Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> François-René Daillie (Traducteur)

ISBN : 2070765717
Éditeur : Gallimard (2004)


Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La jeune fille d'un pêcheur de la côte nord-est de Java (Gadis Pantai signifie " la fille du rivage " en indonésien) a été demandée en mariage par un aristocrate local, fasciné par sa grande beauté.
Elle a quatorze ans et, dans cette Java féodale du début du ving... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

  • Par de, le 26 janvier 2012

    de
    La découverte d'un autre monde, d'autres relations sociales, le passage de l'enfance à l'âge adulte. A l'incompréhension succède la gestion de nouvelles règles mais pas en total partage, ni en assentiment, malgré une forme de docilité et les silences.
    Un beau portrait de femme, en construction dans un monde transformé par un mariage arrangé. La lente intelligence de la distance et de l'incompréhension. Une ouverture à se penser.
    Derrière une subtile écriture, l'impuissance d'abord à comprendre, puis à faire bouger les lignes de cette société cloisonnée, ségréguée. Derrière les acceptations, des non-renoncements. Sans hausser le ton, avec le même rythme de phrases, l'auteur met en scène une belle révolte du village, une autodéfense salvatrice. Il illustre aussi, avec humour, la transformation d'un conteur en pécheur marié à la fille d'un noble. Une forme de rupture mais aussi une continuité dans l'assignation des femmes et l'utilisation par l'autre de leur corps.
    Mais cela sera aussi le cri de Gadis Pantai, en rôle de mère à laquelle le Bendoro, le père aristocrate, arrache l'enfant tout en rejetant la femme. Limite aussi de la mise en cause de cette assignation des femmes au rôle de mère.
    L'auteur ne traite probablement pas de la continuité de ces assignations fortes. Mais est-ce trahir cette œuvre que d'ouvrir d'autres fenêtres dans le cadre de l'imaginaire romancé, dans l'espace créé par ses mots doux et colorés, de ce rythme très particulier des phrases de Pramoedya Ananta Toer. Un prolongement du refus de ces arrangements où les femmes tendent à n'être que ce que les hommes voudraient façonner.
    Une découverte à la fois d'un auteur, d'une œuvre et d'une littérature, indonésienne, abordée ici pour la première fois.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Ladybug, le 19 août 2011

    Ladybug
    Au début du 20ème siècle, une jeune fille de 14 ans, fille d'un modeste pêcheur de la côte nord-est de Java est demandée en mariage par un aristocrate local, le bendoro. Elle n'a pas d'autre choix que d'accepter et quitter les siens pour vivre en ville.
    C'est un roman dans lequel l'héroïne n'a pas de nom, "Gadis Pantai" signifie "la fille du rivage" en indonésien. Tout au long du roman, elle est nommée ainsi. C'est sans doute la volonté de l'auteur de rendre son destin plus universel.
    La vie des pêcheurs et de leur famille est saisie dans leur quotidien. le roman décrit une vie rude mais également saine, et au grand air qui contraste avec la vie solitaire et étouffante que la jeune fille va mener dans le palais. le rythme est lent et j'ai aimé la plume délicate de l'auteur avec laquelle il aborde les thèmes comme le mariage arrangé, la hiérarchie dans les rapports humains, la découverte et l'adaptation à un nouveau milieu, le regard des autres qui changent, les contraintes de la vie d'épouse d'un aristocrate qui a des devoirs mais si peu de droits...
    Si vous voulez le lire, ne lisez pas le 4ème de couverture qui en révèle trop.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par clairejeanne, le 30 novembre 2014

    clairejeanne
    C'est l'histoire d'une femme, une petite femme courageuse, indépendante, née dans un village de pêcheurs de la côte nord-est de Java ; c'est l'histoire de la grand-mère du narrateur. Elle a quatorze ans quand un homme de la ville, un "bendoro" (un noble) la demande en mariage : elle est très belle, avec une peau couleur de doukou ( fruit beige rosé). Pour ses parents, ses nombreux frères et soeurs, c'est l'assurance d'un autre destin que celui de misérable villageoise, mais pour elle, le bonheur c'est d'être avec les siens, au bord de la mer, là où elle est née. Elle s'appliquera pourtant, une fois arrivée dans la grande demeure, à donner satisfaction et à tenir son rôle; grâce à une vieille domestique elle apprendra les coutumes et surtout à n'être rien face à son mari tout puissant ! A leur arrivée, étonnés de voir un enfant de deux ans sans sa mère, ses parents ont questionné un domestique qui leur dit que, une fois l'enfant né, la mère avait été répudiée; la vieille domestique essaiera elle aussi de mettre "Mas Nganten" en garde ...
    Cela se passe au début du XXème siècle, mais n'est-ce pas une histoire intemporelle ? Cela se passe en Indonésie, mais n'est-ce pas une histoire universelle ? Grâce au challenge "Destination / Voyages et vagabondages" une belle découverte de la littérature indonésienne !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par ecumeuse, le 03 novembre 2014

    ecumeuse
    Voici le récit d'une jeune fille de 14 ans issue d'un pauvre village de pêcheurs qui est mariée de force à un noble de la ville. On découvre le quotidien de cette jeune fille entre les murs de sa prison dorée, qui ne rêve que de retourner sur la plage pour contempler la mer. Sa condition de femme dans ce pays n'est guère enviable bien qu'elle devienne la femme d'un notable, car là-bas une fille de pêcheur restera toujours fille de pêcheur : une pauvre, et en tant que femme : la propriété de son mari et sa servante... L'écriture est simple, le rythme lent, la destinée de Gadis Pentaï s'écoule comme un fleuve d'injustice grossit par les larmes de toutes ses soeurs de peine et dont la frêle créature ne peut infléchir la course.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Bill, le 03 février 2011

    Bill
    Emprunté par hasard à la bibliothèque .. hasard parce qu'attirée par la couleur inhabituelle de la jaquette - turquoise - et par la mini bio de l'auteur figurant en 4° de couverture ...
    Auteur indonésien ... une nationalité enore jamais lue ...
    Et c'est comme ça que juste aprè sque le Père Noël m'ait apporté un tas de livres ... je suis repartie de la bibliothèque avec plus de romans que je n'en avais rapporté !
    Gadis Patai, la fille du rivage en VO, quitte son village de pêcheurs à 14 ans, emmenée par ses parents à la grande ville voisine pour y épouser le noble notable local.
    Sa première vision dans cette maison : celle d'une servante portant un bébé dont la mère a apparemment été répudiée ...
    Seule dans cette maison plus grande que son village, elle passera ses journées à attendre le Seigneur et maître des lieux avec, pour seule compagnie celle de cette vieille servante qui lui enseignera ce que doit être la Maîtresse des lieux ...
    Vie de solitude, soumise au bon plaisir de son mari et Maître aux apparitions fugaces ...
    Roman passionant, au rythme lent, aux descriptions vivantes du village des pauvres qui contrastent avec celles glacées de la maison de ville ...
    Parcours étonnant de cette jeune fille qu'on voit devenir femme
    Une découverte que je vous recommande vivement


    Lien : http://les.lectures.de.bill.et.marie.over-blog.com/article-gadis-pan..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par de, le 08 avril 2012

    Je lui avais promis un sarong, je lui offre en échange ce livre. A elle qui jamais n'a raconté sa propre histoire. Elle dont jamais je n'ai connu le nom. Alors j'ai tiré ce récit de ce que d'autres ont rapporté, de ce que j'ai vu de mes yeux, imaginé et mis en forme

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
12,00 € (neuf)
14,14 € (occasion)

   

Faire découvrir Gadis Pantai : La fille du rivage par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Quiz