Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2890522636
Éditeur : Boréal (1994)


Note moyenne : 4.26/5 (sur 31 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La détresse et l'Enchantement est le dernier livre de Gabrielle Roy et peut-être, au dire de plusieurs, son chef-d'œuvre. Publié en 1984 à titre posthume, traduit en anglais quelques années plus tard, il a été acclamé par la critique et n'a cessé depuis de conquérir des... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Topinambulle, le 08 août 2013

    Topinambulle
    Gabrielle Roy nous livre ici son autobiographie, dans une magnifique oeuvre de mémoire publiée à titre posthume en 1984.
    La romancière débute par sa jeunesse au Manitoba, sur la rue Deschambault, jusqu'à son arrivée au Québec, dans le quartier ouvrier de Saint-Henri. Pendant cette période, trente années se sont écoulées - des voyages, des rencontres, des lieux - desquelles elle accumulera des images pour nourrir ses écrits.
    J'ai lu ce roman par petits bouts lorsque l'ambiance s'y prêtait. Sa douceur paisible accompagnait mes moments de détente comme si les pages devenaient des oreillers moelleux et accueillants. J'ai aimé le sentiment d'espace qui s'en dégageait, rappelant les grands vents de la plaine. J'ai vu surgir des descriptions détaillées et justes, au point d'en oublier la mécanique d'écriture, me laissant porter par ces souvenirs nimbés de lumière, ces vastes horizons.
    Il suffit d'accorder notre souffle aux pas de Gabrielle Roy pour découvrir son enfance dans un village francophone du Manitoba et ses débuts comme enseignante. J'ai été touchée par sa complicité avec sa mère, ainsi que sa ferveur à parler le français dans une province majoritairement anglophone. La jeune Gabrielle a un petit côté espiègle, un goût pour l'aventure, mais elle possède aussi une force tranquille et une grande lucidité.
    Nous la suivrons lors de ses voyages à Paris et en Angleterre, afin d'entreprendre des études d'art dramatique. Son séjour dans la campagne anglaise, où elle se liera d'amitié avec une dame habitant un cottage fleuri, reste mon passage préféré de tous. C'est dans ce lieu calme qu'elle se sentira aimée et fera la découverte de sa véritable voie : l'écriture.
    Je me suis sentie privilégiée de pouvoir vivre quelques moments en compagnie de cette grande écrivaine. De ses origines modestes et de ses nombreuses aventures, elle gardera l'essentiel à la réalisation de son oeuvre, soit une sensibilité à la détresse humaine et un don naturel pour l'émerveillement.

    Lien : http://leslecturesdetopinambulle.blogspot.ca/2013/08/la-detresse-et-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par sweetie, le 23 février 2014

    sweetie
    Cette vie de l'auteure Gabrielle Roy racontée par elle-même m'est restée inoubliable même trente ans après l'avoir lue.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par SBys, le 05 août 2014

    Je devais également m'y ennuyer à l'excès, logée dans une frêle maison à peine chauffée même quand prit l'hiver avec ses vents qui traversaient les murs légers. Si je n'y gelai pas vive, c'est que ma logeuse prenant pitié de moi, me confectionna un volumineux édredon de plumes. Lorsque je l'étendais sur moi, j'avais l'impression d'être couchée sous une haute montagne pourtant sans poids et merveilleusement moelleuse.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Topinambulle, le 08 août 2013

    Je peux parler d'elle sans gêne. Cette enfant que je fus m'est aussi étrangère que j'aurais pu l'être à ses yeux, si seulement ce soir-là, à l'orée de la vie comme on dit, elle avait pu m'apercevoir telle que je suis aujourd'hui. De la naissance à la mort, de la mort à la naissance, nous ne cessons, par le souvenir, par le rêve, d'aller comme l'un vers l'autre, à notre propre rencontre, alors que croît entre nous la distance.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Topinambulle, le 08 août 2013

    Pour moi qui avais parfois pensé que j'aurais intérêt à écrire en anglais, qui m'y étais essayée avec un certain succès, qui avais tergiversé, tout à coup il n'y avait plus d'hésitation possible : les mots qui me venaient aux lèvres, au bout de ma plume, étaient de ma lignée, de ma solidarité ancestrale. Ils me remontaient à l'âme comme une eau pure qui trouve son chemin entre des épaisseurs de roc et d'obscurs écueils.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Topinambulle, le 08 août 2013

    Mes meilleures moissons d'idées, d'images, de récits, je les ai presque toujours cueillies au réveil, comme si elles provenaient du repos, du sommeil, de l'ombre ou de quelque longue poursuite, menée à mon insu, à travers mes rêves. Mais il m'avait toujours fallu être prompte à les saisir si je ne voulais pas tout perdre, car si rien n'est aussi précieux que ces dons du réveil, rien aussi n'est pareillement fugitif.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par joiedelire, le 20 novembre 2009

    La lumière a été longue à venir, à nous, femmes, à travers des siècles d'obscur silence.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :

15,99 € (occasion)

   

Faire découvrir La détresse et l'enchantement par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (64)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz