Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266173278
Éditeur : Pocket (2007)


Note moyenne : 4.24/5 (sur 423 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Sur Hypérion, lointaine planète de l'Hégémonie, les tombeaux du temps sont sur le point de s'ouvrir. Sept pèlerins y sont envoyés par la sainte Église du Gritch. Au cours du long voyage qui les emmène vers les tombeaux, tous racon... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (41)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Wiitoo, le 31 août 2013

    Wiitoo
    Avis mitigé sur cette lecture que je qualifierais de « multiples perles de SF dont la somme des parties est ennuyeuse » pour ce premier tome du cycle d'Hypérion.

    L'histoire : Alors que la menace d'une guerre contre les Extros se précise, 7 pèlerins choisis par l'hégémonie se rendent sur la planète Hypérion aux Tombeaux du temps pour discuter avec le Gritche (le très méchant vivant sur Hypérion). Durant leur voyage (sans aucun intérêt, il ne s'y passe rien dans ce premier tome) les 7 pèlerins vont chacun raconter un passage de leur vie. Un passage qui relie chacun d'eux de près ou de loin avec le Gritche et qui explique pourquoi ils ont étés sélectionnés pour faire partie de ce groupe.

    3 histoires dans ce premier tome, assez inégales en qualité à mon avis. de grands moments de SF, des idées très innovantes et des moments d'ennui, des longueurs à finir par se lasser de cette lecture.

    Dan Simmons a créé un univers passionnant mais très compliqué. Il utilise une ribambelle de termes inventés, souvent inexpliqués et la lecture en est assez difficile.

    Il faut néanmoins reconnaître que certains thèmes abordés sont vraiment brillants et très novateurs. Ils auraient mérités d'être bien plus exploités dans cette œuvre-qui recense tant de richesses mais ressemble au final à un grand fourre-tout avec une trame principale qui n'évolue aucunement entre la première et la dernière page du livre.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          5 29         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par finitysend, le 21 mai 2012

    finitysend
    Le cycle d'Hypérion est un assez bon moment de lecture .
    La psychologie des personnages ... leur nombre ... l'ampleur du sujet et le caractère massif de certains évènements et enfin un style limpide très scénique qui impose généralement avec force des visualisations puissantes .
    Bref ! un incontournable à ce qu'il parait .
    On peut souvent lire au sujet d'Hypérion : « le meilleurs roman de SF « .
    C'est le genre « d'arguments « auquel il m'est difficile de souscrire en général et en particulier au sujet d'Hypérion .
    Personnellement j'avais " boudé " Hypérion à sa sortie .
    Ce fut une erreur car ressitué dans le contexte de l'époque c'est une des premières versions ( assez magistrale ) du « new sace opera « .
    Cependant les thèses spirituelles et métaphysiques de l'auteur sont un peu du genre qui sont celles du types philosophies de comptoir à défaut d'être dans le boudoir ( hum !) .
    Par ailleurs beaucoup d'aspects sont assez ingénieux du point de vue narratif et la caractérisation est très correcte .
    Mais il y a malgré tous des aspects inachevés et scandaleusement insuffisamment travaillés qui grèvent lourdement la qualité générale de cette œuvre .
    Par exemple : l'usage que fait l'auteur de la téléportation est un raccourcis ( au propre comme au figuré ) .
    C'est dommage car le texte y perd .
    On en retire une insatisfaction ... une frustration... tellement le reste est potentiellement bon ..
    Il y a comme un déséquilibre .
    Une autre façon de l'insérer dans le récit nous aurais peut être apporté la satisfaction de lire un plus grand nombre de pages et d'approfondir certains aspects ... tout en soignant les liaisons QUI SONT GENERALEMENT FACTICES dans ce texte incontestablement bâclé ..
    4 étoiles parce que incontestablement une certaine envergure mais un fond vraiment léger et un style que l'auteur n'a pas jugé utile de travailler sérieusement !
    Question : est ce que les amateurs de SF se contente de peu ? : il semblerait que oui décidément .
    Perso j'ai lu les tomes 1 et 2 et cela m'a suffi Un excellent cycle à ce qu'il parait .. qui fut un tournant dans le genre space opera à ce qu'il parait
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 18         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par jsgandalf, le 06 juin 2012

    jsgandalf
    Le titre « Hypérion » est d'abord un hommage à l'épopée inachevée du poète anglais John Keats. Dan Simmons en fait une planète ayant pour capitale la ville de Keat, dans l'univers de l'hégémonie. L'affrontement qui aura lieu ici oppose l'humanité représenté par sept pèlerins au Gritche sorte de dieu métallique sanguinaire. Mais ce n'est pas le seul conflit qui aura lieu : l'hégémonie qui est un groupement de planètes habitées par les humains et des IA va entré en guerre contre les extros qui sont des humains modifié vivant dans l'espace.
    HYPERION présente les différents pèlerins ; un prêtre avec un mystérieux cruciforme incrusté dans la poitrine, un lettré dont la fille rajeuni, et cinq autre personnage réunit pour empêcher l'ouverture des tombeaux du temps.
    Ce livre est un incontournable de la science-fiction. Je ne rentrerai pas dans le débat de savoir s'il est exceptionnel ou non (pour moi il est fabuleux) cela dépend des goûts. le foisonnement de mondes et de civilisations est étonnant, les personnages sont vivants, crédibles et humains de part leurs défauts, faiblesse et qualités, même la présence du religieux est bien impliqué dans le roman, certes pas au niveau de « Dune » mais d'une façon moins conflictuel.
    C'est en conclusion un très bon roman de science-fiction qui aurait pu gagner avec un traitement plus rapide.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par boubously, le 04 janvier 2013

    boubously
    Fan surtout de Fantasy en tout genre, je peux dire que c'est un des premiers livres de SF que je lis et je ne suis pas déçu, loin de là.
    7 pèlerins se posent sur Hypérion afin de découvrir les secrets des Tombeaux du Temps ou le "Gritche" super méchant mi-organique mi-dieu et dont des cultes lui sont même dédiés refait surface. Mais voilà ils ne se connaissent pas et leurs propres histoires vont les rapprocher et vont s'apercevoir à travers leurs différents vécus qu'ils n'ont pas été sélectionné par hasard. Dans cette 1ère partie, nous suivons l'histoire de 3 personnages : Un prêtre avec un cruciforme ( croix ) incrusté dans la poitrine; un soldat ayant eu durant ses nombreuses batailles une sorte d'amour virtuel et un poète avec une vie pleine de rebondissements dont son inspiration s'est plus ou moins transformé en réalité.
    Dans la 2ème partie, ne l'ayant pas encore lu ,je suppose que nous découvrirons l'histoire des 4 autres protagonistes.
    Grâce à ces différentes expériences Dan Simons et c'est intelligemment fait nous familiarise avec son Univers SF. Car il est vrai que les 50 premières pages sont compliquées du fait du style pourtant très descriptif et des termes techniques inventés qui caractérisent le space-opéra. Mais une fois que l'on en prend l'habitude ce n'est que du bonheur en découvrant un univers riche et cohérant.
    Les 2 premières parties sont à mon avis faites pour découvrir l' Univers et sont une sorte de prologue à l'aventure qui les attend dans " La Chute d'Hypérion ". Les histoires de chacun sont pour l'instant passionante et ont toute un point commun : Ils ont de loin ou de près côtoyer le " Gritche". le " Gritche " dieu de la douleur, créature inquiétante et mystique dont nous sommes pressés de découvrir les origines et ses objectifs.
    Très bon roman de SF avec un style descriptif compliqué au départ mais dont on s'habitue rapidement desservi par une ambiance mystérieuse de space-opéra remarquable et captivante. Je m'attaque de suite à la 2ème partie pour découvrir le lien qui lie tous les personnages avec ce " Gritche " et franchement n'hésitez pas, c'est abordable même pour les débutants tels que moi en roman SF et franchement, une fois rentré dedans il est difficile de s'en séparer.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 12         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Luria, le 31 août 2014

    Luria
    Je ferai là une critique globale d'Hyperion et de la chute d', puisque je les ai lu à la suite et qu'ils ne forment à mon sens qu'une seule et même histoire.
    Je ne connais pas beaucoup les ouvrages de Dan Simmons, j'avais déjà lu auparavant un recueil de nouvelles qui m'avait profondément gonflée et qui n'avait rien d'original. J'avoue avoir eu envie de reposer le premier tome très vite. Les histoires de SF ou Fantasy qui commencent avec moult termes inventés et inconnus me dispersent et m'énervent.
    Grouiiik alluma son switzer, dehors on voyait encore l'Eclekton, rare en cette période de l'année, et aux derniers rayons du pouitlu, Grouiiik avec un soupir regagna sa couche pour regagner un peu de sommeil. le grand sacrck l'attendait demain pour discuter du feroncite qui menaçait velu.
    Bref. Agaçant, non ?
    J'ai accroché à l'histoire (au point de ne plus lâcher les tomes) au moment des récits des sept pèlerins. Sept individus au passé divers et multiple, autant de situations et d'univers particuliers, qui font plonger dans ce monde particulier, pour l'apprivoiser, le comprendre et enfin l'apprécier.
    Je pourrais juste ergoter sur le fait que les personnages se font un peu balader sans réfléchir ni se rebeller même si cela sert l'histoire, il me semble que le fatalisme n'était pas forcément nécessaire. Ainsi que la traduction des poèmes de Keats, ils auraient gagné à rester au moins en version originale accompagnée de sa traduction. Ils perdent énormément dans la langue deMolière. Mais à part cela l'univers est riche, très riche, très bien construit, on navigue au fil des pages à travers ses particularités comme ses habitants à travers les planètes, et plusieurs thèmes se rapportent autant à nos vies analogiques que dans cet ouvrage de SF. Une re-découverte de Dan Simmons qui, du point de vue du lecteur-suis-je, fait beaucoup de bien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (17)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par ACdeHaenne, le 28 août 2014

    La croyance en une identité de poète ou d'écrivain avant l'épreuve du feu de la publication est aussi naïve et dérisoire que la croyance d'un enfant en sa propre immortalité. Et les désillusions qui s'ensuivent sont toutes aussi douloureuses.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par ACdeHaenne, le 28 août 2014

    La prison a toujours été un endroit stimulant pour les écrivains, en ce qu'elle tue le double démon de la mobilité et de la diversion.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par finitysend, le 12 avril 2012

    Je suis malade.J'ai la fièvre ,des tremblements ,hier toute la journée ,j'ai vomi une bile noire .La pluie est assourdissante.Les miroirs orbitaux éclairent toute la nuit le dessus des nuages .Les cieux sont embrasés.

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la citation

  • Par Wiitoo, le 30 août 2013

    Devenir un vrai poète, c'est devenir Dieu.
    J'essayais de mon mieux d'expliquer ces choses à mes amis d'Heaven's Gate.
    - Cul baiser foufoune pipi caca cul. Enfoiré !
    Ils secouaient la tête en souriant, et finissaient par s'éloigner. Les grands poètes sont rarement compris par leurs contemporains.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par Ysengrin, le 13 juillet 2013

    Alpha retrouva son sourire de chérubin pour murmurer avec calme:
    - Si tu essaies de descendre le long de la falaise, nous te maintiendrons dans l'herbe, nous prendrons des cailloux pointus, nous te couperons la gorge et nous attendrons que ton sang cesse de couler et ton cœur cesse de battre.
    Je ne répliquai pas. Je me demandais s'il entendait le martèlement de mon cœur en cet instant. Au moins, me disais-je, tu n'as plus à t'inquiéter qu'ils te prennent pour un dieu, maintenant.
    Le silence se prolongea. Finalement, Al ajouta une petite phrase à laquelle je n'ai cessé de penser jusqu'à présent.
    - Et si tu recommençais après cela, nous serions obligés de te tuer encore.
    Nous nous sommes longtemps regardés, chacun de son côté convaincu, j'en suis sûr, que l'autre était un parfait idiot.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (5)

Videos de Dan Simmons

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Dan Simmons


DAN SIMMONS parle de COLLINES NOIRES
Du général Custer à Sitting Bull, du mont Rushmore au pont de Brooklyn, le grand roman de l'Amérique de Dan Simmons.








Sur Amazon
à partir de :
5,79 € (neuf)
3,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Cantos d'Hypérion, tome 1 : Hypérion 1 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (949)

> voir plus

Quiz