Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Éditeur : Alexandrie On Line (2009)

Note moyenne : 2/5 (sur 1 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture) > Ajouter la description de l’éditeur.

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio. > Contribuer à la description collective.
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (1)

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par Woland, le 18 avril 2009

    Woland
    Le Thème :
    "Une jeune femme Juive s'éprenant d'un Palestinien, pourrait être une histoire banale. Lorsqu'elle est née palestinienne, cela est moins commun. Mais si cet homme est aussi un terroriste, cela devient inquiétant. Surtout si celui-ci décide de supprimer le père de son amie. Là, cela est franchement étrange. Et ce qui aurait pu n'être qu'une simple histoire d'amour se transforma en un drame."
    Style simple, qui flirte parfois avec le mélodramatique et qu'il faudrait parfois réviser (subjonctif et fautes de frappe du style "Ciné qua non") avec attention. Pas mal de répétitions aussi - mais je ne les ai pas notées. Ce qui donne une impression de ressassement des mêmes idées soit par l'auteur, soit par son personnage.
    A part ça, l'histoire, basée sur des faits réels comme l'auteur a pris le soin de nous en prévenir (et il a eu raison) est touchante, un brin manichéenne à certains moments mais le personnage de Yasmine est plutôt bien campé (bien qu'elle paraisse parfois un peu trop soumise à l'opinion que ceux qu'elle aime ont d'elle, ce qui lui fait perdre en personnalité), le paysage de l'Israel de l'époque, où le Fatah dominait, également.
    Pour moi, et sans vouloir offenser qui que ce soit, il est là-dedans un peu trop question de religion. Normal en Terre sainte, soit. Simplement, je relève des contradictions qui me choquent comme par exemple celle-ci : Joseph estime - et je lui donne raison sur ce plan - que la seule religion valable est celle qu'on a dans le coeur (je cite de mémoire.) Un peu plus loin, il sera peiné et choqué (lui aussi, tiens) parce que, pour une fois, Yasmine n'entend pas respecter le Shabbat. Pour moi, les deux sont incompatibles. A mon avis, je ne serai pas la seule à le penser.
    En tous les cas, le kaléidoscope des émotions exprimées par Yasmine donne le ton de tous les conflits qui, depuis 1947, agitent le Proche-Orient. "Un petit pas en avant, un grand pas en arrière", l'auteur a tout à fait raison et, en ce sens, ses personnages nous font une démonstration impeccable de cet étrange tango. Dommage que les sentiments des autres restent inexprimés ou schématiques. Il est vrai que l'auteur a choisi de nous exposer l'histoire du point de vue de Yasmine et qu'il nous l'annonce d'emblée.
    La construction ... Pas grand chose à en dire : logique et quasi chronologique - avec quelques petits flash-backs pour animer un peu ce roman que j'ai lu sans déplaisir mais aussi, je l'avoue, sans passion. Dommage, car le thème en était intéressant. ;o)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique







Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir Moi, Yasmine ... par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (2)

> voir plus

Quiz

    La mort en chanson (trouvez le chanteur du titre et de l'extrait)

    Ne chantez pas la mort Ne chantez pas la Mort, c´est un sujet morbide Le mot seul jette un froid, aussitôt qu´il est dit Les gens du show-business vous prédiront le bide C´est un sujet tabou pour poète maudit La Mort La Mort Je la chante et, dès lors, miracle des voyelles Il semble que la Mort est la sœur de l´amour La Mort qui nous attend et l´amour qu´on appelle Et si lui ne vient pas, elle viendra toujours La Mort La Mort La mienne n´aura pas, comme dans le Larousse Un squelette, un linceul; dans la main, une faux Mais fille de vingt ans à chevelure rousse En voile de mariée, elle aura ce qu´il faut La Mort La Mort

    •   Léo Ferré
    •   Jean Ferrat
    •   Jacques Brel
    •   Georges Brassens

    16 questions - 66 lecteurs ont répondu