Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2070383024
Éditeur : Gallimard (1990)


Note moyenne : 4.11/5 (sur 154 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :


"Moi, Abou Obeïd el-Jozjani, je te livre ces mots. Ils m'ont été confiés par celui qui fut mon maître, mon ami, mon regard, vingt-cinq années durant : Avicenne, prince des médecins, dont la sagesse et le savoir ont ébloui tous les hommes. De Samarkand à ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (13)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par GrandGousierGuerin, le 01 novembre 2013

    GrandGousierGuerin
    Biographie romancée d'Ali Ibn Sina, plus communément appelé en Occident Avicenne. Avicenne fait partie de ces personnages emblématiques qui font l'histoire où sont des jalons de l'histoire.
    Le bref résumé de Wikipedia peut donner une idée de l'envergure du Grand Homme :
    Avicenne, ou Ibn Sīnā, né le 7 août 980 à Afshéna, près de Boukhara, faisant partie de la province de Khorasan Grand Khorasan (actuellement en Ouzbékistan) et mort en juin 1037 à Hamadan, est un philosophe, écrivain, médecin et scientifique médiéval persan. Il s'intéressa à de nombreuses sciences, notamment l'astronomie, l'alchimie, la chimie et la psychologie.
    Ses disciples l'appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le troisième Maître (après Aristote et Al-Farabi).
    Polymathe par essence, il réussit tout ce qu'il touche : une sorte d'alchimiste consubstantiel ! Son nom est encore repris de nos jours pour nommer des hôpitaux en France … Essayez donc de trouver des hopitaux publics français avec un nom non français … Cela ne court pas les rues, n'est-ce-pas ? Alors imaginez la stature du gaillard !
    Eh bien, on n'est pas déçu ! Outre ses qualités intellectuelles, Avicenne avait un fort penchant pour la dive bouteille (n'oublions pas que nous sommes dans l'âge d'or de l'Islam dans une contrée, la Perse, aux mains de divers sultans dont le pouvoir provient entre autres choses de leur propension à préserver la foi et même de la propager …) mais aussi chaud lapin, grand séducteur et pas une seule fois marié … Cela fait tâche pour un des plus grands intellectuels de l'Islam !
    Si on ajoute une trame historique où les différents sultans se font la guerre avec pour trophée de guerre les savants de son ennemi, on peut imaginer aisément la place de choix donnée à Avicenne dans ces combats !
    On ne s'ennuie donc pas dans cette biographie romancée narrée par son fidèle et docile (même un peu niais ?) disciple ! Un scénario idéal pour du cinéma grand spectacle …
    Je ne me suis donc pas ennuyé et j'en suis sorti tout hâlé par le soleil du désert ! Seul bémol mais pas le moindre : on oublie trop souvent l'intellectuel au profit du trublion ! La narration par le disciple est d'ailleurs astucieuse car on se rend que beaucoup de subtilités lui passent par-dessus la tête : n'est pas un génie qui veut … Mais ce roman aurait pris une autre dimension si on avait su mettre cet aspect en valeur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          6 23         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Claudepuret, le 17 avril 2013

    Claudepuret
    Biographie romancée d'Avicenne, célèbre médecin arabe du XIème Siècle que l'on suit tout au long de son parcours, de ses exils et de ses découvertes.
    Gilbert Sinoué nous offre un roman agréable à lire où on découvre beaucoup sur l'Histoire de ces contrées et de cette époque peu connues et peu enseignées chez nous.
    On croise parfois le nom d'Avicenne dans des établissements hospitaliers ou ailleurs, et ce livre permet d'aller au-delà du nom pour découvrir tous les trésors qu'il recèle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ishtar, le 15 décembre 2007

    Ishtar
    Avicenne ou Ibn Sina est à 27 ans, le philosophe et le médecin le plus renommé de Perse.
    De Samarkand à Chiraz, de Boukhara à Ispahan... sont "savoir" éblouira tous les hommes. Il sera nommé le "Prince des Médecins" par les plus grands califes et vizirs de Perse.
    Il fut aussi un grand écrivain; sa bibliographie est très importante.
    Les principaux ouvrages sur la médecine sont les suivants :
    - La Philosophie d'El-Aroudi (Al-Hikmat al-Aroudhya)
    - le Canon de la Médecine (Al-Qanoun fi'l tibb)
    - le Salut (El-Najat)
    - La Guérison (Le Shifa)
    - le Livre des Sciences (Danesh-Nâma)
    Mais malheureusement, les visionnaires ne sont jamais à l'abri de la jalousie et de la bêtise humaine. Avicenne dû s'exiler durant plusieurs années.
    Sa dernière étape le conduira à Ispahan où il meurt à 57 ans après avoir bu, jusqu'à l'ivresse à la coupe du savoir et de l'amour.
    Gilbert Sinoué à écrit cet ouvrage avec beaucoup de sensibilité, en rendant hommage à Avicenne mais aussi à tous les médecins qui oeuvrent dans l'ombre pour prolonger la vie...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par MoodIndigo, le 17 juin 2011

    MoodIndigo
    Cette biographie romancée nous rappelle qu'en son temps,
    Avicenne est non seulement un médecin renommé,
    mais qu'il se distingue également en tant que mathématicien,
    astronome, poète, philosophe et théologien.
    Témoignage d'un temps ou les savants ne se spécialisaient pas,
    mais tentaient au contraire d'embrasser
    tous les domaines de la connaissance,
    souvenir d'une époque où l'Orient était
    le phare culturel et scientifique du monde,
    Avicenne ou la route d'ispahan nous rappelle
    ce que la médecine d'aujourd'hui
    doit à la médecine d'hier,
    et donne également une leçon d'humilité,
    ainsi que l'illustre cet échange
    entre Avicenne et le fils d'un souverain mourant :
    - Mais alors fils de Sina, a quoi sert ton infini savoir,
    ton incommensurable science ?
    -Excellence… je ne suis qu'un simple médecin.
    Je peux soulager la douleur,
    mais c'est le Très-Haut qui gère la vie et la mort.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Florence94, le 13 août 2012

    Florence94
    Ce livre retrace la vie, l'œuvre et les périples d'Avicenne, célèbre médecin arabe du XIe siècle. L'auteur s'est basé sur les écrits du secrétaire et ami d'Avicenne, Jozjani, qui l'a accompagné durant 25 ans. Ce livre se lit facilement. Sous la plume de Gilbert Sinoué la vie d'Avicenne prend l'apparence d'une grande aventure personnelle, scientifique et philosophique au milieu des instabilités politiques de la Perse de cette époque.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (9)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Olaf, le 28 avril 2011

    "...Mon nom est Vivant; mon lignage, fils du Vigilant; quant à ma patrie, c'est la Jérusalem céleste. Ma profession est d'être toujours en voyage : faire le tours de l'univers au point d'en connaître toutes les conditions. Mon visage est tourné vers mon père, et mon père est Vigilant. J'ai appris de Lui toute science, les clefs de toutes les connaissances m'ont été données par Lui. Vers les extrêmes plages de l'univers, c'est lui qui m'a montré les chemins qui sont à parcourir, de sorte que par mon voyage en embrassant le tour, c'est comme si tous les horizons de tous les climats se trouvaient rassemblés devant moi."
    Ibn Sina interrompit l'écriture de son récit et fit quelques pas en direction de la fenêtre en serrant contre sa poitrine les pans de son manteau de laine. Ses doigts couverts de gerçures s'enroulèrent autour des barreaux et il se laissa aller à fixer le paysage noyé d'aurore qui s'étirait à perte de vue. En deux mois, il avait eu le temps d'apprendre le moindre recoin, le contour des gorges rocheuses découpées en cicatrices sanguines au pied de la montagne. Il pouvait dire de mémoire l'ombre des pierres ocres et mauves engravées sur le flanc des collines et les respirations de la nuit.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par soleil23, le 31 mai 2014

    Suis-le à travers le vaste plateau qui compose mon pays, tantôt torride, tantôt glacé, ses étendues désertiques et salées… Pour toi les caravanes déballeront les gemmes et les épices du pays jaune, les armures de Syrie, les ivoires de Byzance. Dans les bazars d’Ispahan rouleront sous tes pas les fourrures, l’ambre, le miel et les esclaves blanches….

    Tu coucheras parmi les gueux et dans la splendeur des palais. Tu traverseras des villages oubliés, aux ruelles étroites et aux maisons aveugles. Tu pénétreras le secret des puissants, l’intimité des sérails, la volupté des harems. Tu verras souffrir pareillement les princes et les mendiants et tu te convaincras ainsi (si un doute subsistait en ton esprit) que nous sommes éternellement égaux devant la douleur….

    Tu apprendras le mépris devant la petitesse des puissants, tu connaitras le respect devant la grandeur des petits.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par hephaiton, le 25 février 2011

    "notre existence s'écoule en quelques jours. Elle passe comme le vent du désert. Aussi, tant qu'il te restera un souffle de vie, il y a deux jours dont il ne faudra jamais t'inquiéter : le jour qui n'est pas venu, et celui qui est passé…"

    Commenter     J’apprécie          0 30         Page de la citation

  • Par Florence94, le 13 août 2012

    Les artistes, les savants, quels qu'ils soient, d'où qu'ils viennent, ne sont rien que des leviers dont usent les grands qui nous gouvernent pour s'élever au-dessus de la fange ! Une fois leur but atteint, ils s'empressent de nous abandonner, ou alors ils nous tuent. Nous sommes la bonne conscience des princes, el-Chirazi. Observe ma vie et tu verras que par deux fois j'ai servi, et jamais je ne fus autant en péril que sous les ors de ces palais.
    Quoi qu'il arrive n'oublie jamais ceci : Notre existence s'écoule en quelques jours. Elle passe comme le vent du désert. Aussi, tant qu'il te restera un souffle de vie, il y a deux jours dont tu ne devras jamais t'inquiéter : le jour qui n'est pas venu et celui qui est passé ...
    Mais ce qui me chagrine le plus, c'est que les peuples souffrent d'une double infirmité : l'absence de mémoire et la cécité. Ce qui leur confère l'étrange aptitude de glorifier ceux qu'ils ont haïs la veille, et de haïr le lendemain ceux qu'aujourd'hui encore ils vénèrent.
    Es-tu toujours convaincu qu'il existe une autre vie?
    Ali interrompit sa marche et fixa son disciple avec outrance.
    - De s'interroger est une offense en soi. Oui, j'y crois. J'y crois plus que jamais. Je crois à l'immortalité de l'âme. Sinon à quel jeu absurde se serait livré le Très-Haut ...
    Il prit une courte inspiration avant de conclure :
    - Et sa cruauté serait infinie.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Olaf, le 19 avril 2011

    - Et je n'ai jamais compris pourquoi les hommes d'ici nous imposent de nous cacher derrière cette étoffe. Pour vous la femme est-elle un objet si méprisable qu'il faut le dissimuler?
    - Non, Sindja. C'est exactement l'inverse. Enfin, à mes yeux.
    - Explique-moi.
    - Le voile est destiné à séparer l'élu contre le rayonnement du visage divin. Il est écrit : "Il n'est pas donné à un homme que Dieu lui parle, sinon de derrière un voile." Ce qui est voilé est sacré. Ce qui est voilé est protégé.
    - Je suis donc sacrée? fit-elle avec une expression ingénue. Ou bien sacrée celui qui pose son regard sur moi?
    Il apprécia la logique de sa question.
    - Je dirai que tu es protégée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (13)

Videos de Gilbert Sinoué

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Sinoué

La chronique de Gérard Collard - La nuit de Maritzburg








Sur Amazon
à partir de :
9,39 € (neuf)
3,49 € (occasion)

   

Faire découvrir Avicenne ou la route d'Ispahan par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Lecteurs (343)

> voir plus

Quiz