Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2913939309
Éditeur : Oxymore Edition (2004)


Note moyenne : 3.76/5 (sur 17 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Qui est l'autre dans la glace, cette copie, ce reflet ? À travers les jeux d'enfants et la magie des miroirs, des profils se révèlent. L'autre est en nous, l'autre est nous. Le long de ce fil d'Ariane, dans le palais des glaces, laissez-vous hypnotiser par les augures d... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par psycheinhell, le 22 juillet 2012

    psycheinhell
    Doubles & Miroirs : résonance double pour un thème unique et infini, celui du reflet. Après avoir elle-même interrogé les miroirs et leurs mystères au fil de ses œuvres, l'anthologiste Léa Silhol cède ici la parole à dix auteurs pour invoquer la figure de l'Autre dans la glace ou dans la lune, à travers des textes souvent étonnants et miroitants.
    Hans Christian Andersen, « La reine des neiges » : A tout seigneur, tout honneur. L'anthologie s'ouvre donc sur un court et toujours fascinant extrait de ce conte extraordinaire, où il est question d'un miroir aux propriétés diaboliques.
    Carroll' Planque, « Echo et le Reflet » : Depuis l'enfance, Echo craint et fuit son reflet, son ombre, cet autre qui semble la guetter. le jour où l'image trouve refuge dans la lune, le mari d'Echo se tourne vers Jules Verne pour vaincre l'obsession de son épouse. Une nouvelle superbe par le style et la construction, où science et mythologie apparaissent comme deux facettes d'un univers poétique riche et terriblement beau.
    Pierre Cardol, « Les Castes du Passage » : Errone participe pour la première fois à la cérémonie du Passage, qui permet aux membres des trois grandes castes d'acquérir mystérieusement d'importantes connaissances. Mais d'où vient cet air hébété sur les visages de ceux qui quittent la salle du Passage, et leur répugnance pour les miroirs ? Les images révélées par ce récit étonnant et terrible m'ont hantée bien après ma lecture terminée…
    Lélio, « Là-bas » : Même dans l'espace, sur la triste Gones, le désert, ses mirages, ses mystères, continue d'attirer les cœurs épris d'inconnu, incarné là par les légendaires Kel-Midbar. Et comme sur Terre, le vide guette, la folie aussi, et peut-être autre chose encore… Une splendide et vertigineuse réflexion sur les ombres qui vivent en plein soleil.
    Jess Kaan, « Utrezia » : Par cette plongée dans un monde de cauchemar né de ce que de mystérieux miroirs ont relâché parmi les hommes, Jess Kaan nous offre une vision violente et sans mesure d'un monde mourant qui accueille l'arrivée d'un bien étrange messie.
    Loïc Henry, « Les Miroirs de Pluie » : Pour l'équipe d'humains venus les observer, les Glaw sont une source de perpléxité. Comment comprendre un peuple qui prétend dépendre pour sa survie de « miroirs de pluie » aux propriétés incertaines ?
    Fabrice Anfosso, « Une Fleur » : Reclus depuis toujours dans une cave bétonnée, un homme ne connaît de ses semblables que les ombres qu'il perçoit au-dessus de lui. Jusqu'au jour où la compagnie d'une plante vient tout changer… Une nouvelle qui s'interroge sur la perception de l'autre dans un monde de solitude.
    Elisabeth Ebory, « Cendre | Alexeï » : Une nouvelle magnifique, où les voix et points de vue se multiplient et se font follement écho comme autant de reflets éclatés, pour dire les combats d'un homme uni à son reflet par des liens aussi fantastiques que fragiles.
    Gary A. Braunbeck, « Prières de Cocteau » : Comment accepter la mort de sa jumelle ? Sous le regard d'un ange, la méditation d'une professeur de biologie dans un cimetière.
    Tanith Lee, « Mirage et Magia » : Cachée derrière ses masques et au sein de son palais de glaces, une terrible enchanteresse défie la cité en privant de leur raison les hommes qu'elle capture. Que retire-t-elle de ce charme fatal qui place dans les yeux de ses victimes un reflet inattendu ? Tanith Lee clôt en beauté la ronde des nouvelles avec un texte exotique et riche de sens.
    Pas une nouvelle dans cet Emblèmes qui ne m'ait marquée à sa façon. Chacune possède cette beauté étrange, souvent angoissante et toujours changeante, des reflets aperçus fugitivement dans une vitre. On se retrouve et se perd dans ces fragiles harmonies, et la folie n'est jamais loin, comme ont pu le montrer certains auteurs. J'ai été surprise par la variété et la richesse des approches du thème, par la puissance tranchante des nouvelles et leur pouvoir onirique. A tous ces éclats superbes, il faut ajouter les merveilleuses photographies de Lachâtaigne, pleines d'une grâce mystique, et qui à elles seules suffiraient à justifier l'existence de cet ouvrage.
    Pour clore cette anthologie exceptionnelle qui traque nos reflets et nos doubles dans les recoins les plus inattendus, dans les miroirs et hors de leurs cadres, l'essayiste Denis Labbé évoque en quelques pages « le thème du double dans la littérature fantastique », tandis que plusieurs artistes se prêtent au jeu lancé par l'anthologiste et évoquent l'histoire de doubles ou de miroirs la plus marquante à leurs yeux, pour élaborer en commun une petite bibliographie/filmographie. Enfin, l'ombre du folkloriste Anatole le Braz est convoquée pour nous raconter l'histoire d'un « miroir épave », apportant ainsi une inquiétante dernière touche à ce numéro d'Emblèmes.
    [Impression jadis partagée sur le Coin des Lecteurs]
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (1)

Video de Léa Silhol

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Léa Silhol

Aperçu du processus de création pour la maquette de l'ouvrage Fo/vea








Sur Amazon
à partir de :
15,00 € (neuf)
12,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Emblèmes n°11 : Doubles & Miroirs par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (37)

> voir plus

Quiz