Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Vladimir Volkoff (Éditeur scientifique)

ISBN : 2253063614
Éditeur : Le Livre de Poche (1993)


Note moyenne : 4.42/5 (sur 40 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le choix établi donne au lecteur un aperçu de toutes les facettes de Tchekhov nouvelliste : le farceur, le psychologue, le peintre de mœurs, le visionnaire. A travers tous ces textes, les plus gros, comme Le Général à la noce, ou les plus raffinés, comme La Dame au peti... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par najnaje, le 30 août 2014

    najnaje
    Je n'est lu qu une trentaine de nouvelles et j'aperçois déjà le talent de Tcheckov, un écrivain qui s'est manier l'art de la nouvelle et ça c'est déjà un exploit en soi, je ne sais pas si il était chirurgien, il était médecin, mais il mani la plume comme le chirurgien le scalpel, ses histoires sont universelles à tel point que l'on a le sentiment de les avoir déjà lu, mais sa touche est exceptionnel, on y trouve de l'humour, de la psychologie, et il dénonce des moeurs archaïques. Un vrai délice. J'ai hâte de lire d'autre livres de lui. Son style est proche de Maupassant. J'aime beaucoup sa citation " la médecine est ma femme et la littérature ma maîtresse". Ne passez pas à côté d'un aussi grand écrivain.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Junie, le 22 août 2012

    Junie
    Faut-il classer Tchékhov parmi les écrivains russes?
    Question absurde, ne nous parle t-il pas dans toute son oeuvre de la Russie éternelle? de ses paysages, de ses coutumes, de ses fonctionnaires et de ses moujiks, de ses nobles gentilshommes campagnards et de ses intellectuels exaltés, de ses languides jeunes filles romanesques, cela n'est-il pas totalement et exclusivement russe?
    Après m'être immergée dans l'univers tchékhovien à maintes reprises,
    je préfère le ranger dans les écrivains universels; car comme dans Shakespeare ou Balzac, ses personnages reflètent toute la complexité des sentiments et des comportements humains.
    Il s'adresse à chacun de nous et chacun peut se reconnaitre dans ses tableaux la fois réalistes et pétris d'humanité.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par atoum_cat, le 25 février 2012

    atoum_cat
    De très belles histoires merveilleusement écrites

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par najnaje, le 30 août 2014

    Nous eûmes du mal à trouver la tombe de l'acteur Mouchkine. Elle s'était affaissée, et, hérissée de mauvaise herbes, elle avait perdu son aspect funéraire...
    Une petite croix à bon marché, toute gauchie et couverte d'une mousse verte noircie de froid, avait de tristes airs de malade triste. Nous lûmes :
    "...oubliable ami Mouchkine". Le temps avait effacé la particule in et rectifié le mensonge des hommes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par najnaje, le 30 août 2014

    Au reste, dans cette vie terrestre le bonheur absolu n'existe pas. Les choses heureuses contiennent généralement leur propre poison, ou alors sont empoisonnées par une influence extérieure

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par najnaje, le 30 août 2014

    Seul le diable sait à quoi on use quelquefois ses forces.

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par Malise, le 20 janvier 2013

    Pendant le repas, la conversation fut générale. De cette conversation Iégorouchka déduisit que ses nouveaux amis, malgré les différences d'âge et de caractère, avaient quelque chose en commun, qui les faisait se ressembler entre eux : c'étaient tous des gens avec un passé admirable et un présent déplorable ; sans exception, ils parlaient de leur passé avec enthousiasme et traitaient leur présent quasiment avec du mépris. Le Russe aime se souvenir mais n'aime pas vivre ; Iégorouchka ne savait pas cela, et, avant que la soupe ne fût mangée, il croyait fermement que les gens qui l'entouraient étaient des humiliés et des offensés du destin.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Malise, le 10 janvier 2013

    On ne se rend compte de l'insondable profondeur et de l'infini du ciel qu'en mer, ou alors dans la steppe, la nuit, au clair de lune. Il est terrible, sublime et affectueux, il a un air de langueur et d'invite, sa tendresse donne le vertige.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
21,19 € (neuf)

   

Faire découvrir Nouvelles par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (115)

> voir plus

Quiz