Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Jean-François Ménard (Traducteur)

ISBN : 2070612376
Éditeur : Gallimard Jeunesse (2007)


Note moyenne : 4.2/5 (sur 5529 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potions magiques, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Har... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (230)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Melisende, le 03 août 2013

    Melisende
    J'ai découvert Harry Potter Et La Chambre Des Secrets lors de sa première publication en Folio Junior ; je devais donc avoir 12 ans. Des quatre premiers tomes (quasiment enchaînés les une à la suite des autres), c'est, il me semble, celui qui m'avait le moins emballée (mais j'avais quand même aimé… c'est Harry Potter quand même !). Ce n'est que très tardivement, aux alentours de mes 20 ans, que je me suis relancée sérieusement dans l'ensemble de la saga et dans les adaptations. Et encore une fois, bizarrement, ce deuxième volume est celui qui me ravissait le moins, aussi bien à l'écrit qu'à l'écran. Pourtant, avec du recul, je me suis rendue compte qu'il a toute son importance dans l'intrigue générale… Alors qu'en est-il aujourd'hui, cinq ans plus tard, alors que la lecture s'est pour la première fois faite en anglais ?
    Eh bien figurez-vous que j'apprécie de plus en plus cette deuxième intrigue à Poudlard ! Tous les éléments sont réunis pour que le voyage soit réussi : tuteurs sans cœur, sauvetage magique, tentative de meurtre, enquête dans le château, rejet des camarades… Encore une fois, émerveillement, rire et larmes sont au rendez-vous… jamais je ne me lasserai d'Harry Potter !
    Dans ce deuxième opus, notre héros et ses deux fidèles compères ont 12 ans et s'apprêtent à entamer leur deuxième année à Poudlard. J'avais oublié que la partie « avant l'école » était si importante (environ 75 pages), sans doute car elle est pas mal escamotée dans le film. J'aime par exemple beaucoup la scène de l'arrivée dans - et donc de la découverte de - la maison de la famille Weasley baptisée le Terrier. C'est l'occasion pour le lecteur de mettre des images sur un foyer magique (ustensiles de cuisine et créatures domestiques intruses sont de la partie) et c'est surtout, pour Harry, l'occasion de mettre des émotions sur le concept de famille. Car en effet, si les rouquins ne roulent pas sur l'or, ils sont plus riches que les autres familles grâce à l'amour qu'ils se portent tous. J'aime ce clan, la complicité et la tendresse qui les lient tous et je n'ai aucun mal à percevoir l'émotion que peut ressentir Harry lorsqu'il découvre tout ça !
    Les lecteurs, en même temps que le jeune sorcier, font un peu plus ample connaissance avec chacun des membres : le père qui travaille au ministère de la magie (Arthur), la mère protectrice (Molly), les frères aînés absents (Bill et Charlie), le suivant un peu - beaucoup - pète-sec (Percy) et la petite sœur timide (Ginny). Pendant ces quelques scènes de bonheur simple, on retrouve également avec plaisir les jumeaux facétieux (Fred et George) et évidemment Ron, le meilleur ami fidèle ! Les chapitres au Terrier ou avec les Weasley de façon plus générale offrent un petit moment de calme avant la tempête et apportent, sans en avoir l'air, de nouveaux éléments au monde créé par J. K. Rowling : les gnomes du jardin, la Poudre de Cheminette ou encore, l'existence de l'Allée des Embrumes et notamment de la peu fréquentable boutique Barjow & Beurk (Borgin & Burkes en vo).
    L'aventure commence ensuite véritablement dès le jour de la rentrée, alors que le quai 9 ¾ refuse de laisser passer Harry et Ron… et les péripéties vont se multiplier au fil des mois, allant même jusqu'à faire craindre la fermeture de l'école ! Si le film peut laisser penser que tout se passe vite, on sent davantage les mois passer dans le livre et, de ce fait, je trouve la gravité de la situation davantage palpable (notamment pour ceux qui se retrouvent pétrifiés ou pour Hermione qui connait un petit aléa avec une potion bien particulière…). J'avais oublié que certains évènements s'étendaient sur des mois entiers, l'adaptation ayant tendance à raccourcir les choses… mais ce n'est qu'un détail.
    Quand on connait l'histoire, on se rend compte que beaucoup d'indices sont disséminés dans le texte et que certaines choses sont évidentes… mais lors de ma toute première lecture, à 12 ans, je n'avais rien vu venir ! Peut-être que si j'avais découvert ce deuxième tome (et les autres) en étant adulte, j'aurais été beaucoup plus critique et beaucoup moins émerveillée, mais que voulez-vous… à chaque relecture je suis impressionnée par l'intelligence de l'auteure et surtout par sa maîtrise de son histoire, de ses personnages… et de son univers en général ! Tout semble penser dans le moindre détail, chaque élément a sa place et son importance dans la grande intrigue générale… j'en reste bouche bée !
    Le seul bémol que je peux avancer pour ce deuxième tome c'est que, malgré tous les éléments en possession des adultes de Poudlard (les professeurs et notamment Dumbledore), ce sont quand même des enfants de 12 ans qui réunissent les pièces du puzzle et résolvent l'enquête (ils n'ont jamais pensé à interroger une certaine jeune fille geignarde à lunettes, par exemple ?). Mais soit, c'est Harry le héros et c'est un tome davantage destiné à la jeunesse alors… je pardonne bien volontiers !
    Mis à part l'univers qui s'étoffe et une intrigue rythmée, J. K. Rowling nous offre également, dans La Chambre des secrets, de nouveaux personnages (ou développe certains qu'on avait seulement croisés jusque là). Je vous ai déjà cité la famille Weasley, je n'y reviens pas. le lecteur fait plus ample connaissance avec plusieurs acteurs de l'école : des élèves (actuels ou anciens), des professeurs (notamment le très charismatique et ridicule Gilderoy Lockhart) et des fantômes (Peeves, totalement absent des films). On découvre également le peu sympathique Lucius Malefoy, père de Drago (Draco Malfoy en vo) et l'étrange Dobby, elfe de maison de son état (encore une fois, l'auteure étoffe son univers en insérant une nouvelle créature avec toutes les caractéristiques qui la concernent).
    J'imagine que certains détracteurs peuvent trouver le style de J. K. Rowling trop simple ou pauvre… personnellement je trouve que l'anglaise a trouvé le juste milieu entre le texte clairement pour enfants (on retrouve certains thèmes propres à l'enfance et à l'adolescence) et une construction plus mature. Peut-être ai-je une âme d'enfant et suis donc plus prompte à m'émerveiller… mais Harry Potter est la seule saga qui m'émeut autant et ce deuxième tome ne fait pas exception ! Je ris aux blagues des jumeaux Weasley et face à l'incompétence de Gilderoy Lockhart, je suis touchée par les épreuves que subit Harry (son été catastrophique chez les Dursley, ses camarades qui lui tournent le dos dès qu'il est soupçonné…) et carrément émue aux larmes lorsqu'Hagrid refait son apparition dans la grande salle à la fin de l'année ou lorsque Dumbledore assure à notre jeune sorcier que ce qui compte, ce sont les choix qu'il fait…
    Je suis ravie d'avoir tenté la lecture de la saga en anglais. Non seulement je découvre le texte d'origine et tente de parfaire mon anglais, mais j'ai la joie, en plus, de replonger dans cet univers que j'aime tant. Même si la traduction française est admirable, c'est encore mieux de mettre les patronymes et termes originaux sur les personnages et objets que l'on connaît déjà. Une fois ceux-ci et le vocabulaire magique de base acquis, l'immersion dans le monde de J. K. Rowling se fait en douceur et est totale ! C'est vraiment un choix idéal pour ceux qui ont envie de se lancer dans la lecture en vo !

    Dans un univers magique hyper travaillé et maîtrisé (que je trouve passionnant !), J. K. Rowling n'oublie pas les ingrédients indispensables à un bon roman jeunesse : la quête d'identité du héros orphelin, l'amitié indéfectible, les péripéties amusantes mais non dénuées de danger et l'enquête au sein de l'école… Idéal pour petits et grands et un bon moyen de travailler son anglais pour ceux qui tentent la lecture en vo !

    Lien : http://bazardelalitterature.com/2013/08/03/harry-potter-book-2-and-t..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Woland, le 31 août 2008

    Woland
    Tandis qu'il attend, avec l'impatience que l'on devine, de reprendre les cours à Poudlard pour sa deuxième année d'études, Harry voit apparaître, dans la chambre qu'il occupe désormais chez les Dursley (auparavant, rappelez-vous, il n'avait droit qu'à un placard sous l'escalier mais la peur de représailles magiques a rendu plus généreux l'oncle Vernon et la tante Petunia ) une étrange créature qui s'appelle Dobby et déclare appartenir à l'espèce des elfes de maison. Tout sorcier suffisamment fortuné pour ce faire peut en effet posséder un elfe de maison, attaché à sa famille par d'antiques sortilèges. Dobby semble d'ailleurs avoir bravé l'ire de ses propres maîtres (dont il ne cite pas le nom) pour venir prévenir Harry Potter que, cette année-là, le danger le guette tout particulièrement à Poudlard.
    Dobby va même bien plus loin qu'un simple conseil donné : il use de ses propres pouvoirs pour empêcher Harry de franchir le fameux mur de King's Cross qui permet aux initiés d'accéder au quai 9 3/4 où se gare le fameux Poudlard Express.
    Après quelques péripéties et une chute mémorable sur le saule cogneur qui monte la garde dans le parc de Poudlard, Harry finit tout de même par réintégrer son école en compagnie du malheureux Ron, lequel s'était retrouvé coincé avec lui dans le monde des Moldus.
    Mais, cette année-là, les consignes de sécurité ont été renforcées dans l'école et peu à peu, des rumeurs montent sur une mystérieuse Chambre des Secrets, jadis construite par l'un des fondateurs de Poudlard, Salazar Serpentard, et dans laquelle serait enfermé un monstre tout aussi mystérieux.
    Au reste, celui-ci ne tarde pas à se manifester : Miss Teigne, seul être vivant à bénéficier de l'affection d'Argus Rusard, le concierge des lieux, se retrouve pétrifiée et accrochée à une torchère tandis que, sur le mur, en lettres de sang, s'étale cette inscription vangeresse :
    "La Chambre des Secrets a été ouverte. Ennemis de l'Héritier, prenez garde !"
    L'Héritier en question ne serait autre que le dernier descendant de Salazar Serpentard en personne. Mais nul ne sait qui il est. Se dissimule-t-il dans la foule des élèves ? (Harry croira longtemps qu'il s'agit de Drago Malefoy avant de se voir lui-même suspecté, parce que la blessure infligée par Voldemort lui a imprimé dans la cervelle la connaissance du Fourchelang, langue des serpents que parlait très bien Serpentard). Ou bien parmi les professeurs ?
    En tous cas, pas de doute, il est bel et bien de retour. De match de quidditch avec un cognard devenu fou en combat émérite contre les descendants d'Aragog, araignée géante tapie dans la Forêt interdite depuis qu'elle s'y est réfugiée cinquante ans plus tôt en passant par l'arrestation d'Hagrid sur ordre du Ministère et la déposition toute provisoire de Dumbledore de ses fonctions de directeur de Poudlard, l'auteur fait croître et embellir son intrigue tandis que, en parallèle, s'affirment la complexité des liens entre les personnages et la richesse psychologique des caractères.
    A ne pas rater. Surtout si vous ne l'avez pas encore lu ...
    Et n'oubliez pas que, cette saga ayant une fin programmée, tous les détails sont importants. ;o)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Domichel, le 23 octobre 2013

    Domichel
    Harry Potter, tome 2…
    Après avoir salué le talent de J.-K. Rowling dans ma critique du premier tome, je vais essayer de me pencher un peu plus sur les personnages. Ils sont nombreux vous l'avez remarqué et comme dans la vie quotidienne - celle des moldus, la nôtre quoi -, on y croise tous les caractères et les comportements.
    Dans la catégorie “BONS” ou “GENTILS”, les principaux héros bien sûr, parmi les élèves, - bien souvent issus de la Maison Gryffondor - Harry Potter, ce jeune sorcier en devenir, ni mauvais élève ni vraiment excellent, bien souvent emporté par les événements plus qu'il ne les maîtrise, a une confiance absolue dans son mentor le Directeur Dumbledore. Son meilleur ami, Ronald Weasley, issu d'une famille nombreuse, blagueur, désordonné, pas particulièrement porté sur les études et souvent feu follet. La troisième mais non la moindre, Hermione Granger, au caractère entier, quelquefois trop, est excellente élève, voire la meilleure, en est souvent pour cela agaçante au yeux de ses amis, et a sans doute lu plus de livres que sa classe toute entière réunie. Ces trois-là, autour desquels vont tourner toute(s) l'(les) histoire(s), sont naturellement courageux, foncièrement fidèles et irréductiblement loyaux entre eux bien sûr, mais aussi aux autres, aux idéaux de justice, d'élévation de l'âme, et de lutte contre le mal, mais ne sont en aucun cas des super-héros distillés dans la littérature US. Tout ceci fait d'eux des personnages auxquels les lecteurs vont non seulement s'attacher mais aussi s'identifier ce qui est une réussite de l'auteur (qui va en outre se fidéliser un lectorat). On peut y rajouter quelques autres personnages, comme N. Londubat, fidèle souvent moqué mais qui peut compter sur ses vrais amis, O. Dubois capitaine de l'équipe de quidditch, les jumeaux Weasley frères de Ron et leur sœur Ginny, S. Finnigan et D. Thomas, camarades de dortoir de Harry et Ron. Une famille incontournable est celle des Weasley historiquement rousse et composée uniquement de sorciers, elle ne roule pas sur l'or - même celui des Gobelins - mais est riche de cette grandeur d'âme qui leur fait préférer des sorciers venant de tous horizons à certains “sang-pur”, plus fidèles au mage noir.
    Chez les professeurs, à priori, ils devraient plutôt être du côté du bien, puisqu'ils enseignent la magie et les sorts à des adolescents dont l'avenir est de devenir de “bons” sorciers. Albus Dumbledore, plus que centenaire, directeur de l'école est considéré comme le plus grand sorcier vivant, a de nombreux “faits d'armes” à son actif et a une influence non négligeable sur les élèves, en particulier Harry qu'il prend sous son aile. Minerva Mc Gonagall, directrice adjointe, professeur de métamorphoses, fidèle incontestable de Dumbledore, directrice de la maison Gryffondor et bienveillante à l'égard des bons élèves, sait se montrer intraitable quand il le faut. Rubeus Hagrid, garde-chasse, est l'ami de tous les élèves (surtout les bons), et doit sa place à une protection particulière de Dumbledore ; il a un léger penchant pour la bouteille mais quand il le faut, est capable de se surpasser pour aider ses élèves préférés. Pomona Chourave, professeur de botanique et directeur de la maison Poufsouffle, Filius Flitwick, professeur de sortilèges et directeur de la maison Serdaigle, Rolanda Bibine, professeur de vol et arbitre de quidditch, Poppy Pomfresh, infirmière, Cuthbert Binns professeur d'histoire de la magie, qui a cette particularité d'être également un fantôme.
    À ces professeurs dont la liste n'est pas exhaustive il faut réserver un encart particulier aux professeurs contre les forces du mal, dont la carrière n'est pas, loin s'en faut, une sinécure, car elle dure en général le temps d'une année scolaire. D'abord le Pr. Quirrell dont on sait les liens qu'il avait avec Voldemort, le Pr. Lockhart éphémère enseignant, baratineur et séducteur égocentrique, plus tard on en découvrira d'autres à la carrière difficile. Qui ajouter si ce n'est l'incontournable Severus Rogue, professeur de potions, directeur de la Maison Serpentard, au caractère pour le moins difficile et dont l'ambition semble n'être qu'humilier et punir les élèves - ceux de Gryffondor de préférence - à la personnalité ambigüe, surtout quand il parle du Seigneur des Ténèbres….
    Ce dernier professeur nous amène directement à une catégorie non négligeable, celle des AFFREUX. Les tout premiers sont des moldus, la famille Dursley. Moldus oui, mais quand même liés au monde des sorciers, puisque Petunia la tante de Harry est la sœur d'une vraie sorcière : Lily (Evans) maman du héros. Des élèves aux noms évocateurs, V. Crabbe et G. Goyle, P. Parkinson, le concierge A. Rusard qui est un “Cracmol”, à savoir ni sorcier ni véritablement moldu, car sans aucun pouvoir magique bien que né de parents sorciers. Ces quelques noms évoquent plus la bêtise que la méchanceté, mais dans certaines circonstances, comme bien souvent les lâches, le mauvais fond prend le dessus et ils peuvent se livrer à bien des avanies. Plus on avance et de plus “méchants” vont suivre, au premier rang desquels Drago Malefoy, le plus fidèle ennemi de Harry, qui se trouve être l'unique rejeton de la famille Malefoy, dont le père Lucius ne cache pas son admiration pour le Seigneur des ténèbres. Bien d'autres viendront allonger cette liste…
    D'autres personnages atypiques comme Mimi Geignarde ou Nick-quasi-sans-tête, fantômes tous les deux et qui hantent le château. Des créatures aussi, les Gobelins, dont la profession est la banque en général ; les Elfes, créatures soumises aux sorciers jusqu'au moment - rare - où on les affranchit, parmi eux Dobby. Des dragons, hippogriffes, goules, centaures, licornes, phénix et un bestiaire impressionnant. Tous ces personnages, créatures réelles ou imaginaires nous emmènent dans un univers quasiment onirique et où les aventures prennent une véritable dimension dans la narration toujours aussi limpide.
    Le deuxième tome est égal au premier, il engage aussi davantage de personnages et l'intrigue prend place plus tôt. Exfiltré de manière spectaculaire du 4 Privet Drive, Harry finit ses vacances au Terrier, demeure de la famille Weasley. Après avoir fait connaissance de Gilderoy Lockhart lors de l'achat des livres scolaires, Ron et Harry font une entrée fracassante à Poudlard. Ces épisodes souriants seront de courte durée, car très vite l'ambiance s'appesantit, les messages menaçants et les victimes de sorts maléfiques se succèdent. Un cap nouveau va être franchi avec l'incarnation du jeune Voldemort à travers un objet de magie noire. Cette fois, Harry se retrouve seul face au mal et la mort est plus proche qu'auparavant. Il va gagner en maturité et n'hésitera pas à affronter un adulte qui le provoque et le menace. La magie opère au sens propre comme au figuré et les nouveaux acteurs apparus dans ce livre permettent de mieux se situer dans l'univers compliqué du monde des sorciers.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par LinaBouquine, le 02 octobre 2012

    LinaBouquine
    J'ai adoré ce second tome de la saga. Tout aussi passionnant que le premier, il est d'autant plus intriguant et prenant.
    De nouveaux personnages font leur apparition ; Dobby, Gilderoy Lockhart, Ginny... Cela apporte un bol d'air frais à Poudlard et rend la lecture d'autant plus intéressante. Nous retrouvons aussi Ron et toute la famille Weasley, ainsi que Drago Malefoy et son père. Ces personnages sont plus exploités que dans le premier tome, et j'ai beaucoup apprécié ce point. Leurs répliques, parfois très drôles m'ont vraiment beaucoup plu.
    De nombreuses péripéties attendent Harry et le lecteur. Les actions s'enchaînent avec une facilité et une évidence déconcertante. Impossible de s'ennuyer grâce à la plume rythmée de l'auteure !
    En revanche, j'ai trouvé que l'intrigue arrivait vers la fin du livre et que cela m'a donné le sentiment de ne pas avancer dans ma lecture, de faire du surplace. le dénouement aussi est, à mes yeux, beaucoup trop simple et facile, et c'est pour ça que je ne lui donne pas la note maximum.
    Je ne dirai pas que je suis déçue car ce n'est pas le cas. C'est un très bon livre, une très bonne saga que je conseille à tout le monde, car c'est un univers magique que chacun se doit de découvrir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 28         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Aline1102, le 09 décembre 2011

    Aline1102
    Harry Potter est de retour chez les Dursley pour l'été. Il attend avec impatience le début de sa seconde année à l'école de sorcellerie Poudlard, mais il est également déçu que ses amis, Ron et Hermione, l'aient oublié si facilement après toutes les aventures qu'ils ont vécues ensemble durant leur première année. Aucun d'eux ne lui a écrit de lettre cet été, malgré leur promesse...

    Mais, un soir, alors qu'il doit rester dans sa chambre pendant que les Dursley reçoivent des invités, Harry se retrouve en compagnie d'une étrange créature. Celle-ci dit s'appeler Dobby et être un elfe de maison, un serviteur d'une famille de sorcier. Harry apprend alors que Dobby a intercepté les lettres de ses amis: il espérait que Harry, se sentant oublié, refuse de retourner à Poudlard. Car Dobby a entendu d'étranges rumeurs pendant l'été. Des événements dangereux attendent les élèves de l'école de sorcellerie...
    Harry Potter Et La Chambre Des Secrets est le second volume de la saga déjà mythique de Harry Potter.

    Si l'intérêt de ce volume n'apparaît pas vraiment à la première lecture, une fois terminé le tome 6 (Harry Potter et le Prince de sang-mêlé), on se rend compte de la place centrale de cette seconde histoire dans la saga. J'ai d'ailleurs relu ce second volume après avoir dévoré le sixième lors de sa sortie et j'ai pu mieux apprécier cette histoire de Chambre des Secrets.

    Une fois encore, Harry va devoir subir les rumeurs qui circulent à son sujet dans les couloirs de Poudlard, notamment après que toute l'école apprend qu'il peut parler le Fourchelang, la langue des serpents.

    On assiste également à la première rentrée de Ginny Weasley à Poudlard. Si sa présence passe souvent inapperçue, elle va peu à peu devenir un personnage important de la saga.

    J.K. Rowling utilise également la Chambre des Secrets pour nous en apprendre plus au sujet de la construction et de l'histoire de Poudlard, ce qui est toujours intéressant, puisque l'un des intérêts de la saga Harry Potter est aussi de suivre la vie quotidienne de nos jeunes héros au sein de l'établissement.

    Enfin, une fois encore, Harry doit affronter Voldemort, dans un combat final inégal et à l'issue incertaine.

    Il est très agréable de voir nos jeunes héros apprendre à grandir, en se soutenant mutuellement face aux événements ayant lieu à Poudlard. Peu à peu, on comprend que ces trois-là (Harry, Ron et Hermione) resteront toujours liés, d'une façon ou d'une autre.

    Ce n'est pas vraiment mon volume préféré de la saga, mais il est agréable à lire et permet d'en apprendre un peu plus sur Hagrid, l'un de mes personnages préférés; mais aussi sur Voldemort, ce qui se révèlera utile pour la compréhension des autres volumes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la critique

> voir toutes (127)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Kirsten, le 10 décembre 2014

    Des centaines de silhouettes translucides, d’une couleur gris perle, glissaient autour d’une piste de danse bondée où d’autres formes spectrales valsaient au son terrifiant d’une trentaine de scies musicales jouées par des musiciens rassemblés sur une estrade tendue de noir.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Kirsten, le 10 décembre 2014

    Tout au long du chemin, des portraits chuchotèrent des commentaires sur leur passage et des armures se mirent à grincer. Ils montèrent un étroit escalier de pierre et se retrouvèrent devant le tableau derrière lequel était caché l’accès à la salle commune et aux dortoirs de Gryffondor. La toile représentait une très grosse femme vêtue d’une robe rosé.
    — Mot de passe ? demanda le portrait en les voyant approcher.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Kirsten, le 10 décembre 2014

    Ce n’était pas du tout l’arrivée triomphante qu’ils avaient imaginée. Meurtris et tremblants de froid, ils saisirent la poignée de leurs valises qu’ils traînèrent derrière eux, sur la vaste pelouse qui montait en pente douce vers l’imposant portail en chêne du château.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Kirsten, le 10 décembre 2014

    Chaque année, le vieux chapeau malpropre, effiloché, rapiécé, répartissait les nouveaux arrivants à Poudlard dans les quatre différentes maisons qui regroupaient les élèves de l’école selon leur caractère et leurs aptitudes.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Kirsten, le 10 décembre 2014

    La fin des vacances d’été arriva trop vite au goût de Harry. Bien sûr, il avait hâte de retourner à Poudlard, mais le mois qu’il avait passé au « Terrier » était le moment le plus heureux de sa vie.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (32)

Videos de J.K. Rowling

>Ajouter une vidéo
Vidéo de J.K. Rowling

J.K Rowling, publie son second roman policier sous le pseudonyme de Robert Galbraith et baptisé "The Silkworm" ("Le ver à soie").








Sur Amazon
à partir de :
26,99 € (neuf)
1,61 € (occasion)

   

Faire découvrir Harry Potter, tome 2 : Harry Potter et la Chambre des Secrets par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (13732)

> voir plus

Quiz