AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran (177)

Sesheta
Sesheta25 novembre 2009
_ M'sieur Ibrahim, quand je dis que c'est un truc de gens riches, le sourire, je veux dire que c'est un truc pour les gens heureux.
_ Eh bien, c'est là que tu te trompes. C'est sourire, qui rend heureux. [...] Essaie de sourire, tu verras.
[...]
Bon, après tout, demandé gentiment comme ça, par monsieur Ibrahim, qui me refile en douce une boîte de choucroute garnie qualité supérieure, ça s'essaie...
Le lendemain, je me comporte vraiment comme un malade qu'aurait été piqué pendant la nuit : je souris à tout le monde.
[...]
C'est l'ivresse. Plus rien ne me résiste. Monsieur Ibrahim m'a donné l'arme absolue. Je mitraille le monde entier avec mon sourire. On ne me traite plus comme un cafard.
Commenter  J’apprécie          1600
Sesheta
Sesheta25 novembre 2009
Enfin, le soufisme n'était pas une maladie, ce qui m'a déjà rassuré un peu, c'était une façon de penser - même s'il y a des façons de penser qui sont aussi des maladies, disait souvent monsieur Ibrahim.
Commenter  J’apprécie          1090
Eric76
Eric7626 août 2016
J'ai jamais vu des yeux rigoler comme ça, ils rigolent à gorge déployée, ses yeux, ils font un boucan d'enfer.
Soudain, branle-bas de combat, monsieur Ibrahim se met au garde-à-vous : Brigitte Bardot entre dans l'épicerie.
- Bonjour, monsieur, est-ce que vous auriez de l'eau ?
- Bien sûr, mademoiselle.
Et là, l'inimaginable arrive : monsieur Ibrahim, il va lui-même chercher une bouteille d'eau sur un rayon et il la lui apporte.
- Merci, monsieur. Combien je vous dois ?
- Quarante francs, mademoiselle.
Elle en a un haut-le-corps, la Brigitte. Moi aussi. une bouteille d'eau ça valait deux balles, à l'époque, pas quarante.
- Je ne savais pas que l'eau était si rare, ici.
- Ce n'est pas l'eau qui est rare, mademoiselle, ce sont les vraies stars.
Il a dit cela avec tant de charme, avec un sourire tellement irrésistible que Brigitte Bardot, elle rougit légèrement, elle sort ses quarante francs et elle s'en va.
Commenter  J’apprécie          614
Eric76
Eric7601 septembre 2016
- Ouh, là, Momo, on est chez les riches : regarde, il y a des poubelles.
- Eh bien quoi, les poubelles ?
- Lorsque tu veux savoir si tu es dans un endroit riche ou pauvre, tu regardes les poubelles. Si tu vois ni ordures ni poubelles, c'est très riche. Si tu vois des poubelles et pas d'ordures, c'est riche. Si tu vois des ordures à côté des poubelles, c'est ni riche ni pauvre : c'est touristique. Si tu vois les ordures sans les poubelles, c'est pauvre. Et si les gens habitent dans les ordures, c'est très très pauvre. Ici c'est riche.
- Ben oui, c'est la Suisse !
Commenter  J’apprécie          591
line70
line7026 mars 2011
Ton amour pour elle, il est à toi. Il t'appartient. Même si elle le refuse, elle ne peut rien y changer. Elle n'en profite pas, c'est tout. Ce que tu donnes, Momo, c'est à toi pour toujours; ce que tu gardes, c'est perdu à jamais !
Commenter  J’apprécie          340
gouelan
gouelan02 mars 2016
- Vous ne m'avez pas répondu, monsieur Ibrahim, pour votre femme , Pour votre femme?
- Momo, pas de réponse, c'est une réponse.
Commenter  J’apprécie          250
livrevie
livrevie13 juillet 2014
Avec monsieur Ibrahim, je me rendais compte que les juifs, les musulmans et même les chrétiens, ils avaient eu plein de grands hommes en commun avant de se taper sur la gueule.
Commenter  J’apprécie          250
Ari
Ari13 avril 2012
- Papa, est-ce que tu crois en Dieu ?
...
- Non, je ne suis jamais arrivé à croire en Dieu.
- Jamais arrivé ? Pourquoi ? Faut faire des efforts ?
Il regarda la pénombre de l'appartement autour de lui.
- Pour croire que tout ça a un sens ? Oui. Il faut faire de gros efforts.
Commenter  J’apprécie          210
milado
milado02 juillet 2013
- Lorsqu'on veut apprendre quelque chose, on ne prend pas un livre. On parle avec quelqu'un. Je ne crois pas aux livres.
Commenter  J’apprécie          205
isaoubienrien
isaoubienrien24 août 2012
"Ce que tu donnes, Momo, c'est à toi pour toujours; ce que tu gardes, c' est perdu à jamais"
Commenter  J’apprécie          200


    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    la vie rêvée d'Hitler...

    Par quoi commence le récit et la vie d'Adolf H.?

    par sa réussite au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
    par son mariage avec Sarah
    par son coming out

    9 questions
    384 lecteurs ont répondu
    Thème : La Part de l'autre de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur ce livre