Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2226240594
Éditeur : Albin Michel (2012)


Note moyenne : 3.64/5 (sur 28 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le matin de son mariage, Pell Ridley sort de son lit, embrasse ses soeurs et s'enfuit à grand galop dans la campagne endormie. Adieu la vie d'ennui et de labeur que le destin lui a tracé. Devant elle, le paysage est splendide. Chaque viage est une promesse. Chaque renco... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (16)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Yumiko, le 16 août 2014

    Yumiko
    Ce petit roman n'en donnait pas l'impression au premier abord, mais il nous raconte une histoire très sombre. Ici la vie n'épargne rien à notre héroïne qui devra braver de nombreux obstacles pour atteindre ses objectifs et trouver le sens qu'elle souhaite donner à sa vie. J'ai été touchée par ce récit auquel il faut s'accrocher car les événements sont loin d'être roses.
    Pell ne veut pas de la vie qui l'attend aussi elle va s'enfuir avec son cheval et accompagnée de son frère adoptif qui ne se sent pas à sa place non plus. Ce drôle de trio ne va pas passer inaperçu, car il n'est pas convenable pour une jeune fille de courir ainsi les routes. Elle va se mettre à la quête d'un travail afin de gagner l'argent nécessaire à les faire vivre, mais les déboires vont alors commencer et alors que Pell pensait trouver une certaine liberté, elle va finir par tout perdre.
    L'auteur nous plonge dans une société où une femme seule n'a pas sa place et encore moins si elle parcourt les routes. Pell va rencontrer de nombreuses personnes qui la marqueront de différentes façons qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Nous découvrons que tous suivent une sorte de quête ou plutôt de route, qui les conduit vers un objectif plus ou moins agréable. Pell aura parfois un rôle à jouer sur leur chemin, parfois non. En tous les cas, toutes ces rencontres vont la forger par leur dureté et les épreuves qu'elles engendreront.
    J'ai été emportée par cette histoire très touchante, toutefois je trouve dommage que le récit ne soit pas plus long car les événements s'enchaînent un peu trop rapidement, ce qui fait un peu une surenchère de malheurs et sans vraiment prendre le temps de s'arrêter sur la psychologie des personnages. Après c'est un roman classé jeunesse ce qui peut expliquer ce parti pris par l'auteur.
    En bref, une belle découverte que j'aurais aimé encore plus profonde et plus développée car le récit est palpitant et les personnages très attachants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par cats26, le 01 mai 2014

    cats26
    Le matin même de son mariage, alors qu'elle allait épouser son ami de toujours, Pell prend son cheval et s'enfuit. Son petit frère la suit.
    Il n' y a pas de voiture mais c'est néanmoins un "road novel", un récit se déroulant le long de la route que prend Pell et de ses rencontres. Ce qu'elle fait pour survivre, les gens qui la croisent, l'aident ou la trompent; sa quête de son frère quand elle le perd...
    J'ai trouvé ce texte très beau, ce récit de la quête de liberté d'une jeune fille qui fuit une vie prévisible et toute tracée et découvre le monde car dans son coeur, elle sait qu'il y a un endroit où elle peut revenir. Elle prend son destin en main et part à l'aventure car elle sait qu'il y a un endroit où les choses sont immuables, familières et rassurantes. Or, lorsqu'elle revient, sa maison est en ruines, ses parents morts, ses soeurs dispersées et son ancien fiancé un homme détruit. Pell se rend compte que tout acte a ses conséquences, que sa vie et son destin individuel sont entrelacés avec la vie de ses proches. En décidant de dévier sa vie des voies attendues, elle a aussi dévié, bouleversé d'autres vies.
    Un très beau récit initiatique, un magnifique portrait de jeune femme rebelle et assurée, jeune fille qui sort de toutes les normes de son temps (cela pourrait se passer au 19ème siècle ou au début du 20ème) : elle décide notamment de devenir la maîtresse d'un braconnier au milieu des bois au lieu de se marier et de s'installer dans une ville.
    Meg Rosoff a une écriture fluide, envoutante et là encore, elle fait la preuve de son talent pour raconter le passage de l'adolescence à l'âge adulte.
    A partir de 15 ans
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par MissCaroline, le 28 avril 2013

    MissCaroline
    Nomansland, Angleterre, XIXème siècle. le jour même où Pell Ridley devait se marier avec son voisin, la jeune fille s'enfuit sur son cheval blanc, embarquant son petit frère, Bean, avec elle. Fuir la maisonnée misérable, la fratrie envahissante, la mère fantomatique et le père, prédicateur ivrogne... Pell s'enfuit, refusant la route toute tracée qui était prévue pour elle.
    Ne pas se fier à la couverture : la balade sera décidément bien sombre et terre-à-terre : Pell va se retrouver confrontée au problème de sa survie : rapidement les vivres s'amenuisent et il n'est guère facile de trouver un travail lorsque l'on est une fille... Trouver un endroit où dormir, économiser de maigres restes de nourriture, se laver... Tant de dilemmes auxquels devra faire face Pell.
    Mais la jeune fille a un caractère d'héroïne. Orgueilleuse, fière, elle sait ce qu'elle ne veut pas devenir : « Je n'ai pas de mari et je n'en aurai jamais ». Ressembler à sa mère, devenir la domestique d'un époux ingrat, cela n'est pas pour Pell.
    Point de romance dans ce roman, ou si peu : les êtres se raccrochent par leurs ressemblances : celle d'être des « parias », au fil de sa quête, Pell voyagera avec une curieuse gitane, Esther, elle aussi en marge de la société. Elle rencontrera également un homme, sauvage et curieux, préférant la solitude, la compagnie des bêtes plutôt que celle du monde. Les liens avec les animaux sont d'ailleurs privilégiés dans le roman : Pell aura deux compagnons tout au long de son voyage : Jack, son beau cheval blanc, puis un chien. Les relations avec ses bêtes seront toujours tendres, confiantes, comme pour renforcer la différence avec les humains. Sur son passage, Pell attirera ragots, malveillances, jalousies.
    La romance est par contre, dans les paysages de l'Angleterre victorienne, landes rugueuses et magnifiques que Pell traversera et admirera, vivant au grand air.
    Pell finira par voir sa quête aboutir, non sans conséquences pour elle-même comme pour sa famille, mais en parvenant à trouver sa « maison », son chez-soi en revendiquant sa liberté et son individualité, tout en refusant le conformisme et le puritanisme de la société de l'époque.
    Meg Rosoff n'hésite pas à nous livrer la misère de l'Angleterre victorienne: les asiles pour enfants abandonnés tenus par des soeurs peu enclines à la bonté, les villages miséreux où l'on exploite les plus pauvres.
    Quête initiatique, La Balade de Pell Ridley est une belle épopée, très bien écrite, avec une héroïne remarquable et singulière, prête à tout pour affirmer son identité.

    Lien : http://biblioado.canalblog.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par bouma, le 03 juin 2012

    bouma
    Pell est une jeune fille farouche et déterminée. Elle sait qu'elle ne veut pas de cette vie de femme. Une vie passée à servir un homme, à enfanter, à travailler à la maison, la couture, les repas ; une vie de misère à voir grandir des enfants dans un monde dur qui les fera souffrir d'une façon ou d'une autre. Pell est en quête de reconnaissance. Elle ne supporte pas qu'on lui préfère un garçon alors qu'elle est meilleure que lui, tout ça en raison de son sexe. Pell est un prémisse du féminisme. Elle ne veut pas être dépendante d'un homme et s'en va donc trouver son bonheur ailleurs.
    Malheureusement la vie est dure au XIXème siècle et il n'est pas toujours facile de trouver un travail décent pour une femme, surtout avec ce petit frère qui passe pour un fils et donc elle, pour une fille de mauvaise vie. Malgré tout, Pell ne se laissera jamais abattre, jamais elle n'abandonnera son idéal même si la vie la fera parfois douter. Au cours de son périple, Pell perdra tout et même plus, se rendra compte des conséquences de son départ, découvrira une forme de bonheur, de satisfaction à laisser voire la vie s'écouler…
    Ce roman est une douce lecture, un petit moment à part dans mes dernières lectures. Pas une lecture coup de poing comme le faire ou mourir, mais un instant de douce magie que cette jeune femme qui se bat déjà pour ÊTRE, pour devenir, pour vivre. J'ai aimé l'écriture de Meg Rosoff, que je découvrais avec cette histoire. Elle est simple, pleine de ressentie et de poésie.

    Lien : http://boumabib.fr/2012/06/03/la-balade-de-pelle-ridley-de-meg-rosoff/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par LaLo, le 17 juillet 2012

    LaLo
    Meg Rosoff a ce talent très particulier pour entraîner le lecteur dans les aventures incroyables de ses héroïnes. Moins marquant que son premier roman "Maintenant c'est ma vie", "La Balade de Pell Ridley" a tout de même ce réel parfum d'émotion et de voyage qui nous transporte. Proche de "Pépites" d'Anne-Laure Bondoux, ce roman retrançant l'épopée de Pell nous emmène d'épreuves en échec, nous surprenant sans cesse et nous donnant envie de parcourir les mêmes landes que Pell. Une très jolie réussite, moins percutante que "Maintenant c'est ma vie", mais plus abordable, par la même occasion. Un réel plaisir de lecture, dès 13-14 ans.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • Ricochet , le 20 juin 2012
    Porté par un narrateur externe purement observateur, cet impeccable roman historique, aux émotions vives, est à découvrir sans tarder.
    Lire la critique sur le site : Ricochet
  • Telerama , le 13 juin 2012
    La Balade de Pell Ridley, épopée sauvage et romantique, se suffit à elle-même. Imprévisible, subtilement tendue, elle impose avec brio la beauté rugueuse de ses paysages ro­manesques et la figure de son héroïne, singulière icône de la féminité.
    Lire la critique sur le site : Telerama

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par orbe, le 04 mai 2012

    Le matin où elle devait se marier, Pell Ridley se faufila hors de son lit dans l'obscurité, donna un baiser d'adieu à ses soeurs, alla chercher Jack, sur la lande battue par le vent et la pluie, et lui annonça qu'ils partaient. Non qu'il fût susceptible de protester, en qualité de cheval.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par mclcdi, le 17 novembre 2012

    Il continua son prêche interminable, exhortant d'une voix de plus en plus forte les flammes, les trompettes, les anges et les démons à adopter des comportements pour lesquels Nomansland paraissait une bien terne toile de fond. Il appela sur la tête de tous les foudres de Dieu et les châtiments du diable, en une litanie déplacée faîte de reproches sadiques.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par MissCaroline, le 28 avril 2013

    Une maison pleine d'enfants ? Un seul coup d'oeil à sa mère – avec son corps usé et déformé, ses problèmes de fuites urinaires et de varices, et ses seins pendant comme deux vielles outres – lui faisait rejeter une telle perspective. Et, pire que la dégradation physique, il y avait la déception qui ronge le cœur, les corvées quotidiennes, la monotonie d'une telle existence...

    Un travail épuisant, des épreuves à n'en plus finir, le vacarmes de bouches à nourrir ? Je n'en veux pas, songeait Pell. Jamais je n'en voudrais.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par mclcdi, le 17 novembre 2012

    Certains imaginaient même, avec un frisson d'indignation, que Pell aurait l'audace de vouloir assister au service religieux. Des mesures furent prises pour empêcher une telle abomination de se produire. On se distrait comme on peut, dans les villages.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (4)

Videos de Meg Rosoff

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Meg Rosoff

Maintenant c'est ma vie (How I Live Now) - trailer








Sur Amazon
à partir de :
7,00 € (neuf)
2,92 € (occasion)

   

Faire découvrir La Balade de Pell Ridley par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz