Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2749907470
Éditeur : Michel Lafon (2007)


Note moyenne : 3.84/5 (sur 558 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Les chevaliers d'émeraude, Tome 03 :
Piège au royaume des ombres

Après des siècles de paix, les armées de l'Empereur Noir Amecareth envahissent soudain les royaumes du continent d'Enkidiev. Les Chevaliers d'émeraude doivent alors protéger Kira, l'e... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (35)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Khalyus, le 13 novembre 2014

    Khalyus
    Premier constat sur ce 3e tome, il y a du monde, beaucoup de monde, vraiment trop même ! Est-ce nécessaire de nous donner les noms des 80 membres de l'ordre ? D'ailleurs entre vous et moi je me demande si je serais juste capable d'en nommer 10 là tout de suite... Je suis pas mal certain que cela a dû être la même chose pour pas mal tout les lecteurs, trop de noms vient à non seulement nous mélanger mais on en vient à même plus se forcer pour les apprendre vu qu'avec tant de noms la plupart ne peuvent être que des figurants...
    Second point négatif de ce tome les foutus dragons peuvent non seulement être stupides et aussi facile à dompter qu'un éléphant mais ils peuvent être des chevaux ! Là j'ai totalement décroché et j'ai dû me faire violence un peu pour réfléchir sur son "sens" du terme dragon en fait je crois qu'elle a mal choisit ce terme ne chassant pas ce que cela représente dans la mythologie, dans les légendes et sans doutes le plus important dans l'univers fantastique en général ! Donc à partir de maintenant j'ai décidé de ne plus lire le terme Dragons mais un autre terme, qu'importe lequel disons juste des monstres pour faire simple... Part le fait même je ne reviendrai plus sur ce point lors des prochains tome car je le considère réglé conter vous donc chanceux ;o)
    Bien maintenant que la critiques négative est passé passons donc au plus intéressant du livre car il n'y a pas de doutes c'est bien écrit peut-être un petit peu plus romancé que le tome précédent et il y a sans doutes quelques passages un peu trop "enfantin" mais cela passe généralement très bien...
    Kira est maintenant une belle adolescente, elle veut plus que jamais entrer dans l'ordre et fera tout son possible pour pouvoir avoir sa chance: de l'étude de la magie a plein temps, de la pratique de combat en cachette, du conditionnement physique pour se renforcir, elle ne négligera absolument rien ! Elle n'aura pas fait tout cela pour rien, elle finira après maintes et maintes déceptions et difficultés à surmonter à se faire nommer Écuyer car elle a vraiment beaucoup de courage et de détermination car sinon elle n'aurait jamais pu le devenir... juste pour ce fameux passage où elle réussit à convaincre tout le monde ce tome vaut la peine d'être lu !
    Entre temps on apprends a connaitre certains chevaliers un peu plus en détail... Les premiers chevaliers vieillissant on maintenant tous plus ou moins le goût de s'unir à une compagne ou un compagnon pour avoir des enfants et former à leur tour une petit univers bien à eux... on rajoutera donc encore quelques autres épisodes autour de cela rendant l'histoire un peu plus humaine et agréable, cela détend l'atmosphère entre les moments plus rapides du livre disons... et à pour avantage de nous montrer d'autre facettes des héros.
    Wellan restera la plupart du temps au prêt de Bridgess qui a pris comme 3e écuyer Kira et il apprendra tranquillement (mais vraiment pas vite) a lui faire plus confiance, à la respecter et il se rendra bien compte que sans elle ils non aucune chance contre l'armée de l'empereur noir car elle leur sauvera la vie à tous à maintes reprises... En fin de compte le sieur Wellan est sans doutes juste trop protecteur envers sa protégée...
    Les hommes insectes tenteront de s'approprier le porteur de lumière mais en vain, par contre le fameux Asbeth reviendra hanter Wellan une fois de plus et il portera même un dur coup aux hybrides que le grand chevalier avaient eu la chance de côtoyer durant 10 ans dans le royaume des ombres justement... Certes cela sera une dur épreuves que cette rencontre avec Asbeth et tout ce qui aura causé comme dégâts ne pourra pas être réparé... mais cela aura l'avantage de faire connaître l'amour à la belle Kira et un être au pouvoir exceptionnel à Wellan qui le prendra tout de suite sous son aile !
    Un nouvel ennemi viendra s'ajouter à ceux déjà présent d'Enkidiev mais nous n'en serons guère beaucoup dans ce 3e tome, une ombre... un personnage du passé pour en savoir plus il faudra bien sûr vite aller lire le 4e ! D'ailleurs cette fois-ci je ne patienterai pas je le commence dès ce soir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par meygisan, le 07 décembre 2012

    meygisan
    Un peu mieux que le précédent, celui ci peine à trouver un rythme et la multiplicité des personnages nuit encore davantage au récit....L'histoire tourne autour de 4 ou 5 personnages qui perdent de leur intérêt tant ils deviennent contradictoires pour certains, fades pour d'autres... le reste des personnages est complètement oublié ou apparaissent le temps d'une conversation ou au détour d'un changement dans la vie des chevaliers... Même le personnage central de Wellan perds de son intérêt tellement l'auteur s'acharne sur lui au profit de Kira... Ne parlons pas des "méchants" de l'histoire qui nous sont présentés comme les gros méchants de toute l'histoire des peuples de cet univers, et qui ne parviennent jusqu'ici qu'à ne s'emparer à peine d'une plage.... Heureusement qu'ils sont si peu intelligents pour nos chevaliers qui se retrouveraient vite désemparés face à une armée digne de ce nom.... Bref l'intérêt n'est ici renouvelé, et c'est une bien maigre récompense, que par l'entrée en scène de Sage, un personnage ambigüe à qui l'on promet un bel avenir...Espérons que l'auteur saura exploiter son énorme potentiel....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ewylyn, le 21 juin 2013

    Ewylyn
    Un troisième tome surfant sur la même vague que le second, autant d'action et d'humour que de rebondissements. Un vrai régal avec une fin très travaillée qui annonce de sacrés remous pour le quatrième.

    Dans ce troisième opus, nous sommes toujours au cœur de la guerre menée par les Chevaliers contre les hommes-insectes d'Amecareth. Une fois de plus, l'auteur nous amène dans l'univers d'Enkidiev et nous fait découvrir plus en détail quelques royaumes comme celui d'Argent et celui de Zénor. Les descriptions sont toujours aussi sympathiques et fluides et les répliques sont tout aussi bien construites. C'est un vrai régal que de découvrir l'univers d'Enkidiev encore et encore à travers les aventures de nos Chevaliers d'Émeraude.

    Cette fois-ci, un nouveau Royaume est découvert, celui des Esprits, situé près de celui des Ombres. Pour rappel, Wellan aura passé dix ans de sa vie dans ce Royaume des Ombres auprès de Nomar, un Immortel. Ce royaume est attaqué pour des raisons inconnues et nos Chevaliers vont revoir une vieille connaissance. J'ai beaucoup apprécié cette deuxième partie du roman, ces royaumes mystérieux se dévoilent, on a des informations intéressantes au sujet d'Onyx, un des premiers Chevaliers, on rencontre un nouveau personnage, Sage.

    Ce dernier est plutôt sympathique, drôle et touchant, sa vie d'hybride n'a pas été facile en raison de son acceptation par le Conseil. On ressent toute sa générosité et son envie de vouloir donner un sens à son existence. C'est un personnage qui devient de plus en plus intéressant à cause de ses failles, et de certains évènements, mais chut, je n'ai rien dit !

    Quant au restant de nos Chevaliers, ils ont une nouvelle fois vieilli, Kira a désormais quinze ans et parvient à devenir un Écuyer. Une chose à dire : Enfin ! Plus sérieusement, je suis contente qu'elle soit devenue un écuyer, car les aventures deviennent un peu plus drôles avec elle. Son caractère rebelle, son humour et sa personnalité amènent beaucoup de fraicheur à cette histoire et je suis d'ailleurs agréablement surprise de son évolution au contact des Chevaliers.

    Le porteur de lumière voit le jour, il est destiné à tuer l'Empereur Noir Amecareth, il n'est encore qu'un nourrisson, mais l'on s'attache déjà à ce nouveau personnage (le deuxième après Sage). Il est peu mis en avant, mais Abnar et Armène veillent sur lui. Abnar est moins mis en avant dans cet opus, un petit regret, car j'aime beaucoup ce personnage, mais la fin semble amorcer un retour en fanfare sur la scène.

    Ce tome est aussi axé sur des thèmes importants comme l'amour. Jasson et Bergeau se marient enfin, le premier semble avoir beaucoup de mal avec sa dulcinée (Sanya) et le second semble à l'aise avec Catania. Ces deux femmes apparaissent surtout au début, mais elles semblent être dotées de personnalités très intéressantes et j'ai bien hâte de les retrouver par la suite. L'amour aussi entre plusieurs personnages, on voit profiler des couples, un triangle amoureux, le penchant pour les garçons en ce qui concerne Kira. Ce tome est aussi sombre que joyeux, il est équilibré.

    Autre thème important, l'acceptation de soi. L'arrivée de Kira parmi les écuyers suscite des réactions très prononcées, comme les chapitres se déroulant au Royaume d'Argent nous le prouvent. Les révélations sur Kira arrivent et les problèmes d'identité surviennent. Kira doit alors apprendre à s'accepter et à se faire accepter, Sage n'y sera pas étranger, de même que Jasson.

    En conclusion, ce troisième tome est une bonne suite. Il réunit tous les ingrédients en termes de sentiments, d'actions et de thèmes abordés permettant de le classer comme étant une agréable lecture. Les personnages évoluent et grandissent, les révélations arrivent, un événement important pour la suite s'enclenche, la fin est un très bon cliffhanger, bref, j'ai passé un très bon moment avec Piège au Royaume des Ombres.

    Trois mots pour conclure : Courage, Honneur, Justice.

    Lien : http://la-citadelle-des-livres.skyrock.com/3169459603-Piege-au-Royau..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par oardolei, le 04 décembre 2012

    oardolei
    Les chevaliers d'Émeraude (tome 3): À lire
    Après beaucoup de travail et de misère, Kira réalise finalement son rêve et devient écuyer. Elle pourra désormais explorer le continent d'Enkidiev et elle fera de nouvelles rencontres avec quelques souverains des différents pays. Elle pourra même se battre au côté du chef des chevaliers, Wellan.
    Pendant ces nouvelles aventures, le porteur de lumière, du nom de Lassa, qui assurera dans un future proche, la destruction de l'empereur noir, avec l'aide de Kira. Ils devront ensuite faire face à une menace terrible au pays des Ombres, òu plusieurs hybrides vivent.
    J'ai adoré ce livre, car il est très cohérent, ce qui m'a permis de lire ce livre sans être capable d'arrêter. Une autre raison de mon adoration, est que j'aime comment plusieurs évènement arrivent simultanément et d'une façon à ce qu'il soit tous relier à la protection du continent d'Enkidiev. Un dernier avantage est que le vocabulaire, qui est bien utilisé dans de différentes situations, n'est pas difficile à comprendre et il ne nécessite presque aucune utilisation d'un dictionnaire.
    Maintenant, pour ce qui est d'une partie un peu plus défavorable, est que le livre est assez gros, donc il peut être long à lire, mais puisqu'il est cohérent, vous serai capable de lire, sans misère, les 478 pages dépendant de votre niveau en lecture
    Olivier Ardolei
    J'attribuerait à ce livre, une note de 4,5 étoiles, pour les raisons mentionnées plus tôt.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Roxy73, le 18 novembre 2013

    Roxy73
    Il se déroule 10 ans entre ce tome-ci et le précédent. Nous retrouvons donc Kira âgée de 15 ans. Pour ne pas spoiler ceux qui n'auraient pas lu les tomes précédents, je ne livrerais donc rien de l'intrigue.
    J'ai encore une fois vraiment aimé ce tome, qui est tout de même assez basé sur le thème de l'amour. Mais ne vous en faites pas, il y a pas mal d'action dans celui-ci aussi. L'histoire est bien menée et toujours aussi addictive. Il est très dur de reposer ce livre. Il y a du suspens, quelques révélations et on se pose plein de questions.
    Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé Jasson au début du livre, où il m'a bien fait rire, mais je l'aime bien aussi tout au long du livre. J'apprécie toujours autant Abnar, qui aura vraisemblablement un rôle un peu plus significatif à jouer dans les prochains tomes. Un nouveau personnage fait son apparition et je dois dire que je l'ai vraiment beaucoup aimé, même s'il y a tout un "mystère" autour de lui. Kira, quant à elle, elle s'est quelque peu assagit et j'aime de plus en plus son personnage. Cependant, toujours au sujet des personnages, c'est qu'il commence à y en avoir trop. En effet, dans ce tome, nous nous retrouvons en présence de plus de quatre-vingt Chevaliers et Écuyers. Mais heureusement que tous ne sont pas au premier plan. Mais sinon, en cas de doute, la liste des Chevaliers et de leurs Écuyers peut être bien utile.
    La lecture de cette saga est toujours aussi agréable et je vais de ce pas me plonger dans la lecture du tome 4.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (37)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    L'aube se levait paresseusement sur le Royaume d'Émeraude. Dans la tour de l'ancienne prison du château, Kira para habilement le coup d'épée porté par le Roi Hadrian et exécuta une pirouette si rapide que son adversaire spectral n'eut pas le temps de voir sa jambe se relever. Touché au menton, le fantôme du Chevalier chancela, impressionné par la célérité de la jeune princesse.
    En raison de la petite taille de son élève, Hadrian lui enseignait un style de combat qui se pratiquait jadis au Royaume d'Argent à l'aide d'une arme redoutable, formée de deux épées dont les gardes étaient soudées ensemble. On s'en servait à la manière d'un long bâton, obtenant ainsi des résultats beaucoup plus dévastateurs. En plus de montrer à Kira comment manier cette épée double avec grâce et souplesse, il lui apprenait à assener des coups avec ses pieds, ses poings et ses coudes, visant les parties du corps les plus vulnérables de l'ennemi. Hadrian exigeait qu'elle soit continuellement en mouvement, lui répétant sans cesse que l'effet de surprise était crucial dans ce genre d'affrontement :
    Personne au Château d'Émeraude ne soupçonnait que la Sholienne pouvait se défendre avec autant de férocité puisqu'elle affichait une docilité exemplaire pendant les classes d'escrime, de maniement de la lance et du poignard avec le Chevalier Bridgess. Elle veillait à ne jamais laisser transparaître sa supériorité lors des entraînements contre les adversaires qu'on lui désignait. Elle se doutait bien qu'un jour viendrait où elle y serait contrainte, mais elle n'était pas pressée.
    Le magicien Élund allait bientôt dévoiler les noms des futurs Écuyers et Kira n'ignorait pas que c'était sa dernière chance de pouvoir servir l'Ordre et devenir soldat. Elle s'entraînait donc toutes les nuits avec le fantôme d'Hadrian afin de s'assurer une place d'apprentie.
    Au début de la saison des pluies, les Écuyers ayant fidèlement servi leurs maîtres durant les sept dernières années avaient été adoubés par le Roi d'Émeraude. Kira n'avait pas assisté à cette cérémonie qui lui déchirait le cœur. Ayant atteint l'âge de quinze ans, elle aurait dû, selon elle, se trouver parmi ces heureux élus. Évidemment, elle ignorait qu'elle était la fille de l'Empereur Noir et que, pour cette raison, on l'empêchait de quitter le château. Elle savait seulement qu'elle incarnait le rôle essentiel d'une prophétie annonçant la libération des habitants d'Enkidiev de la menace que les hommes-insectes faisaient toujours planer sur eux. Les étoiles disaient que Kira serait appelée à protéger un Chevalier qui, lui, posséderait le pouvoir de détruire Amecareth. Mais comment parviendrait-elle à s'acquitter de cette importante mission si elle ne devenait pas elle-même Chevalier ?
    Kira pressa son attaque et accula Hadrian au mur de pierre d'une des anciennes cellules. Puis, d'un coup sec de son arme double, elle lui fit perdre la maîtrise de son épée qui s'écrasa sur le sol dans un bruit métallique. Avant même que le Chevalier puisse la reprendre, Kira le clouait au mur en pressant son pied sur sa poitrine et appuyait sa lame sur sa gorge.
    — Impressionnant, milady, la félicita le fantôme.
    — Assez pour convaincre le Chevalier Wellan de me laisser devenir Écuyer ? demanda-t-elle avec espoir.
    — Écuyer ! s'indigna Hadrian. Mais vous possédez de si grandes qualités guerrières ! Vous méritez d'être nommée Chevalier sur-le-champ !
    La jeune fille le libéra en pensant que jamais le roi ne l'adouberait sans qu'elle eût d'abord été apprentie, même si elle lui prouvait qu'elle était capable de terrasser tous ses soldats. L'Ordre obéissait à une hiérarchie rigide et sévère qu'elle ne pouvait espérer contourner, surtout avec Wellan à sa tête.
    — Aimeriez-vous que je plaide votre cause ? proposa Hadrian.
    — Vous causeriez un trop grand choc à Élund qui n'a pas l'habitude des spectres, répliqua Kira dans un sourire amusé. Et puis, vous m'occasionneriez des ennuis avec maître Abnar, parce qu'il ignore que j'ai continué d'étudier sous votre tutelle en dépit de sa mise en garde. Je risque de graves ennuis si on découvre que j'ai désobéi.
    — Mais c'était pour une bonne cause ! protesta son ami.
    Kira contempla pensivement le beau visage encadré de longs cheveux d'ébène de celui qui avait compté parmi les plus puissants Chevaliers d'Émeraude de son temps.
    — Ce serait vraiment épatant si tout le monde se montrait aussi compréhensif, soupira-t-elle.
    Remuant le bout de l'index, elle fit disparaître son épée magique. Elle s'empara d'une serviette moelleuse suspendue entre les barreaux d'acier et s'épongea le visage et le cou. Hadrian s'empressa de la suivre.
    — Il y a certainement quelque chose que je peux faire, insista-t-il.
    — Je crains que non, sire, déplora l'adolescente. C'est à moi de jouer maintenant. Mais merci pour tout et à demain.
    Elle s'inclina devant lui et retira l'anneau de son doigt. Hadrian se dématérialisa instantanément. Kira enroula ensuite la serviette autour de son cou et entreprit de descendre à l'étage inférieur grâce à ses griffes, l'escalier s'étant écroulé depuis fort longtemps. Elle parcourut les couloirs du palais en silence et vit par les meurtrières que le soleil s'était levé.
    Elle entendit alors le cliquetis métallique d'armes qui s'entrechoquaient dans la cour. Elle se pencha à l'une des fenêtres et put observer les nouveaux Chevaliers Hettrick, Ariane, Curtis, Morgan, Murray, Colville, Swan, Pencer, Kagan, Derek, Corbin, Brennan et Milos occupés à croiser le fer amicalement. Fait surprenant, les quatorze Chevaliers plus âgés ne se trouvaient nulle part dans la cour.
    Le cœur en pièces, Kira poursuivit sa route jusqu'à ses appartements. Elle s'y glissa en douce, soucieuse de ne pas attirer l'attention. Habituellement, elle regagnait son lit avant le lever du soleil, mais il arrivait que ses leçons avec le défunt Chevalier soient si excitantes qu'elle perdait la notion du temps. Elle atteignait sa chambre lorsque Armène se dressa devant elle, roulant des yeux affolés.
    — Mais où étais-tu passée ? s'écria la servante qui ne l'avait pas trouvée dans son lit à son réveil.
    — Je suis allée m'entraîner avant qu'il fasse trop chaud, osa Kira, même si la fidèle servante devinait toujours lorsqu'elle lui mentait.
    — Seule ? Jeune étourdie ! Et qu'arriverait-il si tu te blessais ? Je ne m'en remettrais jamais si on te retrouvait baignant dans ton sang...
    — C'était seulement une séance d'exercice, Mène, protesta-t-elle, tentant de paraître aussi crédible que possible. Je ne vois pas comment j'aurais pu m'infliger ce genre de blessure en courant.
    — Eh bien... en trébuchant et en tombant sur un objet tranchant ! s'énerva la gouvernante.
    Kira plia l'échine, ne pouvant lui dire la vérité. Ses longs cheveux, plaqués sur son crâne par la sueur, ne suffirent pas à cacher son visage ravagé par le remords. La servante l'observa un moment et soupira avec découragement. Les vêtements trempés de l'adolescente moulaient ses formes naissantes et Armène eut un haut-le-cœur en songeant aux soucis que la jeune fille n'allait pas manquer de lui causer au cours des prochains mois.
    — Allez, ouste, dans le bain.
    « Pas question de rouspéter », céda Kira, sinon Armène irait se plaindre de son escapade au roi. Déjà, quelques années auparavant, le monarque d'Émeraude l'avait placée sous surveillance à la suite d'une pareille désobéissance, et avec les nominations d'Écuyers qui approchaient, Kira ne pouvait se permettre d'écoper d'une autre punition. Elle entra dans sa salle de bains sans dire un mot et attendit sagement que les servantes remplissent le baquet d'eau chaude. Puis elle laissa Armène la dévêtir et s'assit complaisamment dans la baignoire. Kira n'aimait pas particulièrement l'eau, mais elle comprenait son pouvoir purificateur. D'ailleurs, pour devenir Chevalier, il fallait se soumettre à ce rituel tous les matins. Elle s'était donc graduellement habituée à la baignade.
    Armène lava ses cheveux violets en fredonnant une chanson de son enfance et Kira pensa que toutes ces attentions lui manqueraient une fois qu'elle serait devenue un redoutable soldat voyageant entre les différents royaumes et dormant à la belle étoile. Elle rêvait sans cesse d'aventures et de combats aux côtés de Wellan et Bridgess, ses héros, et elle n'osait envisager ce qui se produirait si Élund décidait de la rayer une fois de plus de la liste des Écuyers. Saurait-elle se retenir de donner une bonne leçon à ce magicien qui ne l'avait jamais aimée ?
    — Tu es bien songeuse, commenta Armène en rinçant ses mèches soyeuses.
    — Je pensais seulement que si Élund ne me choisit pas comme apprentie cette année, je le transforme en souris et je lance ses chats à ses trousses.
    — Kira ! se scandalisa la gouvernante.
    — C'est tout ce qu'il mérite s'il ne reconnaît pas mes talents.
    — Une princesse ne devrait jamais tenir ce genre de propos, même à titre de plaisanterie.
    — Mais je ne plaisante pas, Mène.
    — Dans ce cas, il faudra que je rapporte cette épouvantable menace au roi.
    — Alors dis-lui que c'est en chauve-souris que je changerai son magicien grincheux, ricana l'adolescente.
    Armène lui versa le contenu d'un seau d'eau sur la tête pour la faire taire. Kira éclata de rire. Après ce bain relaxant, elle se laissa sécher par sa gouvernante et se mit au lit pour prendre un peu de repos avant le premier repas du jour.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par goodgarn, le 24 mai 2014

    Elle se défit gentiment de son étreinte et plongea son regard dans le sien. D'une main infiniment tendre,elle caressa la mâchoire volontaire du Chevalier. Du bout de l'index, elle dessina ses traits comme si elle voulait les sculpter dans l'argile. Bergeau lut alors dans ses yeux l'amour, la passion, le désir qu'elle ne pouvait pas dire devant tous ces témoins.

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    Dans un ciel constellé d'étoiles scintillantes.
    J'ai vu le gracieux visage d'une déesse fascinante
    Et mon coeur s'est attristé de la douleur de l'exil
    Que j'ai ressentie au fond de son âme subtile.
    Rejetée par les siens, insensible à la harpe agréable
    Destinée à errer sans connaître la dévotion véritable
    Pourtant, belle enchanteresse, je suis là sous vos yeux
    A attendre que vos lèvres prononcent le voeu
    De me voir enfin voler à votre secours
    Et vous offrir ma vie et mon amour.
    Je suis un homme de chair, pas un Immortel translucide
    Mais mon courage est celui d'un héros intrépide
    Mon bras est d'acier, ma main douce comme l'air
    Ma fidélité et ma loyauté sont légendaires.
    Si vous poursuivez en ce jour votre route dans le noir

    Alors la vie quittera mon corps meurtri sans plus d'espoir
    Et je ne serai plus qu'un spectre au désir inassouvi
    Errant sans but et gémissant dans la nuit.
    O belle souveraine du ciel, dans toute votre splendeur
    Ayez pitié de votre humble serviteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    En fait, il s’agissait plutôt d’un ultimatum, avoua Bergeau. Elle soutient qu’elle aura bientôt passé l’âge de me donner des enfants et qu’elle en a assez de dormir seule sous le toit de ses parents. Tu comprendras que je me suis empressé de lui répondre que je me mettais en route sur-le-champ pour aller la chercher. — Qu’attends-tu pour partir ? se moqua le grand chef. — Il fallait d’abord que je t’en parle. Ton accord est important pour moi. Et puis, j’en profiterai pour ouvrir l’œil pendant que je serai à Zénor. — Je crois que tu seras bien trop occupé à faire la cour à ta belle pour te soucier des plans de l’Empereur Noir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Cielvariable, le 14 mai 2013

    -vous m'avez toujours bien traitée,même avec ma peau mauve,Chevalier Jasson,et je vous en remercie,murmura-t-elle,la gorge serrér.
    -Ce n'est pas la couleur de la peau,l'aspect physique ou la taille d'une personne qui importent,Kira,c'est ce qui se cache dans son coeur.Moi,je ne ressen pas l'insecte qui est en toi,et les dieux savent que j'en ai combattu des centaines.Au contrire,ton esprit est tout ce qu'il y a de plus humain et ton coeur est bon.Avec le temps,Wellan finira bien par l'admettre.Il est juste un peu plus lent que nous.
    Le commentaire fit naître l'ombre d'un sourire sur les lévres de l'adolescente qui trouva le Chevalier encore plus séduisant.
    -Je vous suis également reconnaisante d'avoir répondu à mon appel dans la cité souterraine,ajouta-t-elle.
    -Tu n'as pas à l'être,jeune fille.C'est ce qu'un soldat doit faire pour n'importe lesquel de ses fréres ou ses soeurs d'armes.Et moi,contrairement à notre grand chef,je ne doute pas que tu deviennes un jour Chevalier.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
10,00 € (neuf)
8,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Chevaliers d'Emeraude, Tome 3 : Piège au Royaume des Ombres par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1418)

> voir plus

Quiz