Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2890522636
Éditeur : Boréal (1994)


Note moyenne : 4.26/5 (sur 39 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La détresse et l'Enchantement est le dernier livre de Gabrielle Roy et peut-être, au dire de plusieurs, son chef-d'œuvre. Publié en 1984 à titre posthume, traduit en anglais quelques années plus tard, il a été acclamé par la critique et n'a cessé depuis de conquérir des... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Cocotte8017, le 16 février 2015

    Cocotte8017
    Cette superbe autobiographie de Gabrielle Roy est composée de deux parties. Dans la première partie, la romancière raconte sa jeunesse au Manitoba, sa famille, ses études et ses années d'enseignement. Dans la seconde partie, l'auteur raconte son premier voyage en Europe. Ce récit couvre une minime partie de la vie de Gabrielle Roy ; la maladie ne lui ayant pas permis de terminer le récit de sa vie.
    Décidément, Gabrielle Roy est une merveilleuse auteure! Elle nous berce par ses mots, nous transporte allègrement dans son histoire, nous fait visiter les endroits qu'elle a connus, nous présente les personnes qui ont marqué son existence. Gabrielle Roy a une façon de raconter empreinte de douceur, de sincérité et de sensibilité. J'avais l'impression qu'elle se confiait à une amie. J'ai passé par toutes les gammes d'émotions en sa compagnie, de la joie à la solitude passant par la mélancolie, l'amour et la tristesse. Je suis très heureuse de mieux connaître cette femme attachante!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Topinambulle, le 08 août 2013

    Topinambulle
    Gabrielle Roy nous livre ici son autobiographie, dans une magnifique oeuvre de mémoire publiée à titre posthume en 1984.
    La romancière débute par sa jeunesse au Manitoba, sur la rue Deschambault, jusqu'à son arrivée au Québec, dans le quartier ouvrier de Saint-Henri. Pendant cette période, trente années se sont écoulées - des voyages, des rencontres, des lieux - desquelles elle accumulera des images pour nourrir ses écrits.
    J'ai lu ce roman par petits bouts lorsque l'ambiance s'y prêtait. Sa douceur paisible accompagnait mes moments de détente comme si les pages devenaient des oreillers moelleux et accueillants. J'ai aimé le sentiment d'espace qui s'en dégageait, rappelant les grands vents de la plaine. J'ai vu surgir des descriptions détaillées et justes, au point d'en oublier la mécanique d'écriture, me laissant porter par ces souvenirs nimbés de lumière, ces vastes horizons.
    Il suffit d'accorder notre souffle aux pas de Gabrielle Roy pour découvrir son enfance dans un village francophone du Manitoba et ses débuts comme enseignante. J'ai été touchée par sa complicité avec sa mère, ainsi que sa ferveur à parler le français dans une province majoritairement anglophone. La jeune Gabrielle a un petit côté espiègle, un goût pour l'aventure, mais elle possède aussi une force tranquille et une grande lucidité.
    Nous la suivrons lors de ses voyages à Paris et en Angleterre, afin d'entreprendre des études d'art dramatique. Son séjour dans la campagne anglaise, où elle se liera d'amitié avec une dame habitant un cottage fleuri, reste mon passage préféré de tous. C'est dans ce lieu calme qu'elle se sentira aimée et fera la découverte de sa véritable voie : l'écriture.
    Je me suis sentie privilégiée de pouvoir vivre quelques moments en compagnie de cette grande écrivaine. de ses origines modestes et de ses nombreuses aventures, elle gardera l'essentiel à la réalisation de son oeuvre, soit une sensibilité à la détresse humaine et un don naturel pour l'émerveillement.

    Lien : http://leslecturesdetopinambulle.blogspot.ca/2013/08/la-detresse-et-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par sweetie, le 23 février 2014

    sweetie
    Cette vie de l'auteure Gabrielle Roy racontée par elle-même m'est restée inoubliable même trente ans après l'avoir lue.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (14)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Madame_lit, le 02 septembre 2015


    “Il y a des mots comme cela: une fois dits, on les entendra toujours. Ils se logent dans quelque coin de la mémoire d’où on ne pourra les faire sortir. Ils nous attendent à un tournant de la pensée, la nuit souvent, quand nous ne pouvons nous rendormir, alors que ce sont toujours les vieilles souffrances qui viennent nous retrouver les premières. Peut-être, quand nous serons cendre et poussière, ou âme immortelle, que nous nous en souviendrons encore. Et s’ils nous traquent ainsi à travers la vie, et peut-être au-delà, c’est sans doute qu’ils contiennent une part de vérité.”
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par reveuserealiste, le 31 août 2015

    Au fond, maman n'eut jamais qu'à mettre le pied hors de la routine familière pour être aussitôt en voyage, disponible au monde entier.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par reveuserealiste, le 31 août 2015

    Quand donc ai-je pris conscience pour la première fois que j'étais, dans mon pays, d'une espèce destinée à être traitée en inférieure.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par reveuserealiste, le 31 août 2015

    Comment, si souvent malheureux, pouvions-nous aussi être tellement heureux?

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par SBys, le 05 août 2014

    Je devais également m'y ennuyer à l'excès, logée dans une frêle maison à peine chauffée même quand prit l'hiver avec ses vents qui traversaient les murs légers. Si je n'y gelai pas vive, c'est que ma logeuse prenant pitié de moi, me confectionna un volumineux édredon de plumes. Lorsque je l'étendais sur moi, j'avais l'impression d'être couchée sous une haute montagne pourtant sans poids et merveilleusement moelleuse.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

15,99 € (occasion)

   

Faire découvrir La détresse et l'enchantement par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (82)

> voir plus

Quiz