AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714413161
Éditeur : Belfond

Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Mal'Concilio, le châtaignier géant auquel les superstitions ancestrales prêtent une influence maléfique, se dresse à la lisière d'une bien étrange contrée. Mal'Concilio ! un nom qui réveille de vieilles terreurs. N'est-ce pas sous ses branches que tiennent conseil les «Filles du Mal» ? N'est-ce pas à l'abri de son tronc creux que les mazzeri, les bergers des morts, reçoivent le don ?
Par jeu ou par défi, Lésia et le Fou se retrouvent à l'insu de tous au pied ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Philippe67
06 avril 2012
  • 4/ 5
Il y a de la magie dans ce roman et beaucoup de poësie.
Un morceau d'âme corse en quelques pages.
Ca se lit très vite et on a plaisir à le relire aussi.
Commenter  J’apprécie          60
araucaria
07 avril 2012
  • 5/ 5
Un livre magnifique. Un texte très fort d'une grande poésie. Je l'ai lu plusieurs fois avec toujours la même passion et l'ai fait connaître à d'autres lecteurs. Une très belle rencontre avec cet auteur corse fabuleux conteur.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
araucariaaraucaria29 décembre 2013
La foudre s'était abattue auprès d'eux, les projetant parmi les pierres du torrent qu'ils s'apprêtaient à franchir. Mon père me retira vivant de sous le cadavre de ma mère. Mais, si ma vie fut épargnée, on dit qu'avec l'esprit de ma mère un peu de mon esprit a été emporté dans le roulement du tonnerre, et que, depuis ce moment, s'est ouvert cet abîme qui me sépare à jamais de tous.
Commenter  J’apprécie          180
araucariaaraucaria29 décembre 2013
Le fusil à mes pieds, j'étais là, les bras ballants, encore étourdi.

Etait-ce bien elle qui avait paru devant moi? Elle, Lésia, si belle, si délicate au milieu du maquis... Et elle serait venue pour moi, pour me parler... Toute la nuit, elle avait hanté Torrémorta comme une vision fugitive... Et c'était ce matin, alors qu'elle avait été si près de moi, si réelle, que je doutais de l'avoir vue.

Je me mis à marcher sans but, au hasard des sentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
araucariaaraucaria29 décembre 2013
Torrémorta est un hameau abandonné, groupé au pied d'une tour à demi écroulée. Nul n'y va plus jamais et nul ne se souvient de ceux qui y habitèrent. Quelques maisons conservent une partie de leurs toits crevés; d'autres ne sont plus que des pans de murs déchiquetés. Dès le crépuscule, les chauves-souris surgissent des fenêtres vides pour danser leur molle ronde; sur les planchers pourris, les rats se mettent à faire mille bruits. Quand souffle le vent, des portes qui ne ferment sur rien claquent en gémissant. Parfois même, sous les coups forcenés des rafales, quelque reste de toit s'effondre au milieu du craquement des poutres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
araucariaaraucaria29 décembre 2013
Nos deux doigts suivaient les lignes et parfois, quand nos mains se frôlaient, un frisson me parcourait et les phrases du livre se brouillaient. Une fois même, elle s'était tellement penchée vers moi que je sentis ses cheveux caresser mon cou...
Commenter  J’apprécie          30
araucariaaraucaria29 décembre 2013
Il déboucha tout à coup, bousculant les dernières bruyères. Lorsqu'il fut près de toi, l'Arbre, il s'arrêta net. Il ne pouvait nous avoir sentis car le vent venait toujours contre nous. Mais son instinct devait l'avertir d'un danger inconnu, imminent.
Les oreilles rigides, les défenses luisantes, les yeux flamboyants, il se tenait là, tout en hure, figé, monstrueux, superbe.
Je fis feu.
Il aurait dû tomber : il chargea.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean-Claude Rogliano (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Rogliano
Jean-Claude Rogliano avait huit ans quand, au fond de son village, il découvrit, abandonné aux ronces et au lierre, un hameau fortifié du XIIIe siècle. Tombé amoureux de ses maisons tours, nourri des récits que son père, un merveilleux conteur lui faisait, il peuplait ce lieu à vertige de personnages réels ou de légende qui l'avaient habité autrefois. Après s'en être inspiré pour en faire le décor de son premier roman, il en a fait l'acquisition pour en relever les ruines afin de l'habiter et créer des gîtes afin de partager avec des hôtes venus du monde entier la magie de Tours de Tèvola. Son premier roman, Mal'Concilio, demeure le livre corse écrit en français le plus lu.
+ Lire la suite
autres livres classés : Corse (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre