Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : B009ADBC78
Éditeur : Le Monde (2012)


Note moyenne : 3.8/5 (sur 25 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La croisière de douze jours s'annonce idyllique. Gilda et son fils Jérémy regardent joyeusement le quai s'éloigner avant de regagner leur cabine. À cet instant, personne ne prête attention au rouge-gorge qui s'est laissé piéger dans la cale. Mais, plus tard, quand le pa... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par cicou45, le 10 octobre 2012

    cicou45
    J'adore les scénarios catastrophes et c'est bel et bien le cas ici. Gilda et son fils Jérémy embarquement sur un paquebot afin de faire une croisière sur la mer Méditerranée avec au programme escale à Barcelone, Gênes...
    N'ayant pas beaucoup d'argent, ils voyagent à prix réduit auprès d'une nouvelle compagnie le "low low cost" qui comportent en grande partie des cabines à quatre couchettes ce qui permet à Gilda et à son fils de partir pour des vacances qui s'annoncent on ne peu plus féeriques tout en étant pauvres et en ayant l'inconvénient de devoir partager leur cabine avec de parfaits étrangers (si vous voulez, voici les " Troisièmes classes qui se trouvaient à bord du paquebot "Le Titanic" sauf que cette fois, au lieu des grilles en fer, ce sont des portes se verrouillant automatiquement depuis la salle de commandement.
    Mais, à la différence du Titanic, ici, ce ne sont pas uniquement les Troisièmes classes qui vont être touchées mais tous les occupants du paquebot et non pas à cause d'un naufrage mais quelque chose (je ne vous dévoilerai pas de quoi il s'agit pour ne pas casser l'intrigue) de beaucoup plus terrifiant encore et tout à fait plausible à l'heure actuelle !
    Un court ouvrage passionnant, très bien écrit, avec une intrigue à couper le souffle mais assez flippant aussi je dois dire (surtout pour moi qui suis partie en croisière en début d'année...dans une cabine très simple et à prix réduit simple coïncidence !). A découvrir !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 21         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par tousleslivres, le 06 septembre 2013

    tousleslivres
    Gilda, divorcée embarque avec son film sur le Blue Liberty, un paquebot. Ils ne sont pas riche et vont voyager dans une cabine "low low cost" (du rêve pour pas cher) avec 4 couchettes au fin fond du bateau. Ils vont tout de même profiter de tout le confort que propose de paquebot. Ils partent pour 12 jours avec 1603 autres passagers.
    Dans pleine nuit, le paquebot stoppa. Il semblerait que les portes coupe-feu entres les compartiments soient fermées et qu'on ne puisse plus circuler dans le bateau. Plus les heures passent, plus la panique prend au corps les passagers enfermés. Plus de communication possible, plus de réseau pour les téléphone portable, plus de climatisation dans les cabines...
    Parmi les passagers "low low cost", il y a un chercheur en bio-pharmaceutique qui se démène comme un fou quand certaines personnes commencent à ne pas aller bien...
    Un simple oiseau, un rouge-gorge, semblerait porter un virus... le H5N1 modifié !!!
    Nouvelle de 56 pages, plonge le lecteur au fin fond de l'horreur. Franck Thilliez a ce don de faire partager, en seulement quelques dizaines de pages, une histoire passionnante et prenante !!!
    Franck Thilliez nous plonge dans les bas fonds d'un paquebot, très certainement très luxueux et fait basculer le lecteur dans une peur en mettant en avant la nuit, le noir, la promiscuité, la chaleur, la peur de mourir... tous ces ingrédients qui font d'un livre un très bon thriller, même une nouvelle de 56 pages !!!
    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire pendant cette demi- heure cette nouvelle...
    Merci M. Thilliez... 500 pages ou 50 vous êtes toujours aussi efficace !!!

    Lien : http://tousleslivres.canalblog.com/archives/2013/09/06/27868799.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Amnezik666, le 03 juillet 2013

    Amnezik666
    Franck Thilliez maîtrise à merveille les situations de huis-clos oppressants et cette fois encore, à bord d'un paquebot de croisière, il installe une ambiance aussi lourde que mortelle. On devine rapidement ce qui se passe à bord du navire à l'arrêt mais le lien avec le cas de Peter Anderson (qui dans les premières lignes du récit tue sa femme et ses deux enfants avant de se suicider) est plus complexe vu qu'il n'était pas à bord. Ce n'est qu'à la toute fin du récit que l'on apprend le pourquoi du comment de son acte ; et quelle fin magistrale ! Court mais intense.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par christinebeausson, le 11 octobre 2013

    christinebeausson
    Une petite croisière à la mode LIDL....
    Mais un grand voyage, témoignage de notre époque,
    faire semblant de vivre le luxe, faire semblant comme tout le monde, même pour ceux qui sont aux lisières de la société....
    Se croire ou faire croire que l'on a réussi, que l'on peut faire des choses plutôt à la mode, comme les autres, comme tous les autres,....
    Mais voilà, victime de ce bouvreuil pivoine à ne pas confondre avec un rouge gorge....
    Victime d'une époque .... Merci Roselyne de nous avoir évité ça !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par c4lypso, le 14 septembre 2014

    c4lypso
    Une nouvelle en forme d’huis-clos.
    Réunissez : des enfants, des femmes, des hommes et un oiseau à bord d'un paquebot.
    Et nous voilà parti pour une croisière sauf que celle-ci on ne s’y amuse pas… Que " le grand voyage " commence !
    Cette histoire nous tiens en halène du début jusqu’à la fin. Ça pourrait très bien se passer en vrai...

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par rkhettaoui, le 22 novembre 2013

    Alors que tous ces gens mouraient, un oiseau aux couleurs particulièrement vives picorait du pain que lui jetaient les passants, au pied de la tour Eiffel. Des dizaines de semelles marchèrent dans ses déjections, d’autres oiseaux entrèrent en contact avec les gros morceaux de pain qu’il avait touchés de son bec. Un touriste américain, Peter Anderson, venu à Paris pour la beauté de ses monuments, en avait profité pour le photographier au téléobjectif, à une vingtaine de mètres, alors que l’oiseau s’était réfugié quelque part au bord de la structure métallique. Jamais Anderson ne fut en contact avec le virus en étant en France.
    Et pourtant, quinze jours plus tard, lui et sa famille, comme cinquante-quatre pour cent des habitants du Maine à ce moment-là, étaient morts.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par rkhettaoui, le 22 novembre 2013

    Elle considéra le hublot, face à sa cabine, puis plaqua les mains sur la vitre. Son esprit vagabondait, elle pensa curieusement au Titanic. Ça avait dû commencer de cette façon aussi pour les passagers. Des doutes, des interrogations, avant que le navire se mette à lentement sombrer.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par rkhettaoui, le 22 novembre 2013

    Gilda s’était payé un rêve, mais le rêve avait un sacré inconvénient : celui de voyager dans cette toute nouvelle formule d’une compagnie récente, le low low cost. Cabines à quatre couchettes situées dans les profondeurs du bateau, peu d’intimité, toilettes et douches communes, mais la fierté de montrer à Jérémy qu’elle aussi, avec son salaire de pauvre fonctionnaire méprisante, pouvait lui offrir de beaux voyages.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par rkhettaoui, le 22 novembre 2013

    Gilda frissonna, et les pires scénarii se mirent à défiler dans sa tête. Et s’ils avaient été victimes d’une sorte d’enlèvement géant ? Genre acte de piratage à grande échelle, comme en Somalie ? Elle pensa aussi à un attentat : quelqu’un allait faire exploser l’ensemble du paquebot.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par rkhettaoui, le 22 novembre 2013

    Le H5N1 modifié ...
    Incroyablement plus puissant que le virus originel. Il résiste à la chaleur et est capable de se transmettre de l’oiseau vers l’homme, et d’homme à homme.Les oiseaux sont les vecteurs, ils ne meurent pas. Mais les humains… balayés en une journée à peine.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (56)

Videos de Franck Thilliez

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Franck Thilliez

Angor de Franck Thilliez .
Voir l'émission : http://www.web-tv-culture.com/Angor-de-franck-thilliez-718.html Les amateurs de sensations fortes attendent chacun de ses nouveaux romans avec impatience. En 10 ans, Franck Thilliez s'est imposé comme le maître du thriller. le grand public le découvre en 2004 avec « Train d'enfer pour Ange rouge » puis « La chambre des morts » qui sera adapté au cinéma. Depuis, il n'a cessé de nous faire peur avec des histoires terrifiantes ancrées dans la réalité où des policiers vont défier le Mal. C'est ainsi que Lucie Hennebelle et Franck Sharko sont devenus des personnages récurrents, marqués par la violence, brisés par la vie mais qui courageusement, enquête après enquête, avec leurs collègues de la PJ, tentent de se reconstruire tout en sachant que l'Hydre maléfique continuera à les hanter. On retrouve donc Lucie Hennebelle et Franck Sharko dans ce nouvel opus « Angor ». Il y sera question de greffe, de cauchemar, de rivalités police-gendarmerie, d'enfants enlevés durant les dictatures argentines et espagnoles car toujours, dans ses romans, Franck Thilliez s'attache à la véracité scientifique de son sujet et à intégrer son intrigue dans un cadre d'actualité. Attention, c'est du lourd, les âmes sensibles s'abstiendront mais les amateurs de thrillers se régaleront. Si vous lisez ça le soir, avant de vous coucher, vous aurez du mal à éteindre la lumière, des cauchemars pourraient bien venir hanter vos nuits. Relèverez-vous le défi ? « Angor » de Franck Thilliez est publié chez Fleuve Noir Franck Thilliez est sur WTC.








Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir Le grand voyage par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz