AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070789926
Éditeur : Joëlle Losfeld (2006)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Robin Robertson, poète anglais, a eu l'idée de recueillir les témoignages de hontes publiques et d'humiliations, diverses et variées, vécues par soixante écrivains anglo-saxons, connus du grand public.
Le lecteur assiste à un cortège de situations burlesques, d'espoirs bafoués, de désirs frustrés, de quiproquos. On y voit Chuck Patahniuk interrompu durant une lecture publique par les commentaires ironiques d'un travesti drogué distribuant des cachets opiacés ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
SagnesSy
SagnesSy03 octobre 2015
  • Livres 3.00/5
Soixante vignettes racontant les petites et grandes humiliations relatives au monde littéraire par autant d'auteurs anglo-saxons : voilà qui est appétissant ! Et effectivement, on prend grand plaisir à parcourir ces petits moments de vie, que les auteurs nous soient connus ou pas.
Parmi les anecdotes qui m'ont le plus plu, il y a la première, où David Harsent raconte une lecture des plus alcoolisées ; son hôte le rassure le lendemain quant à sa tenue de la veille, et de s'ébrouer comme quoi les ivrognes paraissent toujours plus dignes qu'ils ne le pensent, il est rassuré ; jusqu'à ce qu'un ami lui rapporte des semaines plus tard la version du dit hôte qui circule : à mourir de rire.
Ou celle de Simon Armitage, dont chaque mot fait mouche, jusqu'à l'épilogue, où il trouve dans une benne à ordures l'exemplaire qu'il avait dédicacé à ses parents (Simon, de tout coeur avec toi !).
Hugo Hamilton fait très fort aussi, avec par exemple : «Rien à voir avec la fois où, moi-même invité au Canada, je m'étais retrouvé à côté de quelqu'un que mon statut d'écrivain fascinait littéralement, et qui finit par me dire : « Je connais quelqu'un qui lit ».
Et Maggie O'Farrell, dont le casque ouvert lors d'une émission de radio lui aura imposé d'entendre de la part de l'animateur qui allait l'interviewer : « J'en ai ras la casquette qu'on m'invite un tas de minables. Quand est-ce que vous allez vous décider à me dénicher de vrais invités ? » (Bonne émission, Maggie… !)

Bref, soixante comme ça, et écrites directement par les pauvres rougissants : du bonheur, non ? (Même si toutes ne présentent pas le même intérêt).

Je rêve de trouver la même anthologie de nos écrivains francophones…
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          30
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
SagnesSySagnesSy03 octobre 2015
Rien à voir avec la fois où, moi-même invité au Canada, je m’étais retrouvé à côté de quelqu’un que mon statut d’écrivain fascinait littéralement, et qui finit par me dire : « Je connais quelqu’un qui lit »
Commenter    J’apprécie          00
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr



Autres livres de Robin Robertson (1)Voir plus


Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
394 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre