Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2742765174
Éditeur : Actes Sud (2007)


Note moyenne : 4.28/5 (sur 175 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Deux petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment d'amour éternel. Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans se reconnaître ; les sentiments qui les habitent ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (38)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Iansougourmer, le 01 juin 2013

    Iansougourmer
    Deuxième tome de la série le poids des secrets d'Aki Shimazaki, Hamaguri est une suite toujours aussi bien maîtrisée, émouvante et captivante.
    Yukio et Yukiko sont deux enfants qui vont se lier très jeunes une première fois puis se retrouver de nouveau adolescents à Nagasaki où ils vont connaître des émois amoureux et être séparés à la suite de l'explosion de la bombe atomique sur la ville. Ne pouvant s'empêcher de penser à ce qu'est devenu l'autre, ils apprendront tardivement les secrets que leurs familles ont caché ( pour Yukio ) ou vont révéler ce qu'ils ont tu ( Yukiko ) cinquante ans plus tard.
    Tsubaki était l'occasion pour le lecteur de découvrir la version de l'histoire que Yukiko donne à sa fille dans une lettre après sa mort.
    Hamaguri est l'occasion de découvrir le vécu de Yukio au crépuscule de son existence.
    Hamaguri m'a beaucoup plu. Tout d'abord il est toujours aussi subtil et passionnant que Tsubzki. Il permet d'embrouiller encore plus l'histoire en mixant les point de vue de Yukiko et Yukio. L'écriture est sobre, élégante, toute en retenue avec une émotion à fleur de peau. Des courts chapitres se dégage une impression d'intensité face à cette histoire qui nous captive. À la place des camélias de Tsubaki, les Hamaguri ( palourdes japonaises ), font ici office d'objets symboliques, ces coquillages qui renferment des cailloux semblent symboliser les souvenirs, contenus à l'intérieur de nous mêmes, ils n'attendent que le moment opportun pour se rappeler à nous...
    Ce que j'ai apprécié dans ce roman est qu'il nous laisse songueur : contant les destins de Yukio et Yukiko qui n'ont jamais pu réellement se connaître, Akiko Shimazaki donne toute la mesure de son talent en nous montrant l'ironie de nos vies, qui ne permettent pas d'atteindre ce qui nous aurait rendu le plus heureux, et condame Yukio a ressasser le passé en se demandant s'il aurait pu en advenir autrement. À ce titre l'image du passé est incarné pas ces palourdes que Yukio remue pendant tout le livre : il en sort un bruit attirant et mystérieux, qui ne laisse qu'une impression vague et incertaine, comme celle que nous laissent souvent nos souvenirs et les sentiments contrastés qui en découlent. le titre de cette série est très bien choisi : le poids des secrets pèse sur toute la vie des personnages, ne leur laisse aucune chance de parvenir à la vie qu'ils souhaitent en conditionnant leur destinée. le poids des secrets ne se relâche qu'avec la mort, qui libère les secrets enfouis mais laisse une impression douce-amère de regrets et de gâchis.
    En outre je trouve que ce livre est émouvant car il nous montre les personnages avec leur omissions, leur rêves et passions bridés, leur bohneurs parfois aussi...
    C'est aussi ce réseau subtil de sentiments diffus qui attire dans ce livre....
    Au final, un beau livre sensible qui confirme l'intérêt de cette série avec ses secrets qui constituent l'identité de ces personnages tout en ombres et émotions.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 26         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Yumiko, le 25 juillet 2012

    Yumiko
    Voilà la suite des aventures de Yukiko, Yukio et tout leur entourage. C'est avec bonheur que j'ai plongé dans ce deuxième volet qui est dans la même veine que le premier. L'écriture est toujours aussi douce et intimiste, un vrai plaisir.
    Ce tome est davantage centré sur l'histoire de Yukio, sa première rencontre oubliée avec Yukiko, leurs retrouvailles à l'adolescence et leur amour naissant. Nous en découvrons aussi davantage sur le passé de la mère de Yukio, Mariko. Elle dévoilera petit à petit des informations à son fils sur son père et sur leur parcours.
    Nous découvrons la dureté de leur quotidien, celui d'un orphelin et de sa mère « aux origines douteuses » devant se battre seuls face aux présugés d'un peuple vivant mal son état de guerre permanent.
    La révélation finale est inattendue pour notre héros qui va voir son monde s'effondrer et se retrouver face à une vérité à laquelle il ne s'attendait pas du tout. Les secrets se dévoilent, mais d'autres restent enfouis. On ressent la douleur des personnages face aux fardeaux qu'ils portent jusqu'au dernier moment et qui n'arrêtent pas de les ronger de l'intérieur.
    Encore un tome passionnant, doux et triste à la fois, qui ne laisse pas indifférent et qui nous donne envie d'en savoir toujours plus sur ces personnages qui évoluent dans une société japonaise enfermée dans ses codes et dans la peur du « qu'en dira-t-on ».
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par mimienco, le 26 juin 2009

    mimienco
    4ème de couverture: Deux petits enfants de Tokyo, Yukio et Yukiko, scellent un pacte de fidélité en inscrivant leurs noms à l'intérieur d'une palourde, comme un serment d'amour éternel.
    Devenus adolescents, ils se retrouvent à Nagasaki sans se reconnaître ; les sentiments qui les habitent désormais, qui les troublent profondément, leur seraient-ils interdits ? Aux dernières heures de sa vie, la mère de Yukio cherchera à ouvrir les yeux de son fils en lui remettant ce coquillage sorti du tiroir de l'oubli.
    Mon opinion: Cette série, composée de 5 tome, relate l'histoire de plusieurs individus liés par un secret de famille concernant deux enfants, Yukio et Yukiko, demi frère et demi soeur. Dans chaque tome, un des protagonistes de l'histoire raconte son histoire, son secret, ses souvenirs, son point de vue sur les évenements qui le concerne et sur ceux qui secouent le Japon pendant et après la guerre de 1939-1945. Et c'est là toute l'originalité et l'intérêt de cette série. Les voix se multiplient et apportent à chaque tome une nouvelle dimension. L'Histoire et la mémoire se mêlent pour nous livrer un récit haletant. L'auteur explore la thématique du secret et des souffrances qu'il engendre, et celle de la destinée humaine. Avec une écriture pleine de poésie et de sensibilité, Aki Shimazaki réussit à captiver le lecteur par une intrigue bien construite mêlée à des morceaux d'histoire japonaise tout à fait intéressants! C'est émouvant, captivant, c'est un gros coup de coeur!!
    Vraiment, chers lecteurs, lisez cette série!
    Pour ma part, je n'ai qu'une hâte: lire la suite!!!!!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Malaura, le 13 mai 2011

    Malaura
    Combien restent vivaces les amours d'enfance ! Yukio n'a jamais oublié la promesse faite à sa petite camarade de jeu quand il avait 3 ans. Ils s'étaient jurés de se marier et avaient scellé leur pacte dans le creux d'une palourde (Hamaguri). Mais la vie en avait décidé autrement.Yukio était parti pour Nagasaki. Adolescent, il s'éprend de Yukiko, une jeune voisine, sans se douter que celle-ci n'est autre que la petite fille qu'il aimait tant enfant. Mais cet amour-là aussi lui est interdit et bien des années plus tard il apprendra pourquoi : Yukiko est sa demi-soeur.
    Dans "Tsubaki",1er opus de la pentalogie, c'est par la parole de Yukiko que nous apprenions les liens fraternels qui l'unissaient à Yukio,son amour d'enfance, les empêchant à jamais d'accomplir leur promesse de se marier un jour. Ici, c'est par le biais de Yukio que nous appréhendons plus amplement le drame de cet amour avorté.Le tracé délicat, aussi fin qu'une estampe japonaise, de l'écriture de l'auteur,peint avec douceur et subtilité l'émotion amoureuse et le souvenir persistant. Néanmoins, ce 2° opus est un peu moins émouvant que le précédent.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par chocobogirl, le 10 février 2011

    chocobogirl
    Dans ce volume-ci, on découvre le jeune Yukio qui vit seul à Tokyo avec sa maman. Montré du doigt par ses camarades d'école, il trouve du réconfort auprès d'une petite fille de son age qu'il retrouve régulièrement au parc où son papa l'emmène jouer. Avec naïveté, ils se promettent fidélité et mariage en scellant leur promesse au creux d'une palourde ("Hamaguri" en japonais).
    "Chez les Hamaguri, il n'y a que deux parties qui vont exactement ensemble, même si en apparence elles semblent pareilles. On souhaite que les filles puissent rencontrer l'homme idéal pour le reste de leur vie"
    Parti à Nagasaki où sa mère se marie, Yukio grandit. Il n'oublie pas sa promesse d'enfance mais rencontre Yukiko, une voisine avec qui il sympathise. Peu à peu, une partie du voile se soulève et Yukio finit par découvrir le secret qui pèse sur sa famille.
    Vous l'aurez compris, nous retrouvons ici les personnages du premier tome de cette série. Nous revivons les mêmes évènements mais cette fois-ci, le narrateur est Yukio. Cet autre point de vue est très enrichissant et permet de découvrir la manière dont chacun a vécu son enfance et comment le poids du secret a pesé sur leur vie.
    La relation entre Yukio et ELLE (comme il la nomme) est très touchante, ainsi que plus tard celle avec Yukiko. On sent les enfants blessés, victimes malgré eux des non-dits familiaux.
    "Je marche quelques pas derrière ma mère pour aller à l'église. Je vois sa jupe évasée s'agitant au rythme de sa marche et de ses longs cheveux noirs. Les couleurs des fleurs d'hortensia. le bruit de la pluie, qui tombe sur le parapluie de papier huilé. Les escargots. La barbe noire de l'homme étranger. La silhouette de la petite fille s'éloignant avec son père. Et le bruit du coquillage."
    le premier tome ne m'avait pas complètement emballée, une impression que l'histoire ne laisserait pas une image très marquante dans ma mémoire. Maintenant que j'ai lu ce 2ème tome, je pense comprendre un peu mieux mes réticences : le style. J'aime l'épure, la pudeur et les non-dits des romans japonais pourtant ici j'ai surtout été frappé de la platitude de l'écriture.
    Le style un peu enfantin convient bien au début de l'histoire. Yukio est une petit garçon et c'est lui qui nous raconte son histoire. Mais ça m'a semblé plus gênant au fur et à mesure que le garçon grandissait. La langue n'évolue pas avec lui et reste toujours aussi basique.
    On y trouve bien évidemment de jolis passages comme celui cité précédemment mais l'impression générale reste malgré tout décevante pour moi.
    Du coup, j'ai quelque peu de mal à comprendre pourquoi cette série est si encensé pour son style épuré à la japonaise. Pour ma part, j'ai lu de nombreux autres romans japonais qui sont autrement plus travaillés stylistiquement sans en être plus lourd ou moins suggestifs.
    Il va de soi que je vais poursuivre la série car j'aime son histoire de secret de famille et d'amour impossible mais je reste sur mon quant à soi d'un point de vue de l'écriture. A voir avec les tomes suivants.

    Lien : http://legrenierdechoco.over-blog.com/article-hamaguri-le-poids-des-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (15)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par caro64, le 22 juin 2010

    - C'est pour toi. J'ai écrit ton nom et mon nom aux creux des coquilles et j'ai mis un petit caillou dedans.
    J'agite le coquillage en le tenant des deux mains : kotokotokoto.
    
- Ça me plaît beaucoup ! Je le garderai toujours ! Et je n'oublierai jamais que c'est toi qui seras ma femme.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par chocobogirl, le 10 février 2011

    Je marche quelques pas derrière ma mère pour aller à l'église. Je vois sa jupe évasée s'agitant au rythme de sa marche et de ses longs cheveux noirs. Les couleurs des fleurs d'hortensia. Le bruit de la pluie, qui tombe sur le parapluie de papier huilé. Les escargots. La barbe noire de l'homme étranger. La silhouette de la petite fille s'éloignant avec son père. Et le bruit du coquillage.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par caro64, le 22 juin 2010

    Aujourd'hui, ELLE apporte des coquillages qui s'appellent hamaguri. ELLE les met par terre en deux rangs. Ils sont vraiment grands, mais toutes les dents de la charnière sont séparées. Je prends l'une des coquilles dans ma main. Nous les comptons en ordre .
    En touchant à la dernière, ELLE crie:
    - Vingt! Il y en a vingt en tout. On va jouer au kaïawase.
    Je répète le mot que j'ai entendu pour la première fois:
    - Kaïawase?
    - Oui. Les règles du jeu sont très simples: trouver les deux coquilles qui formaient la paire originale.
    Je prends deux coquilles et j'essaie de les joindre, mais elles n'appartiennent pas à la même paire. Je les dépose par terre. ELLE continue. Puis, ce sera mon tour. Ainsi nous répétons le jeu jusqu'à ce que nous ayons reformé les dix coquillages.
    Aujourd'hui, ELLE a trouvé sept paires et moi, j'en ai trouvé trois. ELLE m'a dit: "Chez les hamaguri, il n'y a que deux parties qui vont exactement ensemble, même si en apparence elles semblent pareilles. On souhaite que les filles puissent rencontrer l'homme idéal pour le reste de leur vie"
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par chocobogirl, le 10 février 2011

    Chez les hamaguri, il n'y a que deux parties qui vont exactement ensemble, même si en apparence elles semblent pareilles. On souhaite que les filles puissent rencontrer l'homme idéal pour le reste de leur vie.

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par dancingbrave, le 10 mai 2013

    Tôt le lendemain matin, une grosse pluie commence à tomber. J’entends le bruit de l’eau sur le parapluie de papier huilé. Battues par la pluie, les fleurs d’hortensia tremblent ; mes chaussures sont trempées après quelques pas dans la rue.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
6,17 € (neuf)
6,20 € (occasion)

   

Faire découvrir Le poids des secrets, Tome 2 : Hamaguri par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (290)

> voir plus

Quiz