Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2259210309
Éditeur : Plon (2010)


Note moyenne : 3.9/5 (sur 10 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Officiellement mort, un homme à qui on a tout volé, y compris son propre visage, doit prouver sa véritable identité et retrouver sa place dans le monde des vivants.
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par fleurdusoleil, le 13 juillet 2010

    fleurdusoleil
    Lorsque BOB a proposé ce partenariat, j'ai tout de suite été attirée par tout ce rouge. Pas d'indice visuel mais juste un mot, posé là comme un avertissement : “Usurpé”. Il n'en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité.
    Je lis le résumé pour m'orienter un peu dans cette histoire et ces quelques mots mettent la touche finale à mon envi de suivre le cauchemar du personnage principal.Je n'hésite pas une seconde et entre dans l'enfer que vit Thomas Eckelton, je me réveille avec lui dans le ghetto de Bogotà. Et je ne le quitte plus !
    Dès les premières pages le lecteur est happé dans cette étrange histoire. On ne peut stopper la lecture qu'à contre coeur.
    Laurent Terry nous offre ici une intrigue originale, sans avoir recours à la violence, au sang et à l'horreur. Pas de cadavres cachés dans le placard, juste un homme qui lutte pour reprendre sa vie.
    Tout est dans le suspens. On est suspendu au destin de Thomas Eckelton, un homme qui avait tout pour être heureux, avant que sa vie ne lui soit volée.
    Jusqu'au bout on se pose les questions suivantes : Qui,Comment, Pourquoi, ?
    Les indices sont bien entendu distillés au compte gouttes afin de nous tenir en haleine. Rien n'est laissé au hasard.

    De plus l' écriture est simple, fluide et dynamique. Il n'y a aucune description à rallonge, pas de “personnage satellite”( j'explique pour ce qui ne comprendrait pas ma pensée : le “personnage satellite” est celui ou celle que l'on voit quelquefois graviter autour du personnage principal mais qui n'a apparemment aucune utilité. Jusqu'au bout il reste un mystère pour le lecteur.), aucune ramification parasite ne vient alourdir l'histoire et compliquer sa compréhension… Juste un pur bonheur !
    Je conclurai comme Laurent Terry a commencé, avec juste un mot : EXCELLENT.
    Je remercie chaleureusement BOB et les éditions PLON ( collection Nuit Blanche ), pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir un auteur de talent.


    Lien : http://ecritureetpoesie.canalblog.com/archives/2010/07/13/18570778.h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par PinkCanary, le 25 août 2010

    PinkCanary
    Thomas Eckelton, devenu très riche grâce à son moteur de recherche Purple, se réveille en costume au coeur d'El Paraíso, bidonville très dangereux de Bogotá. Sans papier, il pense trouver de l'aide à l'ambassade américaine. Mais il découvre qu'il n'est plus lui, qu'on le croit mort et le visage inconnu qu'il observe dans le mirroir lui prouve que quelq'un veut sa perte. Pendant ce temps, à San Francisco, une équipe du FBI est à sa recherche.
    Mon avis : Premier partenariat avec BoB et bonne surprise.
    Même si je n'ai pas trouvé l'intrigue exceptionnelle, elle fait son petit effet. J'ai lu ce roman en 3 jours (ou plutôt nuits) et j'avais vraiment envie de savoir ce qui allait se passer. J'ai immédiatement pensé que l'enlèvement avait un lien avec sa compagnie et le prologue m'avait déjà titillée...mais je n'avais pas imaginé les tenants et les aboutissants.
    Je trouve donc que le talent de l'auteur réside surtout dans sa façon de raconter, d'ammener les personnages et les rebondissements et la façon dont il a choisi d'organiser sa narration. Les chapitres sont assez courts et alternent, quasiment tous et presque jusqu'à la fin, entre le point de vue de Thomas et ses périgrinations pour découvrir ce qui lui est arrivé, et l'enquête des agents du FBI avec quelques incursions dans leur vie privée.
    A la fin de nombreux chapitres, l'action reste en suspens. Je me suis donc précipitée pour lire le suivant pour pouvoir lire celui d'après mais oh! zut à nouveau une question, vite, lire le suivant pour lire celui d'après et ainsi de suite...très malin Monsieur Terry pour nous scotcher au livre!
    Le rythme s'accèlère et l'écriture étant agréable et fluide, c'est un plaisir d'avancer dans la lecture.
    Seul petit bémol pour moi : je n'ai pas vraiment accroché aux personnages principaux.
    Ce qui arrive à Thomas, c'est bien fait pour lui, le "vieil" agent du FBI ne m'a pas émue, le "jeune" m'a exaspérée...Mais j'ai bien apprécié les seconds rôles : Maria à Bogotá, Lewis Durp, le bras droit de Thomas ou le seul agent féminin du FBI, par exemple.
    Conclusion : Merci BoB et merci aux Editions Plon également pour m'avoir fait découvrir un auteur que je n'aurais sans doute pas découvert toute seule. Quoique le titre de la collection "Nuit blanche" m'avait déjà interpellée. Une bonne surprise au final, un bon moment de lecture délassante.

    Lien : http://canarylit.canalblog.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par PierreF, le 06 avril 2011

    PierreF
    La première chose que je me suis dite en ouvrant ce bouquin, c'est que Laurent Terry s'était bien compliqué les choses. Partir d'un héros que l'on défigure, dont on change les empreintes digitales et que l'on place en Colombie, quel défi ! Et c'est un défi fort bien relevé.
    Car j'ai trouvé toutes les qualités d'un très bon thriller : Des chapitres courts avec un style fluide, un héros (en fait il y en a plusieurs) et des personnages réalistes, une intrigue bien menée et avec logique, un suspense bien entretenu avec des dénouements et des nouveautés savamment parsemées. Clairement, ce livre comporte toutes les qualités d'un très bon page-turner comme ils disent de l'autre coté de l'Atlantique.
    Je peux même ajouter que, arrivé vers la page 200, j'ai préféré lire ce livre que de dormir. Ce qui fait que les nuits sont courtes, car le réveil, lui, est impitoyable. Car si le rythme est plutôt lent au début, tout d'un coup, dès que Thomas rentre aux Etats-Unis, le rythme s'accélère et c'est réellement difficile de le lâcher. Et tout le talent de Laurent Terry tient dans sa façon de mener et diriger son intrigue que dans sa construction qui elle est assez classique, passant un chapitre pour chaque protagoniste principal.
    Je me rappelle avoir lu dans un blog sur une critique de thriller français que le blogueur en question préférait définitivement les romans américains et que l'on ne savait pas faire ce genre de roman en France. Eh bien, détrompez vous ! usurpé démontre que, en France, on est capable de faire de très bon thrillers et celui est un excellent divertissement pour l'été qui s'annonce.

    Lien : http://black-novel.over-blog.com/article-usurpe-de-laurent-terry-plo..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Onclepaul, le 28 janvier 2011

    Onclepaul
    Avec un titre coup de poing qui affiche la couleur, Usurpé, ce roman pourrait n'être qu'une banale histoire d'usurpation d'identité. Mais Laurent Terry qui connait ses classiques, Grisham, Coben et autres auteurs à succès, et digéré la façon de faire monter la sauce, tient en haleine le lecteur par une écriture souple et entretient continuellement le suspense en alternant les scènes dans lesquelles se débattent les différents protagonistes : Thomas et les hommes du FBI. Hommes, c'est une généralité car parmi l'équipe d'Anderson, Heather, la seule femme du groupe n'est pas la moins présente sur le terrain. Sportive, intelligente, réfléchie, décidée, elle sait où elle va et n'a pas besoin d'ordres répétés pour effectuer son travail ou prendre des initiatives. Comme dans tout groupe, il peut exister des tensions et entre Anderson et Raynes qui vient d'intégrer la brigade, le courant ne passe pas toujours. Autant Franck est calme et posé, c'est d'ailleurs grâce à sa détermination qu'est née la brigade recherche suite à un problème familial, autant Sonny est emporté, violent. Lui aussi traîne une casserole, pourtant son analyse des événements n'est pas toujours erronée et lorsqu'il a quelqu'un dans le nez, il est comme une sangsue, il ne lâche pas sa proie. Enfin dans ce roman qui ne joue pas dans l'angélisme, l'amitié ou tout au moins la reconnaissance n'est pas un vain mot. Quant à la morale, elle est sauve, presque, mais certains des protagonistes paieront les pots cassés. Laurent Terry, un jeune auteur prometteur.

    Lien : http://mysterejazz.over-blog.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Skritt, le 11 septembre 2010

    Skritt
    Je dois avouer que j'ai eu quelques lacunes à accrocher dans la première partie de ce roman. Un personnage enlevé à sa vie de riche businessman, envoyé dans un pays complétement différent, sans rien, c'est assez... commun. Et malgré son changement de visage, rien ne me faisait penser que la suite allait être bien meilleure. D'ailleurs, j'avais deviné dés le début comment s'était déroulé son changement de visage, mais heureusement mon don de devin s'arrête là.
    Dés la deuxième partie du roman, l'histoire est menée tambour battant et il est difficile de s'arrêter pour ne pas en savoir plus. Malgré la déception de la première partie, le roman prend de l'ampleur et on a même tendance à accélérer le rythme de la lecture pour connaître le pourquoi du comment.
    Je regrette que les personnage secondaires ne soient pas plus attachants parce que j'aurais bien aimé m'imprégner encore plus de l'intimité de certains agents du FBI. Les scènes et les décors sont bien décrits et sans fioritures, l'accent étant constamment mis sur le personnage principal.
    En somme, j'ai trouvé ce roman assez bon, mais dommage que la première partie et certains détails comme les personnages m'aient déçu.


    Lien : http://skritt.over-blog.fr/article-usurpe-laurent-terry-53710351.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Video de Laurent Terry

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Laurent Terry

Muriel Beyer reçoit Laurent Terry, l'auteur de « Manipulé ». Un premier roman mystérieux, fort en rebondissements, et plébiscité par les internautes lors du prix Plon/blogauteurs. Vous aussi, laissez-vous séduire par ce nouvel auteur !








Sur Amazon
à partir de :
14,00 € (neuf)
3,30 € (occasion)

   

Faire découvrir Usurpé par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Laurent
Terry(1) > voir plus

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 90 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.