Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070365808
Éditeur : Gallimard (1974)


Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
«Quand il revint, Anna n'était plus là, ni sa valise. Elle avait laissé un mot : "Je t'expliquerai un jour. Merci de tout. Love. Anna." Il descendit en courant au bureau de l'hôtel. Il y avait un train pour Paris à 18 h 36. Il était 18 h 34. Quand il arriva à la gare, l... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

  • Par charlottelit, le 28 août 2011

    charlottelit
    sur la page de garde de ce beau livre prêté par Cat Cat (merci !) je lis :
    les livres doivent aller de mains en mains
    oeuvres de transmission
    marches pour l'élévation des âmes.
    Exactement ce que disait et appliquait Tony. l'immense écrivain qui n'eut pas le temps d'écrire ses romans,
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

  • Par charlottelit, le 28 août 2011

    charlottelit
    Avalé en une soirée et petit matin ensoleillé
    bien aimé finalement malgré qq. longueurs
    coup de théâtre, un peu comme dans la gd mère de Jade
    mais presque ... ne pas déflorer l'essentiel surtout ...
    laisser aux babeliennes et aux babeliens le plaisir de savourer
    jusqu'au bout du bout
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (56)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gaillard1, le 28 septembre 2010

    Aimer un seul être rend pourtant tous les êtres aimables, leur accorde de beaux restes. La passion comblée nous rend fugitivement semblables à ce que serait un dieu dans ses meilleurs moments, qui verrait les hommes tels qu'ils sont, et les aimerait pour ce qu'ils sont, malgré ce qu'ils sont.

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par mila0707, le 27 juillet 2011

    Les gens heureux n'ont pas d'histoire. Ils s'en inventent. Ils bougent un peu, pour prendre un plaisir précautionneux et rétrospectif aux instants où ils ne bougeaient pas. Alain cherchait le prétexte de quelque chose à prendre dans la maison, la soif qu'ils n'avaient pas, le livre qu'ils ne liraient pas, la couverture dont ils n'avaient pas besoin afin de se redonner la merveille de retrouver Anna et se faire le cadeau de la redécouvrir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par gaillard1, le 28 septembre 2010

    Il est rare que ce qui nous importe nous apparaisse d'abord très beau. La beauté, la plupart du temps, c'est à nos yeux ce que nous reconnaissons, ce qui est pour nous familier, et sans trouble.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par charlottelit, le 28 août 2011

    elle photographiait les gens dans la rue et partout, quand ils oublient de faire semblant, quand ils laissent tomber leurs masques, tout à fait abandonnés à la fatigue ou concentrés dans une envie.
    Il y avait une série de photos d'acheteuses se disputant des coupons en solde au comptoir d'un grand magasin, surprises au moment où elles sont furieuses et hérissées : féroce volaille autour du grain qu'on vient de leur jeter.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par mila0707, le 28 juillet 2011

    Il se réjouissait qu'Anna se dérobât aussi et fut un ciel changeant, parfois moqueur, plutôt qu'un miroir monotone. Il se sentait peu de goût pour cet amour qui consiste à s'aimer soi-même dans le regard d'un être, dans cet autre soi-même qui nous flatte à l'excès. Anna n'embellissait rien, ni elle-même. Elle aimait les bonheurs précis et la souffrance pure, amère, qui mord sans entamer, sans altérer.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (17)

Video de Claude Roy

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Claude Roy

Claude roy supposons une supposition dans nouvelles enfantasque (1978)








Sur Amazon
à partir de :
3,94 € (neuf)
0,50 € (occasion)

   

Faire découvrir Le malheur d'aimer par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz