Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266197304
Éditeur : Pocket (2010)


Note moyenne : 4.03/5 (sur 60 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Cette nouvelle saga, qui s'amorce dans les années vingt, a pour cadre une famille québécoise dont la mère, hypocondriaque, sombre inéluctablement dans les abîmes de l'alcoolisme et de la dépression aux côtés d'un mari qui se refuse à la vérité. Au début de ce premier to... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (6)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par majolo, le 24 novembre 2012

    majolo
    Très difficile à noter. le style est lourd, le propos souvent dilué et redondant...Mais j'ai aimé que l'on me raconte cette histoire, la saga des Deblois. On rit, on pleure, on tremble pour Charlotte, Émilie, Anne et Jason. C'est une saga efficace, romanesque, agréable, nettement inférieure à "Gabrielle" (on ne peut s'empêcher d'y penser) mais très plaisante.
    NB: Il y a cependant une analyse intéressante et convaincante du mécanisme de la maltraitance infligée par Blanche à ses filles, particulièrement à Émilie, qu'elle justifie par un raisonnement perverti par sa propre enfance douloureuse, sous les yeux aveugles et coupables de son mari, personnage peu courageux.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par benjamin2010, le 02 janvier 2012

    benjamin2010
    Je viens de finir le premier tome de cette saga très peu connue, que j'ai découverte un peu par hasard.
    Au début, j'ai été un peu déçue. Non pas par l'histoire en elle-même, mais par sa lenteur. J'avais l'impression de tourner en rond et de rester engluée dans cette histoire où Blanche, mère de famille hypocondriaque, prévient ses maladies imaginaires en prenant pilules et potions, puis du Brandy. Ce qui forcément aura des répercussions sur le caractère de ses filles, Charlotte et Emilie, et de son mari Raymond.
    Jusqu'à la moitié du livre, je me suis un peu ennuyée. Et puis, l'histoire a commencé à "décoller" et j'ai pris beaucoup de plaisir à la dévorer.
    La psychologie des personnages est très bien écrite. On se surprend à détester Blanche, à vouloir secouer Raymond, trouver Emilie très superficielle et manipulatrice, et beaucoup apprécier Charlotte.
    J'ai beaucoup apprécié également l'écriture de cette auteur très peu connue et vais donc de ce pas ouvrir le 2ème tome de cette saga.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par mesnil44, le 04 février 2012

    mesnil44
    Une saga réussie une fois encore par un auteur québécois. Une mère comme personne ne souhaite avoir ... Les hypocondriaques se reconnaitront où ceux qui les supportent au quotidien se sentiront moins seuls... Globalement belles analyses des personnages, de leur trait de caractère. L'écriture en elle même pourrait être un peu plus élaborée.... Mais à plonger dedans quand même !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Gwordia, le 18 avril 2012

    Gwordia
    Cette saga a conquis des milliers de lecteurs québécois et ça n'est pas pour rien. Décidément, cette nation regorge d'artistes de talents en tous genres.
    "Des mots sensibles, des phrases poignantes, des descriptions évocatrices et des dialogues prenants" (Journal de Montréal), autant de raisons qui nous happent littéralement au coeur de cette famille atypique et de ses secrets les plus lourds.
    Si le premier tome de ce quadriptyque est davantage centré sur Charlotte, l'auteur nous fait passer d'un personnage à un autre, de vécus en ressentis respectifs, avec une aisance toute irvingienne (non je ne suis pas mono-maniaque, John Irving est grand, c'est tout).
    Le must étant que si le charme agit, il reste trois autres volets à découvrir.
    L'inconvénient étant que si le second tome est sorti le 17 juin, le troisième est prévu pour le 16 septembre et le dernier n'est pas encore annoncé...

    Lien : http://gwordia.hautetfort.com/archive/2010/06/21/charlotte-sapin-cha..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par fanfy, le 08 septembre 2013

    fanfy
    Merci à Louise Tremblay d' Essiambre pour cette saga de 4 tomes dont Charlotte en est le premier.
    J' ai aimé ! je me suis passionnée pour les personnages avec la présence constante de Raymond et Blanche " les parents "
    Lorsque j' ai terminé le 4ème tome, j' ai eu un regret à quitter cette famille et tout ce qui l' environne.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Gwordia, le 19 mars 2011

    Je vais partir.

    Je dois partir.

    Tout laisser derrière, tout quitter, faire le vide autour de moi pour retrouver ma dignité et tout recommencer.

    Je vais fuir comme si j'étais coupable. Je suis peut-être coupable d'avoir trop aimé.

    On me dit forte et c'est comme si j'entendais le reproche dans la voix. Je n'ai besoin ni de sollicitude, ni de soins, ni de présence inquiète, alors je ne suis d'aucun intérêt. Par contre, on attendait de moi que je sois efficace alors qu'on attendait des autres qu'ils soient malades. Et n'est-ce pas que j'ai été efficace tout au long de ces années ? Malgré cela, j'ai l'impression que c'est un crime que d'être forte et en santé. J'ai l'impression qu'on me montre du doigt. Je suis celle qui dérange le cours établi des choses. Je suis différente.

    (...) Et tant pis pour les autres, ce n'est pas ma faute s'ils n'ont rien compris. J'ai si souvent eu cette impression qu'ils ne cherchaient même pas à comprendre qu'aujourd"hui, je suis indifférente.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Gwordia, le 19 mars 2011

    Charlotte ne s'ennuyait jamais ou si peu. Elle arrivait en pensée à faire vivre tout un éventail de personnages, d'enfants seuls comme elle, d'orphelins malheureux. Ses idées, ses observations, elle les transformait en géants, en fées ou simplement en amis imaginaires venus combler le vide autour d'elle.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

> voir toutes (2)

Videos de Louise Tremblay-d'Essiambre

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Louise Tremblay-d'Essiambre

Entrevue d'auteur au Salon du Livre de Montréal : ROMANS QUÉBÉCOIS, Louise Tremblay-D'Essiambre, Mémoires d'un quartier, tome 8 . Laura, la suite en lice pour le prix du public, en dédicaces au SLM les 16, 17, 18, 19 et 20 novembre 2011 (stand 527, éditions Guy Saint-Jean)








Sur Amazon
à partir de :
7,68 € (neuf)
2,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Les soeurs Deblois, Tome 1 : Charlotte par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (193)

> voir plus

Quiz