Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2092539175
Éditeur : Nathan (2012)


Note moyenne : 3.39/5 (sur 36 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Je m'appelle Katie Sutton, j'ai 13 ans, et je suis LA spécialiste mondiale du comportement des Adultes. Grâce à mon guide, vous allez enfin pouvoir faire fonctionner vos parents correctement. Même quand ils subissent une PANNE MAJEURE.
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (28)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

  • Par Crunches, le 30 mai 2012

    Crunches
    Waouh !! Couverture toute flashy, avec une jeune fille qui a l'air complètement déjantée ! Rien qu'en voyant ce livre on sent déjà que ça va être une lecture fraîche et agréable, très girly, très drôle ! C'est effectivement le cas !!!!!!
    Bref, ce livre qui est à la fois un guide sur "Comment gérer ses parents" et le journal intime de Katie est très original. Katie, nous livre des conseils, des astuces, des recommandations et nous explique le mode de fonctionnement des adultes. Comment détecter le bon moment pour demander la nouvelle paire de chaussure ? Comment désamorcer toutes les situations de crise ? Comment remonter le moral ou recharger les batteries de votre adultes ?
    Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans cet ouvrage !
    Katie est une jeune fille qui est super ! Elle a beaucoup d'humour et elle est à la fois très mature et très innocente, enfantine. C'est une pré-ado tout ce qu'il y a de plus normal.
    Sauf que, sauf que..; elle habite à Brighton dans une maison avec son petit frère Jack (8 ans), sa grande soeur Mandy (15 ans), sa mère et son chien (Voyou). Et tout le reste de sa famille habite à Brighton. Et quand je parle du reste de sa famille, j'entends ses deux grands-mère, son grand-père, ses oncles et tantes, ses cousines... Bref TOUT le MONDE ! Ce qui veut donc dire que Katie ne peut pas faire un pas dehors sans qu'un membre de sa famille ne soit au courant.
    Comme ça, on pourrait trouver tout cela assez étouffant. Surtout quand on a 13 ans. Mais avoir la famille jsute à côté ça a du bon en cas de coups durs. Et puis, il faut dire que sa meilleure amie, Hannah est aussi sa cousine.
    Bon, tout va pour le mieux pour Katie et sa famille (si on excepte le fait qu'elle habite à Brithon et qu'il ne s'y passe jamais rien) jusqu'au jour où sa mère subit une panne majeure. Elle leur présente Stuart, professeur à Oxford, porteur de mocassin, de chemise marron et de cravate jaune (tricotée la cravate). Suart qui est le nouvel petit ami de sa mère.
    A ce moment là, il faut réagir. Katie et sa sœur Mandy, mettent au point des stratagèmes afin de lui faire comprendre qu'il n'est pas le bienvenu chez eux et surtout faire comprendre à leur mère qu'elle est bien mieux avec ses enfants adorés qu'avec cet écologiste à cravate jaune.
    La façon dont Katie nous raconte cette expérience est très touchante. On a un mélange d'humour, d'actions rocambolesques et une certaine naïveté. Même si Katie n'hésite pas à avouer qu'elle est "une sale égoïste qui ne veut pas partager sa mère".
    Et puis, en plus de cette histoire qui permet à notre jeune spécialiste de nous exposer toutes ses théories, astuces etc... on a le récit de sa vie de tous les jours. Ses déboires avec ses amis, les garçons (dont Ben Clayden, Jonathan Elliot, Thomas Finch....)... Tout est vraiment abordé de façon très simple, très fluide.
    Personnellement j'ai adoré cette fille. Peut être parce que je me reconnais beaucoup en elle. J'habite aussi un tout petit village avec TOUTE la FAMILLE (presque dans le même quartier, c'est dire !) et que nous sommes toutes les deux (Katie et moi) pas très douée en matière de coordination (comme vous le prouve l'extrait ci-dessus). Je pense que nous avons une capacité commune à nous casser la figure ou à nous mettre dans des situations très embarrassantes. Donc, j'ai vraiment eu un sacré coup de coeur pour cette fille qui se rend compte qu'elle sort de l'enfance et que le monde des adultes n'est pas aussi chouette qu'on l'espérait.
    Autrement, j'ai vraiment eu quelques fous rire au point que mon père a pris ce livre pour voir de quoi il en retournait ! (oui, mon papa avec ses lunettes tout sérieux dans le fauteuil, avec un livre rose barbie en main ! si, si si !!).
    En fait, j'aime les tournures de phrases... et vous je ne sais pas, mais moi ce livre m'a fait penser au film Madame Doubtfire !!
    J'espère qu'il y aura une suite !!!

    Lien : http://plaisirsdelire.blogspot.fr/2012/05/le-journal-de-katie-sutton..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Archessia, le 10 juin 2012

    Archessia
    J'avoue, je n'ai voulu ce livre que parce qu'il était marqué "illustré par Diglee". J'adore cette illustratrice et le livre avait l'air original.
    Hélas, trois fois hélas, Diglee ne s'est chargé "que" de la couverture, de la quatrième, et de faire des petits encarts entourés dans le livre, pour signifier des points importants et des trucs et astuces sur les Adultes.
    Passée cette petite déception, j'ai continué cette lecture avec beaucoup de plaisir.
    "Votre Adulte ne s'allume pas ?", "Votre Adulte a disjoncté ?", "Mes astuces 100% efficaces ~ Testé sur ma mère ~".
    Katie a décidé de se lancer dans un projet d'envergure : écrire un guide pour comprendre et savoir utiliser son Adulte.
    L'idée lui est venue en voyant sa Mère s'enticher d'un homme ... plus jeune qu'elle ! Non mais où va-t-on ! du coup, comme elle connaît pas mal d'astuces et de différents comportements sur les Adultes, elle veut en faire profiter le monde via ce guide.
    Elle y raconte les anecdotes et les épreuves qu'elle vit avec sa mère, sa grande soeur populaire et son petit frère fan de Doctor Who (et qui sait roter tout l'hymne de Star Wars).
    N'empêche, même si c'était dur après la mort de leur père, ils se débrouillaient très bien à quatre, ils n'ont pas besoin d'un imbécile qui fait les yeux doux à leur mère !
    L'opération "éjecter Stuart" est lancée !

    J'ai tout simplement adoré ce livre.
    Entre guide d'utilisation et journal intime, c'est tendre, mignon, vraiment très drôle, hyper moderne et touchant. Il est truffé de références à la culture populaire, et c'est quelque chose dont je suis vraiment friande.
    Katie est géniale à suivre, en tant que narratrice. Elle raconte les choses simplement, avec une sorte d'innocence mêlée de recul, tout en y mêlant ses propres émotions, c'est un mélange pas évident à décrire, mais l'équilibre est juste parfait et on ne voit pas le temps passer une fois qu'on est plongé dans les histoires qu'elle raconte.

    Le ton est furieusement drôle et léger, on entre extrêmement vite dans le jeu du guide d'utilisation, et je me suis marrée plusieurs fois à reconnaître mes parents ou même moi-même dans certains conseils de Katie.
    Je crois qu'au final, ce guide peut avoir une double utilisation, car en le lisant, un adulte aurait plus de chance de comprendre un peu ce qu'il pourrait se passer dans la tête de son enfant. Katie se livre, se dévoile sans détours et sans pudeur, avec un franc-parler totalement rafraîchissant.
    Et en même temps, tout en écrivant ce guide, elle va grandir et apprendre. Elle qui croyait donner des leçons aux autres, va se retrouver à devoir en assimiler bien plus que prévu.
    On saura tout sur tout le monde, ou presque ! de sa maman qui ne sait cuisiner que des plats ignobles mais hyper originaux, à ses deux meilleures amies, Hannah et Loops en passant par sa famille peuplant la moitié de la ville et Ben Clayden, l'amour de sa vie (même que, si elle ne l'épouse pas, elle ira vivre en Himalaya pour devenir une bonne soeur chauve et édentée).

    L'écriture de Jenny Smith est pleine de vitalité et toute colorée. J'ai cru à TOUT ce que ce livre m'a raconté, les personnages et leur vie atteignant un niveau de crédibilité que j'ai trouvé bluffant.
    C'est assez dingue comme, avec cette idée toute simple de journal d'une ado, elle arrive à emporter et toucher le lecteur avec une facilité déconcertante.
    J'ai été totalement séduite, conquise par ce petit livre sans prétention, qui pourtant m'avait fait un peu peur avec sa couverture rose fluo.
    Au contraire, pas superficiel pour un sou, on a ici un bouquin mature et intelligent, qui ose aborder des sujets parfois un peu durs avec une aisance déconcertante et qui n'infantilise pas un seul instant son lecteur !
    C'est un titre vraiment génial, qui plaira à toutes les tranches d'âge. Offrez-le à votre fille, votre petite soeur ou votre nièce, et piquez-lui !

    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-le-journal-de-katie-sutton-co..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Choukette, le 02 juin 2012

    Choukette
    Le journal de Katie Sutton est sans aucun doute un roman avec lequel on passe un excellent moment. Oui, c'est jeunesse, oui, c'est girly, là vous ne le voyez pas bien mais en réalité la couverture est rose fluo. Alors oui ça peut faire peur au premier abord, mais il ne faut vraiment pas s'arrêter là, vous passeriez à côté d'un roman extra !
    Katie est une jeune fille comme les autres, qui vit dans un petit village anglais, dont la majeure partie des habitants fait partie de sa famille, proche ou éloignée. Sa meilleure amie est donc, par exemple, sa double cousine (la fille de la sœur de sa mère et du frère de son père).
    Katie, comme beaucoup d'adolescentes, écrit un journal intime. Mouais, c'est commun me direz-vous. Mais je vous répondrai : pas tant que ça ! Parce Jenny Smith innove et apporte une touche d'originalité en incluant à ce journal, un guide pour apprendre à gérer son/ses parent(s) ici appelé son Adulte.
    Les conseils de Katie amènent sans conteste quelque chose de plus au récit. Elle nous explique par exemple comment gérer les différents modes que peuvent adopter les Adultes, comme le mode Râleur, le mode Gai, le mode J'ai connu ça ou encore le mode Coup de foudre (celui-ci est énorme, voir extrait plus bas). Katie nous expose donc ses différentes techniques pour, soyons francs, manipuler sa mère et parvenir (gentiment tout de même) à ses fins.
    Le récit est fluide, bien rythmé, très souvent bourré d'humour, et quand on ne sourit ou ne rit pas, on ressent toujours quelque chose, car des émotions, on en trouve de toutes sortes dans ce roman. Certains passages sont tristes et m'ont même tiré une petite larme, notamment quand Katie nous parle de son papa.
    Les personnages sont attachants, le petit frère de Katie, Jack, huit ans, a toujours le mot pour rire ou pour mettre fin à un silence pesant, comme par exemple lors d'un repas de famille :
    "Heureusement qu'il y avait Jack pour mettre fin à un silence pesant.
    - Maman, ça veut dire quoi, épique ?
    Comme maman n'avait pas de dictionnaire sur elle, elle s'en est sortie comme elle a pu :
    - Je n'en suis pas entièrement sûre, mais je crois que ça signifie énorme, très grand. Tellement que ça devient légendaire.
    - Ah ! a fait Jack. Alors, tante Julie a des fesses épiques !"
    Inutile de vous préciser que la tante Julie en question était présente à ce repas.
    Outre le petit frère de Katie, on nous présente aussi sa mère, sa grande sœur, Mandy obnubilée par son apparence, ses deux meilleures amies, Hannah (sa double cousine) et Louise, dite Loops à cause de ses cheveux bouclés. Sa tante célibataire, accro aux sites de rencontre, ses grands-mères aux réflexions pas toujours bien placées et qui mènent bien souvent à des situations amusantes, Stuart, le nouveau petit ami de sa mère, fervent défenseur de la nature et des bonnes causes, et bien d'autres encore !
    En bref, un roman frais et pétillant, plein d'humour, mais aussi de tendresse, aux personnages tous plus attrayants les uns que les autres. Un premier roman très réussi pour Jenny Smith, dont on attendra la traduction du second roman (My big fat teen crisis) avec impatience !
    Extraits :
    "Le mode Coup de foudre, c'est quand les Adultes perdent le peu de dignité qu'ils ont (s'ils en ont jamais eu) en flashant sur quelqu'un. C'est un cran au-dessus du mode Je le verrais bien à poil, mais pas aussi grave que le mode Amoureux."

    "Le mode Je le verrais bien à poil est celui sur lequel sont les Adultes quand ils craquent à mort sur quelqu'un, une star, de préférence, mais ça peut aussi être une personne de la vraie vie. "Je le verrais bien à poil", ça veut dire que quelqu'un nous plaît tellement qu'on aimerait bien le voir tout nu. Je trouve ça super vulgaire. C'est un mode TOTALEMENT RÉPUGNANT, qui ne devrait en aucun cas être encouragé."

    Lien : http://le-marque-page.blogspot.fr/2012/06/le-journal-de-katie-sutton..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par lilu60, le 23 mai 2012

    lilu60
    Katie, 13 ans, vit avec sa mère, sa grande soeur Mandy et son petit frère Jack. Elle se dévoue pour enfin écrire un manuel pour apprendre à gérer ses parents, parce que d'après elle, ça n'est pas si compliqué quand on a possède les bonnes astuces^^ Elle a pour elle l'expérience de ces 13 années passées auprès de sa mère, mais aussi de toute sa famille qui, manque de chance, peuple la ville! Tout semble parfaitement se dérouler, Katie maitrise les différents modes de sa mère, jusqu'au jour où celle-ci passe en mode " coup de foudre" et là, rien ne va plus... comment va s'en sortir notre professionnelle de l'adulte? Pour le savoir, il faudra le lire ^^
    Je suis ravie, ces derniers temps, je fais des découvertes qui me font sortir de mon style de lecture habituel. Moi qui suis habituée aux histoires fantastiques, c'est avec plaisir que j'ai entamé cette lecture! J'avais depuis un moment, envie de découvrir un roman dans le genre " journal intime", et les éditions Nathan et Lire en Live ont exaucé mes souhaits avec cet ouvrage!
    La couverture, très girly m'a beaucoup plu. Elle donne le ton du roman avec cette illustration de Katie. le titre est en police manuscrite ce qui est parfaitement adapté pour ce roman/journal.
    Le roman est écrit sous forme de journal intime et c'est assez agréable de suivre Katie dans ses raisonnements et petites histoires du quotidien. le but de ce journal: écrire un mode d'emploi pour savoir utiliser au mieux les adultes, et en particulier ses parents! C'est une idée sympathique, et je suis certaine que nombreux adolescents adoreraient avoir ce type de manuel pour comprendre et manipuler leur parents. La mise en page complète la panoplie du journal intime et si j'ai eu quelques difficicultés à m'y faire dans les débuts, j'ai vite prix goût à ce style.
    La plume de l'auteur est fluide, et on se retrouve rapidement projeté dans le corps et dans la vie de cette adolescente, qui croyait savoir tout sur tout et qui se retrouve au final avec plus de questions que de réponses. Pour des lecteurs adultes, il est un peu plus difficile de trouver ces marques avec ce personnage, qui nous renvoie à l'époque ( très ancienne^^) de notre adolescence. le style de l'auteur et de Katie devrait ravir les jeunes filles de l'âge de Katie.
    L'histoire, si elle m'a semblé assez superficielle dans les débuts, a su trouver son rythme et susciter mon intéret par la suite. J'ai trouvé originale cette idée de créer un mode d'emploi pour gérer son adulte. Les exemples donnés par Katie, les différents modes qu'elle leur attribue sont particulièrement bien trouvés et ne peuvent pas nous laisser sans un petit sourire aux lèvres à leur lecture. Si j'ai trouvé la première partie du livre assez plate, j'ai vraiment commencé à accrocher au moment de l'arrivée de Stuart ( le petit copain de sa mère) dans la vie de cette famille. Cette " pièce rapportée " va d'un coté resserrer les liens de cette fratrie, tout en les éloignant légèrement de leur mère et de la vie qu'ils menaient auparavant. Les problèmatiques abordées alors se trouvent être plus profondes, et m'ont plus intéressée. Disons qu'au début du livre, tout est bien dans le meilleur des mondes (ou presque) et que par la suite commence la vie telle qu'on la connait, avec ces hauts, ces bas, ces bons et ces mauvais choix. Au final, une jolie réflexion sur ce qu'on désire vraiment pour ceux qu'on aime et pour soi-même.
    Côté personnage, Katie est très drôle! Elle est particulièrement rafraichissante, et tout de même assez naïve. J'ai beaucoup aimé la relation qu'elle développe avec sa soeur au cours du livre, et elle m'a touchée dans celle avec sa mère, dont elle ne veut au final que le bonheur! Son frère, Jack, qui est un personnage secondaire, est une parfaite représentation des petits frères qu'on aime: blagueurs, et tellement spontané qu'ils ont toujours le mot qu'il faut au bon moment pour dérider une situation un peu tendue! Une des grands mères de Katie m'a bien fait rire également, une sorte de tatie Danielle version 2012 ! Toujours entrain de se plaindre de ne voir personne, alors qu'elle est très bien entourée! Une parfaite grincheuse!
    En bref, une histoire sympathique, un style rafraîchissant qui plaira particulièrement aux adolescentes! A se procurer absolument pour lire sur la plage cet été (et savoir comment manipuler ses parents pour sortir tout l'été ^^).


    Lien : http://www.les-lubies-de-ludi.com/article-le-journal-de-katie-sutton..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par kokodu22, le 05 novembre 2012

    kokodu22
    Merci beaucoup aux Editions Nathan pour ce service presse.
    J'adore la couverture, rose flashy avec une illustration de Diglee, on ne pouvait pas rêver mieux !
    Katie Sutton, grande spécialiste des Adultes, décide d'écrire un journal dans lequel elle nous livre ses secrets pour éduquer les Adultes. Dans son journal, Katie nous parle également de sa vie, avec sa sœur Mandy de 15 ans, son frère Jack de 8 ans (il en manque pas une lui!) et sa mère. Katie contrôle totalement sa mère, par exemple, 8 jours avant la virée mensuelle shopping à Oxford elle s'arrange pour aider un peu plus à la maison. le seul souci c'est Stuart. le petit-ami de sa mère... Que Mandy, Jack et Katie ne peuvent pas encadrer étant donné que leur père est mort y a quatre ans...
    J'ai beaucoup aimé le personnage de Katie, non seulement parce qu'elle a treize ans (c'est toujours une petit plus de mon point de vue!), mais aussi pour son humour.
    Mandy, m'a bien plu également. Selon Katie, ce n'est pas toujours une fleur mais bon entre frères et soeurs c'est jamais le grand amour... Ses copines se font appelées « les Clones » par Katie, étant donné qu'elle parle de la même façon, se maquille identiquement etc...
    Jack est tout simplement extra. Ce petit sort toujours ce qu'il faut, au moment où il faut.
    La mère, Alison, est très bien aussi. On retrouve sur elle tous les clichés de la mère de famille qui élève seule ses enfants mais aussi un peu d'originalité made in Jenny Smith.
    Il y a plein de petites choses géniales dans ce roman, des tous petits trucs sans importance mais qui font, à mes yeux, toute la différence. Par exemple le fait que Katie habite dans une ville nommée Brindleton. Et que dans cette petite ville réside toute sa famille, ses grands-parents, ses tantes, ses oncles, ses cousins/cousines et j'en passe ! Sa grand-mère maternelle, Mamie Nan, travaille à l'épicerie du coin et Katie dit qu'elle peut pas s'empêcher de hurler des choses très embarrassantes de sa caisse à l'autre bout du magasin, « Il parraît que ton frère à la colique, c'est ta tante Susan qui me l'a dit. Comment ça va, il se sent mieux ? Et toi Katie, tu n'a pas la colique ? ».
    Bref, plein de petits plus sont à remarquer.
    Quand je vous disais que le frère de Katie n'en loupe pas une, j'ai pas menti.
    Stuart se pointe avec un bouquet d'une centaine de roses rouges, se qui embête bien Alison étant donné que toute la famille l'a sans doute vu passé dans le quartier et que personne n'accepte le fait qu'elle sorte avec un homme. Donc il arrive, remarque bien qu'Alison n'est pas très emballée et Jack sort « On va a un enterrement ? »
    Mieux : Tante Julie fait des rencontres sur Meetic (elle tombe toujours sur des types qui n'ont pas mis de vrai photos d'eux...), et Katie, Mandy, Jack et Alison la rencontre en ville avec sa dernière rencontre à l'approche de noël. le mec a 80 ans, de la barbe blanche, presque plus de cheveux... Et Jack dit « Tante Julie, pourquoi tu te promènes avec le Père-Noël ? Il a au moins mille ans... ». J'étais vraiment écroulée !
    J'ai vraiment passé un agréable moment avec « le journal de Katie Sutton, comment gérer ses parents sans peine », j'irais même jusqu'à dire que c'est un petit coup de cœur.
    Ma note : 4,75/5

    Lien : http://kokolecture.unblog.fr/2012/11/05/le-journal-de-katie-sutton-c..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Ricochet , le 19 décembre 2012
    Au-delà d'un énième roman pour filles, on appréciera le petit angle original et aussi le ton sincèrement poignant que viennent prendre, au milieu du rire, les quelques considérations sur le père disparu.
    Lire la critique sur le site : Ricochet

> voir toutes (18)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Crunches, le 30 mai 2012

    Voilà ce qui arrive avec le mode Stressé - il faut bien que la tension s'évacue d'une manière ou d'une autre. Crier est la manifestation classique chez la plupart des Adultes, mais ça ne ressemble tellement pas à maman ! Même elle, elle a semblé choquée.
    Stuart l'a regardée d'un air incrédule, comme un pauvre Elephant Man maltraité. Plus personne ne savait où se mettre. Du coup, maman était encore plus gênée.
    Heureusement qu'il y avait Jack, qui sait comment mettre fin à un silence pesant.
    - Maman, ça veut dire quoi "épique" ?
    Depuis, j'ai cherché dans le dictionnaire, et j'ai trouvé :

    ÉPIQUE (adj.) :
    1. Qui raconte en vers une action héroïque. Un poème épique
    2. Relatif à l'épopée.
    3. Mémorable, digne de figurer dans une épopée.

    Comme maman n'avait pas de dictionnaire sur elle, elle s'en est sortie comme elle a pu :
    - Je n'en suis pas entièrement sûre, mais je crois que ça signifie énorme, très grand. Tellement que ça en devient légendaire.
    - Ah ! a fait Jack. Alors, tante Julie a des fesses épiques !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par Crunches, le 30 mai 2012

    C'est ensuite que j'ai fait le truc le plus débile de la terre. A la télé, j'avais vu des joueurs sauter au-dessus du filet après avoir gagné un gros tournoi. Ca ne passerait pas très difficile, j'ai eu envoe de tenter le coup. Je me suis dit que ça allait épater Ben.
    J'ai bien vu l'expression incrédule et paniquée d'Hannah pendant que je courais vers elle. J'ai vu approcher le filet et, au dernier moment, j'ai su avec une certitude absolue, horrible, que je n'y arriverais pas. Mais je ne pouvais plus m'arrêter. Au ralenti, j'ai bondi, ma première jambe est passée par-dessus le filet, mais mon deuxième pied s'est pris dedans et je me suis étalée de tout mon long.
    - Ca va ?
    Hannah, Jake et Ben Clayden m'ont entourée tandis que je me redressais. J'ai porté une main à mon menton. Je saignais.
    - Je crois que c'est juste une égratignure, a dit Ben Clayden platement. Qu'est ce que tu essayais de faire ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Pays_des_contes, le 27 mai 2012

    Le mode Compatissant

    C’est un mode très rare. Les Adultes préfèrent généralement minimiser votre douleur avec des formules comme : « J’ai vu pire. »
    « Une double pneumonie ? Je t’avais dit de mettre ta polaire. »
    « Ca n’est pas la fin du monde. »
    « Pense à autre chose. »
    Ou ma préférée : « Tu t’en remettras. »
    Le mode Compatissant se reconnaît au fait que l’Adulte nous accorde soudain toute son attention. Lorsque cela se produit, tirez-en le maximum sans attendre, parce que CA RISQUE DE NE PAS DURER LONGTEMPS.
    - Mon Dieu, qu’est-ce qui t’est arrivé ? s’est écriée maman en courant chercher un pack de glace dans le congélateur.
    Je lui ai raconté que j’avais voulu essayer un coup difficile et que j’avais trébuché. J’ai préféré présenter ça comme un accident héroïque plutôt qu’une prise de risque inconsidérée.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Choukette, le 02 juin 2012

    "Le mode Je le verrais bien à poil est celui sur lequel sont les Adultes quand ils craquent à mort sur quelqu'un, une star, de préférence, mais ça peut aussi être une personne de la vraie vie. "Je le verrais bien à poil", ça veut dire que quelqu'un nous plaît tellement qu'on aimerait bien le voir tout nu. Je trouve ça super vulgaire. C'est un mode TOTALEMENT RÉPUGNANT, qui ne devrait en aucun cas être encouragé."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Archessia, le 10 juin 2012

    - Jack, tu ne peux pas trouver les gens cool juste parce qu'ils t'offrent une tirelire Doctor Who ! s'est indignée Mandy. Si Adolf Hitler te donnait une tirelire Doctor Who, tu le trouverais cool ?
    - Oui, a dit Jack. C'est qui, Adolf Hitler ?

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
13,75 € (neuf)
7,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Journal de Katie Sutton ou Comment gérer ses parents sans peine par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Jenny
Smith(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (76)

> voir plus

Quiz