AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Northanger


Northanger
27 décembre 2016
★★★★★
★★★★★
Aujourd'hui, je vous présente un recueil de sonnets malicieux de Pierre Thiry, recueil placé d'emblée sous le « signe » du double sens et des jeux de mots, de par son titre, Sansonnets, un cygne allant vers et son sous-titre « Cent sonnets insignes allant vers... ».

Je lis peu de poésie habituellement, mais là c'est un recueil qui se savoure jour après jour, comme une boîte de bons chocolats.

On n'a pas le temps de s'ennuyer en découvrant ces sonnets, qui sont très variés tout en étant étroitement reliés entre eux par leurs sujets, leurs sonorités ou leur fantaisie.

Le genre du sonnet, qui remonte à la Renaissance, est ici renouvelé dans ses thématiques (la vie moderne) comme dans sa forme, avec des jeux de mots amusants, des néologismes (un film de kapédépé par exemple, pour n'en citer qu'un). Certaines poèmes se répondent (le mot final de chaque vers est identique dans plusieurs poèmes), ce qui montre le goût du poète pour « l'acrobatie lexicale ». Des variations sur le même thème ne sont pas sans rappeler Raymond Queneau (Le Senor Sonéklacique » et le « Bistrot de Bertillon Poldu » par exemple). Qui aurait pu dire qu'un jour, les nouvelles technologies trouveraient leur place dans un alexandrin ?

« le numérique et l'informatique fourmillent

Dans des hypermarchés aux exquis tournoiements. » (Innovation, p. 16)

Une alliance tout à fait inattendue, celle du monde contemporain et d'un poème à forme fixe très codifié.

Hommage à la poésie classique à laquelle il donne un coup de jeune, à la beauté de la langue et à ses possibilités infinies, un livre que je vous conseille, plein d'humour, de virtuosité et de culture, qu'il est difficile de décrire en quelques lignes tant il est protéiforme et surprenant.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (3)voir plus