Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2848862300
Éditeur : Lucien Souny (2008)


Note moyenne : 4.8/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Rosine, jeune veuve, vit avec sa fille Antonia dans un village du Massif du Mercantour. Les épines amères de l'existence ne l'ont pas épargnée. Elle croit enfin rencontrer, en Giovani Cini, un berger piémontais, le deuxième grand... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par marina-76, le 20 octobre 2014

    marina-76
    Dans le massif du Mercantour, Rosine, veuve pour la deuxième fois, élève seule sa petite fille Antonia. Lorsque le jeune berger Giovanni entre dans sa vie, elle tombe follement amoureuse et l'épouse dans l'année. Après 10 ans de bonheur et d'harmonie, sans crier gare, Antonia annonce à sa mère qu'elle est enceinte et qu'elle a décidé de quitter la maison pour ne jamais y revenir. Quelques semaines plus tard, Giovanni est retrouvé assassiné au fond d'une ravine. Pour Rosine, c'est le coup de massue, sa vie s'effondre. Mais c'est sans compter l'arrivé intempestive d'un petit être déposé sur le pas de sa porte. En effet, sa fille a mené sa grossesse à terme et a décidé de confier à sa mère son fils. Rosine prend alors la décision d'élever comme son fils celui qui est en réalité son petit-fils. Mais tout va basculer, 15 ans plus tard, lorsque Antonia refait surface dans le petit village du Mercantour.
    Cette saga familiale est divisée en deux partie, la première est concentrée sur Rosine, sa vie et ses secrets, la deuxième concerne Antonia, sa vie durant les 15 dernières années et son retour au village.
    Rosine est une femme qui a travaillé dur toute sa vie pour donner à sa fille une éducation digne de ce nom. Elle n'hésite pas à mentir pour protéger sa famille quitte à ce que ses mensonges se transforment en secrets de famille. Elle est passionnée, forte, intelligente et déterminée. Sa seule faiblesse : sa famille. En tant que lectrice, toutes les réactions de Rosine m'ont paru censée, je ne m'attendais pas à ce qu'elle réagisse autrement. Je pense qu'à un moment ou à un autre, on se retrouve forcément dans cette femme, que ce soit à travers son caractère, ses réactions ou sa vie passée. Je me suis beaucoup attachée à elle.
    En revanche, j'ai eu beaucoup plus de mal avec Antonia. Durant 15 ans, elle a gardé le secret de la conception de son fils tout en désignant sa mère responsable de son malheur. le fait de ne pas savoir le pourquoi du comment m'a beaucoup frustrée, j'avais hâte de connaître le fin mot de cette histoire. Qui est le père ? Pourquoi Antonia a-t-elle pris la fuite ? Où est-elle passée pendant ces 15 ans ? Lorsqu'elle revient dans son village natal dans la peau d'une chef d'entreprise arrogante et sûre d'elle, elle ne souhaite pas revoir sa mère ni même son fils.
    Grace à l'opération Masse Critique de Babelio et aux éditions Souny Poche, j'ai eu la chance de lire ce magnifique livre. Les paysages décris donnent très envie de visiter la région et les personnages sont attachants chacun à leur manière.
    En bref, si comme moi vous avez une petite prédilection pour les sagas familiales, n'hésitez pas un seul instant, lisez "Le Sentier des Aubépines" !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par anne-7, le 19 octobre 2014

    anne-7
    Merci à Babelio et aux éditions Lucien Souny pour ce livre reçu lors de la Masse Critique de septembre 2014.
    Rosine vit avec sa fille Antonia dans un village sur le massif du Mercantour. La vie n'a pas épargné cette jeune femme de ménage : son premier amour est décédé dans un accident de moto, Robert son mari vient de décéder lui aussi. C'est alors qu'elle rencontre Giovanni Cini, berger piémontais et que le bonheur revient.
    Quelques années plus tard, Giovanni repart pour les patûrages et quitte ainsi le village, entretemps Rosine doit se rendre à Nice pour l'enterrement de son père. A son retour au village, elle apprend que Giovanni est de retour, mais en rentrant chez elle, celui-ci a disparu et elle trouve Antonia en pleurs.
    Très beau livre qui nous entraîne dans ces magnifiques paysages, si bien décrit par l'auteur, du massif du Mercantour. On a l'impression de vivre dans ce village et de partager la vie de ses habitants.
    Rosine, m'a beaucoup touchée, elle fait face à son destin et aux épreuves avec beaucoup de courage, elle prend en charge l'enfant de sa fille et décide de l'élever comme son fils plutôt que comme son petit-fils, elle le fait avec beaucoup de courage et d'abnégation. Pour moi elle est une femme forte.
    Antonia nous bouleverse, cette jeune fille qui cache un secret terrible et s'enfuit de chez elle, deviendra une jeune femme directrice d'entreprise et reviendra malgré les souffrances dans le village de son enfance.
    On pourrait partager ce livre en deux gros chapitres, l'avant Giovanni et l'après Giovanni.
    Un livre que je recommande .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par XiaoTu, le 24 octobre 2014

    XiaoTu
    Je ne connais pas l'arrière pays niçois, ni le Mercantour, mais c'est sans aucune difficulté que je me suis laissée balader le long du Sentier des aubépines.
    Une histoire familiale assez compliquée, des personnages pour le moins cachotiers, voilà 250 pages qui me baladent de l'un à l'autre, de l'autre à encore un autre, et ainsi de suite. Il faudrait peut-être essayer de faire un arbre généalogique de cette famille pourtant attachante.
    Voici une femme qui fait de son mieux pour s'occuper de sa famille, bien qu'elle ne soit pas aidée par la vie. Heureusement elle n'est pas seule, et j'ai trouvé que ce livre faisait vraiment la part belle à l'amitié, celle du maire, celle des voisins et celle des parents d'Antoine.
    Bien qu'ayant un peu de mal aux premières pages du livre, d'un seul coup tout s'est emballé, une envie irrésistible de connaître la suite et la fin. A tel point que alors qu'il me restait dans les 150 pages à lire, je n'ai plus réussi à poser le livre avant d'arriver au point final.
    J'ai vraiment beaucoup aimé de récit. Je ne peux que le conseiller aux amours des romans régionaux et des sagas familiales.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par mediamimi, le 21 octobre 2011

    mediamimi
    Une jolie lecture détente, de vacances ou de week-end dans l'esprit des sagas familiales. Même si c'est à plus petite échelle, les personnages nous prennent par la main et nous emmènent dans leurs contrées: l'arrière pays niçois et le massif du Mercantour.
    Si vous avez envie de vous immerger ou de découvrir ces pays, par le petit bout de la lorgnette et de passer le dimanche à lire sur la terrasse; alors ce roman est un choix judicieux. Vous allez vous évader et vous vous surprendrez à humer les senteurs de la montagne.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par marina-76, le 15 octobre 2014

    Vous voulez savoir celui qui m'a le plus marquée. Je vous répondrai sans hésiter : le quatrième. Celui qui est entré dans ma vie sans frapper voilà sept ans, et qui m'a donné une raison d'exister alors que j'étais condamnée à la solitude. Je vais vous faire une dernière confidence, Michel. Je pense avoir été une mère à qui l'on ne peut rien reprocher. Eh bien, je dois vous avouer que même ma propre fille ne m'a pas donné autant de joie que ce petit.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par marina-76, le 15 octobre 2014

    Rosine parlait à ses morts. Les prières, à ses yeux, en leur donnant une place près des saints, les momifiaient et les éloignaient d'elle. Elle leur livrait sa vie quotidienne en feuilleton, les invitant à partager ses peines et ses joies, et ne leur cachant ni ses espoirs ni ses rêves. C'était à vrai dire ses confidents les plus assidus, les plus concernés aussi, et sans aucun doute les moins contrariants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par marina-76, le 15 octobre 2014

    Un simple berger piémontais se permettant de mettre en échec deux corps d'élite, parmi les meilleurs d'Europe. Des acteurs même pas fichés au grand banditisme. Où va-t-on si le citoyen de base se met à concocter des énigmes impénétrables ?

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Claude Rizzo

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Claude Rizzo

Claude Rizzo à la Fête du livre 2009 à Toulon, organisée par le Conseil général du Var








Sur Amazon
à partir de :

7,45 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Sentier des Aubépines par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (9)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz