Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Ajouter une citation

Citations sur Metal mélodie (13)


Classer par:       Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par evenusia le 03/06/2010


    "Et puis, lors de cette ultime soirée...

    -Il faut qu'on parle Luce...(...)
    -Merci bien, pour entendre d'énièmes reproches ...
    -Non c'est important...
    -Ben voyons... Tu me les casses, mother. Lâche-moi ! Je sais pas, trouve-toi un mec, fais du tricot, laisse-moi vivre... Cela dit, vu ta tête, tu risques pas de pécho... On dirait que tu as 100 ans...

    Luce frémit de honte en se souvenant de cet échange. (...)"

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la citation



  • Par lilimarylene le 29/06/2010


    Quand la musique déroulait son ruban sensuel, leurs regards se cherchaient andante, se croisaient allegro, s'unissaient fortissimo, leurs souffles s'accordaient, et le garçon brodait autour du thème de Luce de petites variations malicieuses qui la laissaient ravie. Le morceau terminé, ils baissaient les yeux, essoufflés et heureux comme s'ils avaient fait l'amour, alors que jamais, jamais, ils ne s'étaient touché même la main.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation



  • Par lilimarylene le 23/06/2010


    - C'est dur... Je comprends... Ma mère ne parlait jamais de son passé. C'est comme s'il n'existait rien avant ma naissance.
    - Eh bien, justement ! C'est trop baluche ! Comment as-tu pu pousser à côté d'elle sans même savoir qui elle était ? Cette femme t'a nourrie, bordée, donné la becquée, a bouffé ses larmes pour te sourire quand ton vieux a fait le grand saut, et toi, tu te demandes même pas ce qui a pu lui arriver avant ?

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation



  • Par lilimarylene le 29/06/2010


    Luce s'arrêta au milieu de cette nature belle à mourir. Il lui semblait être seule au monde. Elle but une gorgée d'eau, se mouilla la nuque. Elle marchait depuis plus de deux heures. Tout là-haut, elle aperçut un promontoire, des drapeaux colorés claquant au vent en guirlandes. Une coupole blanche se détachait de l'azur du ciel. J'arrive, pensa-t-elle en reprenant son sac.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation



  • Par lilimarylene le 23/06/2010


    Ballotée sur le siège de la navette Alhambra-Albaicin-Sacromonte, Luce regardait défiler les rues d'un blanc éclatant aux ombres bleutées que le soleil découpait au rasoir.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation



  • Par Pays_des_contes le 31/05/2012


    Tant que Luce était petite et docile, le système avait fonctionné. La fillette avait croulé sous les attentions, cadeaux, livres, disques, places de concert gratuites que la journaliste recevait au bureau. Et même à présent, sa mère continuait à lui beurrer ses tartines alors que Luce avait 16 ans et des poussières ! Le thermostat des sentiments déréglé, Inès se montrait teigneuse d’un côté, carpette de l’autre. Mais une carpette qui, depuis quelques temps, ne se privait pas de critiquer les goûts de sa fille. Rien ne trouvait grâce à ses yeux. Ni les vagues tentatives culinaires de Luce, ni sa façon de s’habiller, ni ses goûts, ni bien sûr ses amis. A la maison, Bach bataillait ferme avec les flots de musique métal qui s’échappaient de la chambre de l’adolescente. Et jusqu’à présent, personne n’avait gagné.
    Luce n’arrivait plus à concevoir qu’elles aient pu partager, un jour, la douceur d’être ensemble, la complicité des sourires, la rondeur plumeuse d’un câlin. Elle avait oublié l’époque où la fillette admirait sa maman par-dessus tout, quand celle-ci opposait le rempart de ses bras en berceau à la dureté du monde, au chagrin, à la mort…

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation



  • Par ju-s-tine le 30/12/2012


    Quand on aime trop, parfois, on ne veut pas emprisonner l’être aimé.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation



  • Par lycmagnanap le 13/12/2013


    "-Ne me torture pas, amor...
    Elle sourit gaiement en le dépouillant de sa chemise avec détermination :
    -C'est moi qui te veux, Esteban !"

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation



  • Par LJF2ASSP le 21/11/2013


    Ma chérie,
    Pardon de ne pas avoir donné de nouvelles. j'ai été trés occupée. Mais je crois de toute façon qu'il etait bon pour toutes les deux de prendre du recul. Je suis sûre que tu t'en sors comme un chef. Tu es forte, je le sais.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation



  • Par La_4e_vous_defie le 04/04/2014


    Un frémissement de rage secoua la jeune gothique.
    La mother est définitivement larguée, une vraie tare....
    Bon vent !

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation






Sur Amazon
à partir de :
8,50 € (neuf)
5,48 € (occasion)

   

Faire découvrir Metal mélodie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (287)

> voir plus

Quiz