizième anniversaire de Percy se déroule. Et pendant que la bataille fait rage pour la civilisation occidentale dans les rues de Manhattan, Percy devra prendre une décision fatidique, lors de l'asseau final qui condamnera ou sauvera le monde ... Car le sort des dieux est désormais entre les mains de Percy.
Bien une chose de faite avant de passer par l'étape : les personnages du livre. Et comme d'habitude je commence par le jeune Percy.
Percy, ce petit gars de onze ans que nous avons connu débrouillard, immature, gamin jusqu'au bout des ongles, projeté dans un monde inconnu, sans père, chassé de toute part par des monstres, voleur innocent, et chou, est devenu un beau jeune homme, courageux, loyal, mature, moins téméraire, et malheureusement toujours aussi chou. Il est bien loin le temps où ce petit bonhomme pleurait sa mère ''morte''. Oui il a bien grandit notre fils de Poséidon. Son courage, fait de lui un véritable héros. Il est même allé voir la mère Luke pour lui demander sa bénédiction, il a sauter dans le Styx pour devenir indestructible, il se bat aux coté de ses amis, les aides, les soutient, il est devenu un être sur qui tout le monde peut compter. Ce que j'ai aimé de lui, c'est de voir et de constater qu'au fils des tomes, il est devenu plus mature, à grandit et mûrit, est devenu plus attachant et plus fort. Et enfin l'amour a fini par sonner aux portes de son coeur en la personne de son amie depuis cinq ans. de plus, il aurait pu devenir un dieu, mais pour les beaux yeux de la belle, les attentes des demis dieux à connaître leurs parents divins, il n'a pas accéder, ce qui fait de lui un être au grand coeur.
Annabeth, est devenue elle aussi une magnifique jeune femme. Toujours prête à soutenir son ami Percy. Elle est l'un des personnage qui n'a pas tant que cela changé. Elle est mature, réfléchie, courageuse, loyale, attachante et débrouillarde. J'ai fini par m'attaché à elle à la fin. Et je l'aime bien. Elle suit Percy les yeux fermés, fait ce qu'il demande. Mdr, vous croyez vraiment qu'elle ferait cette deuxième chose sans rien lui dire. Elle l'appelle quand même cervelle d'algue quand elle sent qu'il fait une connerie.
Ensuite vient le meilleur ami de Percy Grover le satyre. Lui aussi je l'ai bien aimé. Il est drôle, à des répliques à vous faire tordre de rire, et surtout est plus que jamais amoureux. A coté de cela, tout comme ses comparses, il est loyal, attachant, courageux, et très protecteurs avec ses brebis, heu ….. pardon avec les demis dieux. Après tout c'est son job non ? Mais quand la guerre sera fini, il pourra aller à la recherche du dieu Pan.
Bien entendu, on ne peut pas parler des personnages de ce tome sans parler de Clarisse la fille adorée d'Ares dieu de la guerre. Elle que je n'aimais pas, s'est finalement transformée comme un papillon. Elle est courageuse, se bat comme une lionne, et mène même son régiment à la victoire. Comme son père, c'est une garce, mais une garce qui aime ses amis.
Du coup, on en arrive à Thalia, fille de Zeus, cousine de Percy et chef des Chasseresse d'Artémis. Elle est venu en aide aux demis dieux, les a aidés, leur a permis d'accéder à la victoire. Et même sii comme Clarisse c'est une garce, elle a un coeur et ne demande qu'une chose, être apprécié à sa juste valeur.
Bien évidement, vient Luke. Ce jeune homme est un être plus que jamais tourmenté. Il est comme Percy, invulnérable après avoir sauté dans le Styx. Mais contrairement, il est possédé par Cronos qui a prit possession de son corps. Mais quand va arriver le moment fatidique, lorsqu'au moment où Percy devra faire un choix pour la survie de l'Olympe, lui aussi devra faire de même. Car au fond si tout commence par lui, pourquoi ce ne serait pas par lui que tout fini. Il va enfin écouter son coeur, mais trop tard.
Et puis viennent les personnages secondaires, avec Rachel la nouvelle oracle de Delphes vivante (enfin faite de chaire et de sang, si vous voyez ce que je veux dire), les demis dieux du bungalow d'Aphrodite, ceux d'Héphaïstos, ceux d'Ares, Nico di Angelo fils d'Hadès, les Chasseresses, les enfants d'Hermès, etc, Chiron et ses poney fêtards, les dieux, et j'en passe tant il y en a moult personnages aussi fascinants et charismatiques les uns que les autres, les cyclopes avec Tyson, etc, etc. Tous ces personnages que j'ai apprit à découvrir et a aimer, qui ont un caractère très imposants et qui sont attachants.
Bref, si je continue sur le point personnage, je vais les détaillés les uns après les autres, même en groupe s'il le faut. Alors pour le coup, je passe aux point sur le roman en lui même avec la plume de l'auteur, la romance entre personnages et bien entendu l'intrigue de ce dernier opus.
Tout d'abord, je commence par la plume de l'auteur. C'est l'un des points de la saga que j'ai le plus dans la peau. La plume de Rick Riordan est restée tout le long des cinq tomes, d'une magie fort rare. Elle est tantôt légère, tantôt fluide, tantôt claire, rythmée par les actions et rebondissements en tout genres. Ces derniers ont été disséminé tout le long de ce dernier roman, et on a eut en fin du tome un combat des plus épique, qui si il avait été vrai, serait à marquer dans les anales des livres d'histoires et l'on pourrait même apprendre à nos enfants ce qui ce serait passé. Bon, je reviens sur cette plume. Rick Riordan à sut me faire voyager dans tous les pays, mais aussi sur le plan mythologique en nous racontant des petites anecdotes sur les dieux et monstres qui ont pullulé dans les cinq livres de la série. Il a joué au prof tout en nous amusant. Et puis, qui dit plume, dit univers. Un univers riche de très nombreuses descriptions, un univers intense en émotions divers, un univers riche en actions et en rebondissement mais aussi très drôles, un univers riche en personnages en tout genre. Car oui, nous avons eut droit à des personnages hauts en couleurs, charismatiques, attachants et touchants. Et à mes yeux un bon livre, c'est un livre qui se vit non pas avec les yeux, mais avec le coeur, et là … j'ai vécu, et j'en redemande.
Ensuite la romance entre personnages, qui depuis le début était absent, et qui était remplacé par l'amitié, est arrivé et fleurit dans le coeur de nos jeunes héros. Mais tout d'abord, je veux que vous sachiez que pour moi, même s'il n'y a eut aucune romance ne m'a pas déconcerté plus que cela. Bien au contraire, j'ai énormément apprécié que Rick Riordan ait mit dans ses livres précédents le point de l'amitié en avant. Car c'est dans l'amitié que l'on se découvre des frères et soeurs de coeur, des meilleurs amis pour la vie, et aussi le véritable amour. La preuve entre Grover le satyre et Geneviève la nymphe qui n'ont pas cesser de s'inquiéter l'un pour l'autre durant tout la bataille. Et puis il y a aussi le couple tant attendu, je veux bien entendu parler de Percy et d'Annabeth. Et oui !!!!!! Ils se sont dit oui pour la vie. Ah non ???? Mais oui vous avez raison. Je suis bête parfois !!!! Ils ne se sont pas encore dit oui pour la vie, mais c'est tout comme. Depuis le temps qu'ils attendaient d'avoir la bénédiction de leurs divins parents, alors c'est sure qu'ils vont se sauter dessus et s'embrasser chaque fois qu'ils le peuvent. Et dire qu'au début ils se supportaient à peine. Faut dire que l'histoire en Poseidon et Athéna qui se battaient pour la ville d'Athènes, ne manquait pas de piquants. Oh que oui que ce fut chaud. Mais au moins, malgré cette rivalité tonton nièce, ils acceptent l'amour que leurs mômes ressentent l'un pour l'autre.
Enfin, parlons du point le plus essentiel de ce tome : l'intrigue. Dans ce tome on se retrouve en compagnie de Percy et de Rachel au début du livre qui passent un bon moment à parler. Et puis, tout à coup, Percy doit aller en mission afin de détruire le "Princesse Andromède", quartier général de Cronos. Avec l'aide de Beckendorf, fils d'Héphaîstos. Mais ce dernier n'en réchappe pas et meurt dans l'explosion. Mais Percy qui est alors mal en point, atterrit au palais de son père, Poséidon où il découvre qu'une guerre entre divinités marines a éclaté. Après de brèves retrouvailles avec son demi frère Tyson, Percy retourne à la Colonie des Sang Mêlé où il doit annoncé la mort de son ami... Après avoir appris qu'une grande menace place sur le camp, Percy va tout faire pour percer à jour le secret de Luke pour battre définitivement Cronos. Accompagné de Nico, il se rend chez la mère de Luke afin qu'elle lui accorde sa bénédiction et ainsi plonger dans le Styx aux enfers et ainsi acquérir une invulnérabilité et une force incroyable. C'est ainsi que malgré la trahison de Nico, Percy remonte à la surface afin de repousser l'ennemi du camp avec tous ses amis au complet. Mais la guerre ne fait que commencer, et une nouvelle invasion ennemie va alors forcé la colonie à se réfugié dans un hôtel. Et c'est ainsi qu'ils découvrent que l'espion, espion forcé, n'était autre que Silena lors de son dernier souffle. C'est à ce moment là qu'entre en scène Clarisse et tous les autres enfants d'Ares. Mais aussi Rachel qui va annoncé que ce n'est pas Percy le véritable héros de cette prophétie. du coup Percy à une soudaine illumination. Pour sauver l'Olympe, les Dieux et leurs enfants mortels doivent absolument s'alliés et faire front commun. Et afin de permettre que tout s'arrête, et ainsi barrer la route à Cronos, il se rend sur l'Olympe avec ceux qui lui sont chers où une conversation des plus intéressante va avoir lieu entre lui et Hestia déesse de la magie mais aussi entre lui et Poséidon, ce qui va lui permettre de faire en sorte que les dieux s'allient pour combattre Typhon. Et pendant ce temps là, lui va chercher à ramener à la raison Luke qui est prisonnier du seigneur des titans qui va finir par se tuer lui même avec la lame maudite. C'est ainsi que tous Dieux et demis dieux vont se retrouver sur l'Olympe afin de donner des funérailles décentes à ce jeune héros mort de sa propre mort et ainsi consoler son père Hermès qui à tenter de faire en sorte que son fils ne devienne pas ce qu'il était à ce moment là. Pour remercier leurs enfants mortels, les dieux vont leurs offrir des récompenses qui ne se refuseraient pas, à Ils Tyson Poséidon lui propose de devenir le Général de l'Armée Cyclope. Grover obtient un siège au Conseil des Aînés Fourchus et devient le nouveau Seigneur de la Vie Sauvage. Annabeth aura la responsabilité de reconstruire l'Olympe vu qu'elle à un véritable don de décoration. Mais la plus grande de toutes les récompenses est celle qui est faite à Percy par Zeus le roi des dieux en personne. Et elle n'est autre que de devenir un dieu et servir ainsi son père éternellement. Qui refuserait un tels cadeau ? Personne de cesser bien entendu. Mais Percy à plus de coeur qu'il n'y parait et va alors faire une demande d'un autre genre pour récompense et cela à tous les dieux. Il va faire promettre aux dieux de reconnaître leurs enfants pour leur 13 ans et aussi leurs permettre d'accueillir à la Colonie tous les enfants des dieux y compris ceux d'Hadès et des dieux mineurs. C'est ainsi que chaque dieux va se voir lui attribué un siège et du coup Hadès va pouvoir siéger dans ce conseil divin. du coup heureux comme jamais il lève la malédiction sur l'oracle et ainsi Rachel va enfin endosser le rôle qui lui appartient depuis sa naissance. Oui je sais j'ai spoiler. Mais que voulez vous, cette histoire est tellement , tellement, tellement … J'ai pas assez de mots. Alors du coups je ne peux que dire que l'intrigue est très bien menée, tambour battant, et les émotions montent et descendent tels un grand huit. J'ai adoré.
En conclusion, c'était un dernier livre parfait pour la saga. La plus grande bataille jamais lu dans un livre pour jeune m'a fait palpiter, m'a donner des frissons et aussi m'a donné de sacré peur pour les jeunes combattants et leurs amis. La fin de voir Percy et Annabeth qui descendent amoureusement de la colline m'a juste donner envie de rêver, une très bonne fin. Ce fut d'un tel réalisme qu'à chaque mots je me sentais transporté dans cet univers qui m'a toujours fasciné. J'ai du mal à me dire que ce jeune homme courageux était un gamin de onze an et que maintenant du haut de ses seize ans il va me manquer énormément, mais aussi ses amis, sa chérie, même les dieux, tient. Et puis ces petits cours anecdotiques sur les dieux, les monstres, les anciens héros etc, eux aussi vont me manquer. Mais bon, pas tant que cela, car je viens d'apprendre une nouvelle des plus superbe, une suite des aventures de Percy Jackson est annoncée et elle s'intitule Héros de l'Olympe et je compte bien allez me les acheter dés leurs sorties. A la prochaine pour une nouvelle chronique. Une chronique qui va parler de ma cervelle d'algue et de mon de puits de sagesse. Percy et Annabeth les cocos.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rubinowy
18 décembre 2014
  • 5/ 5
Ce qui me plait dans la littérature jeunesse, c'est le coté "un pour tous tous pour un"
L'amitié, le courage, la loyauté sont souvent portés aux nus ! et cela me plait.
Le dernier tome de cette saga ne déroge pas à la règle...de plus l'auteur catapulte avec brio les dieux, titans, et autres monstres de la mythologie grecque dans notre monde moderne et ça pulse !!!
La guerre est déclaré depuis un bon moment, il y eu des pertes des deux cotés de la barrière,mais les partisans de Cronos gardent l'avantage , le mal est palpable, mais difficilement maitrisable.
Percy Jackson va encore une fois, faire preuve de stratégie et de déployer des ressources insoupçonnées, pour déjouer les pièges de Cronos.
Superbe.
Commenter  J’apprécie          140
marinesbooks
28 septembre 2013
  • 4/ 5
Rick Riordan m'a fait voyager dans le monde qu'il a créé, celui des Dieux et des demi-dieux, du camp des sang-mêlé et du Mont Olympe.
J'ai aimé quasiment tous les personnages (à part Rachel et Thalia). Je ne pouvais vraiment pas supporter Rachel dans ce dernier livre, je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que je voulais absolument que Percy et Annabeth sortent ensemble. C'était un dernier livre parfait pour la saga. Il y avait une grande bataille, beaucoup de suspense, comme dans chaque fin de saga. J'ai beaucoup apprécié le fait que l'on ne soit pas vraiment certain du gagnant de la bataille, il y avait autant de morts du côté des demi-dieux du camp des sang-mêlé que du côté de l'ennemi. Il y avait les histoires d'amour que je voulais voir. Et j'ai aussi aimé le fait que l'auteur nous donne le nom de chaque rue où ils se battent, si l'on va sur google maps, on peut vraiment imaginer la bataille et même la dessiner.
On apprend assez vite que quelqu'un espionne pour le compte de Cronos au camp des sang-mêlé, beaucoup de personnages paraissent suspect et on se demande constamment qui peut bien être cet espion. On en apprend beaucoup sur Luke, sa famille et son passé. L'intrigue est très bien construite.
C'était assez réaliste, pas tous les héros ne survivent à ce combat (je déteste ça, quand les personnages vont tous se battre mais que personne ne semble être blessé). La fin était un peu trop « happy ending » ou tout finit pour le mieux, c'est là qu'on se rappelle que c'est un livre pour enfants mais j'étais plutôt contente de la fin. J'étais même triste de dire au revoir à Percy, à ses amis et à la colonie des sang-mêlé.
Maintenant que j'ai lu la saga entière, je vais faire une critique plus générale sur Percy Jackson et non pas sur un livre particulier. Tout d'abord, c'est toujours sympa de lire une série de livres où l'on voit les héros grandir, ils ont un an de plus dans chaque tome. On voit la différence entre un petit garçon naïf de 12 ans et un adolescent de 16 ans qui a participé à beaucoup de combats et qui a appris à voir le monde différemment. Ce que j'aime aussi dans l'histoire écrite par Rick Riordan, c'est qu'elle vous raconte qu'il y a toujours une autre manière de voir le monde, que les humains aiment donner des explications rationnelles à tout et que la magie peut être présente dans nos vies sans que nous ne la voyons. Percy Jackson qui souffrait de dyslexie, d'hyperactivité avec déficit de l'attention et causait des problèmes partout où il allait est devenu un grand héros. Cela apprend aux enfants que l'on est toujours doué pour quelque chose même si tout le monde semble croire que l'on ne réussira pas dans la vie.
J'admire toujours ce don pour créer un autre monde dans le nôtre et pour donner des explications à tout ce que l'on écrit.
J'ai aimé la manière dont l'auteur écrit, surtout le fait que Percy nous raconte sa propre histoire en tant que narrateur, je vais essayer de lire d'autres livres de Rick Riordan. Si vous avez l'occasion de lire cette saga, ne passez pas à côté. Je n'ai pas de livre particulièrement préféré dans la série. Ce n'est pas ma saga préférée mais elle vaut vraiment le coup d'être lue.
Lien : http://marinesbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
xLalou
04 août 2016
  • 5/ 5
Ce roman clôt une série des plus spectaculaires et inoubliables. J'ai adoré la saga Percy Jackson plus que je ne pourrais le décrire. Elle se hisse à la hauteur de Harry Potter et Les Orphelins Baudelaire, deux séries que je pensais inégalables dans mon coeur. Chaque tome était une claque monstrueuse à la figure, un ouragan d'émotions, une éternelle surprise. (Le quatrième est mon préféré avec le dernier.) Je n'oublierai jamais tous ces personnages, tout cet univers. Percy Jackson est une série PARFAITE. Je ne l'ai toujours pas réellement quittée tant elle m'a marquée. Je ne cesse de me ressasser toutes ces aventures incroyables que j'ai passé avec Percy, ce héros si attachant, qui devient toujours plus fort et plus craquant à chaque tome. Il fait désormais partie du top de mes héros préférés tous genres confondus. J'ai adoré Annabeth malgré ces indécisions, j'ai adoré leur couple, j'ai adoré Grover et Tyson, Nico (mention spéciale au demi-dieu le plus badass après Percy), Clarisse, Thalia pour ne citer qu'eux ! Chacun a son rôle et chacun m'a complètement bouleversée, même Luke, même Cronos. Les combats sont toujours aussi bien décrits, les aventures s'enchaînent sans qu'on ait le temps de dire ouf, on ne s'ennuie jamais, on rit, on sourit, on a les larmes aux yeux et trop vite, c'est fini. La conclusion est comme je l'avais espéré : douce et terrible à la fois, brisée mais heureuse aussi, et elle ne pouvait être plus sublime et complète. Percy Jackson me manque déjà et je ne l'oublierai jamais, comme je n'oublierai jamais ce monde et ses protagonistes (oui je me répète mais c'est vrai). J'ai enchaîné les cinq tomes en l'espace de cinq jours mais j'en redemande encore, encore et toujours. Oh mon Dieu, cette saga... Elle mérite d'être lue de tous, vraiment. Je pèse mes mots. On a tant à y apprendre. Les notions de courage et d'amitié n'ont jamais été aussi bien décrites. Alors maintenant j'ai envie de pleurer parce que je me dis qu'il est impossible que je quitte cet univers pour toujours, donc je vais enchaîner avec une ou deux lectures pour me remettre de ce trip de 5 jours puis je lirai la saga Les Héros de l'Olympe ! Il faut que je retrouve cet univers qu'a crée Rick Riordan. Impérativement.
Merci à lui, surtout. Quel auteur remarquable. Il m'a offert tant d'informations sur la mythologie grecque que je n'apprécie celle-ci que plus encore. Son œuvre restera à jamais une référence en terme de fantastique jeunesse, et un diamant dans un océan de cailloux et de perles pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
lemayalemaya27 novembre 2016
ça m'a fait chaud au cœur de l'entendre parler comme ça, mais à ce moment là, un Lestrygon a foncé vers ma mère. Le dos tourné au monstre, elle farfouillait à l'intérieur d'une voiture de police - peut-être qu'elle cherchait l'émetteur radio ?
- Maman ! ai-je hurlé.
Elle a fait volte-face alors que le monstre allait frapper. J'ai cru que c'était un parapluie qu'elle avait en main, jusqu'à ce que la déflagration du fusil de chasse projette le géant de six mètres en arrière, l'envoyant s'embrocher sur l'épée de Nico.
- Bien joué, a dit Paul.
- Depuis quand tu sais tirer au fusil de chasse ? ai-je demandé, interloqué.
- Depuis de secondes, a répondu maman en repoussant une mèche de cheveux de son front. Mais ne t'inquiète pas pour nous, Percy. Vas-y !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alcyon15ealcyon15e02 juillet 2010
UN

JE FAIS UNE BALADE DÉTONANTE



La fin du monde a commencé à l'instant où un pégase s'est posé sur le capot de ma voiture.
Jusqu'alors, je passais un après-midi super. En principe je n'avais pas le droit de conduire vu que je n'allais avoir seize ans que la semaine suivante, mais ma mère et mon beau-père, Paul, m'avaient emmené avec mon amie Rachel à une plage privée de South Shore, à Staten Island, et Paul nous avait laissés faire un petit tour dans sa Prius.
Je sais ce que vous allez dire : "C'est fou, quelle irresponsabilité de sa part, patati, patata..." Mais Paul me connaît bien. Il m'a vu tailler des démons en pièces et sauter par la fenêtre d'une école en flammes, alors il a dû se dire que conduire une voiture sur quelques centaines de mètres n'était sans doute pas le plus grand danger que je courrais.
Bref, nous étions en voiture, Rachel et moi. C'était le mois d'août, une journée de canicule. Rachel avait relevé ses cheveux roux en queue-de-cheval et enfilé une chemise blanche sur son maillot de bain. Je l'avais toujours vue en tee-shirt miteux et jean maculé de peinture, et là, c'était trop de la bombe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Pays_des_contesPays_des_contes30 décembre 2010
Rêver, pour un demi-dieu, ça craint un maximum.
Parce qu’on ne peut jamais faire de simples rêves. Il faut toujours qu’il s’y mêle des visions, des présages et tout cet attirail mystique qui me prend vraiment la tête.
J’ai rêvé que j’étais dans un palais obscur, au sommet d’une montagne. Pour mon malheur, je l’ai reconnu : c’était le palais des Titans, au sommet du mont Orthrys, situé en Californie et que le commun des mortels appelle le mont Tamalpais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
lunatic-singerlunatic-singer02 mai 2011
- Je vous donne ceci en offrande.
- Je suis le plus humble des dieux. Pourquoi me confierais-tu ceci ?
- Vous êtes le dernier des Olympiens. Et le plus important.
- Et pourquoi cela, Percy Jackson ?
- Parce que c'est au foyer que l'Espoir survit le mieux. Gardez-le pour moi et je ne serais plus tenté de l'ouvrir.
Commenter  J’apprécie          390
Kate23Kate2322 décembre 2010
3 J'ai droit a un aperçu de ma mort en avant-première

7 ma prof de maths me fait planer

10je m'achète quelque nouveau ami

13un titan m'offre un cadeau

14 cochon vole


" J'adore les titres de chapitre de l'auteur!!!"

PERCY JACKSON ET LA MER DES MONSTRES
1(?) Mon meilleur ami essaie des robes de mariée
Commenter  J’apprécie          340
Videos de Rick Riordan (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Riordan
Payot - Marque Page - Rick Riordan - L'épée de l'été
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Percy Jackson, Le dernier Olympien

Le Dernier Olympien est le ... de la série

premier tome
troisième tome
cinquième tome

10 questions
106 lecteurs ont répondu
Thème : Percy Jackson, Tome 5 : le Dernier Olympien de Rick RiordanCréer un quiz sur ce livre