Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Olivier Mannoni (Traducteur)

ISBN : 202058509X
Éditeur : Editions du Seuil (2003)


Note moyenne : 3.68/5 (sur 84 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Lorsque Fabio Rossi, un jeune journaliste d'origine italienne, ouvre les yeux, il sent à peine son visage. Il ne sait plus où il se trouve et ne reconnaît pas les personnes autour de lui. Fabio souffre d'une amnésie qui a effacé cinquante journées de sa mémoire...
> voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par paroles, le 18 juillet 2013

    paroles
    Ami un jour, ami toujours ?
    Pas sûr ! Fabio Rossi se pose bien des questions sur le comportement de Lucas, son ami. Il ne le reconnaît plus. D'ailleurs, il ne se reconnaît plus lui-même. Et pour cause, suite à un accident, une amnésie a effacé de sa mémoire les cinquante derniers jours de sa vie. Ce qu'il découvre de lui maintenant ne lui plaît pas. Impossible de croire qu'il est celui dont tout le monde lui renvoie l'image. Alors, que s'est-il réellement passé ?
    Morceau par morceau, Fabio va reconstituer le puzzle manquant de sa mémoire : un vaste complot mêlant manipulation génétique et industrie agroalimentaire.
    L'intérêt de ce roman vient du fait que nous, lecteurs, n'avons qu'une version des faits, celle de Fabio Rossi. Donc, nous nous accrochons à ses fragments de mémoire et nous remontons en même temps que lui, le fil de celle-ci. Ainsi le suspense demeure jusqu'à la fin !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par le_Bison, le 19 février 2012

    le_Bison
    Roman policier, Étude psychologique sur le fonctionnement du cerveau ou Thèse sur le comportement humain après une amnésie. Assurément les 3, Martin Suter nous plonge dans les méandres de la mémoire à travers une intrigue "façon policière".
    Comment repêcher les souvenirs perdus qu'une amnésie partielle semble avoir plongés dans une abîme absolue. Peut-on sonder au plus profond son cerveau pour se souvenir de ses actes passés ? Mais quels actes et jusqu'à quel point ?
    Mais si les bribes de souvenirs qui peuvent rejaillir d'un mécanisme encore méconnu qu'est la mémoire, ne correspondent pas à l'opinion, à la représentation qu'on peut se faire de soi, de ses proches. Avons nous vraiment l'envie de nous [re]-découvrir avec tous nos travers, avec une image qui ne semble plus correspondre avec notre âme...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par yv1, le 26 mars 2011

    yv1
    "Dans ce roman [...] le lecteur n'en sait jamais plus que le héros lui-même." (4ème de couverture) Autant vous dire tout de suite que le suspense est au rendez-vous et que l'on est aussi impatient que Fabio de retrouver sa mémoire. Sur fond de trahison amicale, amoureuse, de magouilles, d'affaires d'entreprises agro-alimentaires pas très nettes voire franchement dangereuses, de "gros sous" qui plantent le décor, Martin Suter nous entraîne dans les méandres du cerveau humain et de la mémoire.
    Fabio avance très lentement dans ses souvenirs, se demande même parfois si cela vaut le coup de les retrouver, parce que l'image qu'il garde de lui n'est pas forcément celle qu'il donnait avant l'agression. Lucas, son ami est-il toujours un ami ? Norina, son vrai amour , l'est-elle toujours ? La quête de son identité peut-elle l'amener à détester celui qu'il était avant ?
    Ce livre se lit comme un roman policier, comme d'ailleurs quasiment tous les livres de Suter. Son écriture est précise, claire, nette. Point de grandes envolées, de digressions ou d'effets de style. Toutes les phrases servent l'histoire et les personnages. Si vous voulez un guide touristique de la Suisse et de l'Italie, passez votre chemin.
    Mon seul petit -tout petit- regret est pour la fin du roman qui est peut-être un peu expéditive et très légèrement décevante, mais je dis cela, probablement parce que je suis un ronchon un peu triste de quitter Fabio et sa quête. J'ai toujours cette impression lorsque je quitte des personnages que j'aime bien -donc ceux de Martin Suter.
    Encore un très bon roman de Martin Suter ; je voudrais bien varier mon vocabulaire, mais les livres de cet auteur sont tellement bien -à part pour moi, un seul pour le moment : Le dernier des Weynfeldt- que je ne vois pas quoi en dire d'autre. Ou alors tomber dans le dithyrambique, ou le superlatif mais ce n'est pas trop mon style.

    Lien : http://lyvres.over-blog.com/article-un-ami-parfait-46870378.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par lillou, le 25 mars 2011

    lillou
    Martin Suter ne m'a pour l'instant jamais déçue… Résultat, de temps en temps, je continue de découvrir un de ses romans plus anciens. Nous sommes toujours en Suisse et la psychologie est bien entendu au centre.
    Au début d'Un ami parfait, Fabio Rossi se réveille dans une chambre d'hôpital, seul et amnésique. Il n'a aucun souvenir des cinquante derniers jours, probablement à cause de l'importante blessure à la tête qui l'a conduit aux urgences (une agression a priori ). Et pourtant, les deux derniers mois ont été ceux de nombreux changements – qu'il ne parvient pas à s'expliquer : il s'est séparé de sa compagne Norina ; s'est brouillé avec son meilleur ami Lucas ; a démissionné avec fracas du journal Dimanche matin…
    Fabio entreprend de reconstituer les jours effacés de sa mémoire. Cette étrange enquête sur lui-même fait progressivement apparaître des fréquentations surprenantes et des événements incompréhensibles… Les questions se bousculent et Fabio s'efforce de replacer les pièces du puzzle pour découvrir au final qu'il avait énormément changé récemment : que l'homme qu'il se rappelle avoir été avait disparu ces dernières semaines, pour laisser place à un individu arrogant et superficiel. Reste à savoir pourquoi…
    Comme à son habitude, Martin Suter explore les méandres de l'esprit et de la mémoire, tout en fouillant les personnalités de chacun. Il tisse grâce à cela un suspense subtil : policier quand il s'agit de découvrir l'enchaînement des événements, humain lorsqu'on cherche à comprendre ce qui fait changer si vite un individu et si l'on peut revenir en arrière…
    Martin Suter est définitivement un auteur que j'apprécie (Small World et Le cuisinier dont j'ai déjà parlé, mais aussi Lila, Lila, Le dernier des Weynfeldt et peut-être mon préféré, Le diable de Milan).
    Il sait renouveler ses thématiques favorites et propose chaque fois des romans assez originaux, bien écrits et efficaces. Certes, ce ne sont pas des chefs d'œuvres mais des valeurs sûres à recommander sans hésiter.


    Lien : http://monbaratin.blogspot.com/2011/03/un-ami-parfait-martin-suter.h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par diablotin0, le 01 mars 2014

    diablotin0
    Je n'ai par réussi à accrocher avec ce livre, pourtant j'ai beaucoup aimé Le diable de Milan et apprécié Le cuisinier. Peut-être que ce n'était pas le bon moment pour lire celui-là. Je n'ai pas de véritables reproches, l'intrigue est bien menée, les personnages attachants et pourtant, je n'ai pas adhéré !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par le_Bison, le 19 février 2012

    Tu ne peux pas t’imaginer ce que c’est, d’avoir tout d’un coup cinquante jours qui disparaissent de ta biographie. Tu te sens...

    ...perdu. Incertain. C’est comme de revenir parmi les gens après une cuite d’enfer. Tous en savent plus sur toi que toi-même. Dans ce cas-là, il te faut quelqu’un à qui tu puisses demander : Qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’est-ce que j’ai dit ? Qu’est-ce que j’ai fait ? C’était grave ? C’était supportable ? Tu as besoin de quelqu’un qui t’aide à reconstituer ce que tu ne peux plus te rappeler. Et cette personne-là, tu dois pouvoir te fier à elle, aveuglément.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Incongrue, le 29 octobre 2013

    En chacun de nous sommeille notre propre contraire. Et presque chacun de nous arrive, à un moment de sa vie, au point où il vérifie s'il ne s'agit pas, par hasard, de sa véritable personnalité.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
5,65 € (neuf)
2,04 € (occasion)

   

Faire découvrir Un ami parfait par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (159)

> voir plus

Quiz

    Grandes oeuvres littéraires italiennes

    Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

    •   Si c'est un homme
    •   Le mépris
    •   Le désert des Tartares
    •   Six personnages en quête d'auteur
    •   La peau
    •   Le prince
    •   Gomorra
    •   La divine comédie
    •   Décaméron
    •   Le Nom de la rose

    10 questions - 266 lecteurs ont répondu
    Thème : italie , littérature italienne

    Créer un quiz sur ce livre.