Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266162330
Éditeur : Pocket (2006)


Note moyenne : 3.74/5 (sur 62 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Le Livre des Contes perdus fut la première oeuvre majeure d'imagination entreprise par J.R.R. Tolkien. Il entama ce travail en 1916-1917 à l'âge de 25 ans et l'abandonna de nombreuses années plus tard alors qu'il était encore inachevé. Cette oeuvre expose la première co... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par morian1902, le 03 janvier 2015

    morian1902
    La deuxième partie des contes perdus nous permet de nous plonger dans les histoires des héros qui ont foulé les Grandes Terres (Beleriand).
    La première version de "Beren et Lùthien" qui présente un côté léger par rapport à certains ennemis qu'ils affrontent.
    La première version des péripéties "Les Enfants de Hùrin", ayant lu le roman et les autres versions, je constate que cette partie conté du Premier Age reste toujours aussi sombre. Quand j'écris sombre, je parle de la tragédie du destin des descendants d'Hùrin.
    Ma partie préférée reste avant tout "La Chute de Gondolin", la cité, les armées de Melko, les douze maisons (grande famille) de Gondolin dont Tuor en fait parti.
    N'étant pas une histoire complète, mais gardant les mêmes qualités que dans le premier livre des contes perdus, j'ai mis un 4/5.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Elana, le 29 janvier 2015

    Elana
    Une inconditionnelle de Tolkien comme je le suis ne peux qu'aimer ces deux tomes des contes perdus.
    J'ai particulièrement accroché à la poésie de ces deux livres. Ils rendent les écrits plus vivants et magnifie l'univers créé par un auteur de génie.
    Deux ouvrages qui, à mon sens, ne sont pas destinés aux néophytes à qui le côté brouillon ne plaira surement pas.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par camo77, le 14 avril 2012

    camo77
    Un livre très intéressant et plein de fantastique. Tout ce que j'aime. En plus de tout cela, le style de Tolkien s'y rajoute. En somme tout est réuni pour une bonne lecture.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par boubou35730, le 11 août 2015

    boubou35730
    Génial comme tous les livres de Tolkien!!

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Danieljean, le 16 juillet 2015

    Tuor se dressa alors sur le chemin de cette bête, mais il fut séparé d'Egalmoth, et ils le poussèrent en arrière jusqu'au milieu même de la place auprès de la fontaine. Là il fut épuisé par la chaleur étranglante et fut jeté à terre par un grand démon, Gothmog lui même, le seigneur des Balrogs, le fils de Melko. Mais voici ! Le fils d'Ecthelion, dont le visage était de la pâleur de l'acier gris et dont le bras-bouclier pendait sans vie de coté l'emjamba comme il tombait; et ce gnome fonça sur le démon, et pourtant ne lui infligea pas la mort, mais reçu une blessure à son bras droit si bien que son arme lui échappa. Alors bondit Ecthelion, seigneur de la Fontaine, le plus beau parmi les Noldoli, droit sur Gothmog alors même que celui-ci levait son fouet, et il enfonça au plus profond de son sein maléfique son heaume qui avait une pointe sur le dessus, et il serra ses jambes autour des cuisses de son ennemi ; et le balrog hurla et tomba en avant ; mais tous deux chutèrent dans le bassin de la fontaine du roi qui était très profond. Là cette créature trouva sa destiné mortelle; et Ecthelion sous son fardeau d'acier coula dans les profondeurs, et ainsi périt le seigneur de la Fontaine après batailles et flammes en des eaux fraîches.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Elana, le 02 mars 2013

    Là, souvent, Dairon s'asseyait sur une motte ou la racine d'un arbre et faisait de la musique sur laquelle Tinùviel dansait, et quand elle dansait sur la musique de Dairon plus souple était-elle que Gwendeling, plus magique que Tinfang Warble sous la lune, et personne ne peut voir une telle cadence sortir des roseraies de Valinor où danse Nessa sur les pelouses d'un vert qui ne flétrira jamais.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (19)

Videos de J.R.R. Tolkien

>Ajouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien

Petite vidéo pour vous présenter les 5 livres qui m'ont fait pleurer.
- le Seigneur des Anneaux, Tolkien : http://mademoisellecordelia.fr/comment-tolkien-a-bouleverse-ma-vie - Nos étoiles contraires, John Green : http://mademoisellecordelia.fr/lectures-de-juin - Boys don't cry, Malorie Blackman : http://mademoisellecordelia.fr/lectures-de-septembre - le faire ou mourir, Claire-Lise Margnier : https://www.youtube.com/watch?v=r8fba9E5Mv0 - Si loin de toi, Tess Sharpe - Annabel, Kathleen Winter : https://www.youtube.com/watch?v=9751aH6vPtE - le Trône de Fer, GRR Martin : https://www.youtube.com/watch?v=Yldv5crYZKg
Et retrouvez moi : https://www.facebook.com/mademoisellecordelia https://twitter.com/MlleCordelia http://mademoisellecordelia.fr/








Sur Amazon
à partir de :
7,69 € (neuf)
6,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Livre des contes perdus, tome 2 par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz