AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748520661
Éditeur : Syros (18/02/2016)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 153 notes)
Résumé :
Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous...
...Parce que pour elle, votre monde ressemble au Moyen Age.

...Parce qu'elle sera envahissante, agaçante, imprévisible.

...Mais surtout, parce qu'elle détient
un secret terrible. Et c'est à vous qu'elle va le confier.


Nathalie Stragier est née en 1971 et a grandi à Tourc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (90) Voir plus Ajouter une critique
Lectureavie
28 mars 2016
  • 5/ 5
Un grand merci à Babelio et aux éditions Syros pour cette lecture !
Dès que j'ai vu le titre et la couverture de ce roman, il m'a intriguée. Tout d'abord, il m'avait l'air d'être bien drôle et intéressant, et la couverture est sublime ! Il ne m'en a pas fallu plus pour être conquise. le jour où je l'ai reçu, je devais justement commencer un nouveau roman, et je n'ai pas hésité en le choisissant. Tout ça pour vous dire que je l'ai lu en deux jours et que je ne le regrette absolument pas !
Tout d'abord, il faut savoir que l'auteure, Nathalie Stragier, a un parcours hors du commun. Premièrement, elle est Nordiste (j'avoue qu'on s'en fiche, mais ça me fait toujours plaisir de voir des auteurs de ma région !), et ensuite, elle écrit des séries télé. de quoi nous allécher, non ?
J'ai vraiment adoré ce roman. Il n'y a pas à dire, on voit que l'auteure a l'habitude d'écrire, et elle nous tient en haleine tout le long ! J'ai eu du mal à le reposer, et j'ai lu les deux derniers tiers d'une traite.
Son univers est déjà très fascinant, de base. Nous sommes en 2019, donc dans le futur, mais dans un futur assez proche. On se doute que d'ici-là, il ne va pas y avoir les machines à voyager dans le temps, par exemple (enfin, qui sait ?). C'est donc déjà intéressant de voir comment l'auteure a imaginé notre futur proche.
Ensuite, une fille de 2187 arrive. Voilà qui est déjà bien plus lointain ! À cette période, nous serons tous morts. Voilà donc deux futurs qui entrent en collision, et tout ce qui touche au futur, moi, j'adore !
L'intrigue est riche et complète, et c'est une évidence que Nathalie Stragier maîtrise son sujet. Je ne me suis jamais ennuyée, et j'ai été totalement conquise par les aventures des deux jeunes filles du futur : Andrea et Pénélope.
On commence de manière assez « calme », pour montrer crescendo. On devient de plus en plus fébrile au fur et à mesure de notre lecture, sans pouvoir reposer le roman.
L'auteure sait doser le suspense parfaitement, et elle nous révèle des éléments du futur lointain au compte-goutte, nous maintenant en haleine.
Tout ce qu'elle a imaginé sur le futur lointain, j'adore. C'est parfois génial, parfois effrayant. On se demande quand même ce que ce sera dans ces années-là… Certaines hypothèses sonnent étonnamment justes, tandis que d'autres nous horrifient, et qu'on veut les éviter à tout prix.
J'aime beaucoup ce type de roman, qui nous fait réfléchir. Est-ce qu'on veut ça pour plus tard, ou pas ? Dans ce cas-ci, certaines choses sont romancées, et on se doute (enfin, on espère !) que ça n'arrivera pas vraiment.
Il y a donc une certaine part de réalité dans les propos de l'auteure, bien que cachée derrière la fiction.
Concernant les personnages, j'ai beaucoup apprécié les deux protagonistes, Andrea et Pénélope. Elles sont vraiment très différentes, venant toutes deux d'époques éloignées, et pourtant, elles se retrouvent sur quelques points.
Elles sont pleines de ressource, et on ne s'ennuie jamais en leur compagnie ! Entre Andrea, la lycéenne « type », et Pénélope, la fille excentrique venant du futur, ce sont deux mondes qui entrent en collision. En plus de nous parler donc des différences entre les époques, on peut voir plus loin : deux personnalités radicalement opposées qui s'affrontent.
Ce roman est donc, en plus d'être un très bon roman sur le futur, basé sur l'amitié et les relations entre les personnes de différents caractères. C'est d'autant plus plaisant à lire lorsqu'une belle histoire d'amitié agrémente le tout !
J'ai donc vraiment hâte de lire le tome 2 qui promet de nouvelles aventures loufoques ! D'après son titre, Ne retournez jamais chez une fille du passé, il ne laisse pas présager que des bonnes choses pour les héroïnes, mais il sera certainement à la hauteur du premier !
EN CONCLUSION, c'est un roman que je conseille donc à tous ! Par son sujet actuel, le futur, et par sa belle histoire d'amitié, il sera séduire tout type de lecteur. L'univers imaginé par l'auteure est intéressant et très plaisant à suivre, et on ne s'ennuie jamais dans son roman ! À mettre entre toutes les mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis
08 juin 2016
  • 4/ 5
Je ne vais pas vous raconter grand chose, déjà assez de résumés et commentaires ont été écrits, il vaut mieux le lire ! Si vous n'avez pas encore entendu parler de ce livre, c'est que vous arrivez vous-même d'ailleurs, autre temps ou autre planète !!
J'ai eu un peu de mal à m'intéresser vraiment au roman, au début. Peut-être parce que tant de critiques positives mettent la barre assez haut.
Ou bien parce que à cause du titre, j'étais "la seule" à deviner de quoi il s'agissait, et que les malentendus m'agacent !
Ça ressemblait à une banale histoire d'ado, même si ça se passe en 2019, même si Pénélope arrive de "loin".
Et puis, assez rapidement, c'est devenu de plus en plus intéressant. Non seulement parce que l'histoire est assez palpitante, et qu'il ne se passe jamais tout à fait ce qu'on attend.
Mais surtout à cause d'une belle réflexion sur le devenir de l'homme, sur le féminisme, sur la cohabitation entre les sexes, et sur la vie tout simplement.
C'est léger, parfois amusant, mais très profond finalement. Et surtout on ne peut plus le lâcher une fois entré dans l'histoire.
Comme tout le monde, vivement que je puisse lire le 2e.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lebazarlitteraire
06 août 2016
  • 3/ 5
Andrea est une jeune lycéenne de 16 ans qui vit depuis la disparition de sa mère avec ses deux frères et son père, policier de son état. Difficile dans ces conditions de convaincre la petite famille de la laisser réaliser son rêve, c'est-à-dire faire le tour de l'Europe à la Pékin Express avec pour seule compagnie son meilleur ami.
Seulement voilà, Andrea est loin de se douter que son rêve contrarié sera le cadet de ses soucis. Car un jour, sa route croise le chemin d'un drôle de groupe. Une petite dizaine de filles, toutes habillées à l'identique et remarquablement moches, réunies autour du lycée d'Andrea qui semblent suivre aveuglement une femme plus âgée à la posture d'un autre âge. le jeune lycéenne tente de ne pas y faire attention, malgré sa curiosité piquée au vif. Cependant, lorsqu'elle quitte les cours ce jour-là, l'une des jeunes filles erre hagarde à l'entrée du lycée. Elle semble perdue mais lorsque des policiers l'accostent pour l'aider, elle leur met la raclée du siècle.
Andrea prend alors une décision surprenante, elle aide la jeune femme à s'enfuir et l'accueille chez elle. Elle pense l'héberger pour la nuit avant de la renvoyer chez elle. Seulement, la jeune femme est tellement bizarre et maladroite que sa présence a tôt fait d'être découverte par les autres membres de la famille. Croyant avoir affaire à une réfugiée sans papier, le père d'Andrea accepte de l'aider et de l'héberger le temps de régulariser sa situation.
Entre temps, Andrea décide de cuisiner la jeune fille qui, elle le sent, lui cache beaucoup plus que son passé. La « réfugiée » avoue alors s'appeler Pénélope et venir du futur. Elle était présente pour un voyage scolaire dans le temps, mais s'est égarée au moment du retour. Coincée à une époque qu'elle ne comprend pas, elle enchaîne situations catastrophiques sur situations catastrophiques, au grand dam d'Andrea. Très vite, une complicité va naître entre les deux filles, une complicité qui pourrait très bien conduire à la fin du monde. Car de là où Pénélope vient, il est formellement interdit d'avoir des contacts avec les gens du passé, et il est encore plus interdit de leur faire des confidences. Et cela, les autorités y veillent personnellement, sous peine … de mort.
Ça donne envie, n'est-ce pas ? Je pense vous avoir gardé quand même assez de suspense pour vous tenir en haleine jusqu'au bout du roman, et en même temps, j'ai ici dégagé les principaux points qui m'ont fait tilter. Car voyez-vous, le début de roman va vite, très vite dans l'action. On a à peine le temps de se faire à Andrea que déjà Pénélope débarque dans sa vie pour la mettre sans dessus-dessous. Ce n'est pas un rythme qui me dérange habituellement si ce n'est que le reste du livre est beaucoup plus calme et posé. Ce contraste m'a un peu dérangée au début, même si on s'habitue vite à la vitesse de croisière lente du reste du livre.
Ce qui m'a en revanche beaucoup plus dérangée dans cette première partie, c'est la cohérence des actions. Si tout le reste du livre est franchement bien ficelé, avec des rebondissements très bien trouvés et une trame concernant le voyage dans le temps plausible et cohérente, il n'en est pas de même avec le début du roman. 1er point noir pour moi : l'aide que porte Andrea à Pénélope alors que celle-ci vient d'agresser deux policiers. Parce que si on récapitule, cela donne : une fille de flic voit une jeune inconnue mettre à terre deux officiers de police, dont un collègue de son père, et décide de l'aider à leur échapper… Ce n'est pas vraiment des plus cohérents.
De même que l'annonce de l'identité de Pénélope. Andrea ne met pas beaucoup de temps pour avaler la pilule. Alors, je veux bien croire que c'était assez dur pour l'auteur d'amener Pénélope chez Andrea et de lui faire croire à la véracité de ses dires, mais pour moi la solution choisie est hors du personnage et assez dure à croire. Passés ces deux points noirs cependant, le récit gagne en authenticité et en cohérence.
Pour la suite de la critique, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
revesurpapier
26 janvier 2016
  • 5/ 5
Quand le sort de l'humanité se trouve entre les mains de deux adolescentes...

Andréa est une ado de seize ans, curieuse, qui rêve de découvrir le monde. Elle projette donc de prendre son sac à dos et de voyager avec son meilleur ami. Mais pour cela, il faudrait d'abord qu'elle soit considérée comme une adulte par son papa, qui estime que c'est encore une jeune fille fragile. C'est pas gagné! Mais son quotidien va être bouleversé par l'arrivée d'une dénommée Pénélope. Devant son lycée, Andréa remarque à plusieurs reprises un groupe de filles un peu étranges. Pénélope est l'une d'entre elles. Elle semble perdue et un peu paniquée... Pourquoi? Parce qu'elle est loin de chez elle. Pas loin en terme de kilomètres, mais comptez plutôt en année!

Après un incident, Andrea cache Pénélope chez elle. Au début, Andrea ne sait pas trop quoi faire d'elle et a plutôt envie de s'en débarrasser au plus vite. Elle risque de gros ennuis et cette étrangère a un comportement assez bizarre. Pénélope a réellement besoin d'aide. Cette fille est en plein délire et affirme venir du futur, de l'année 2187 précisément.

Vous l'aurez compris, Andrea et Pénélope sont deux adolescentes qui ont grandi à deux époques différentes. Heureusement, elles sont intelligentes et ouvertes d'esprit pour appréhender leurs différences. Ce sont deux ados faites pour s'entendre, et finalement elles se ressemblent beaucoup. Pénélope, elle, arrive avec ses préjugés et considère notre époque comme le moyen-âge tardif, juste avant la Renaissance. Oui, c'est une façon de voir les choses et ça m'a beaucoup amusée! Selon elle, il va y avoir un gros changement très prochainement, un changement qui mettrait fin à notre époque dite "moyennageuse". Bien entendu, Pénélope n'est pas en mesure de dévoiler quoi que ce soit à Andrea, aux lecteurs. En effet, Pénélope ne doit pas changer le cours des choses, en faisant de grosses révélations sur l'avenir. Alors j'ai commencé à faire des suppositions. Que de suspense! Son monde semble différent et on veut absolument savoir en quoi. J'avais hâte de découvrir ce que l'auteure avait imaginé pour le futur. Pénélope est choquée par certaines de nos habitudes, par notre mode de vie. Notre nourriture, nos vêtements... tout ça l'intrigue beaucoup. Et j'ai adoré les discussions souvent hilarantes qui en découlent.

Mais nous parlons aussi écologie, regard des autres, égalité hommes/femmes... et c'est drôlement intéressant! L'auteure n'hésite pas à montrer gentiment du doigt certains faits pour faire réfléchir le lecteur. Arrivé au milieu du roman, le secret ou plutôt la BOMBE est lâchée et je n'ai pas pu lâcher la fin du roman. C'est à notre tour d'être choqué par l'époque de Pénélope et ses convictions. Et surtout ce que ça implique pour l'époque d'Andréa...

Ensuite, on ne veut plus seulement savoir comment tout va se résoudre pour Andréa et Pénélope. L'enjeu évolue et c'est le sort de l'humanité qui est remis en question. Il me semble qu'une suite est prévue et j'espère que c'est bien le cas. L'aventure ne peut que se poursuivre! Je dois avouer que je n'ai pas envie d'abandonner nos deux héroïnes à leur sort. Même si main dans la main, elles ont fait du bon boulot, ce n'est pas terminé. Et puis, il y a des petites choses qu'on ne peut définitivement pas laisser comme ça (Mathias !!!!??)

Verdict : J'espère en tenter un grand nombre parmi vous (hihi ^^). J'ai passé un très bon moment de lecture! On mêle ici un peu de comédie à un peu de science fiction et le résultat est bluffant. L'auteure a imaginé un scénario excellent, qui plus est, bien rythmé. J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui, mine de rien, nous fait réfléchir sur notre mode de vie, sur notre société actuelle. Coup de coeur inattendu!
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MissMaglivresque78
09 août 2016
  • 4/ 5
Voici une comédie jeunesse, un premier roman pour l'auteure, qui m'a beaucoup plu.
Ce roman de Nathalie Stragier démarre sur une sympathique comédie, drôle, cocasse.
Mais ce qui est intéressant, c'est que l'histoire va gagner en profondeur, en effet, Andréa et Pénéloppe vont créer une belle amitié, mais aussi apprendre une certaine forme de tolérance et d'acceptation de l'autre.
La part Science-fiction donne le prétexte à l'auteure d'aborder des sujets importants, des faits de société tels que la violence, la parité, le féminisme mais aussi l'écologie et la préservation des espèces.
Une lecture qui n'est donc pas qu'une simple lecture pour jeune public, loin de là.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          180

Les critiques presse (1)
Ricochet26 février 2016
Absolument réjouissant aussi bien dans son histoire que dans son écriture, le roman mérite largement une lecture : quand science-fiction et féminisme se piquent de comédie !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
ledefidelouiseledefidelouise06 janvier 2017
À mon époque, nous pouvons être nues si nous le voulons ! Nous sommes libres !
Commenter  J’apprécie          00
Pays_des_contesPays_des_contes22 décembre 2015
Le prof d’EPS a d’abord donné ses consignes aux garçons qui ont commencé leur match aussitôt sur le terrain partagé en deux. Il est ensuite venu vers nous, les filles, pour nous répéter une fois de plus les règles de base. Il a passé au moins dix minutes sur le hors-jeu. Comme si on n’avait pas en compris. Forcément, personne n’écoutait vraiment.
— Pourquoi répète-t-il plusieurs fois la même chose ? a chuchoté Pénélope.
— Il fait toujours ça avec les filles. Profites-en pour écouter les règles.
— Qu’est-ce que tu crois ? Je connais le football.
— Bien sûr. Personnellement, je préfère la natation, mais j’aime aussi beaucoup les sports d’équipe.
— Arrêtez de parler tricot, mesdemoiselles, s’est exclamé le prof. Allez, debout, c’est parti !
— Pourquoi dit-il cela ? s’est étonnée Pénélope. Nous ne parlions pas tricot.
— C’est un macho, c’est tout. Il aime bien les filles tant qu’elles sont décoratives mais, au fond, il trouve que les garçons, c’est mieux.
— Alors c’est donc ça… un misogyne ! Je n’en avais jamais vu avant…
Pénélope observait le prof d’EPS, absolument enchantée.
— La misogynie n’existe plus dans le futur ? ai-je interrogé.
— Elle a complètement disparu, a confirmé Pénélope.
Ça, c’était une bonne nouvelle.
— La misogynie est un comportement typiquement médiéval. Je ne pensais pas avoir la chance de pouvoir l’observer un jour de près, m’a expliqué Pénélope, ravie.
C’était sûrement la première fois qu’une fille du lycée trouvait ce prof passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChinmokuChinmoku17 janvier 2016
- S’il te plaît… Aide-moi…

C’était une voix mélodieuse et incertaine. Je me suis retournée et j’ai levé les yeux. Elle était là, juste devant moi. Elle me regardait à travers de grosses lunettes en plastique bleu pétrole. Un serre-tête imitation peau de serpent aux couleurs de l’arc-en-ciel retenait ses cheveux huileux. Elle avait de l’acné, ce n’était pas beau à voir.

J’ai reculé un peu. Aux pieds, elle avait enfilé des sandales en plastique, du genre que l’on met à la piscine pour ne pas attraper de verrues. Elle avait jugé utile de porter également des chaussettes au motif léopard. Son pantalon, un jean bien sûr, était trop court et trop large Sale aussi. Sur ses fesses tombait une tunique façon tie-and-dye seventies, dans les tons mauves. Par-dessus, elle avait passé un sweat à capuche. Le modèle rose avec un papillon en strass dans le dos.

Mais maintenant, elle était seule, sans ses copines bizarres. Elle me regardait. Dans ses yeux, j’ai lu de la panique.

C’est comme ça que j’ai rencontré Pénélope.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
iris29iris2913 août 2016
Dans ton monde à toi , toutes les personnes d'un même pays se ressemblent . Ici, par exemple, vous êtes presque tous blancs de peau . C'est pareil partout dans le monde médiéval . Il y a toujours une couleur de peau majoritaire . C'est une erreur car c'est source de tension .
- Dans le futur ce sera différent ?
- Evidemment . Le métissage est un principe de base [...].
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris2914 août 2016
Si les hommes étaient aussi petits que Yoan , ils seraient obligés de nous obéir . Ce serait eux qui feraient le ménage .[...]
Les hommes pourraient aussi s'occuper des bébés et des jeunes enfants pendant que les femmes se consacreraient à leur métier . [...], ils pourraient fournir un vrai travail de façon discrète et efficace . Evidemment , ils feraient tout ça sans être payés, sinon ça reviendraient trop cher .
- Ça ne te gênerait pas que les êtres humains soient traités comme des personnes de seconde zone ?
Pénélope rit.
- Tu exagères ! Nous serions gentilles avec eux . Tiens, nous pourrions même être galantes , puisque la galanterie leur plaît . On leur tiendrait la porte , on les laisserait s'assoir dans les autobus et on porterait leurs courses quand ils seraient vieux . Peut-être même qu'ils auraient le droit de vote !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Video de Nathalie Stragier (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Stragier
Un après-midi au @Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis : « le plein de découvertes, de rencontres et sourires. » Merci à tous. Rendez-vous l?année prochaine ! Merci aux auteurs présents sur le stand Syros du @Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis le samedi 3 décembre après-midi de s?être prêtés au jeu de la caméra de Stanislas J @Florence Hinckel, @Yves Grevet, Maïté Bernard, @Nathalie Stragier, @Marie Leymarie, @Sam VanSteen, @Laurence Schack, @Carina Rozenfeld (les TipTongeurs @Tip Tongue, l?anglais and me).
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous.

Comment s'appelle le petit frère d'Andrea?

Thomas
Tobias
Tiago
Théodore

3 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous de Nathalie StragierCréer un quiz sur ce livre
. .