Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2748508408
Éditeur : Syros (2009)


Note moyenne : 3.6/5 (sur 63 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Liram vit chez les Aériens, dans les plus hauts étages de la tour de Babel où se sont réfugiés les hommes depuis que le Grand Nuage a empoisonné la Terre, il y a mille ans. Suite à un drame - ses parents sont assassinés -, Liram doit abandonner son univers douillet pour... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (17)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par CDICaousou, le 07 janvier 2014

    CDICaousou
    Un super bouquin que j'ai dévoré avec enthousiasme et plaisir. Une bonne intrigue et une idée de base qui, bien que classique ( la séparation des différentes classes sociales et un futur post-apocalyptique ou les hommes vivent enfermés dans une tour ) à le mérite d'être très bien écrie. Un seul point négatif, je pense que l'intrigue aurait mieux fait d'être étendue sur une série de livres plutôt que sur un seul livre pas très long. Ceci mis à part, un bon petit livre que je vous conseille si vous voulez lire un bouquin court et sympathique entre deux pavés !
    Edwige.

    Un livre de science fiction simple à lire, plus destiné aux jeunes lecteurs. Une ambiance plutôt chaotique au début pour arriver à une fin heureuse . On retrouve le thème de la séparation des classes sociales (présent dans de nombreux films et livres). J'ai apprécié le faite qu'il y est plusieurs héros et que la fin soit ouverte ce qui nous permet de nous imaginer la suite et de garder quelques questions en suspens! Un bon livre que je recommande.
    Juliette

    Un nuage nucléaire a recouvert notre planète, ne laissant derrière lui qu’un seul refuge possible : la tour de Babel.
    Afin de protéger l’espèce humaine et de faire sortir les humains de la tour quand le nuage se sera dissipé et que la nature reprendra ses droits, cinq jeunes représentent les clefs de la tour. Leur but est de retrouver la sortie et d’évacuer tout le monde de la fameuse tour. Pour cela ils possèdent des talents très particuliers…
    Une grande épopée dans un petit livre, pour les passionnés de sciences fictions.
    Paul-antoine

    Au début du livre j'ai directement accroché avec l'histoire et je me suis placé dans ce monde qu'on peut dire "science fiction" même si généralement je n'adore pas ce type de livre. Malheureusement l'histoire m'a déçu le long du livre contrairement au démarrage. Malgré tout, il est simple à lire et à comprendre. je le recommande donc en tant que livre simple à lire!!!
    Maïlys
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par temps-de-livres, le 30 juillet 2011

    temps-de-livres
    Depuis que le Grand Nuage a empoisonné la Terre, les hommes vivent dans "les tours les plus hautes de la planète". Cet ensemble baptisé Babel, abrite plusieurs civilisations. Liram, 14 ans, fait partie des Aériens, ceux qui vivent au sommet. Suite au meurtre de ses parents, il doit se réfugier dans les niveaux inférieurs, investi d'une mystérieuse mission. Mais il va se rendre compte que d'autres adolescents ont la même particularité que lui. Un tatouage...
    Les clefs de Babel revisite le mythe de la tour de Babel en prenant la trame à l'envers. Les hommes se sont entassés les uns sur les autres, mais dans chaque clan (5), un adolescent a été choisi pour être une clef. Les adolescents doivent s'unir pour ouvrir la porte de Babel.
    La collection Soon des éditions Syros permet de comprendre les enjeux de ce monde via la science-fiction. C'est aussi une littérature d'évasion, où le lecteur se retrouve. de ce point de vue, Carina Rozenfeld a rempli largement les attentes des lecteurs. On suit Liram dans les étages de la tour. Plus il descendra, plus la population subira les marques d'une mutation. La technologie semble ne plus exister. Dans chaque clan, l'ambiance générale est lourde de menaces : élection chez les Aériens, affrontement de toges chez les Chauves... Les héros n'y font pas attention. Ils sont effrontés etcroquent la vie à pleine dents. S'ils ont des pouvoirs, les personnages n'ont pas les éternels dons de la nature. Plus, ils ont des pouvoirs qui ne se complètent pas.
    Des pouvoirs différents, divers clans, races, venant de différents étages, à un âge difficile: l'adolescence. Tout celà pour une belle leçon de tolérance. L'autre n'est pas forcemment notre ennemi, quelque soit son origine, quelque soit ses pratiques.
    Carina Rozenfeld permet au lecteur de s'évader dans un monde sombre et cruel, mais il y existe une ultime lumière: Les clefs de Babel. Des héros attachants, différents les uns des autres qui poursuivent une quête dans un monde post-apocalyptique. C'est toute cette dualité ombre/lumière qui permet de se délecter de l'histoire.


    Lien : http://temps-de-livres.over-blog.com/article-les-clefs-de-babel-8038..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par ennapapillon, le 14 février 2011

    ennapapillon
    Dans une tour immense qui rassemble les habitants du monde qui ont survécu au Grand Nuage qui a détruit la terre, la société s'est organisée par étages : les aériens en haut, puis après une guerre, les autres sociétés ont été repoussées vers le bas.
    Liram voit ses parents tués sous ses yeux et l'adolescent doit fuir les étages des aériens pour accomplir une mission qui devrait permettre d'ouvrir les portes de la tour de Babel et de libérer les hommes.
    Pour cela, il doit retrouver d'autres jeunes qui comme lui ont un tatouage mystérieux.
    Il va vivre des aventures palpitantes et grandir tout en apprenant à vivre avec des gens différents.
    Ce roman d'aventure est très bien construit, on découvre les événements en même temps que les personnages qui apprennent à se connaître et à connaître des modes de vies différents. Il y a aussi une réflexion sur notre société actuelle.
    http://ennalit.canalblog.com/archives/2011/01/06/19984306.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Lagagne, le 07 mai 2012

    Lagagne
    Par rapport aux autres livres de Carina rozenfeld que j'ai pu lire, celui-là m'a légèrement déçu. Pourtant les personnages sont bien dessinés, sont attachant, et on entre facilement dans ce monde créé dans les détails.
    Mais voilà, cela semble trop facile. Je ne sais pas...je n'ai pas eu tant de surprises, les éléments et événements s'enchainent logiquement, de manière trop évidente et attendue à mon goût. Mais je suis une adulte (si, si) et ce livre est destiné à des ados. Ceci explique peut-être cela.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par CelineCDI, le 19 février 2013

    CelineCDI
    Dans un monde post apocalyptique, l'humanité s'est réfugiée dans une haute tour, Babel, dont on a muré les sorties sur l'extérieur et s'est peu à peu divisée selon la hauteur à laquelle les gens vivent. Au sommet, chez les Aériens, un adolescent, Liram, voit ses parents assassinés parce qu'ils voulaient essayer de sortir de la tour. Menacé à son tour, il fuit et descend les étages de Babel jusqu'au monde des Chauves, où il rencontre Maïan, jeune fille qui semble posséder le même tatouage que lui. Il apprend alors que l'ouverture de Babel était programmée et que lui, Maïan et 3 autres jeunes gens sont destinés à trouver la porte de la liberté...
    Sur un thème archi-rebattu en littérature jeunesse (le sauvetage de l'humanité par des ados aux dons extraordinaires), l'auteur nous livre ici un roman tout à fait réussi, qui évite l'écueil du "trop convenu" et du "prévisible". Je me suis retrouvée embarquée avec plaisir dans cette aventure, en compagnie de héros pas trop manichéistes ni trop nunuches, dans ce monde post-apocalytique assez sombre mais laissant place à l'espoir. Une bonne surprise !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Lecturejeune , le 17 février 2012
    Lecture Jeune, n°132 - décembre 2009 - Reclus dans une tour géante, les humains sont désormais divisés. Au sommet, vivent les « Aériens » qui ne manquent de rien et pensent être les seuls survivants ; plus bas, vivent les « Chauves » et, au pied de la tour, les « Hommes Bougies » et les « Hommes Rats ». Mille ans se sont écoulés depuis le drame nucléaire obligeant les hommes à se réfugier dans la tour et la Terre est à nouveau prête à accueillir les humains. Mais pour cela, il faut rassembler les peuples. C'est la mission des Clefs de Babel, cinq jeunes gens dotés de facultés étranges, destinés à ouvrir les portes de la tour.
    Carina Rozenfeld se livre à un exercice de style magistral en revisitant le mythe de la tour qui divise l'humanité. Ce roman, aux allures complexes, est mené à un rythme permettant l'assimilation progressive de toutes les données. On découvre des sociétés cohérentes et fascinantes, contraintes de se lier pour atteindre un but commun ; on y voit l'émergence de leaders bienveillants ; on constate avec surprise que ce ne sont pas les plus civilisés qui sont les plus ouverts. Une fois de plus la science-fiction met en relief les problèmes de sociétés actuelles. Thomas Bailly

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Nano, le 18 juillet 2012

    Cette poignée de main était-elle l'amorce d'un futur différent pour les hommes enfermés dans Babel depuis des siècles, un futur où les mots respect, entraide et unité prendraient tout leur sens ? D'après Kali, c'était ce que les gardiens avaient recherché en répartissant les enfants dans les différents niveaux de la tour : en faire des alliés indispensables pour relier entre les les civilisations qui avaient sédimenté dans les strates de Babel.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par 211LeLikes, le 09 décembre 2013

    Dans une tour immense qui rassemble les habitants du monde qui ont survécu au Grand Nuage qui a détruit la terre, la société s'est organisée par étages : les aériens en haut, puis après une guerre, les autres sociétés ont été repoussées vers le bas

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par 211LeLikes, le 09 décembre 2013

    Dans une tour immense qui rassemble les habitants du monde qui ont survecu au Grand Nuage qui a détruit la terre, la société c'est organisée par étages: Les Aériens en haut, puis après un guerre ,les autres sociétés ont été repoussées vers le bas.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par lescedres81, le 28 février 2014

    Je n'ai pas de citation à donner.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (7)

Videos de Carina Rozenfeld

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Carina Rozenfeld

Carina Rozenfeld - Phaenix .
Devant notre caméra, la toujours souriante Carina Rozenfeld s'est prétée avec humour et spontanéité à nos questions perfides lors de son passage à la librairie. http://www.mollat.com/livres/rozenfeld-carina-phaenix-brasier-des-souvenirs-9782221133798.html http://www.mollat.com/livres/rozenfeld-carina-phaenix-les-cendres-oubli-9782221126974.html Notes de Musique : "Dramamine" by Podington Bear (http://podingtonbear.com/)








Sur Amazon
à partir de :
14,72 € (neuf)
11,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Les clefs de Babel par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz