Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2350871908
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (2012)


Note moyenne : 3.8/5 (sur 10 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le début des années soixante, en France.
Pour échapper au mari et à l’avenir
qu’on a choisis pour elle, Édith Behr,
une jeune fille juive, s’engage comme
secrétaire dans l’armée. Affectée
sur une base au Sahara, en pleine guerre
... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Annette55, le 28 mai 2015

    Annette55
    Gérald Tenenbaum nous fait partager une grande aventure dans la France des années 60, jusqu'aux confins du Sahara, sur les terres immémoriales des Touaregs,peuple mythique à la peau indigo et à la parole voilée. Les premieres "traces "sont celles d' Edith, jeune fille juive de Ménilmontant et celles de sa famille, perdues dans les camps nazis, dont les attaches sont dissoutes et les amarres fragiles. Secrétaire, elle s'engage dans l'armée........Elle décide, dans un élan irrépressible de fuir la voie tracée pour plonger dans l'inconnu. Sa soif de liberté l'entraîne dans le Sud Algérien alors que la France procéde à ses premiers pas dans le monde de l'atome. C'est dans ce pays du bout du monde, qu'Edith, fille de l'errance va découvrir un peuple voyageur fascinant, prêt à l'accueillir et lui donner les moyens de se choisir "femme, femme " tanguie " , maîtresse de sa tente et donc de son destin : un autre nom , une autre langue, une autre vie, deux destins si loins, si proches....Edith va suivre les traces en épousant le désert et sa culture. En petite fiancée,elle découvre l'altérité auprés des Touaregs, change de nom, devient Taylat, " grandit " sous ces traditions, à l'opposé des sentiments communautaristes ou xénophobes, à la recherche dans le sable millénaire des " mythes" et des " traces" supposées et des destins crosés. Tout en retenue, à l'unisson de cette culture du désert , à la parole voilée, le texte déploie un charme mystérieux , subtil, le souffle du désert mêlé à la poésie intime et minimaliste des Touaregs, histoire envoûtante , chant des mots à la beauté fragile, économe, forte de ce qu'elle suggère avec pudeur extrême, entre le silence , les étoiles et les ombres....
    Un trés beau roman aux mots justes, qui place le langage au centre,( dont certains mots en langage Touareg)empreint de sensualité discrète et de douceur malgré certains temps forts violents du récit que je ne peux dévoiler...".Taylat " "Edith", trouvera ce qu'elle cherche enfin.....au fond du Sahara, une famille.....
    Gérald Tenenbaum, un écrivain qui vit à Nancy , merci à ma libraire .....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 34         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Aifelle, le 12 mai 2012

    Aifelle
    Edith, jeune fille juive, a perdu sa famille dans les camps de la deuxième guerre mondiale. Elevée par des familles d'adoption, elle refuse le mariage et l'avenir tout tracé qu'un rabbin de Nancy lui propose. Elle part pour Paris, décidée à prendre sa vie en main.

    Elle s'engage comme secrétaire dans l'armée et se retrouve sur une base au Sahara, à la fin de la guerre d'Algérie, au moment où la France effectue des essais nucléaires.
    Le roman s'ouvre sur une scène de violence. Un groupe djihadiste a attaqué un camp touareg et fait prisonnier Taylat et son fils Ibram. Nous passons ensuite à l'histoire d'Edith et il faudra attendre un bon moment avant de faire un lien entre cette ouverture et la suite du récit.



    Lien : http://legoutdeslivres.canalblog.com/archives/2012/05/11/24230627.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par Biblionamur, le 27 juin 2013

    Biblionamur
    « le début des années soixante, en France. Pour échapper au mari et à l'avenir qu'on a choisis pour elle, Edith Behr, une jeune fille juive, s'engage comme secrétaire dans l'armée. Affectée sur une base au Sahara, en pleine guerre d'Algérie, elle découvre l'altérité auprès des Touaregs, le peuple du désert à la parole voilée. Les étoiles jalonneront alors pour elle la route à suivre. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par JoyeuxDrille, le 16 mars 2015

    JoyeuxDrille
    Le style tout en pudeur, en sensualité, en douceur, de Tenenbaum pour raconter la quête d'identité d'une jeune femme. Juive de métropole, elle trouvera ce qu'elle cherche au fin fond du Sahara, auprès des Touaregs : une famille. Découverte d'une communauté fascinante : les peuples du désert.

    Lien : http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2012/08/celui-quon-empe..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par BenoitD, le 16 juillet 2012

    BenoitD
    Superbe moment d'une profonde poésie. A découvrir.

    Lien : http://guidelecture.blogspot.be/2012/07/laffinite-des-traces.html

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • Telerama , le 20 juin 2012
    Histoire envoûtante, à la beauté fragile, économe de ses mots, forte de ce qu'elle suggère avec pudeur, entre les silences et les ombres.
    Lire la critique sur le site : Telerama

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Aifelle, le 12 mai 2012

    "Claquemurée entre les caisses de munitions, les palettes de corned-beef et les inévitables sacs postaux, elle sent, à travers les vapeurs de kérosène, la qualité de l'air changer. Comme si, à plusieurs centaines de mètres d'altitude, la terre desséchée lui lançait un appel. Tu marcheras ici, oui, c'est ici, sur ce sol étranger, que tes pas laisseront leurs traces. Car les traces, comme les hommes, ont leurs dispositions secrètes, tu verras, sur le sable même, sur le sable surtout, une trace peut en rejoindre une autre. C'est l'impérissable, l'inaltérable magie propre aux traces, leur mystérieuse alchimie, c'est l'ineffable affinité des traces".


    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par Annette55, le 28 mai 2015

    "Si le chemin de l'autre passe par mon propre jardin, que suis- je qu'il n'est pas?Qu'est- il que je ne suis pas?Que suis- je finalement que je ne sais pas?
    Chaque Touareg est un" ag essouf", un fils de la solitude. Car c'est dans la soiltude qu'il retourne quand il quitte sa tente pour toujours."

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Silikani, le 10 décembre 2013

    Le désert est un creuset où se mêlent le temps et l'espace.
    De cette conjugaison silencieuse naît une autre conception de la personne humaine, invitée sur la Terre et qui ne saurait rien posséder.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Silikani, le 10 décembre 2013

    Si le chemin de l'autre passe par mon propre jardin, que suis-je qu'il n'est pas ?
    Qu'est-il que je ne suis pas ?
    Que suis-je finalement que je ne sais pas ?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Silikani, le 10 décembre 2013

    Quand on part pour une semaine, on se charge toujours trop, mais quand on part pour la vie, on va sans peine à l'essentiel.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (4)

Videos de Gérald Tenenbaum

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Gérald Tenenbaum

Gérald Tenenbaum - Peau vive .
Gérald Tenenbaum vous présente son ouvrage "Peau vive" aux éditions La Grande ourse. Rentrée littéraire 2014. http://www.mollat.com/livres/tenenbaum-gerald-peau-vive-9791091416221.html Notes de Musique : Menion/Menion/01 Night in Berlin. Free Music Archive.








Sur Amazon
à partir de :
17,10 € (neuf)
12,00 € (occasion)

   

Faire découvrir L'Affinité des traces par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 183 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.