Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2259210813
Éditeur : Plon (2010)


Note moyenne : 3.8/5 (sur 10 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Alors qu'il donne un concert à Paris, Gal Knobel découvre dans sa loge un cadavre, celui de Vittorio Goffriller, descendant d'une illustre famille de luthiers vénitiens.

Celui-ci s'apprêtait à découvrir le secret de fabrication du Stradivarius...
... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par pyrostha, le 03 février 2011

    pyrostha
    Et voilà le 2ème volet des aventures du violoniste Gal Knobel dont on a fait la connaissance dans Le violon d'Hitler.Violoniste et ancien agent chargé de la traque des anciens nazis.
    Une fois de plus nous démarrons très vite dans l'action :Gal Knobel est sur scène devant un parterre de mélomanes.Il a pratiquement fini son concert ...Dans l'ombre,dans les coulisses ,un homme l'épie tout en l'écoutant...Pris par les sons que produit le violon de Gal il recule et ne peut se résoudre à exécuter ce pour quoi il est là:tuer le musicien...Qu'à cela ne tienne ,il l'attendra dans sa loge...
    Au même moment un vieil homme arrive au théâtre,résolu à voir le musicien...Le tueur et lui vont se retrouver au même endroit et bien sûr ,il y en a un de trop...
    Quand Gal arrive dans sa loge il n'a que le temps de recueillir de la main même du vieillard un papier (avec ces mots :Solo et nudo(niche) resto prigion d'un cor di vertu armato soit: Seul et nu (niche) je reste prisonnier d'un corps armé de vertu" (22ème vers du 42ème poème de Michel -Ange) et entendre dans un dernier souffle:"le secret,le secret du violon".
    Le nom de cet homme:Vittorio Goffriller,descendant d'une lignée de grands luthiers,Matteo et Francisco ,contemporains de Stradivari (..Et c'est ainsi qu'on se retrouve sur le terrain familier d'Igal Shamir)
    Et c'est le début d'une course folle à la recherche d'un trésor dont le violon de David serait la pièce maitresse car révélatrice du secret de fabrication des Stradivarius plus tard...Énigme donc écrite sur le fameux bout de papier remis par le vieillard assassiné ,fille de cet homme très belle et elle même luthière dont Gal ne tarde pas pas à se sentir attiré (ce que la lectrice romantique que je suis lui souhaite car ce qui s'est passé dans Le violon d'Hitler a laissé bien des cicatrices) ,de nouveau l'intervention du Vatican (décidément il cache bien des secrets au plus profond de ses archives..) ,Mafia Italienne ,Gouvernement Russe,Israéliens extremistes,CIA ...Bref cette fois tout le monde s'en mêle pour des raisons plus ou moins valables,Gal est obligé de courir de Paris à Venise ou encore à Rome pour finir en Israel
    Mais quel est donc ce trésor tant convoité? Et où donc peut il être s'il existe? Pour ça il faut remonter en Egypte ancienne avec des récits ayant trait à la sortie du peuple hébreu d'Egypte...Et c'est avec une compilation des recherches effectuées par le vieux luthier Vénitien sur tout le pouvoir du son des instruments dont celui des Stradivarius que Gal va commencer ses recherches avec lui,un seul but en tête ,retrouver le violon de David et enfin connaitre le pourquoi des sons extraordinaires jamais égalés même de nos jours par ces violons. exceptionnels...
    Recherches semées d'embuches,faites de dangers car toutes les organisations sont là pour lui créer quelques problèmes..
    Recherche aussi du secret de l'éternité par l'intermédiaire d'un vers de David,d'oeuvres de Michel Ange....Quels points communs entre les Stradivarius et les fresques de la Chapelle Sixtine?
    Alors qu'en ai je pensé? J'ai en fait apprécié dans son ensemble car j'ai été baignée dans ce monde merveilleux de la musique et des instruments...Les faits relatifs à l'Antiquité ( David jouait bien de la harpe ,ainsi qu'il est rappelé dans le livre..Ouf:pas d'entorse véritable au récit biblique ..) ,Michel Ange dont j'ai découvert qu'il était aussi poète,les courses poursuites haletantes,le secret du son des Stradivarius: va t on enfin le connaitre? le personnage de plus en plus attachant de Gal ,bref tout ça à contribué à mon plaisir..
    Mais peut être y a t il un peu trop de protagonistes en jeu ,ce qui ne rend pas toujours la lecture aisée....

    Lien : http://lemelimelodepyrostha.over-blog.com/article-via-vaticana-d-iga..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

  • Par Fantine, le 31 octobre 2010

    Fantine
    C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé le violoniste Gal Knobel, héros du précédent roman d'Igal Shamir.
    Dans ce nouvel opus, l'auteur entraine son héros à Venise, le Vatican, Milan ainsi qu'en Israel sur les traces du violon du roi David. En effet, ce dernier serait détenteur d'un fabuleux secret.
    Quel est ce secret ? le mieux est de lire, de dévorer, de toute urgence, ce passionnant polar.
    L'intrigue est bien ficelée, voire même tordue à souhait. L'auteur distille, sème des indices au compte goutte afin de tenir en haleine ses lecteurs jusqu'à la dernière ligne du roman.
    Un petit conseil. Il est préférable de lire Le violon d'Hitler avant Via Vaticana car l'auteur y fait, constamment, de nombreuses allusions, et, j'ai, aussi, l'impression que Via Vaticana est en quelque sorte une suite du Violon d'Hitler.
    D'après moi, certains faits, certains comportement du héros ne peuvent être compris que si l'on a lu Le violon d'Hitler.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Pchabannes, le 09 octobre 2011

    Pchabannes
    Gal Knobel, violoniste et agent secret, lancé à la recherche du secret de fabrication des Stradivarius, se trouve mêlé, une fois de plus, à un imbroglio que seule l'imagination d'Igal Shamir saurait concevoir et son talent d'exposer de manière limpide.
    A l'image de son créateur, Gal Knobel est d'abord un homme multiple, curieux et prêt à I' imprévisible. Parce que tout de même découvrir, à la fin de son récital, dans sa loge, le cadavre de sieur Goffriller, le descendant des célèbres facteurs de violon, en scotcherait plus d'un. Que nenni ! Et voilà notre héros sur la piste des Stradivarius. S'en mêle la Mafia, normal nous sommes en Italie. Mais que vient faire dans cette histoire le Vatican ? Et les services secrets israéliens?
    Paris, Jérusalem, Rome, Venise, Naples…voilà un thriller tour-opérateur reposant sur une documentation solide, un scénario ficelé et une écriture dynamique.
    Je regretterai pour ma part la monomanie de l'auteur qui fait, avec le plus grand sérieux, du ̏Vatican, un repaire de sympathisants du Troisième
    A propos d'Igal Shamir : né en Palestine, pilote de chasse, agent secret, il est un violoniste de renommée internationale.


    Lien : http://quidhodieagisti.kazeo.com/lectures-diverses-critiques-et-comm..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par pyrostha, le 03 février 2011

    Il venait de jouer pour ses morts.Des compositions qui n'étaient rien d'un Requiem mais qui, sous son archet,en prirent presque la couleur.(....) Et comme à chaque fois,Gal n'en revenait pas,émerveillé qu'un aussi petit instrument que son violon produise un tel effet.Il était fourbu mais ne pouvait ni ne voulait s'y soustraire.La musique et le public étaient toute sa vie et se révélaient d'autant plus précieux en période troublée,en période de deuil .


    Cet homme n'était pas venu en mélomane,il était venu en assassin.



    Le son avait cette faculté rare d'émouvoir,d'attendrir,d'encourager,d'ouvrir les coeurs,de rendre meilleur,d'exciter,de guérir les âmes,mais aussi parfois les organismes...avec ces fréquences qui, comme à Jéricho,pouvaient également abattre des murailles .....



    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Pchabannes, le 09 octobre 2011

    Il s’agit du 42ème poème de Michel-Ange. Quel pourrait être le lien entre Michel-Ange et le secret de fabrication des Stradivarius?̋

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
4,99 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Via Vaticana par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (25)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz